Quand l’islam s’en prend aux Juifs : attaques dans la rue, coups, violences…

 

Illustration : attaque à la ceinture, insultes en arabe. Peut-on encore porter la kipa à Berlin ?

Revue de presse spéciale « haine des Juifs » : attaques dans la rue, coups, violences, c’est le  djihad.

Quelques cas concrets puisés dans une actualité chargée. 

Vous avez dit « Vivre ensemble » ?

 

Un musulman poignarde deux policiers israéliens près du Mont du Temple (vidéo)

Deux policiers poignardés près du mont du Temple, devant un magasin de jouets ; le terroriste neutralisé

Le Hamas affirme que l’attaquant de 22 ans appartenait à ses rangs

 

Selon les secours du Magen David Adom, les deux policiers, âgés d’une vingtaine d’années, ont été modérément blessés.

L’assaillant « armé d’un couteau a poignardé deux officiers » stationnés dans la Vieille Ville de Jérusalem, a indiqué la police dans un communiqué, confirmant un peu plus tard dans un communiqué séparé que l’assaillant, « un Palestinien de Cisjordanie d’une vingtaine d’années », avait été tué.

« Les officiers ont riposté en ouvrant le feu en sa direction et l’ont neutralisé », a-t-elle ajouté.

Les services de secours du Magen David Adom ont indiqué que les deux blessés ont reçu les premiers soins sur les lieux de l’incident et ils ont été évacués vers les hôpitaux de Shaare Zedek et du mont Scopus, dans la capitale.

Le groupe terroriste du Hamas a déclaré que l’attaquant appartenait à ses rangs. L’organisation a précisé qu’il s’appelait Abd al-Rahman Jamal Qasim et qu’il était un résident du camp de réfugiés de Jalazone, au nord de Ramallah.

« Le combat entraîne la victoire ou le martyre », a dit le Hamas dans un communiqué qui a circulé sur les pages du groupe sur les réseaux sociaux, reprenant un slogan souvent utilisé.

Des images de la scène montrent les deux officiers au-dessus du terroriste peu après l’attaque. Il semble être allongé sur le sol. L’un des agents ouvre alors le feu avant de lancer des injures à voix haute.

Les entrées dans le secteur ont été fermées par la police, qui a ouvert une enquête.

Le commissaire de police, Kobi Shabtai, a indiqué que la vidéo de l’attaque dans son intégralité montrait « le policier qui a été blessé et qui se reprend ; il se rapproche alors de son agresseur avant de l’éliminer ».

« La rapidité de la réaction, la détermination et l’engagement sont parvenus, bien heureusement, à mettre un terme à l’incident sans entraîner de mort, sinon celle du terroriste – et c’est le résultat que nous attendons de ce type d’incident », a ajouté Shabtai.

Le ministre israélien de la Sécurité publique, Omer Bar-Lev, a appelé sur Twitter les policiers à « rester vigilants », craignant que « des terroristes et extrémistes ne continuent à attiser les braises » à Jérusalem.

Il a ajouté « qu’une catastrophe a pu être évitée grâce à la réponse rapide et déterminée des agents.

Dimanche, un Palestinien qui avait tenté de poignarder des policiers dans la Vieille Ville a été abattu. L’assaillant, un Palestinien de 19 ans originaire de Jérusalem-Est, avait blessé au couteau un des policiers.

Et en Cisjordanie, un autre Palestinien qui avait attaqué un poste militaire avec des cocktails Molotov a été tué dimanche par l’armée israélienne.

La police israélienne a fait savoir qu’elle procéderait à une évaluation de la situation après cette série d’attentats.

https://fr.timesofisrael.com/deux-policiers-poignardes-pres-du-mont-du-temple-lassaillant-neutralise/

Allemagne : un Syrien donne des coups à un Juif à Berlin en lui demandant de crier les mots « Palestine libre ».

Un Britannique de 32 ans a été attaqué à Berlin  par un Syrien- l’élément déclencheur était probablement sa kippa (image d’illustration)

https://www.bild.de/regional/berlin/berlin-aktuell/berlin-syrer-schlaegt-mann-32-kippa-vom-kopf-und-attackiert-ihn-79412774.bild.html###wt_ref=https:/m.bild.de/&wt_t=1646991777436

Depuis jeudi matin, le service de protection de l’État de la police enquête sur une agression et un crime de haine en plein Berlin !

Vers 6 h 15, un homme de 24 ans de nationalité syrienne aurait fait tomber la kippa de la tête d’un Britannique de 32 ans dans le couloir d’une auberge de jeunesse de la rue Storkower. Il a ensuite donné plusieurs coups de pied à la kippa, qui gisait sur le sol.

L’agresseur aurait ensuite demandé au Britannique de crier les mots « Free Palestine ».

Illustration : manifestation propalestinienne au cœur de Paris

Dans le même temps, l’agresseur lui a donné plusieurs coups de poing au visage.

Un témoin a confirmé l’incident avec la kippa. La victime s’est plainte d’un mal de tête, mais a refusé tout traitement médical.

L’agresseur étant soupçonné d’avoir consommé de l’alcool, son taux d’alcoolémie a été déterminé. La valeur mesurée : 1,2 g !

Le suspect n’a pu présenter qu’un permis de séjour périmé et a été placé en garde à vue pour établir son identité. Un échantillon de sang lui a été prélevé, puis il a été autorisé à partir.

Les papiers de l’homme ont été confisqués. Il doit maintenant se présenter à l’autorité compétente en matière d’étrangers. L’enquête du service de protection de l’État est en cours.

Mercredi, un autre incident antisémite présumé a été révélé :

Une femme originaire d’Israël a été brutalement frappée au visage à Berlin. Probablement parce qu’elle parlait hébreu.

https://www.bild.de/regional/berlin/berlin-aktuell/berlin-syrer-schlaegt-mann-32-kippa-vom-kopf-und-attackiert-ihn-79412774.bild.html###wt_ref=https:/m.bild.de/&wt_t=1646991777436

 

Attaques filmées : les courtes vidéos ci-dessous (plus anciennes)  donnent une idée de la haine des agresseurs.

  • 1) Un migrant attaque un jeune homme portant une kippa en plein Berlin
  • 2) Londres : un jeune tabasse des hommes juifs

1) Un migrant attaque un jeune homme portant une kippa en plein Berlin

Une nouvelle attaque anti-juive a eu lieu à Berlin. Sur une vidéo prise avec un téléphone portable, on peut voir un adolescent aux cheveux noirs frapper à plusieurs reprises un jeune homme avec une ceinture, en criant notamment « Yahudi » – « juif » en arabe. L’incident s’est produit mardi après-midi dans le quartier de Prenzlauer Berg. La victime de 21 ans portait une kippa.

La vidéo du téléphone portable provient de la victime elle-même, qui a eu la présence d’esprit de dégainer son téléphone et d’appuyer sur enregistrement mardi après-midi. Ce n’est qu’après plusieurs coups qu’un deuxième homme, également aux cheveux noirs, intervient et repousse l’agresseur. On entend en outre une voix de femme qui menace d’appeler la police.

 

 

Images de l’agresseur :

Ci-dessous : à gauche, Adam Armush, adolescent juif berlinois agressé. Selon lui, le principal agresseur parlait « un dialecte syrien ».

D’autres jeunes Juifs agressés :

Lina (à gauche)  : j’ai été battue

L’étudiante Lina B. (27 ans) de Tempelhof-Schöneberg était assise dans le bus 187, portant son collier avec l’étoile de David. « Soudain, trois jeunes hommes se sont jetés sur moi. Ils m’ont frappée, ils m’ont donné des coups de pied. J’ai crié, mais personne ne m’a aidée ».

Lina B. a informé la BVG de l’incident. Il s’est avéré que le conducteur du bus avait éteint la caméra de surveillance ! « On m’a déjà insultée plusieurs fois, en me traitant de ‘porc sioniste’ ou de ‘sale juive' »

Mark (à droite)  : J’ai été insulté

Mark (21 ans), originaire de Schmargendorf, étudie la psychologie économique dans une université privée et a passé son baccalauréat à l’école Robert Jungk de Wilmersdorf. « Dans ma classe, je n’étais que ‘le Juif’. Ils disaient du mal de moi et de ma religion derrière mon dos, ils m’insultaient aussi directement. J’ai souvent été exclu à cause de ma foi ».

En public, Mark ne porte plus la kippa. « Je sais que sinon je m’expose à un danger ». Quand il rencontre des gens, il dit souvent qu’il est athée. « On ne peut pas discuter du conflit au Proche-Orient avec beaucoup de gens.

Monty Ott (25 ans) : j’ai été insulté, menacé

Monty Ott (25 ans) travaille pour un député du Bundestag. Il raconte : « Je me fais insulter une à deux fois par semaine. C’est terrible de dire cela : mais c’est déjà devenu normal. Je n’ose presque plus aller dans les quartiers périphériques de Berlin. C’est là que c’est le pire ».

Mais Ott a également été agressé par un groupe de jeunes à la gare centrale de Berlin. « Ils avaient vu ma kippa, m’ont encerclé, sont devenus agressifs. Ils m’ont menacé de me disant « sale juif ». Avant qu’ils n’en viennent aux mains, j’ai pu m’enfuir ».

Les passants dans le hall d’entrée ont vu ce qui se passait. Mais personne n’est intervenu ».

2) Londres : un « jeune » tabasse des hommes juifs

Vidéo : 

Un « anthropologue » palestinien : il est normal de piller les antiquités juives…

Quel genre d’anthropologue cautionnerait le pillage d’antiquités juives ? Une Palestinienne de Columbia.

Nadia Abu El Haj est professeur d’anthropologie au Barnard College de l’université de Columbia.

En 2002, elle a publié « Facts on the Ground : Archaeological Practice and Territorial Self-Fashioning in Israeli Society ». Ce livre se veut une discussion sur la manière dont Israël utilise et détourne l’archéologie à ses propres fins politiques.

Mais elle affirme, de sa propre voix, quelque chose de si choquant que cela devrait la disqualifier dans son propre domaine, dans une section de son livre qui traite du pillage par les Palestiniens d’objets juifs sur les sites archéologiques – un phénomène endémique.

Le pillage pourrait bien être analysé comme une forme de résistance à l’État israélien et à un projet archéologique qui, selon de nombreux Palestiniens, se trouve au cœur même des revendications historiques sionistes sur la terre. Pour reprendre les termes de James Scott, le pillage est peut-être « l’arme des faibles » [1985].

Nous avons ici un anthropologue qui fait l’éloge du pillage du patrimoine juif par les Palestiniens – parce que c’est de la « résistance ».

(Le livre de James Scott, intitulé « Weapons of the Weak », ne parle pas du pillage des sites archéologiques, et ne semble même pas évoquer la destruction ou la perte permanente d’objets importants. Abu El Haj déforme sa thèse).

Dans la pensée palestinienne, tout crime, y compris le meurtre, est justifiable sous la rubrique de la « résistance », donc peut-être que cela ne devrait pas être considéré comme trop choquant. Pourtant, il s’agit d’un professeur d’anthropologie né aux États-Unis dans une université américaine qui affirme ouvertement que la destruction de la culture juive est une bonne chose. (Son père est palestinien).

C’est l’antisémitisme d’aujourd’hui, justifié comme un « principe ».

https://elderofziyon.blogspot.com/2022/03/what-kind-of-anthropologist-would.html

Dites aux enfants que « les Israéliens sont mauvais » Un psychologue palestinien explique comment expliquer pourquoi Israël ne libère pas les pères des terroristes.

Capture d’écran

Les Israéliens « sont mauvais » – c’est le message simple qu’un psychologue palestinien suggère aux mères de proposer à leurs enfants lorsqu’elles doivent expliquer pourquoi les pères terroristes emprisonnés des enfants « ne peuvent pas sortir de prison. »

Cette fausse explication cadre avec le reste du récit de l’Autorité Palestinienne (AP) selon lequel les terroristes sont des héros et, selon les mots du président de l’AP, Abbas, « les plus sanctifiés que nous ayons. » En d’autres termes, les prisonniers terroristes palestiniens – parmi lesquels des meurtriers de masse – n’ont rien fait de mal, ils sont plutôt des victimes des « méchants » Israéliens.

https://palwatch.org/page/30572

 218,616 total views,  2 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Ce qui est bizarre c’est que l’agresseur était seul ey apparemment,les agréssés a plusieurs . Plutot que de filmer ,il aurait peut etre mieux fallu riposter physiquement .Meme si on en prend une, aune moins, on se défend!

  2. Au moyen âge, sur les rares parchemins d’alchimistes qui nous sont parvenus, on peut lire, que pour apprendre aux novices qu’il faut avoir des outils et des produits de bonnes qualités pour obtenir, de la qualité, les mots suivants « avec de la merde on a de la merde », c’est direct !
    Avec l’islam c’est pareil «  l’islam c’est de la merde »…

  3. Les Juifs ont leur place en Europe car ils s’assimilent, ce qui n’est pas le cas des musulmans qui sont incompatibles par leur culture archaïque et totalitaire. Tant que nous permettrons aux musulmans de venir en Europe nous n’aurons pas de paix, l’islam, c’est la discorde partout dans le monde, une civilisation du passé qui ne produit que de la haine.

  4. Puiqu’on vous dit qu’on ne pourra jamais vivre ensemble. Les muzzs totalement incompatible avec nous. Mais que font les associations juive ?? Je ne les entend pas sur le sujet.

  5. Ce qui est étonnant c’est que les Juifs sont à couteaux tirés avec les arabes mais que sur le sol français, ils rejettent fortement les soi-disant extrémistes que sont MLP et EZ qui pourtant n’ont de cesse de les défendre et qu’ils considèrent et considéreront toujours comme des fachos. Il manque aux Juifs une étincelle de clairvoyance pour supprimer les brumes de leurs esprits. Les Juifs évoqueront toujours l’antisémitisme en France mais se garderont bien de dire qu’il est issu des islamo gauchistes et laisseront sous-entendre qu’il provient de l’extrême-droite.

  6. Ces dégénérés de muzz n’ont toujours pas compris qu’il n’y a jamais eu d’état palestinien , la  » Palestine « province de la Judée était sous contrôle des armées romaines
    ce n’était pas la Palestine au temps de l’empire romain mais la Philistine , des recherches archéologiques ont prouvées que il y avait un peuple les Philistins (des Grecs ou des Crétois ou de Sardaigne) qui avait vécu dans cette région de la Judée .

  7. Pourquoi donc êtes vous étonnés que les juifs soient agressés en Allemagne ? Avez vous donc oublié ce qui s’y est passé il y a près de 90 ans ?

Les commentaires sont fermés.