Yvan Colonna en état de mort cérébrale : qui a donné l’ordre de le placer avec un djihadiste ?

Yvan Colonna, qui n’a jamais cessé de clamer son innocence.

Mise à jour : Agression d’Yvan Colonna : un “blasphème” à l’origine des coups, le Corse aurait “mal parlé” du prophète de l’islam, le Parquet antiterroriste se saisit de l’enquête. 

Yvan Colonna est en état de mort cérébrale.

Version officielle : l’auteur est un codétenu  djihadiste.

Comme c’est commode.

Vu les états de service du djihadiste en question, le berger corse était condamné à une mort certaine. 

C’est signé, la macronie élimine les rebelles. Macron aura décidemment tout fait pour se mettre le peuple à dos : les relations entre la Corse et Paris sont à nouveau extrêmement tendues.

Yvan Colonna a été étranglé par un autre détenu, présenté comme islamiste radical, ce mercredi à la centrale d’Arles.

L’agresseur présumé d’Yvan Colonna serait Franck Elong Abé, un djihadiste âgé de 36 ans. Détenu en 2012 en Afghanistan à Bagram par les Américains, il a été remis à la France en 2014. Condamné à neuf ans de prison pour “association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste”, Franck Elong Abé a été incarcéré. Il a été signalé comme étant l’auteur de 14 incendies et de dégradations de sa cellule lorsqu’il était détenu à Condé-sur-Sarthe. 

Franck Elong Abé 

Les faits se sont déroulés dans la cour de promenade, lorsqu’un détenu, pour des raisons qui ne sont pas encore connues, a violemment agressé à mains nues Yvan Colonna.

L’agression est survenue dans la matinée, aux environs de 10 h 15, alors qu’Yvan Colonna effectuait seul une séance d’entretien physique dans la salle de musculation de l’établissement pénitentiaire. Franck Elong Abé, qui assurait un service d’entretien en qualité d’auxiliaire d’étage au moment des faits, la étranglé à mains nues et l’a étouffé, avant de lui sauter sur le dos à pieds joints à plusieurs reprises.

Dans divers services de renseignement au courant de l’affaire, un même constat : celui d’un scénario qui ne correspond pas à une bagarre ayant malencontreusement dégénéré, comme il peut en survenir parfois en détention. « L’agression était préméditée », assure une première source. L’agresseur présumé était « déterminé à tuer », confirme une autre. Mercredi soir, le parquet de Tarascon a indiqué dans un communiqué de presse avoir ouvert une enquête pour « tentative d’assassinat ».

Franck Elong Abé a été placé en garde à vue. Si le mobile de l’agression n’est pas encore connu – aucun incident en détention n’avait été signalé entre les deux hommes, a fait savoir le parquet de Tarascon –, l’agresseur présumé est un « client » du monde pénitentiaire. Une source nous le décrit comme un « Joe Pesci géant », en référence aux personnages que l’acteur interprète dans les films de Martin Scorsese, pour illustrer l’agressivité présumée récurrente du détenu. 

L’auteur présumé de l’agression est actuellement interrogé. Officiellement, les autorités ignorent les motivations de son geste. 

Les autorités ne savent rien. Et bien sûr, personne ne sait qui a donné l’ordre de mettre Yvan Colonna avec un djihadiste.

« Les motifs qui l’ont conduit à agresser Yvan Colonna, le laissant entre la vie et la mort, ne sont pas connus pour le moment ».

Franck Elong Abé a été formé par les barbares talibans.

Franck Elong Abé.

Âgé de 36 ans, Franck Elong Abé est un vétéran d’Afghanistan où il avait acquis une réputation de cruauté. Selon nos informations, des agents de la DGSE l’avaient longtemps traqué au sud de Kaboul, cherchant notamment à récupérer des preuves matérielles de sa participation à des actes de barbarie, comme des égorgements. En vain. 

Elong Abé était suspecté d’avoir participé à des attaques de convois militaires. Il avait été capturé en 2012 par les soldats américains parmi un groupe de combattants talibans. Mais avait été écroué au sein de la DFIP (Detention Facility in Parwan), une prison dans les environs de Bagram où étaient notamment détenus les membres d’Al-Qaïda.  Au bout d’un an, quand les autorités françaises l’avaient récupéré sur le tarmac d’un aéroport, il portait encore la tenue orange des prisonniers de Bagram, se souvient une source judiciaire.

 

Les autorités ignorent les motivations de son geste.  Mais  le profil du djihadiste, les autorités le connaissaient parfaitement.

Yvan Colonna était un opposant  au système. Le système l’a condamné à mort. 

La peine de mort n’existe pas pour les tueurs d’enfants. Mais pour les rebelles, des « accidents » peuvent arriver en détention.

Yvan Colonna avait été reconnu coupable de l’assassinat du préfet de Corse-du-Sud, Claude Erignac, perpétré le 6 février 1998. Le berger de Cargèse avait échappé aux recherches des autorités pendant plusieurs années, avant d’être cueilli par la police le 4 juillet 2003 à Porto-Pollo, près de Propriano.

Jean-Jacques Ferrara, le député LR de la première circonscription de Corse-du-Sud :

« Yvan Colonna, c’est avant tout un détenu français qui vient d’être tué au sein même une prison française, c’est inadmissible. »

 

Dans l’île, on espère également que cet événement ne sera pas de nature à rouvrir des blessures que l’île a eu bien du mal à panser depuis l’assassinat du préfet Érignac, en 1998. À l’heure où les relations entre la Corse et Paris sont à nouveau extrêmement tendues, la majorité des insulaires prône l’apaisement, mais « le risque de voir Yvan Colonna devenir un martyr de la cause n’est pas très loin », déplore, amer et sous couvert d’anonymat, un élu insulaire. Le Parisien

Dans un communiqué paru mercredi après-midi, Femu a Corsica, le parti du président de l’exécutif corse Gilles Simeoni, écrivait pourtant « avec force, détermination et solennité : l’État français porte une responsabilité majeure, accablante, dans ce qui vient de se passer ». Et d’ajouter : « Le gouvernement et l’État ont refusé, au mépris de la justice, de la loi française et européenne, et de l’équité, d’appliquer ce droit. Si le droit au rapprochement avait été appliqué, le drame de ce matin n’aurait pas eu lieu. » Des rassemblements se sont tenus devant les préfectures de Corte, Bastia et Ajaccio.

 

 

 1,666 total views,  3 views today

image_pdf

40 Commentaires

  1. Les surveillants les ont laissés seuls durant 11 minutes, alors que l’assassinat passait sur toutes les caméras de surveillance, si c’est pas un coup monté, qu’est-ce que c’est ?
    Qui dirige cette prison ? Qui a donné l’ordre ?
    Et d’ailleurs, qui a décidé de ramener ce Camerounais d’Afghanistan ? Dans quel but ?
    Pourquoi va-t-on chercher des djihadistes étrangers pour remplir nos prisons ?
    L’islam est-il maitre chez nous ?

  2. Le musulman doit être bien content. Il a réalisé son djihad. Et un mécréant de moins, un.
    D’un autre côté, on peut se poser la question, comment cela a t’il pu se réaliser?
    Les Corses comme le dit très bien Guy Carlier, ce n’est pas les bougies et les nounours.

  3. Faut piger que le Camerounais musulman n’est que l’instrument du donneur d’ordre.

  4. Ils ont tout faux les corses, ils se font agresser par un chien, et ils s’en prennent à une poule, qui a agressé Colona? c’est un muzz ou un bouddhiste ?
    S’ils avaient des couilles, les corses s’en prendraient aux muzz, mosquées…. alors que là ils font n’importe quoi, ils se trompent de cible, peur de l’islam ? sans doute.

  5. La Corse en ébullition.
    L’Etat est carrément désigné comme le donneur d’ordre de l’assassinat de Colonna.
    D’ici à ce qu’ils réitèrent, hein ? pourquoi pas ?
    En Corse , la vengeance est un plat qui se mange froid.
    Fais gaffe le freluquet, tu n’auras pas toujours ta milice à disposition.

  6. Pour quelles raisons est-on aller chercher ce djihadiste camerounais en Afghanistan ?
    Nos prisons sont devenues de véritables repaires de l’islam radical, c’est là qu’on recrute et qu’on forme des muz au combat religieux.
    Ce meurtre n’est pas anodin, il prouve la collusion du gouvernement avec la racaille musulmane.
    Les musulmans fanatiques sont pratiques pour réaliser le sale boulot.

  7. tout ça a cause de ce gouvernement pourri jusqu’à la moelle ; un jour ou l’autre il faudra remettre les pendules à l’heure ; on s’en souviendra pas de quartier.

  8. Ces faits incroyables non moins dramatiques n’ont pu avoir lieux sans un relâchement volontaire des consignes de sécurité , là encore ils nous prennent pour des billes ! Un tueur Islamique et un tueur de préfet laissés seuls sans surveillance a qui on va faire croire ça ! Avec l’âge aidant il allait certainement commencer a lâcher des morceaux de vérités . Le choix de la mort de son cerveau en premier dans la méthode de privation d’oxygène est certainement le produit d’une intelligence a distance , et aussi une nouveauté que je découvre chez ces gens qui aiment surtout voir le sang de leurs victimes , cet ensemble de distorsions me fait douter du récit officiel .

  9. comment faire disparaitre ceux qui gênent……..enfermez les avec des fous d’allah….ils avait essayé avec Tommy Robinson, sans succés……l’état n’est plus à un crime près……

  10. Si seulement Yvan collona fut un noir et son agresseur un « blanc », nul doute que Castex aurait fait un discours contre la haine à l’assemblée nationale et que Macron aurait fait un discours public sur le danger de l’extrême droite. Mais voilà la victime est blanche et son meurtrier un africain musulman…

  11. Le gouvernement Macron a utilisé un tueur dangereux pour éliminer dans sa prison un opposant politique corse !
    C’est bien dans les méthodes de Manu 1er qui se revendique « amateur » , mais qui est très performant pour tuer les français de souche !

  12. La tête sur le drapeau Corse va être remplacé. Courage aux frères Corses

  13. Connaissant les corrrses, ça devrait sentir la revanche au beretta.
    Il vaudrait mieux pour « paix et amour  » qu’il reste planqué dans sa cellule si il ne veut pas rejoindre son prophète et ses vierges. Hé hé…

  14. Oui enfin Colonna est un assassin, pas une victime. Ces gens là n’avouent jamais, et quand ils se font balancer par leurs « amis » les bonnes consciences ont beau jeu de dire que c’est bidon. Que Madame Casin défende cet assassin m’étonne… C’est plutôt le rôle d’une vermine comme Ducon-Moretti…

    • ça vous arrive de lire, savez-vous lire ? Qui a défendu Colonna ici ? Je n’en ai même pas parlé quant à moi, ravie de l’article de Jules qui dit tout. La question n’est pas la culpabilité ou l’innocence de Colonna, la question est que les nôtres, quels qu’ils soient, sont enfermés avec des djihadistes. On devrait déjà tuer ces djihadistes à défaut de les expulser, au moins les enfermer isolés comme des bêtes enragées qu’ils sont, et on les laisse tuer les nôtres qui paient en prison leurs crimes.

  15. c’est une victime du grand remplacement carcéral et de la colonisation de nos prisons. Colonisation au sens de colonies de vacances, les lieux censés être privatifs de liberté ne l’étant pas suffisamment. Dans bien des cas, la peine de mort pour les éléments irrécupérables aurait permis d’éviter les agressions carcérales, tout comme leur renvoi dans leur pays d’origine comme le proposait Marine le Pen en 2017.

  16. pourquoi était il encore en prison sans aucune preuve seulement des suppositions .Et je crois que la peine de mort été aboli sauf que quand tu va en prison tu n’est pas sur de sortir vivant mais une chose est sur c’est que les corses n’aiment pas trop les barbus et les musulmans je pense que certains vont souffrir.

  17. Bonjour Jules Ferry. Colonna aurait dû être libéré depuis longtemps, vu que sa participation n’a pas été clairement établie et que ceux qui l’avaient mis en cause se sont rétractés, ainsi que la reconstitution, qui a démontré que ce ne pouvait être lui. Des assassins de crimes de droit commun condamnés à perpétuité sont sortis sans problèmes. La haine Sarkozienne est tenace.

  18. Yvan Colonna un « martyr de la cause »? quelle cause? celle des assassins qui tirent dans le dos d’un Préfet d’une droiture exemplaire? un Préfet qui avait mis son nez dans les magouilles insulaires. Ceci étant dit, et quoique l’on pense de Colonna,-je n’en pense pas du bien!-, il est certain qu’un prisonnier est sous la garde de l’administration pénitentiaire et qu’il n’a pas à être mis en danger de mort avec un codétenu dangereux. Cela reste au faute extrêmement grave. J’attends néanmoins le choeur des pleureuses pour des détenus moins emblématiques.

    • Peu importe le passé, il a payé sa dette et sa participation n’est pas clairement établie. « Tu es solidaire des gens de ta race », c’est le thème !!

  19. Condamné à 9 ans seulement!? Avec cette tête de gentil, il aura le droit de recommencer à sa sortie de taule. Et avec n’importe qui, n’importe où.
    Merci à ses avocats et aux gardes des sceaux qui se sont succédés! J’adore ce pays vraiment….

    • Pioupiou je me permet de corriger la faute d’orthographe impardonnable que vous venez de nous imposer. Bien évidemment il s’agit du GARDE DES SOTS. Qu’ils aient été nombreux ne change rien à l’affaire. Un pour tous, tous pourrits. Il est bien entendu qu’il est facile de commettre ce genre d’erreur sur un tel sujet. Entre les sceaux, les sots, les sauts et les seaux comment ne pas y perdre son français? D’autant plus qu’il vaut mieux se garder d’un Saut dans l’inconnu. Quant-au garde des Seaux, sa fonction a disparue après la monarchie, laquelle consistait à vider les seaux de M..de en l’absence de WC dans Versaille. Nos Sots dirigeants d’alors n’ayant guère plus de bon sens que les actuels n’avaient pas prévu ces lieus d’aisance…
      Bien aimablement.

  20. comment un tel individu n’était pas dans un quartier spécifique où il ne devrait y avoir que ce type de criminels ? on peut se poser légitimement la question de penser qu’il n’a peut être pas été mis là par hasard, et qu’il y avait un but à tout cela

  21. Tout ca me laisse dubitatif car on nous vante la grande DGSE avec son service HOMO dont le but est la liquidation….BIEN,mais alors pourquoi ils liquident pas CES TYPES SUR PLACE ET LES RAMENENT ALORS QU’ON SAIT QU’ILS SORTIRONT UN JOUR ET REMETTRONT CA.

  22. Tiens la Belloubet l’a oublié celui là sinon elle l’aurait relaché ce sympathique personnage.
    Il faudrait ressortir la machine de la poussière.

  23.  » IL NOUS PRENNENT VRAIMENT POUR DES CANARDS SAUVAGES … Bref , Si les Corses ont des trips , j’espère qu’il vont mettre quelque youyou en France histoire de mettre les pendules à l’heure au connard pédéraste élyséen et son gouvernement d’assassins . IL FAUT BIEN QUE NOUS JOUIONS NOUS AUSSI à la cravate magique ! « 

  24. [ Franck Elong Abé, qui assurait un service d’entretien en qualité d’auxiliaire d’étage au moment des faits, l’a étranglé à mains nues et l’a étouffé, avant de lui sauter sur le dos à pieds joints à plusieurs reprises] Un « détenu ultra violent », ancien djihadiste, connu pour pas moins de 14 incendies et dégradations de sa cellule, bénéficie d’un petit boulot d’entretien, seul dans une salle de musculation en compagnie d’un détenu qui devait lui-même être particulièrement surveillé…… J’aurais une tendance à rapprocher cet assassinat de « suicides par pendaison » récemment survenus sur des personnages connus et qui devaient être particulièrement surveillés et pour lesquels, de façon répétitive, les administrations pénitentiaires des pays concernés sont gravement défaillantes (pour ne pas dire complaisantes sauf à ce que les décideurs soient totalement niais).

  25. Les djihadistes sont une véritable aubaine pour la macronie. Elles les considère vraiment comme une « richesse », on le voit , une richesse que la macronie sait utiliser pour accomplir ses noirs desseins.

    • Pour peu qu’à une eventuelle réélection, il s’en serve pour faire une nouvelle milice des forces de l’ordre. Hé, tout est possible en macronie

  26. La faute d’Yvan était d’avoir été un ami de la première femme de sarko, qui n’avait pas été long à le désigner comme coupable.
    Comment se fait-il que Colonna qui devait être accompagné de deux gardes était seul dans la cour ?

  27. Ce franck elong était-il français, ou bien demandeur d’asile en France ? D’où venait-il avant d’entrer en djihad ? Neuf années de prison seulement avec son palmarès !!! C’est honteux !
    Jojo a raison, cette pourriture devrait être transférée à Borgo !

    • Non non , cet ordure de djihadiste aurait dû être liquider par les agents de DGSE en Afghanistan , tout est vraiment pourri au royaume de France !

  28. Bonjour,

    Merci pour cet article.

    La « version officielle » tend surtout à dissimuler la « qualité » de musulman de l’assassin.

    Sur France-Info, ils évoquaient les violentes tensions entre Corses et islamistes dans les prisons.

    Je n’ai pas vu le film « Joe Pesci » que vous évoquez, mais pour le coup nous sommes plongés dans un autre film :

    « un prophète » de Jacques Audiard …

  29. A transférer à Borgo ( corse ) et basta cosi. game over le djihadiste !

    • Lui et tous les autres djihadistes, ne doivent pas êtres déplacés ici ou là mais abattus puis incinérés chez un équarrisseur puisque ce sont des bêtes malfaisantes.

Les commentaires sont fermés.