Fin du masque et du pass : 40% des lecteurs du Figaro s’y opposent

Sur 65 594 lecteurs du Figaro ayant participé hier au vote, près de 40% désapprouvent l’abandon ce lundi 14 mars du masque et du pass sanitaire.

On pourra objecter que cet échantillon n’est pas représentatif de la population française et que les lecteurs du Figaro appartiennent plutôt aux catégories socio-professionnelles dites « supérieures » ou à celle des retraités.

Mais ce sont justement ces électeurs qui plébiscitaient Macron en 2017, un électorat « plutôt féminin, cadre ou retraité, bien diplômé et [habitant] une ville de plus de 100 000 habitants » (Le Point).

C’est-à-dire les écolo-bobos urbains à trottinette électrique ou à gros SUV hybride et les « boomers » (comme les appellent avec mépris les jeunes, jaloux de leur passé de jouisseurs sans entrave), ceux qui clamaient en 68 qu’il était « interdit d’interdire » et qui voudraient aujourd’hui confiner et vacciner de force ad vitam aeternam toute la population.

Mais qu’ils se rassurent : si Macron repasse en avril 2022, il est fort à parier que le pass vaccinal mutidoses, le masque-doudou et la dictature sanitaire se réinstalleront pour 5 ans supplémentaires (avec en sus, la déconstruction finale de la France, 2 millions de migrants, la charia « en marche », des lois « contre la haine sur internet » et l’islamophobie, l’écriture inclusive partout et le wokisme/cancel culture/antiracisme/néoféminisme à tous les étages…)

La fin du masque, symbole de libération après deux ans de Covid

TÉMOIGNAGES – La plupart des Français sont soulagés de la fin de l’obligation, même si certains vont conserver leur protection.

Elle semblait appartenir à une autre époque. Ne plus exister que dans les films. La vie sans masque est de retour. Comme pour marquer la fin d’un cycle, à partir du lundi 14 mars, le masque va s’éclipser. À l’école, dans les commerces, les entreprises et les administrations, son port ne sera plus obligatoire. En deux ans, ce rectangle bleu ajusté sur nos visages est devenu le drapeau de la pandémie de Covid-19.

Rempart contre la contamination, il a aussi acté la diminution de notre vie sociale, la fin des embrassades, la disparition des sourires. Sur les photos de famille, il sera un repère, un marqueur des années 2020-2022 […]

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/la-fin-du-masque-symbole-de-liberation-apres-deux-ans-de-covid-20220313

Source : le Figaro

Covid-19 : « Je continuerai d’en porter, et même des FFP2 »… Pour eux, la fin du port du masque est prématurée

Ravie de la levée du pass vaccinal, Isabelle l’est beaucoup moins s’agissant de la fin du masque.

« Quelle folie de le retirer dans les lieux clos ! Je compte bien continuer à le porter, mais comme beaucoup d’autres ne le feront pas, je serai moins protégée et ça m’inquiète ».

Pour Dominique, « cette mesure est déconnectée de la situation épidémiologique, aucun indicateur annoncé par le gouvernement n’est atteint. Le masque devrait être maintenu dans la situation actuelle de circulation virale soutenue ».

[…] Pascale juge ainsi que « la levée du port du masque est prématurée, car il y a toujours des décès et des entrées en réanimation » […]

https://www.20minutes.fr/sante/3249707-20220312-covid-19-continuerai-porter-ffp2-fin-port-masque-prematuree

 1,349 total views,  1 views today

image_pdf

35 Commentaires

  1. Ce 40 % malade qui est responsable de ce régime totalitaire Covidiste, ce 40% qui n’ont pas de cerveau et ils sont complices de tout ce cirque surréaliste

  2. ils ne font pas la majorité de la France, comme toujours les minorités veulent commander les majorités, il faut dire que le QI de ces minorités sont plutôt très faibles

  3. 40% des lecteurs du figaro sont donc des fascistes.
    40% qu’on devrait envoyer dans un pays totalitaire car ce sont ces gens qui sabotent notre démocratie.
    Si Macron gagne j’espère pour vous que vous avez un plan B, moi ma valise est prête.

  4. Pour que les gens retrouvent leur bon sens il conviendrait d’interdire un certain temps le masque qui ne sert à rien, sauf à nous transformer en zombies, réduire nos défenses immunitaires, nous empêcher de renouveler notre oxygène correctement et nous imposer un contrôle social à la chinoise.

  5. Sur le port du masque
    Chacun fait comme il veut, mais….
    Ayant participé à une commémoration en extérieur suivi d’un pot de l’amitié en intérieur, le branle bas de combat a été déclenché par les présidents d’association après qu’un des participants a été déclaré positif au COVID.
    Donc oui, pour le masque de préférence FFP2 en intérieur mais retiré pendant de brefs instants.

  6. Je viens de faire mes courses au supermarché sans le masque quel bonheur ,les caissières souriantes mais encore quelques personnes avec le masque ,et je rentre chez moi ,aucunes rougeurs alors qu’à chaque que je le portait avant ,plaques rouges et boutons ,bonjour les allergies en plus de respirer mon propre co2 alors oui vive la vie sans masques .

  7. Hier dans un reportage sur les dispensaires africains j’ai remarqué une étagère pleine de médicaments, l’étagère portait une grosse étiquette « CHLOROQUINE » manifestement les africains sont mieux soignés que les européens.

  8. Il y a belle lurette que nous ne portons plus le masque que dans les magasins indispensables.
    Nous ne l’avons JAMAIS porté en ville même lorsqu’il était obligatoire. Nous avions décidé, mon épouse et moi, que nous déserterions tout endroit ou l’obligation en était imposée. Jamais nous n’avons été verbalisés. Mais combien de regards assassins avons-nous dut subir…? Et nous sommes tjs vivants. Alléluia!

  9. …Covid ou pas… avec TOUT ce qu’on sait des « vaccins » et ce qu’on ne sait PAS de la protection potentiellement conférée par les masques CONTRE les composants CONTAGIEUX des « vaccins » Covid… n’étant pas « vaccinée », je compte quand même – d’autant plus – essayer de me protéger autant que possible CONTRE les « vaccins » Covid en portant ce masque et PRIANT pour que ce bout de tissu me protège des « vaccinés ».

    Je sais… j’abuse, mais je veux continuer à avoir mes menstruations, et je n’arrive pas à croire que j’écrive ça, mais vu ce que je viens tout juste de lire… soit ce qu’a(urait?) écrit Lola Dewaere sur ses problèmes SUITE à sa troisième dose… : https://twitter.com/TFleurville/status/1503150076587356167

    • Avec votre masque, est-ce que vous pouvez sentir les odeurs autour de vous ? Oui, bien entendu. Les molécules des odeurs, sous forme de gouttelettes, passent donc votre masque (puisqu’il n’est pas étanche et ne PEUX PAS l’être) or les virus sont aussi présents dans les gouttelettes donc les virus PASSENT VOTRE MASQUE.
      Vous sentez un parfum avec votre masque = vous respirez tous les virus présents dans l’air.
      Le masque ne sert donc strictement à rien par rapport aux virus, à tous les virus. C’est d’ailleurs ce qui est marqué sur les boites de masques…

      • Je sais : je suis parano. Mais ma situation n’est pas facile, et beaucoup se retrouvent malheureusement dans mon cas…
        (Qui est pourquoi j’insiste dessus : je ne veux pas prétendre parler à la place de ceux qui se retrouvent dans un cas similaire au mien, mais… je sais que certains – au moins – pensent comme moi… Il n’y a pas que les gosses qui peuvent culpabiliser, après tout…)

        Heureusement, je ne mets pratiquement jamais le masque, vu que je ne vois personne.
        (Je ne le mets pas en extérieur, car pas besoin… Le peu que je l’ai mis – en intérieur? Etouffée, problèmes qui persistaient pendant un bon moment… alors pas de panique : je reste contre l’obligation du port du masque, et pour la liberté – laissons donc les gosses – parce que c’est à eux que je pense le plus – respirer.)

      • Je sais que les masques ne servent « à rien », mais je dirais plutôt que c’est « pratiquement à rien »…? Car vu que par le passé, des médecins essayaient de convaincre ma mère de porter le masque (rien à voir avec le Covid : c’est parce qu’elle est très malade)… je pense qu’il y a quand même une protection, même très minime? (Au moins contre les postillons, en tout cas…)

        …Que sait-on de la protection des masques envers les composants toxiques des « vaccins » Covid (protéine Spike, par exemple)?
        Car vu que ce ne sont pas des virus… et je ne trouve pas d’info’ sur le sujet?

  10. Bonjour, bonjour!

    Je suis désolée de « trahir » ainsi la cause (ET de me répéter) : j’avoue que – malgré mon jeune âge – je vais PERSONNELLEMENT garder mon masque « si besoin » (en intérieur, par exemple).

    J’ai personnellement GRANDI avec des parents en mauvaise santé – et j’ai VU leur état se dégrader au fil des années! -, ce qui peut rendre PARANO (j’avoue, j’assume…!)… alors pour éviter de prendre le MOINDRE risque, je porterai le masque par espoir – mince, très mince! – qu’il puisse quand même servir à MINIMA à « quelque chose » et me permettre de réduire les risques de choper le Covid ET de contaminer mes parents avec.
    (On n’a pas le droit de se soigner comme on le VEUT, après tout… alors les risques pour ma famille sont GROS…)

    • Pauvre fille, t’as rien compris.
      C’est comme les connards à vélo sans casque mais avec un masque.

      • Bonjour.

        …Sympa, mais… je suis CONTRE le port du masque OBLIGATOIRE, et contre les « vaccins » Covid tout court?

        A comprendre – je me justifie CAR je suis LOIN d’être la seule dans ce cas : j’ai personnellement une mère en OR, mais très, très gravement malade – et avec qui je VIS et dont je prends SOIN, car elle mérite tout l’aide que je puisse lui apporter -… une mère qui se devait déjà de porter le masque (sur recommandation médicale) bien avant même qu’on parle de coronavirus (car devant se protéger de TOUT virus)… (et qui ne le faisait pourtant pas par HONTE…)

        • @Emilie

          Votre cas est différent. Moi je pensais aux gens qui se baladent seuls dans la rue voire font du sport en pleine campagne avec un masque (j’en ai croisé !) Ce sont peut-être les mêmes qui voudraient tout confiner, tout vacciner alors qu’ils sont bien portants. A partir du moment où vous n’imposez rien à personne, ça me va.

      • Quand on se retrouve dans une situation similaire à la mienne, on fait des choix qui ne nous plaise pas forcément (et qui ne sont peut-être pas les bons)… mais qu’on fait pour protéger – ou essayer du moins – les gens qu’on aime…
        (Merci de respecter : on fait ce qu’on peut, avec ce qu’on A. La faute revient à nos dirigeants : on n’a pas le droit de se SOIGNER du Covid comme on le veut, après tout.)

        Ca ne veut absolument pas dire que je suis pour le port du masque, ou pour la « vaccination » Covid : je suis et reste CONTRE.

        (De plus, beaucoup de gens mettent aujourd’hui le masque non plus (seulement?) pour se protéger du Covid, mais aussi et surtout pour se protéger des « vaccinés » – du fait de la contagiosité de composants toxiques des « vaccins » Covid.)

        • Mais comment pouvez vous pensez qu’un chiffon sûr le nez protège des virus , c’est comme vouloir arrêter un nuage de moustiques avec un grillage !

          • …En fait, très personnellement… je me fais juste torturer par mon cerveau…

            AVANT 20219 : « Expériences spécifiques de la vie + grosse culpabilité + paranoïa »…

            DEPUIS 2019 : « virus créé en laboratoire + mutations + inconnus sur le Covid-19 + interdiction des traitements qui marchent + graves mensonges de nos dirigeants + + + … »

            Et bien sûr : on rajoute à tout ça des « vaccins » Covid expérimentaux, d’une technologie inquiétante (ARN), et dont des (les?) composants sont à la fois TOXIQUES et CONTAGIEUX…

          • Même 1% POTENTIEL de protection (conféré par les masques; contre les postillons par exemple) contre le coronavirus ET contre les composants des « vaccins » Covid (car ces « vaccins » me font bien peur)… je les prends : je veux juste protéger mes parents autant que possible; même si cet « autant que possible » équivaut à (presque?) rien…
            (Je ne sais juste pas quoi faire de mieux… c’est tout.)

            …Mon cas est loin d’être UNIQUE : d’autres sont aussi « perdus » que moi, et ne savent pas quoi faire pour protéger leurs proches qui sont fragiles…

            Qui est pourquoi j’en parle et j’insiste autant : je n’ai pas besoin qu’on soit d’accord avec moi, mais je pense quand même qu’on ne peut pas juger ceux qui continueront à mettre le masque comme étant forcément des naïfs qui croient aveuglément en la propagande sanitaire et/ou en une efficacité satisfaisante des masques.
            (On a tous nos raisons, et on fait juste ce qu’on peut, avec ce – le PEU – qu’on a…)

          • @Emilie,
            Fais comme tu le sens, si tu crois protéger ta famille, porte le masque.
            De toute façon, il protège contre les postillons, ça c’est sûr.
            Et de plus, ça te rassure, car tu crains pour ta mère malade.
            S’il devait lui arriver quelque chose, tu te sentirais coupable de ne pas avoir porté le masque.

      • Je vous trouve plus que discourtois fonzy.Plutôt vulgaire en fait. Vous n’êtes pas d’accord avec ce que dit Emilie, d’accord. Moi pas tout à fait non plus, mais je comprends ses arguments et l’agressivité est l’arme des faibles.

  11. Bonjour. Pour ma part je garderai mon masque car il est équipé d’œillères ce qui est trés pratique pour voir la vie en rose et uniquement le bon coté des choses. Depuis je trouve monsieur Macron tres beau.

    • Lol, faut bien en rire de peur d avoir à en pleurer. J adore.
      Quelle libération aujourd’hui. Un vent de liberté enfin retrouvée. Profitons en un maximum les amis.

  12. pourra t’on enfin se faire prescrire de l’ivermectine et autre plaquenil ?

  13. Je suis bien évidemment pour l’abandon du passe, cette mesure liberticide et totalement absurde, qui n’a rien de sanitaire mais tout de politique. Contrairement à un test, le passe prouve qu’on est vacciné mais pas qu’on est non contagieux ! Sans passe, j’ai pris le métro aux heures d’affluence, mais je me suis vue interdite de grandes surfaces, de restaurant et de cinéma où il y a pourtant nettement moins de monde que dans le métro. Cela ne tient pas debout (je n’ai rien attrapé !). Par contre, je vais garder le masque dans les boutiques et les endroits où il y a du monde (pas en extérieur), au moins jusqu’au retour des beaux jours. Et je crois que je conserverai définitivement l’habitude de me désinfecter les mains en rentrant chez moi. Je n’ai même pas eu un rhume ! Je continuerai aussi à prendre zinc, vitamine D, ginseng et gelée royale, qui m’ont bien protégée. Mieux que le « vaccin » !

  14. Et bien qu’ils le gardent même pour dormir,et sous la douche si ils veulent ,grand bien leur fasse ,quant à moi je dis enfin adieu le masque et j’espère pour toujours .

    • C est là qu on voit que l épidémie de peur n est pas finie…à peine étonnée par certaines réactions, on n est pas prêts, nous les courageux français d entrer en guerre, autant faire déjà flotter le drapeau blanc, c est le seul drapeau que nous pourrons bientôt arborer fièrement.

  15. Je constate que la propagande sanitaire – et dans d’autres domaines – gouvernementale a encore le vent en poupe…

  16. Il y a des dégénérés qui lancent des pétitions pour rendre le port du masque et le passeport sanitaire (pour l’instant, acant le port vaccinal ?)
    obligatoires.
    Quant aux crétins du Figaro personne ne les empêche de se masquer et de respirer leur gaz carbonique à vie, je m’en moque mais qu’ils foutent la paix aux autres !

    • Exact : que les adeptes de Zorro nous foutent la paix !
      Le seul endroit où j’apprécie le  » masque « ,c’est en plongée sous- marine !!!

Les commentaires sont fermés.