Sanctions économiques, Charles Gave : « La Russie peut tenir 2 ans, la France 2 mois ! »

Merci à Yvank qui nous a signalé cette plus qu’excellente émission, très éclairante sur les enjeux et conséquences possibles des décisions calamiteuses de Der Leyen-Macron avec ce commentaire : « c’est encore pire que ce qu’on croyait, Macron croit « emmerder les Russes  » quand il finit de détruire la France. Il aurait fallu le virer à coups de pied au cul sans attendre les élections. »

Extraits  de l’entretien

[…]

Bercoff : quid du gel des avoirs russes ? Cela les sanctionne très gravement ?

Gave : c’est à peu près la moitié de leurs réserves, ils en avaient quand même mis un paquet en euros. Et là c’est la BCE qui décide de geler les avoirs en euros.

B Ils ont donc la totalité de leurs réserves gelées ?

G : Non à peu près 50% ils ont pas mal de réserves en yuan (Chine),pas mal en yen (Japon) et entre 25 et 30% en or.

[…]

G c’est assez simple, la Russie est un très gros exportateur de matières premières , en particulier en pétrole. Ils n’ont qu’à facturer leur pétrole à la Chine en yuan. A ce moment-là ils n’ont plus besoin de passer par le dollar…

Ils continuent à qui mieux mieux à pousser la Russie dans les bras de la Chine ! C’est extraordinaire.

Le gros consommateur de matières premières, c’est l’Europe. Le prix du charbon ces derniers jours a été multiplié par 5,  les Russes en sont le 3ème exportateur mondial, comme ils sont le 3ème exportateur mondial de blé.

B : Est-ce que, si la situation actuelle continue, l’Europe peut se passer entièrement du gaz russe, du charbon, russe, du blé russe ?

G : Jamais de la vie. Donc si les Russes décident de fermer les robinets, l’Allemagne s’arrête complètement.

B : il y a le gaz de schiste américain.

G : si ils réussissent à tirer un million de barils, ce sera le maximum, juste pour quelques jours en Allemagne…

On est dans une histoire de fous où le type qui est complètement dépendant se tire une balle dans le pied. C’est l’Europe qui est en train de se tirer une balle dans la tête.

[…]

Il y a beaucoup plus grave. C’est les dommages collatéraux. Exemple : le plus gros propriétaire d’avions dans le monde, c’est une société irlandaise qui achète les avions et qui les loue ensuite aux compagnies aériennes. Elles se disent qu’ainsi elles n’ont pas besoin de capital. Cette société a environ 550 avions en Russie…

A présent les Russes ne peuvent plus sortir leurs avions, ils ne payent donc plus de location… et donc la société irlandaise va sauter… elle va faire faillite. Et donc on va se retrouver avec 550 avions qui ont été faits par qui ? Par Airbus ! Et donc vous allez avoir un chômage monstrueux à Toulouse parce qu’il  y a 550 avions qui vont apparaître sur le marché…

Et le prix du blé monte, monte, monte… la Russie est un gros exportateur de blé, mais l’Ukraine aussi… Chaque fois que le prix du blé est monté dans l’histoire il y a eu des révolutions en Afrique du Nord, parce que les gens n’ont plus rien à manger, ils mangent du couscous, qui est fait avec du blé dur…

C’est le jeu de domino et en plus la Russie aujourd’hui a des comptes courants excédentaires, elle a une balance commerciale excédentaire, elle a un budget excédentaire, elle a des réserves de change qui lui permettent d’importer pendant au moins 2 ans tout ce dont elle a besoin, même si elle ne vend rien à l’étranger. Elle n’a pas de dette intérieure, elle n’a pas de dette extérieure. Elle s’est parfaitement préparée à cette guerre, elle peut vivre en autarcie pendant 2 ans…. alors que nous on ne peut pas vivre plus de 2 mois !!!

Donc on en est là. On est en train de courir partout, de crier « démocratie, démocratie » comme disait De Gaulle. Je ne pense pas que les gens aient bien conscience du rapport des forces !

A partir de la minute 45, très intéressant échange sur ce qui se passe dans les banques avec swift. C’est pas beau du tout, nous dit Charles Gave.

B : on voudrait expliquer à nos auditeurs ce qui se passe dans les banques avec swift…

G : c’est pas beau du tout, je vais essayer d’expliquer de la façon la plus simple possible.

Il explique alors comment les transactions, les ventes, les spéculations sur les augmentations, les produits dérivés etc représentent à peu près 3 fois le PIB mondial. « Et personne n’y comprend rien, personne ne sait où est le risque ».

Imaginez qu’un type en France, comme Bruno Lemaire, décide de ruiner l’économie russe. On interdit aux Russes d’utiliser le dollar, ils peuvent plus vendre leur pétrole. Donc ils ne livrent pas leur pétrole à Air France, qui s’imaginait être couverte contre le risque du pétrole qui monte est obligé de galoper dans les marchés pour l’acheter au comptant, ce qui fait monter le prix du pétrole comme une fusée, ce qui fout une récession partout ! Parce que une augmentation du prix du pétrole c’est une augmentation des impôts  !

Et la banque intermédiaire qui s’était engagée et avait garanti des deux côtés les prix et la fourniture n’est pas payée. Elle s’était engagée vis-à-vis d’Air France et elle prend une perte gigantesque ! Et donc la banque saute…

Et qui finance le commerce mondial ? C’est les banques françaises, ce sont les plus grosses, partout dans le monde. BNP, Société générale, Crédit agricole…

On a eu un problème du même type en 2008-2009 avec les subprimes.

Ils sont en train de toucher avec leurs gros doigts velus et pleins de graisse des espèces de petits parchemins  qu’ils vont détruire. Une fois que vous avez détruit ça, c’est difficile à reconstruire ! C’est de la porcelaine très fine ce truc-là… Je parle d’Air France qui a besoin d’acheter du pétrole mais ça peut être EDF qui a besoin d’acheter du gaz. Ils peuvent pas couvrir, ils sont à court…

Et c’est Swift qui assurait le paiement dans ce monde virtuel. Et on a dit aux Russes, c’est fini.

B : les Russes vont être très embêtés non ?

G : les Russes sont très embêtés, mais c’est là où ça devient presque risible, dimanche matin on annonce fièrement que les Russes n’auront plus accès à Swift, alors il a dû y avoir quelques coups de fil donnés par Deutsche Bank et BNP aux gens qu’il faut en leur disant : « les gars on veut pas vous faire de peine, mais si les Russes n’ont plus accès à Swift, ils ne peuvent plus nous payer pour l’énergie, pour le pétrole… donc on aimerait bien que swift soit arrêté pour les achats de sucettes  ou de voitures mais pas pour l’énergie ». Et le soir même un deuxième communiqué précisait « on coupe swift, mais pas pour l’énergie ». Bref, ceux qui ont pris la décision de couper Swift amenaient une crise financière comme il n’y en a jamais eu, ils ne savent pas ce qu’ils font. Oui, ils ne savent pas ce qu’ils font, ils sont incompétents.

B : Cf Montherlant : en prison pour médiocrité !

G : si le système implose ce sera en Europe. Les USA sont à peu près couverts, l’Asie est à peu près couverte. C’est l’Europe qui est en première ligne. Vous allez vous retrouver avec des problèmes considérables à l’intérieur de l’euro, l’inflation est en train de partir comme une fusée..

.

Gave laisse entendre que si cela se passe ainsi, l’euro va se « viander » et alors… que les gens trouvent  normal que l’Allemagne se réarme et dépense 100 milliards d’armement le laisse pantois…

 

 855 total views,  2 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. La France 2 mois, bah pas grave, avec l’armée que nous ont laissée les présidents, elle tient 2 jours.
    Les Russes nous donneront des quignons de pain.

  2. Excellent éclairage à diffuser à tous nos proches! De l’excellent Charles Gave !!
    Merci André Bercoff.

  3. Si ça pouvait faire exploser le MACHIN et renvoyer la hyène à ses fourneaux en Allemagne, ce serait une conséquence merveilleuse.

  4. « si ils réussissent à tirer un million de barils, ce sera le maximum, juste pour quelques jours en Allemagne… »

    Je crains que sur ce point, Gave ne se trompe…
    Les US ont mis le paquet sur le gaz et le pétrole de schiste. Leur production est assez conséquente et les rend à nouveau indépendants !
    Les US sont intéressés par la monté des cours pour que leur gaz et leur pétrole soient concurrentiels. La guerre en Ukraine les arrangent…

    Le problème sera surtout le transport, il faut des méthaniers en nombre… C’est là que ça coince, en tout cas dans les premiers temps !

  5. L’europe et donc la France scie la branche ou elle est assise. Attention à la chute. On est gouverné par des minables, des médiocres et des incompétents, merci macronescu et von d’herr la hyène, vous continuez à nous foutre dans la merde. Vous continuez votre œuvre de destruction.
    FREXIT.

2 Rétroliens / Pings

  1. Sanctions économiques, Charles Gave : « La Russie peut tenir 2 ans, la France 2 mois ! » | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation
  2. Volkswagen, Porsche… Fermeture d’usines, chômage, inflation… Nouvelle crise de 29 ? – Résistance Républicaine

Les commentaires sont fermés.