Mila: nouveau procès et torrent de haine en ligne

Du « Figaro » :

Six personnes comparaissent les 11 et 12 avril pour harcèlement moral et menaces de mort sur la jeune femme.

 

«Qu’elle crève cette p…!», «Faut la fumer», ou lui «n… sa mère.»

Dans l’interminable litanie de messages abjects et de menaces que reçoit Mila, toujours la même bêtise et la même vulgarité.

Ces lundi et mardi, cinq nouvelles personnes seront jugées au tribunal judiciaire de Paris, suspectées d’avoir cyberharcelé et menacé de mort la jeune Iséroise.

Un sixième prévenu, qui avait, selon l’avocat de Mila, Me Richard Malka, «miraculeusement bénéficié d’une nullité de procédure» lors du premier procès des cyberharceleurs en juin dernier, sera à nouveau convoqué à leurs côtés.

«J’ai donné rendez-vous au tribunal à ceux qui ont menacé de me tuer de leurs propres mains au nom d’Allah s’ils me croisaient, et à tous les autres», a annoncé sur Twitter la jeune femme, 19 ans désormais, qui revendique son droit au blasphème.

Quatre femmes et un homme, âgés de 18 à 38 ans et originaires de Seine-et-Marne, de l’Ardèche, de l’Yonne et du Doubs, ont été interpellés le 28 septembre 2021, a indiqué le parquet de Paris.

Ils seront jugés pour «harcèlement moral en ligne» et «menaces de mort», tout comme les onze jeunes prévenus, qui, l’été dernier, avaient été condamnés pour ces faits à des peines allant de quatre à six mois de prison avec sursis.

Et à 2 500 euros d’amende, que «la moitié d’entre eux n’ont d’ailleurs toujours pas payés», souligne Me Malka.

Les messages des prévenus font partie de la deuxième vague de menaces, qui avait déferlé après une deuxième vidéo de Mila, en novembre 2020.

«Surveillez votre pote Allah, s’il vous plaît!, clamait-elle alors sur TikTok. Parce que mes doigts dans son trou du cul, j’les ai toujours pas sortis.»

Comme leurs prédécesseurs, ces internautes – musulmans, conjoints de musulmans, mais aussi athées -, pensant être cachés derrière l’anonymat des réseaux sociaux, s’offusquent de prises de position qu’ils considèrent comme insultantes envers l’islam.

«Ils confondent blasphème et racisme, envoient leur message morbide en sachant qu’il peut conduire au suicide, déplore Me Malka. Mais, quand on leur demande pourquoi, ils répondent: Je sais pas”.

Apologie du terrorisme

Aux côtés d’étudiants se retrouveront cette fois trois mères de famille.

Comme Fatem, 38 ans, deux enfants, dont la bannière, sur Twitter, indique «J’mérite une médaille chaque jour où je ne poignarde pas quelqu’un à la jugulaire», raconte Me Malka.

«On s’en bat les c… de Mila, qu’elle crève, wesh!», a-t-elle tweeté.

Une seule prévenue a présenté ses excuses: Sorenza, 18 ans, qui avait annoncé: «J’vous jure que si un jour je croise cette meuf je la tue de mes propres mains wallah».

Enfin, Meven, 25 ans, qui avait «oublié» son propre tweet depuis longtemps, sera rappelé à la barre, après avoir bénéficié d’un vice de procédure.

«Bon. enc… là (sic) fort qu’on en parle plus. Mettez un coup de machette de ma part a cette grosse p…, avait-il écrit. J’entends d’ici la vague de “cheh” (bien fait, en arabe, NDLR) quand on va apprendre que Mila c faite flinguer.»

Pour Me Malka, «tout cela montre qu’il faut qu’on continue à faire passer le message de l’absence d’impunité». «Et surtout, pointe-t-il encore, qu’on accentue la régulation de Twitter, réseau déversoir de haine, qui fait de l’argent sur l’injure et les menaces».

Quant à Mila, elle a tenu, dans une vidéo publiée mercredi dernier, à interpeller Emmanuel Macron à propos d’un autre de ses harceleurs, un jeune Tchétchène domicilié en Haute-Marne.

«Il est temps de s’occuper de cette femme Mila qui insulte Allah, le Seigneur des Mondes, de la pire des manières, avait-il notamment posté. Où êtes-vous, Moudjahidines?»

Soupçonné d’être proche de l’État islamique, il avait été mis en examen en septembre 2021 pour apologie du terrorisme et provocation à des actes de terrorisme, mais laissé libre sous contrôle judiciaire.

«Que fait cet individu en liberté?, interroge Mila.

Il est maintenant majeur et en attente de sa naturalisation. Pensez-vous que sa place, alors qu’il se positionne clairement en tant qu’ennemi de nos concitoyens et de nos libertés, soit dans notre pays?»

 

La seule réponse à ces islamopithèques est une politique d’expulsion ferme, qu’ils soient français (de papier)  ou pas.
Les Français n’ont pas à être insultés, menacés, CHEZ EUX, par ces gens-là …

 1,081 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Je ne plaindrai pas cette fille, car elle n’a voté ni ZEMMOUR ni Marine.
    Elle se vante même de ne pas faire de politique.
    Pourtant elle attend quelque chose du macrocon l’immigrationniste, adorateur des culs musuls.

  2. MILA une bonne Française donne l’exemple mais les français votent quand même pour les islamistes !

  3. C’est toute l’incompatibilité de l’islam qui est dans cette histoire, une religion qui demande du respect alors que le respect d’une religion n’existe pas dans la liberté d’expression, le respect d’un individu existe mais pas celui d’une religion ainsi vous avez le droit d’insulter une religion sans problème mais pas un individu et le musulman confond les deux ou ne veut pas faire la différence.

    • L’islam est fabriqué de telle manière que « respect » y signifie « obéissance ».

  4. Refuser le blasphème, c’est refuser d’être Français car le blasphème fait partie de la liberté d’expression ainsi toute personne refusant le blasphème refuse un droit fondamental, tout musulman refusant le blasphème, refuse notre société et donc la nationalité française, le blasphème en réalité n’existe pas en France car la religion n’est qu’une croyance et non une vérité. La liberté du culte n’existe qu’à la seule condition de respecter la liberté d’autrui, celle de ne pas croire et même de se moquer.

  5. Bah alors Mila! Ce n’est pas toi qui a dit que Zemmour ne correspondait pas à tes valeurs!
    Quand je pense que j’ai fait parti de ceux qui t’ont soutenu quand tu as eu tes menaces de mort, les changements de lieux, les menaces. Zemmour, Marine même Philippot t’ont soutenu quand « ta » Gauche t’a lâchement abandonné! Et tu viens pleurer …. devant Macron! Tu lui fais trop d’honneur.
    Donc fini les Gentillesses. La prochaine fois que j’apprendrais qu’un Gauchiste se fait menacer ou agresser par la racaille et qu’il va refuser l’aide de la seule personne suceptible de changer la donne (car malheureusement cette personne est d’extrême-droite). Bah, vous vous débrouillez! Vous voulez Macron et Mélenchon!
    Vous allez voir ce que vous allez voir!

  6. Je blasphème à tout va: Mahomet était un enculé…Le trou du cul d’Allah est sale et pue…L’islam c’est de la merde…

    • Edmond, je t’accompagne !!

       » Je chie sur votre alla (POUBELLE) ; je CHIE sur votre pédolin le pro-fête maho-MERDE et je CHIE sur votre MEIN KORAMPF  » !!!

      Que chacun me pardonne ma vulgarité, elle est à l’image du NAZISLAM et des si « bons et pieux » muzzs !!!

  7. L’Islam, c’est l’abrutissement, l’intolérance poussée au dernier degré, le fanatisme et la haine . Une haine pouvant aller sans raison valable jusqu’au meurtre. C’est tout simplement inacceptable.

  8. Attention sous macronescu les agressions vont empirer puiqu’ils sont protégés. Seul avec Z la peur aurait changé de camp. Mééééé les cons de français n’en ont pas voulu.

    • Raison pour laquelle il faut voter Marine.
      Ceux qui s’abstiendront, voteront blanc ou nul seront COMPLICES de l’élection de Macron.

  9. Des islamistes se baladent en France sans être inquiétés. Une Française enfermée dans son propre pays pour avoir dit ce qu’elle pense ! Voilà la France de Macron. Les attardés en redemandent et s’offusquent quand Mila est en danger de mort. J’avoue qu’on a un parc de malades mentaux en France. Ca fait peur. Et les néo-féministes au QI de mollusque font la fête du premier tour et piétinent de voir Macron réélu. Mais pour l’instant, que toutes nos forces convergent pour l’élection de Marine.

  10. « La seule réponse à ces islamopithèques est une politique d’expulsion ferme, qu’ils soient français (de papier) ou pas.
    Les Français n’ont pas à être insultés, menacés, CHEZ EUX, par ces gens-là … »
    Excellent! On ne peut pas mieux dire.
    Malheureusement il ne faut pas compter sur les pourritures actuellement au pouvoir et qui s’apprêtent à le garder pour nous défendre

    • L’islam cette théologie d’un bédouin immoral ;est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vie : MUSTAPHA KEMAL plus connu sous le nom d’ATATURK (le père des turcs)

Les commentaires sont fermés.