Ukraine, plaque tournante du blanchiment d’argent du Nouvel Ordre Mondial

Cherchant à comprendre les évènements internationaux actuels, je suis convaincu qu’après la chute de l’Union soviétique, l’influence des États-Unis d’alors a fait que des anciens satellites de l’URSS sont entrés dans l’OTAN, permettant aux Américains d’installer des lance-missiles, pratiquement le long de la frontière russe, faisant tout le contraire de ce qu’il fallait faire, c’est-à-dire permettre le rapprochement de la Russie avec le reste de l’Europe (L’Europe de l’Atlantique à l’Oural de de Gaulle). La Russie de Vladimir Poutine a cherché alliance ailleurs, avec la Chine (enrichie par les occidentaux, USA compris, qui y font fabriquer tout ce dont ils ont besoin) et l’Iran dont le but prioritaire est de supprimer Israël de la carte du monde. Suite à toutes ces erreurs, nous vivons maintenant un monde dangereux.

Dites-vous bien que les Américains de l’Amérique profonde ne veulent pas d’une guerre contre la Russie, contrairement aux « va-t-en guerre du monde politique » qui n’ont pas encore compris qu’ils jouent avec le feu.

Il est difficile de trouver des articles non politisés, ce que fournit en priorité Pamela Geller dont voici la récente et intéressante trouvaille.

Ukraine, plaque tournante du blanchiment d’argent du Nouvel Ordre Mondial

Par Shari Goodman, WND (WorldNet Daily), 18 mars 2022

 

Depuis l’entrée de l’armée russe en Ukraine il y a environ trois semaines, les médias américains ont encouragé le président ukrainien Volodymyr Zelensky et les Ukrainiens tout en diabolisant la Russie et Poutine comme un autre Hitler. Ce que ces médias ne parviennent pas à couvrir et à identifier, c’est le Nouvel Ordre Mondial, ou NWO (New World Order), le forum économique mondial de Klaus Schwab et le rôle que chacun a joué pour provoquer la Russie dans un conflit beaucoup plus large entre le NWO et les nationalistes.

Zelensky a remporté la présidence en 2019 après avoir été lourdement financé par un oligarque ukrainien corrompu du nom d’Igor Kolomoiskly. Depuis son élection, Zelensky a habilement tenté de jouer le juste milieu dans une guerre entre deux superpuissances.

En 2014, le président ukrainien démocratiquement élu, Victor Ianoukovitch, a été renversé par la CIA en faveur d’une marionnette qui servirait l’objectif du Nouvel Ordre Mondial d’utiliser la nation comme plaque tournante du blanchiment d’argent.

L’Ukraine n’était guère une démocratie avant février 2022. Les journalistes de l’opposition y sont régulièrement emprisonnés. Il n’y a pas de liberté de la presse en Ukraine. Ce n’est pas par hasard (et contrairement aux vérificateurs de faits rémunérés) que les fils de démocrates occupant des postes de direction (Joe Biden, Nancy Pelosi, John Kerry) siégeaient aux conseils d’administration de sociétés énergétiques en Ukraine ou faisaient des affaires dans ce pays. Lorsqu’un nouveau procureur ukrainien, Kostiantyn Kulyk, a ouvert une enquête sur les relations commerciales de Burisma où Hunter Biden (sans expérience énergétique) siégeait au conseil d’administration, Joe Biden, en tant que vice-président d’Obama, a menacé de suspendre l’aide financière à l’Ukraine et s’en est vanté triomphalement de devant la caméra. Imaginez ça ! Le très quid pro quo dont les démocrates avaient l’habitude d’accuser à tort le président Trump est précisément ce dont Biden est coupable en Ukraine.

 

TENDANCE : le plan B de l’Ukraine – comme à « Berlin »

 

Il est largement admis que le NWO, qui semble contrôler l’Union européenne, l’OTAN, la Couronne et l’ONU, a joué un rôle déterminant dans le renversement des régimes de Saddam Hussein en Irak, de Kadhafi en Libye, l’envoi de munitions à l’Etat islamique en Syrie dans un effort renverser le régime du président syrien Bashar Al Assad et l’installation de Joe Biden ici aux États-Unis. Poutine, qui à un moment donné a tenté de travailler avec le Forum économique mondial, pensait qu’il était le suivant. Il soupçonnait que le NWO utilisait l’Ukraine comme mandataire pour créer une révolution en Russie tandis que l’Amérique finançait des laboratoires d’armes biologiques avec des agents pathogènes en Ukraine.

 

Au cours de la session générale du DNC (Convention nationale du parti démocrate) il y a une semaine, la vice-présidente Kamala Harris, intellectuellement défiée, a déclenché l’anxiété de Poutine et de l’ensemble de l’armée russe lorsqu’elle a laissé entendre que l’Ukraine était déjà dans l’OTAN en proclamant : « Je dirai encore et encore que les États-Unis se tiennent fermement avec le peuple ukrainien pour la défense de l’alliance de l’OTAN ».

 

De plus, alors que le gouvernement Biden a d’abord nié l’existence de laboratoires d’armes biologiques en Ukraine, la sous-secrétaire d’État Victoria Nuland a admis plus tard sous serment lors d’une audience du Congrès qu’il y avait en fait 20 à 30 laboratoires biologiques en Ukraine et dans les environs. Nous devons croire que ces laboratoires contenant des agents pathogènes dangereux étaient là pour des études scientifiques dans un pays très instable qui partage une frontière avec un de nos adversaires nucléaires.

 

Fait intéressant, tout au long de ce conflit, nos médias n’ont pas mentionné l’existence d’un nouvel ordre mondial tel qu’envisagé par Klaus Schwab et le rôle qu’il pourrait jouer dans les coulisses. Il est troublant que toute notre source d’information dépende de six sociétés engagées dans la censure en grande partie en raison de leur participation au NWO. Les six sociétés sont News Corp, Time Warner, Comcast, Sony, Viacom et Disney. Tous sont financés par deux grands fonds spéculatifs, BlackRock et Vanguard. Alors que nos médias ont gardé les Américains dans l’ignorance en ce qui concerne le Nouvel Ordre Mondial et le pouvoir derrière le mouvement, il est d’une importance vitale pour les Américains d’en apprendre davantage sur cette nouvelle classe dirigeante, l’oligarchie milliardaire derrière elle, ses liens avec le monde économique Forum, The World Economic Global Institute, sa mission et le rôle central qu’il a joué ici chez nous et dans le monde entier.

 

Klaus Schwab, économiste allemand, a formé le WEF (World Economic Forum) en 1971. Sa mission est d’effacer la souveraineté nationale ainsi que le capitalisme et de le remplacer par un gouvernement communiste autoritaire centralisé mondial sous les auspices de l’oligarchie milliardaire qui se réunit chaque année à Davos. Presque toutes les grandes personnalités politiques du monde occidental dans plus de 100 pays sont diplômées du Global Institute du Forum économique mondial (comme le Canadien Justin Trudeau, Macron de France, Angela Merkel d’Allemagne, Hillary Clinton, Barack Obama, Gavin Newsom, Pete Buttigieg, George Soros, Jacinda Ardern de Nouvelle-Zélande, parmi tant d’autres). En plus des nombreux leaders mondiaux, près de 20 000 « Global Shapers » (Façonneurs internationaux) ont été placés à travers le monde à des postes de direction au sein du gouvernement, des banques, de l’éducation, des entreprises, des médias et de presque toutes nos institutions. Il existe des centaines de centres d’instituts mondiaux à travers le monde (un très probablement près de chez vous) où les « Global Shapers » sont là pour faire avancer les politiques d’un agenda mondial communiste. Ces façonneurs n’ont pas été élus, mais leurs politiques, souvent en contradiction avec les mœurs et les valeurs des communautés concernées, sont avancés et imposés à un public sans méfiance.

 

Comme Schwab l’a ouvertement déclaré, dans sa version du futur : « Vous ne posséderez rien et serez heureux ». L’idée que nos droits de propriété privée sont en danger est une vision effrayante et en contradiction avec le droit de mener une vie libre tel qu’il est inscrit dans notre Constitution. Il n’y a pas de liberté sans propriété privée.

 

Quelques mois avant la sortie de COVID-19 du laboratoire de Wuhan en Chine, Klaus  Schwab et Bill Gates ont organisé une simulation d’une pandémie mondiale lors d’un symposium qu’ils ont appelé l’événement 201, envisageant l’élimination de millions de vies et l’opportunité d’une grande réinitialisation ensuite. Ils ont proclamé qu’une pandémie présenterait pour le Nouvel Ordre Mondial l’ensemble parfait de circonstances pour réinitialiser l’avenir politique et économique du globe d’ici 2030.

 

Malheureusement pour eux, le virus s’est avéré avoir une capacité de survie de 99,8 %, et maintenant que la peur du COVID n’est plus viable, les masques sont scientifiquement inutiles et le besoin de verrouillage a été éliminé, le NWO est passé à ce qu’ils appellent la Phase II de la Grande Réinitialisation. En poussant délibérément l’ours russe, les États-Unis sous la direction du NWO ont allumé une allumette qui a coûté la vie à des Ukrainiens innocents et avec elle la possibilité de déclencher une troisième guerre mondiale nucléaire.

 

Lorsqu’un chœur de législateurs unipartites (Lindsey Graham, Maria Elvira Salazar et bien d’autres (soi-disant républicains « en  nom seulement, RINO ») appellent délibérément et impitoyablement à l’assassinat de Poutine et à une zone d’exclusion aérienne au-dessus de l’Ukraine, leurs arguments ne sont pas inspirés par un faible Joe Biden . En fait, ils prennent leurs ordres de marche de George Soros qui a appelé à l’implication de l’Amérique en Ukraine comme un appel à la guerre. Cela devrait être un avertissement pour le reste d’entre nous. Ils sont prêts à sacrifier l’Amérique dans la phase II de la Grande Réinitialisation dans leur quête de domination mondiale. En face d’eux se dresse une autre alliance composée du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud (BRICS).

 

Ce n’est pas le premier mouvement totalitaire à rechercher la domination mondiale, mais contrairement à d’autres mouvements pervers des années passées, la prise de pouvoir diabolique d’aujourd’hui comporte un risque d’anéantissement mondial.

 

Nous ferions bien de résister à l’appel à la guerre.

Pamela Geller

Traduction pour Résistance républicaine par Jack.

https://gellerreport.com/2022/03/ukraine-money-laundering-hub-of-the-new-world-order.html/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 1,923 total views,  5 views today

image_pdf

10 Commentaires

    • Je vais voir ça de plus près. Je viens de faire l’acquisition des deux tomes de  » Les possédés. » dans une édition limitée, pour la somme pharamineuse de…trois roros. Plein de belles illustrations. Je vais me régaler, je le sens ! Moi qui n’avais jamais lu un auteur Russe. Il était temps…

      • Je l’ai lu, c’est un excellent roman, beaucoup de personnages, très bien écrit et qui décrit la russie d’autrefois. Je vous souhaite une bonne lecture. Ce roman est très prenant, difficile à lacher avant la fin.

  1. Moi, je croyais que c’était la France la plaque tournante de tous les trafics, dous le regard bienveillant du moussa.

  2. le nouvel ordre mondial est une secte dont on sait le danger qu’elle représente : elle trace sa route en toute impunité, un de ses récents avatars étant le pseudo vaccin PFIZER aussi inutile que dangereux

  3. Ce n’est pas le premier mouvement totalitaire à rechercher la domination mondiale, mais c’est celui qui avance masqué.
    Ceux-là ont compris le danger à dévoiler leurs cartes trop tôt.
    Et pour nous, il est déjà trop tard, car ils ont pris possession de tous les leviers du pouvoir au plan international, du moins en ce qui concerne le monde occidental.
    La RUSSIE est un obstacle sur leur route, leur grand projet de N.O.M.

  4. Il est quelque peu réconfortant de constater que les Américains, pourtant très patriotes, ne se laissent pas tous intoxiquer par la propagande; L’implication des « fils de » dans les scandales de corruption en Ukraine devrait nous réveiller concernant ce qui se passe en France aussi …..

    • Merci pour votre commentaire Rochefortaise. C’est la bataille, aujourd’hui, d’un géant pot de fer contre un pot de terre désarmé, l’arme absolue étant l’argent. Le NWO et ses milliardaires aux finances illimitées qui « achètent » le monde politique » n’ont qu’un but qu’ils appellent « The Great Reset », la disparition pure et simple du monde libre telle qu’envisagée par le « grand prêtre » Bill Gates qui sait se rendre intouchable.

  5. La manipulation à l’échelle mondiale et le sang des innocents versé. Au cours des périodes de guerre, les industriels ont toujours continué d’amasser des profits juteux en regardant de très loin les pantins que nous sommes s’étriper sur des champs de bataille pour des causes obscures qui les dépassent. Sic transit vitam mundi.

  6. Ha! Ha ! Ha ! C’est bien un des aspects qui répond à la question que je soulevais dans un commentaire il y a deux, trois jours. Merci pour cet article très important qui fait comprendre un peu le pourquoi du positionnement protecteur acharné de la bien-pensance mondialiste à propos de l’Ukraine néonazie, le pays le plus pauvre de l’U€ et tellement près des frontières russes situation géographique si chère à l’OTAN. À qui profiterait le dépeçage de ce pays après victoire des pays « commandeurs » de l’OTAN ? Les immigrés ukrainiens ont priorité à présent sur les autres pour l’accueil ailleurs que chez-eux ??? Ceux de l’Est, QUI SONT ATTAQUÉS restent ou vont en Russie provisoirement ; et ce sont les ukrainiens de l’Ouest qui foutent la m.rde qui sont invités à évacuer ???? Pour qui le repeuplement ? (Et je ne parle pas de muulman là). L’Eldorado du XXIème s..

Les commentaires sont fermés.