Z devant Marine ! Le vrai sondage, les paris des bookmakers !

Et ce n’est pas un poisson d’avril !!!

Je vous invite à lire attentivement l’article ci-dessous de Laurent P. Oui, les bookmakers voient très souvent ce que les sondeurs ignorent, les retournements de situation. Rappelons-nous que, en 2016, ce sont les paris des bookmakers qui ont montré à partir de 3 h du matin que c’était Trump qui allait l’emporter quelques heures plus tard, officiellement, alors que Hillary Clinton buvait le champagne, persuadée de l’avoir emporté.

Déjà Laurent nous avait écrit un article sur cette victoire que personne n’avait annoncée à part les bookmakers.

https://resistancerepublicaine.com/2016/11/10/trump-le-moment-ou-les-bookmakers-ont-compris-avant-tout-le-monde-que-trump-allait-gagner/

Christine Tasin

 

Les sondages mettent notre candidat préféré, Eric Zemmour, à un étiage particulièrement bas.
Bas au point qu’ils réussissent à faire peur à des Zemmouriens convaincus.
Voir l’article Réponse à une amie inquiète des sondages mettant Z à 10%
C’est évidemment le but : pousser les électeurs potentiels de Zemmour à se dire « Il est trop bas pour être qualifié au second tour. Ca ne sert à rien que je vote pour lui. Mieux vaut que je vote utile en choisissant Marine Le Pen ».
La propagande est d’une redoutable efficacité, on peut le voir avec la psychose autour du COVID puisqu’il y a encore des traumatisés qui se baladent dans la rue avec un masque sur la truffe…

Heureusement, il y a un sondage qui n’en est pas un et qui va mettre tout le monde d’accord (ou à peu près) : les paris faits à l’étranger chez les bookmakers en ce qui concerne cette prochaine élection présidentielle en France. Ce n’est pas un sondage puisqu’on ne demande pas leur avis aux parieurs, mais c’est le meilleur des sondages parce que pour donner leur avis, les parieurs doivent payer, d’une part, et d’autre part ils ne paient pas pour la seule gloire de donner un avis mais pour, si possible, gagner de l’argent. Donc là, ça ne rigole plus et les sondeurs peuvent aller se rhabiller avec leurs bidouillages correctifs pour tenir compte des sous-estimations ou des sur-estimations qu’ils estiment plus ou moins mal estimées en fonction du sens du vent et de l’âge du capitaine. Les parieurs qui dépensent leur argent pour fausser les tendances des paris, c’est tellement à la marge de la marge qu’absolument personne n’en tient compte et que cela n’a concrètement absolument aucune incidence.
Pas question non plus de marge d’erreur : il n’y a pas d’erreur avec les parieurs, s’ils ont misé sur un candidat c’est bien sur ce candidat là qu’ils ont misé, pas sur un autre, et si ce candidat là gagne, il faudra payer son gain à chaque parieur.

Les systèmes de notation pour les cotations sont un peu complexes pour qui n’est pas rompu à les consulter, d’autant qu’ils peuvent varier d’un bookmaker à l’autre mais il existe un site qui rassemble toutes les cotations pour tous les paris chez tous les bookmakers : c’est https://www.oddschecker.com/
Et pour l’élection qui nous intéresse, la page de synthèse est :
https://www.oddschecker.com/politics/european-politics/french-politics/next-french-president

Au moment d’écrire cet article, le tableau récapitulatif donne le « tiercé gagnant » suivant (extrait) :

tiercé gagnant des candidats à l'élection présidentielle française au 23/03/2022

En premier lieu, laissez tomber les fractions et les différents chiffres à droite des différents noms. Les fractions ne sont pas des fractions (1/16 ne signifie pas 0,0625) donc nous n’allons pas rentrer dans le détail de comment cela se comprend, la seule chose qui nous intéresse, c’est le classement des noms.
N’oubliez pas une chose : à l’origine, les paris c’est pour les courses de chevaux, donc le classement que vous voyez c’est une « photo imaginaire » de « chevaux » qui font la course, juste avant l’arrivée. C’est presque la fin de la course, telle que l’imaginent les parieurs, puisqu’ils font une supposition sur le futur.
Actuellement, donc, les parieurs parient sur le fait que c’est Macron qui est sur le point de gagner, il est en tête de la course (la ligne d’arrivée est en haut) suivi de Marine Le Pen.
Et là vous allez me demander ce que font les noms de Ségolène Royal et Marion Maréchal à la suite de Marine ?!
Ca, c’est parce que les paris ont été ouverts AVANT que l’on ait la liste officielle des 12 candidats. Il y a donc eu des parieurs qui ont parié sur Ségolène et Marion et ce sont eux que l’on voit toujours, leurs « chevaux » sont toujours à gambader sur la piste même si désormais ils sont hors course.
Puis en troisième position nous avons Eric Zemmour et en quatrième position nous avons Valérie Détresse.
On ne tient pas compte des deux chevaux hors course Retailleau et Wauquiez.
Et en cinquième roue du carrosse, c’est Jean-Cul Méchancon.

Déjà, ce classement est plus réaliste que celui des sondages qui mettent Zemmour en 4ème ou 5ème position, car les bookmakers n’ont eux aucun intérêt à bidouiller.

Mais l’inconvénient de ce classement, c’est qu’il ne parle pas en pourcentages de votants…

En effet les parieurs misent de l’argent et par conséquent un parieur qui mise, par exemple, 1000 € sur le candidat X à plus d’influence en faveur de X qu’un autre parieur qui lui mise 100 € sur le candidat Y. C’est ce qu’expriment les différents chiffres incompréhensibles aux non initiés à droite des noms.

Du coup, ce classement est fiable pour avoir les trois finalistes (le tiercé) mais pas forcément dans l’ordre… Or l’ordre d’arrivée est PRIMORDIAL parce que seuls les DEUX PREMIERS s’affronteront au second tour !

Fort heureusement, oddschecker donne un autre classement.
Cette fois, le montant des mises n’est pas pris en compte, UNE mise, quel que soit son montant, est donc équivalente à UN vote et par conséquent c’est ce classement là qui vaut sondage d’opinion. Ce sondage, sous forme de camembert, se trouve au paragraphe Most Popular Bets qui est à la suite du dernier nom de la liste des candidats (Jean Lassalle).
Et là, bonne surprise, le tiercé est légèrement différent :

paris les plus populaires pour les candidats à l'élection présidentielle française au 23/03/2022 : Macron, Zemmour, Le Pen

Hé oui, si Macron (en gris foncé sur le camembert) est toujours en tête, il est cette fois suivi d’Eric Zemmour (en bleu clair), Marine Le Pen (en vert) n’étant plus qu’en troisième position éliminatoire. Et logiquement suivent Valérie (en orange) puis Jean-Luc (en bleu foncé).

Voilà qui ressemble plus au ressenti que l’on peut avoir au vu des performances médiatiques des différents protagonistes.
Et surtout, en plus du classement, on peut cette fois avoir les pourcentages en passant le curseur de la souris sur les portions en couleurs du camembert, ce qui donne, à rédaction du présent article, les résultats suivants, APPROXIMATIONS POUR LE PREMIER TOUR :

paris les plus populaires pour les candidats à l'élection présidentielle française au 23/03/2022 : Macron 40,82% - Zemmour, 21,43% - Le Pen 13,27%

Macron 40,82% / Zemmour, 21,43%
Le Pen 13,27%, éliminée.
Pour le plaisir, voici quels étaient les pourcentages des autres candidats :
Valérie Trétresse 8,16% ( > 5% donc remboursée de ses frais de campagne )
Jean-Cul Méchancon 4,08% ( < 5% donc les frais de campagne sont pour sa pomme ! )
Les sept autres candidats se partagent 12,24% des voix. Il ne pourrait donc y avoir potentiellement que maximum DEUX candidats qui dépasseraient le seuil des 5%.

 

Les sondages qui mettent Zemmour très nettement en dessous de 20% MENTENT, parce que ceux qui parient leur argent chez les bookmakers, eux, appliquent le principe Put your money on your words (Dépense ton argent selon ton discours) à l’inverse des sondeurs qui eux ne paient rien mais au contraire sont payés… pour tenir le discours attendu par celui qui leur achète le sondage.

Les cotations varient en permanence puisque les parieurs misent en permanence. Un code couleur permet de matérialiser cette dynamique malgré que les chiffres soient forcément fixes au moment où on les consulte.
En bleu, les chevaux qui accélèrent : odds shortening = se rapprochent de la ligne d’arrivée PLUS vite que les autres.
En rose, les chevaux qui ralentissent : odds drifting = « pâtinent » et se rapprochent de la ligne d’arrivée MOINS vite que les autres.
En blanc, les chevaux dont l’allure se maintient.

Ce jeudi 31 à 15h30, on constate que :
Macron est moitié en rose, moitié en blanc : essoufflement.
Marine est moitié en bleu, moitié en blanc : second souffle.
Zemmour est autant bleu que rose ou blanc : le jockey retient le cheval pour le sprint final.

 

Pourcentages inchangés pour les deux premiers, Macron et Zemmour.
Marine gagne 1% à 14,29%, pourcentage pris sur « Autres candidats ». Elle reste encore loin du deuxième, à plus de 6 points, et ne devrait donc pas se qualifier pour le second tour.

 1,265 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Comment ce minus peut il être en tête avec 40%?
    Et Zem seulement 21%??
    Si c’est vrai c’est foutu.

  2. est- il possible que macron annule les élections pour rester au pouvoir ?

  3. Et si macron n’était pas au second tour ?
    Ce serait la surprise du Chef.

  4. Lolll vous faites confiance au rosbif maintenant pour les sondages lolll

  5. C est bien beau tout ces sondages on s amuse à se faire peur moi ce qui me fait peur c est que si Z est au deuxième tour et que a force de matraquage ( guerre civile ) on fasse peur au bidochon peureux français légendaire, l autre folle repasse. ÇA SE ME FAIT PEUR.
    salutations.

  6. Merci Laurent P. De quoi passer un bon weekend et à faire circuler !

  7. Les boucs m’écoeurent. Ils parient aussi sur la faillite de la France.

    • Les boucs parient sur ce qu’ils ressentent. Eliminer MACRON c’est faire gagner la France avec ZEMMOUR !!!

  8. Quand je suis en France, je fais quelques paris PMU en simple. Résident au Portugal, je ne peux miser avec ma CB portugaise, interdit. Je ne peux consulter que les sites turfistes.

    Dans les cotes sur les journaux, 1/25 signifie 2,5€ gagnant pour 1€ de mise, 16 = 16€ pour 1€. Dans le tableau, macron = 2,5€, MLP = 16€, EZ = 28€.

    Sur ce tableau, le second tour ce sera macron/MLP. Il faut mobiliser les abstentionnistes.

    • on voit tout de suite le parieur expérimenté
      non 1/25 veut dire évidemment 0.04 euros de gain pour 1 euro de mise
      on mise 1 euro et on repart avec 1.04 euro
      16 /1 signifie 16 euros de gain pour 1 euro de mise
      on mise 1 euro et on repart avec 17 euros

Les commentaires sont fermés.