Je préfère le modèle de société de Poutine à celui de Biden

Hier, je développais la première des 3 raisons qui font que c’est bien Poutine qui a raison

https://resistancerepublicaine.com/2022/03/23/poutine-a-interdit-les-haddith-s-parce-quils-prescrivent-lintolerance-envers-les-non-musulmans/

Voici les deux autres.

Deuxième raison

 

Au contraire de la Russie, l’UE pratique la politique et le droit utilitaristes sans culture historique. Elle rejette la souveraineté des Etats-nations, le patriotisme, l’identité nationale, ses racines judéo-chrétiennes et gréco-romaines, ses racines chrétiennes occidentales, ethniques, familiales et même sexuelles et les piétinent. A l’image de tout régime autoritaire, l’UE forme des consommateurs uniformisés et des citoyens déshumanisés, dénationalisés, déculturalisés, désarmés, sans racines, sans idéal, sans personnalité, sans frontières, pacifiques et lâches afin qu’ils soient parfaitement interchangeables. L’UE dégénère la politique en une bureaucratique et inefficace gouvernance, autoritaire comme le fit l’URSS. Sans oublier le laisser-aller démographique de certains autochtones, l’absence de résistance et le manque de stratégies en ce qui concerne la catastrophe qu’est l’immigration de masse colonisatrice musulmane et africaine et le terrorisme musulman. L’UE condamne, hypocritement, la préférence nationale et la préférence de notre civilisation alors que ce sont justement deux éléments dissuasifs forts concernant le tsunami immigratoire musulman et africain. Les idoles de l’idéologie UE sont la technique, les technocrates de Bruxelles, lesdits experts et les réseaux sociaux qui ont remplacé nos racines, les masses uniformisées qui remplacent notre humanité classique, l’argent qui remplace le sens de l’honneur et le sentiment de sa propre honorabilité qui remplace notre culture judéo-chrétienne et greco-romaine, sans oublier l’oligarchie multinationale et mondiale dont l’UE est un protectorat.

 

Pour tout égaliser, dominer et ramener au service de la puissance, de son moi et de son orgueil, l’UE idolâtre tant la technique que l’idéal égalitaire multiculturaliste et l’argent. Pour son pouvoir et sous son joug supra-nationaliste, elle menace, fait du chantage puis cherche à détruire tout contre-pouvoir national, au lieu de se cantonner honnêtement à l’économie en UE, qui du reste va de mal en pis, sauf en Allemagne, en Norvège et à l’Est. Les technocrates de Bruxelles, en particulier ceux arrogants des finances, les mêmes qui ont fait prêter des centaines de milliards à la Grèce, se croient supérieurs à tout et méprisent le peuple. Un technocrate de l’UE est tout le contraire d’un soldat suisse de milice qui, lui, est même prêt à mourir pour son peuple et les siens, pas à chercher à faire carrière sur le dos du peuple. Tout ce que fait l’UE, conduit malheureusement l’Europe à une politique inhumaine, multi conflictuelle et immorale, aux conflits, à une dictature dispendieuse, au marasme économique, à d’énormes dettes immorales et au chômage. Le mondialisme et le libéralisme libertaire de l’UE et de la gauche américaine, en déracinant les citoyens, en faisant que le moteur de l’économie n’est que la recherche du profit pas la satisfaction des besoins, favorisent le chaos et les révolutions et détruisent les liens affectifs présumés limiter la liberté absolue des autochtones et les motiver. Ces citoyens ne sont alors, comme le furent les Romains, plus encouragés à faire des efforts, voir à se sacrifier pour leurs proches et leur patrie. Le poids de la charge fiscale, une vision et une gestion court-termiste et irresponsables qui préfèrent l’immédiateté, comme les enfants, les délinquants et les drogués, font que les pseudo-démocraties occidentales sont de moins en moins capitalistes, s’endettent à la folie, pratiquent l’intérêt négatif, mangent nos capitaux-retraites, n’épargnent plus et investissent trop peu. Les Jean-Claude Juncker, Federica Mogherini, Simonetta Sommaruga, Emanuel Macron, Micheline Calmy Rey, Angela Merkel, Alain Berset, Didier Burkhalter et autres bruxellisés sont au service de la super-classe ou caste et contre la classe moyenne de leurs patries. Ils ignorent que plus les dettes de l’Etat augmentent moins les salaires augmentent plus que le coût de la vie et qu’au pire l’augmentation du coût de la vie grimpe plus que les augmentations de salaire. Ils sont des destructeurs de notre démocratie. Président de l’euro-groupe à l’époque, Jean-Claude Juncker avait affirmé en des termes très clairs: « Nous prenons une décision, nous la mettons bien en vue et nous attendons quelque temps de voir ce qui va se produire. Si presque personne ne comprend ce quon vient de décider, sil ny a ni cris dorfraie ni révolte, nous avançons pas à pas jusqu’à ce que reculer ne soit plus possible. » Comme Hitler, il était déjà un adepte du branding.

 

En août 2016, ce président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker,  déclara une fois de plus que les frontières « c’est la pire invention jamais faite par des politiciens ». En réalité blâmer les frontières pour les deux grandes européennes guerres du XX ème siècle, c’est comme blâmer les voitures pour tous les accidents de circulation. Quelle évidence et quel plaisir pour un Parisien ou un Luxembourgeois de se rendre à Bruxelles pour la nuit sans être contrôlé à une frontière. Puis grâce à l’UE sans frontières nationales, les Parisiens ont aussi réalisé les risques d’un stupide et dangereux système qui permet à un terroriste musulman belge de se rendre à Paris pour la soirée, et de rentrer chez lui plus tard la même nuit, sans être contrôlé à la frontière. Si les villes des pays libres doivent être enlaidies par des ouvrages de protection et de contrôle de sécurité inesthétiques, pourquoi ces pays n’ont-ils pas autour d’eux des frontières nationales bien contrôlées plutôt qu’à l’intérieur? L’UE, ses acolytes et leurs suiveurs, c’est le triomphe des masochistes et de l’illogisme.  Ils n’ont pas encore compris que les Etats-nation avec leurs frontières nationales protectrices, leurs accords entre nations et le protectionisme  sont les compartiments étanches de la mondialisation débridée qui empêchent ces Etats-nation de sombrer comme le fit le grand paquebot le Titanic.

 

En résumé l’UE actuelle ne tolère les nations européennes que si elles lui sont soumises et utilisables pour sa puissance et par elle. L’UE qui cherche à unifier plutôt qu’à diviser l’Europe pourquoi cherche-t-elle à faire chanter des États membres pour avoir refusé de prendre part aux erreurs de Berlin, surtout que Berlin n’a montré aucun remord significatif ni aucun signe que ses erreurs seront reconnues? A l’exemple de l’URSS, Cuba et la Corée du nord, l’UE a besoin pour cela d’un certain type de « citoyens » consommateurs soumis, manipulés, déculturés et uniformisés. Elle est en passe de devenir un totalitarisme comme le fut l’URSS, d’où les saines réactions d’anciens pays européens de l’URSS qui ont tant souffert de ce totalitarisme qu’ils n’ont, eux, pas oublié en quoi consiste une dictature. Ces pays de l’Est européen ont connu l’occupation russe. Ils ne veulent à aucun prix être à nouveau soumis et occupés. De plus ils n’oublient pas que la puissance ottomane n’est jamais loin et la redoutent plus encore.

 

Troisième raison.

 

Pour la gauche des USA, une alliance entre l’Europe et sa voisine la grande Russie constituerait un très grand espace et un concurrent beaucoup plus puissant que les USA et qui échapperait à leur domination. Par conséquent une union entre Europe et Russie n’est guère souhaitée par la gauche des USA et l’USA des généraux qui désignent comme leur ennemi la Russie du méchant Poutine, alors qu’ils devraient, comme la Russie, désigner l’islam radical comme leur méchant adversaire.

 

Quand, en 1961 à la fin de son mandat, le Président Dwight Eisenhower mit en garde contre la montée en puissance du complexe militaro-industriel, il omit une partie de l’équation. Il aurait dû alerter ses concitoyens sur le complexe scientifico-militaro-industriel parce que, de nos jours, les guerres sont tellement scientifiques que les forces armées engagent, financent, orientent et ont recours à une grande partie de la recherche scientifique et du développement technique et par là contribuent au développement technique de l’humanité, parce que les guerres et les catastrophes sont des accélérateurs de l’histoire. C’est ce complexe scientifico-militaro-industriel qui fut dénoncé par le Président Dwight Eisenhower, ainsi que les oligarques mondialistes et la gauche internationaliste qui ont fait perdre aux citoyens américains leurs libertés, les principes démocratiques de leurs pères fondateurs et le rêve américain. La prétention et la philosophie de l’oubli de l’être (Gestell du philosophe existentiel Heidegger, 1889-1976), de la nation indispensable de la gauche des USA et de l’islam-idéologie de dominer le monde sont de nouvelles aventures de prétentions similaires à celles d’Hitler et de l’ancienne URSS. Martin Heidegger avait raison d’affirmer que USA et URSS étaient métaphysiquement fort semblables. Aujourd’hui, il y ajouterait en priorité la résurgence de l’islam-idéologie. Il nous faut choisir entre le Gestell matérialiste utilitaire de l’homme uniformisé, déculturé, droit-de-l’hommiste et les valeurs de l’humanisme occidental judéo-chrétien. Qui l’emportera le Gestell  du matérialisme et de l’islam-idéologie ou le retour vers notre tradition européenne d’humanisme, de spiritualité et de liberté? Compatriotes suisses, n’oubliez-pas que sur une façade du Rathaus (hôtel de ville) de Bâle, est gravé « Freiheit ist über Silber und Gold « (la liberté vaut plus que l’argent et l’or).

 

A l’image de l’URSS et de l’islam, les USA ont défendu trop longtemps une idéologie qui, selon eux, leur donne le droit de s’ingérer dans les nations et de contrôler le monde en exigeant de ses soldats de mourir pour leur démocratie, leurs multinationales du complexe scientifico-militaro-industriel, le mondialisme de leurs oligarques et le socialisme internationaliste, alors que la Suisse traditionnelle et la nouvelle Russie défendent leurs souveraineté, leurs intérêts, leurs citoyens, leurs histoires, leurs civilisations, leurs patriotismes, leurs éthiques et attendent que leurs soldats meurent pour défendre leur patrie, leur famille, leurs racines et leurs traditions judéo-chrétiennes qu’elles soient orthodoxes, catholiques, protestantes ou athées. Avec la complicité de l’UE, au lieu de s’attaquer à la colonisation islamique, les USA en particulier Hillary Clinton, Georges Soros, son ami Mark Zuckerberg de Facebook et Barak Hussein Obama ont intrigué et ont tout fait pour qu’il n’y ait ni Union eurasiatique autour de la Russie, ni surtout rapprochement de l’Europe et de la Russie, mais rattachement de l’Ukraine aux USA et à son satellite l’UE puis domination américaine progressivement sur tous les anciens pays satellites de l’URSS. Si vous ne croyez pas cette géopolitique dominatrice et d’ingérences, lisez le classique américain de géopolitique officielle Le grand échiquier, lAmérique et le reste du monde publié même en français en 1997 aux Editions Bayard Jeunesse par Zbigniew Brzezinski. Il prône le messianisme américain, la vassalisation de toute l’Europe, le conflit avec la Russie et tient même à nous habituer à accepter la victoire de barbaries telles DAECH en Syrie et en Iraq. Les USA, sauf semble-t-il Donald Trump et ses suiveurs, n’ont toujours pas compris que les traditions historiques et vertueuses, une économie prospère, le droit de propriété, une fiscalité faible par exemple l’équitable flat tax unique de 13 % sur le revenu en vigueur en Russie, un Etat de droit, sont les fondations incontestables sur lesquelles un Etat-nation peut bâtir avec patience une société libre et une vraie démocratie et lutter contre le chaos du XXI ème siècle, islam-idéologie comprise.

 

Contre toute logique, les pays européens soumis à l’UE  se désarment et persistent à confier leur Défense à l’OTAN qui est, encore à ce jour, trop financée par l’impérialisme américain, alors que seulement moins de la moitié des citoyens américains sont pour l’OTAN et dont les troupes les plus nombreuses sont musulmanes. Bien que terrorisme et colonisation islamique envahissent et s’emparent de l’Europe, sous leurs yeux, les pays européens se désarment, leurs peuples pacifistes sont devenus de plus en plus lâches et ils comptent sur les soldats musulmans Turcs et les Américains pour les défendre. Leur naïf pacifisme, leur lâcheté, leur matérialisme, leur utilitarisme et leur rationalisme admirent la raison et les droit-de-l’hommistes sous lesquels se fait la conquête silencieuse par l’islam mais mésestiment l’expérience, la tradition et l’histoire, nient la réalité, sont devenus les fiertés et les idoles des angéliques et bisounours européens aveugles et  décadents.

 

Alors que l’islam-idéologie est, depuis 14 siècles premièrement une idéologie de guerre et de conquête et appelle à la guerre « sainte » et colonisatrice ou djihad tant soft que hard, pour combattre cet ennemi l’UE préconise le pacifisme, la lâcheté et la génuflexion. Alors que l’islam commande de tuer ou de soumettre tous ceux qui croient au judaïsme, au christianisme, etc, qui quittent l’islam, ou qui sont athées, tous à ses yeux des mécréants, l’Europe s’enferre et s’entête à tolérer et à respecter l’islam-idéologie sous prétexte que se serait une tendre religion spirituelle de paix et de tolérance équivalente aux religions chrétiennes du XXI ème siècle. Depuis une génération, les dirigeants occidentaux, sauf en Russie, s’efforcent de séparer le terrorisme musulman de l’islam. Médias et autorités gouvernementales conspirent ensemble, tentant désespérément de tracer une frontière entre l’islam modéré fabriqué par eux et les véritables principes de la foi musulmane, étiquetés avec insistance comme islam radical, terme venu remplacer islam extrémiste. Indépendamment du fait que le coran est un prêche flagrant pour la guerre, un écrit xénophobe et génocidaire, la gauche doctrinaire et les angéliques obstinés nient que l’islam est une idéologie politique de haine, insistant au contraire que l’islam serait une religion de paix, de tolérance et de bonheur. L’establishment de la gauche internationaliste dite progressiste et libérale partage ouvertement dans nos médias une relation incestueuse avec l’islam, fondée sur les principes communs du subterfuge, du marxisme culturel et du pacifisme temporel. Pire, ce sont des pasteurs tels que Rick Warren qui ont promulgué l’hybridation insidieuse connue sous le nom de chrislam et récemment l’église catholique du pape Francisco s’est complètement soumise à cette nouvelle foi. Et le maire musulman londonien, Sadiq Khan, d’affirmer: « Le terrorisme fait partie intégrante de la vie dans une grande ville ». En été 2016, à peine élu, ce maire musulman de Londres a interdit, pas le terrorisme musulman, mais les publicités sur les bus et les métros comprenant des femmes en bikini et sa femme a revêtu l’uniforme musulman.

 

Plus clairvoyante, la Russie, elle, améliore sa Défense. Après les armées des USA, (budget de 2020: 738 milliards et nombre d’habitants en 2019: 328 millions), soit dépenses de 2’250 USD par habitant, mais seulement 690 CHF par habitant en Suisse (budget de 5,915 milliards en 2020 et nombre habitants en 2019: 8,57 millions), de la Corée du nord, de l’Inde et de la Chine, l’armée russe est  la cinquième du monde: 840’000 soldats, soit six fois moins que celle de feu l’URSS pendant la guerre froide, mais avec 3 millions de miliciens réservistes ce qui est certainement une stratégie avisée face aux menaces internes actuelles de l’islam-idéologie et  aux futures  guerres asymétriques et/ou urbai

 1,422 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. La société russe offre la sécurité, on peut sortir le soir, rentrer du cinéma ou du théâtre, ou d’une boite de nuit, sans craindre de se faire agresser. C’est très important pour la qualité de vie.
    Aux USA, certaines grandes villes sont devenues des repaires de racaille où la police ne peut plus grand chose.
    En France dans certains quartiers, c’est le jour que les femmes ne peuvent sortir tranquilles dans la rue.

  2. La momie américaine, sitôt arrivée à Bruxelles, nous a généreusement octroyé des contrats de livraison de Gaz Naturel Liquéfié. En réalité, c’était leur but, depuis le début, couper les livraisons de gaz russe, pour pouvoir vendre leur gaz de SCHISTE.
    Ils sont devenus excédentaire en GNL, et il fallait bien trouver des débouchés, d’autant que chez nous l’exploitation du gaz de schiste est interdite.

  3. Avec Poutine au moins on sait où on va, ce qui n’est plus le cas avec l’UE et les Etats-Unis qui sont de plus en plus manipulateurs et hypocrites. On nage constamment en eaux troubles, c’est très désagréable de ne pas savoir sur qui compter.

  4. Noooooon ! Foutez-nous la paix ! Ne décidez pas pour nous ! On est en démocratie ! Les Russes délivrent le monde du joug étasunien dans lequel nous enfermaient les politiciens nationaux de l’U€ et l’U€ elle-même. Ne vous acharneez pas sur les peuples européens ; sinon : où la démocratie en occient et en U€ ? Pourquoi avoir créé l’U€ ?

    ◘ Le président polonais Duda a appelé à un renforcement du rôle des États-Unis en Europe
    Le président polonais Andrzej Duda a déclaré dans une allocution télévisée que Varsovie et toute l’Europe « ont besoin de plus d’Amérique » dans les dimensions militaire et économique. – [SITE : YANDEX NEWS]
    https://tinyurl.com/2fsxzp92

  5. Le sénile biden n’est qu’une marionnette et c’est la hillary clinton et obama qui tirent les ficelles. Le sénile est vraiment trop con pour ne pas s’en apercevoir.

  6. L’Occident est en train de basculer dans un système que je considère comme profondément inégalitaire, toute la société est tirée vers le bas, on ponctionne au maximum le travailleur natif pour financer le migrant qui lui est inactif ou peu productif ainsi nous entretenons des populations de sous-cultures, qui ne s’assimilent pas et qui avec le temps et le nombre transforment nos sociétés en les islamisant, en les africanisant, c’est un grand remplacement, il n’y a pas de doute.

  7. Mais bien-sûr que c’est POUTINE qui a raison ! Ah si on pouvait lui envoyer tous les gauchistes qui veulent le bombarder, il pourrait les remettre « d’équerre » et puis ça sauverait aussi la France !

  8. Moralité: Citoyens de souche, quoi qu’il vous en coûte, ne vous laissez pas désarmer!

Les commentaires sont fermés.