Les sanglots de Zelensky ne font que prolonger une guerre perdue d’avance

Les sanglots de Zelensky n’empêcheront pas la victoire de Poutine.

Les souffrances du peuple ukrainien sont  volontairement entretenues par les Américains, qui espèrent affaiblir durablement la Russie et asservir un peu plus l’Europe. Washington veut que cette guerre s’éternise.

Quant à Zelensky, le soi-disant héros, il ne fait que massacrer son peuple en s’alignant sur la volonté des faucons américains. Les historiens feront un jour la lumière sur les turpitudes de la politique américaine.

Parfaitement conscient de la faiblesse des opinions occidentales, biberonnées aux droits de l’homme depuis des décennies, Zelensky sait très bien faire vibrer au maximum la fibre émotionnelle des Occidentaux.

S’adressant aux parlements de nombreux pays de l’Otan, avec des images choc pour soulever l’indignation et la colère vengeresse des élus, Zelensky joue son rôle à la perfection, puisque tout l’Occident s’accorde à en faire un héros hors du commun, symbole du courage et de la résistance à l’ennemi.

Et même s’il n’obtient toujours pas de zone d’exclusion aérienne au dessus du territoire ukrainien, même si Washington lui refuse encore l’envoi de chasseurs Mig-29 polonais, la politique de l’émotion fonctionne à merveille, d’autant plus qu’elle s’applique à sens unique.

Exit le martyre des populations russophones du Donbass, bombardées par Kiev depuis 8 ans.

Exit les 13 000 morts qu’a fait la guerre du Donbass depuis 2014, parce que Zelensky et son prédécesseur ont toujours refusé de respecter les accords de Minsk, qui prévoient l’autonomie pour les républiques de Donetsk et de Lougansk.

Zelensky obtient chaque jour davantage d’armements pour l’Ukraine et de sanctions contre Moscou.

De quoi prolonger la guerre de semaine en semaine, de quoi précipiter dans la tombe des milliers de soldats et de civils et de quoi ruiner un peu plus l’Europe, dont la croissance va s’effondrer.

https://t.me/treizenews/514

Mais tout cet arsenal de mort est livré en pure perte, puisque Poutine ne cèdera rien et obtiendra ce qu’il veut. Répétons-le :

Il exige que la Crimée soit reconnue comme partie intégrante de la Russie (ce qui était le cas avant 1954)

Il exige de Kiev le respect des accords de Minsk, en donnant l’autonomie aux républiques de Donetsk et de Lougansk

Il veut la neutralité de l’Ukraine qui ne devra jamais rejoindre l’Otan

Enfin, il veut l’élimination des éléments néo-nazis de l’armée ukrainienne, notamment le régiment Azov qui devra répondre de ses crimes au Donbass.

Quand Zelensky acceptera ces conditions non négociables pour Poutine, la guerre cessera.

Mais  les Occidentaux, plus hypocrites que jamais, attisent les braises en armant l’Ukraine pour se donner  bonne conscience, sachant très bien que la guerre est définitivement perdue pour Kiev et que toutes ces morts quotidiennes dans les deux camps sont des sacrifices inutiles.

Zelensky a beau comparer le sort de l’Ukraine à l’attaque de Pearl Harbour ou à l’attentat du World Trade Center, dans l’espoir de voir les Occidentaux se lancer dans un conflit suicidaire avec la Russie, il serait temps de calmer les esprits au lieu de les échauffer.

Quand le sénile Joe Biden, qui ne tient plus debout et n’a plus tous ses esprits, traite Poutine de criminel de guerre, il oublie que les États-Unis sont les plus grands criminels de guerre depuis 1945 et qu’ils ont sans cesse violé les droits de l’homme et le droit international au cours de leurs multiples expéditions coloniales.

https://ripostelaique.com/et-si-on-parlait-des-crimes-de-guerre-americains.html

Quand viendra l’heure du débriefing et que Poutine aura gagné la guerre, la vérité éclatera sur toutes ces morts inutiles, qui auraient pu être évitées si l’Occident, Américains en tête, n’avaient pas armé l’Ukraine et entretenu l’illusion d’une entrée en guerre de l’Otan contre la Russie.

Ce sera l’heure des comptes et des rancœurs, ce sera l’heure de la recherche des vraies responsabilités historiques, ce sera l’heure du bilan économique et humain des sanctions décidées dans la précipitation, sans la moindre évaluation du rapport coût/bénéfices.

Ce sera l’heure du réveil, après tant d’aveuglement quant au régime de Kiev, totalement corrompu et quant au martyre des séparatistes russes du Donbass, sciemment ignoré par le chœur des pleureuses occidentales.

Le héros Zelensky sera finalement comptable de milliers de morts pour rien, puisque cette guerre ne peut être gagnée par les Ukrainiens, quels que soient leur courage et leur patriotisme.

Enfin, cette guerre verra l’émergence d’un nouvel ordre mondial, signant la fin de la domination de l’Amérique et du roi dollar, au profit de la Chine, de la Russie et de leurs alliés.

https://www.voltairenet.org/article216109.html

La France, quant à elle, ruinée et sans la moindre matière première,  survivra encore un certain temps en émettant des chèques sans provisions, jusqu’à ce que le FMI ou ses créanciers sifflent la fin de la récré.

Les gesticulations du grand  chef de guerre Macron n’auront pas  servi à grand-chose, si ce n’est nous ruiner encore davantage avec des sanctions à effet boomerang garanti.

C’est une autre guerre qui menace la France, celle que vont nous mener les islamistes si nos élites persistent à nier que l’intégration des musulmans ne fonctionne plus.

Mais cette menace existentielle, Macron ne veut pas en entendre parler. C’est un indécrottable illuminé mondialiste

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/les-sanglots-de-zelensky-ne-font-que-prolonger-une-guerre-perdue-davance.html

 1,036 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Ce qui se passe confirme la sagesse d’ORBAN, qui a viré de son pays l’université SOROS, droitdelhommiste.
    Les USA veulent éterniser la guerre, de façon à affaiblir la Russie.
    L’UE, toujours aussi stupide s’excite dans le sillage de l’Etat profond, et ne voit pas qu’elle signe sa perte.
    Les Ricains n’auront plus qu’à ramasser les morceaux.

  2. Soutenir les Ukrainiens revient à faire durer cette guerre et avoir bonne conscience mais comme nous ne voulons pas intervenir militairement ils finiront par perdre un jour ou l’autre c’est inévitable à mon avis.

  3. Bonjours Jacques,
    Zelenski ne s’aligne pas sur les amerloques, il a été mis en place par eux et il est dirigé par eux!
    On lui dicte la conduite à suivre; c’est pour cela qu’il fait trainer les négociations: un coup c’est oui, un coup c’est non!

  4. Ce week-end, j’avais envoyé un mail à l’ambassade de Russie à Marseille, pour leur dire que le racisme anti-russe qui se développait en France était honteux et que, bien que la guerre soit toujours un fléau et que le peuple ukrainien souffre, les bombardements du Donbass n’avaient pas fait les unes des presses et que j’étais plutôt d’accord avec Poutine. Ils m’ont remerciée, ça fait plaisir.
    En tout cas, on voit bien que Zelenski n’en a cure de son peuple puisqu’il s’enferme dans son entêtement; et ces connards de l’U.E et de l’OTAN sont contents.

Les commentaires sont fermés.