L’IVG à 14 semaines… Macron veut tuer nos enfants, Zemmour veut qu’on en fasse

Les députés ont voté l’IVG à 3 mois et demi… Et même à 9 mois en cas de détresse de la mère…

Macron veut faire disparaître nos enfants, par l’IVG, par la vaccination… Zemmour veut qu’on fasse à nouveau des enfants, pour redonner vie à la France. Vie et espérance. Vie et avenir.

En complément, un débat que j’ai eu il y a 10 ans avec Oskar Freysinger, où je défendais le droit à l’avortement (attention, pas le remplacement de la contraception par l’avortement !) et Oskar son contraire… Questions philosophiques… Débat philosophique sur la liberté, la vie, les choix de vie…

La video semble bloquée sur notre serveur en Russie, mais vous pouvez la voir sur votre ordinateur avec son adresse ici à copier :https://dai.ly/xmqb96

https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/gynecologues-et-allongement-du-delai-de-livg-a-14-semaines-une-ivg-a-14-semaines-est-insupportable-a-voir/

 1,201 total views,  1 views today

image_pdf

37 Commentaires

  1. Aujourd’hui, la Colombie est passée, sous pression de la « Vague verte », de l’interdiction, à l’IVG jusque 24 semaines !!! Information vue ce jour sur Arte « 28 minutes », avec des dindes de présentatrices qui s’extasiaient devant ce « réel progrès »

  2. et ce sont les mêmes illuminés qui sont contre la peine de mort !! mais rien d’étonnant quand on a un président qui veut faire entrer l’avortement dans la constitution au lieu de promouvoir une vraie politique de la natalité en france submergée par les naissances extra européennes !

  3. « Le poids du fœtus double entre 12 et 14 semaines, le diamètre de sa tête double également et sa tête est ossifiée. Soit on provoque un mini accouchement, soit on sort le fœtus morceau par morceau »
    Ce « progrès » pourrait donner à un bon film bien gore, dans Les contes de la crypte par exemple (une série télévisée avec de courts film d’horreur).

  4. L’avortement a surtout été légalisé pour que la recherche scientifique aie accès à du matériel biologique de premier plan pour leur experience.
    Les femmes qui avortent devraient exiger que le produit de l’avortement soit complement détruit.

  5. Et si Macron est réélu ce sera la vaccination obligatoire à vie tous les 3 mois à partir de la naissance, pensez-y bien ceux qui penche pour Macron.

  6. Une question essentielle demeure qui devrait guider notre réflexion: à partir de quand et qui peut s’arroger le droit de vie ou de mort sur un être humain? J’aime beaucoup cette réflexion de Denis de Rougemont: « Nul ne nait de soi ni ne peut vivre seul sans l’aide qu’il reçoit et qu’il donne, sans l’amour qu’il reçoit et qu’il donne ». Une femme enceinte même en grande difficulté peut chercher et recevoir de l’aide. L’IVG est toujours un drame qui meurtri et ne devrait être utilisé qu’en dernier recours. Qui est suffisant pour oser prétendre savoir résoudre ce problème? Chaque situation est unique et devrait faire l’objet d’une prise de décision concertée en âme et conscience avec toutes les parties concernées (la mère, les médecins et éventuellement la famille). Merci à Christine de dénoncer les nouvelles lois iniques d’une société décadente qui s’en prend à ses enfants (IVG sauvage et vaccinations invalidantes). Tuer ses enfants est un marqueur de fin de civilisation.

    • « Tuer ses enfants est un marqueur de fin de civilisation. »
      C’est la conclusion qui s’impose en effet. De nombreux marqueurs s’accordent pour indiquer la fin de la civilisation occidentale. Fin de civilisation annoncée, c’est un comble, comme un progrès par de faux prophètes alors qu’il s’agit clairement d’une déchéance et d’un retour à la barbarie, voire une sorte de suicide car depuis l’aube de l’humanité il n’apparaît pas qu’on ait jamais voulu tuer les enfants. Bien au contraire, ils étaient une bénédiction et un espoir.

      • Hélas, le sacrifice d’enfants s’est déjà produit par le passé. Exemple:
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Moloch
        Et, plus près de nous, des enfants ont été sacrifiés par les nazis et maintenant beaucoup sont sacrifiés dans des « IVG sauvages » pour pouvoir récupérer du « matériel humains » pour produire et commercialiser des « médicaments » et « vaccins » … Mais toutes ces sociétés diaboliques ont fini par disparaitre dans les poubelles de l’Histoire.

  7. Toujours pareil le but de l’avortement a ete largement detourne puisque c’est devenu -excepte pour les malheureuses violees- un moyen de contraception pour les connes incapables de prendre la pilule ou de faire enfiler une capote a leurs mecs.
    Si au moins on exigeait le paiement integral d’avance et non remboursable…..mais non aux frais de la secu donc aux notres.
    200.000 avortements par an tout de meme et on s’etonne de la baisse de nos populations et leur remplacement par les moukeres islamos et noires qui elle ne veulent pas se faire avorter.

  8. Macron n’aime pas les enfants ou plutôt ils ne comptent absolument pas pour lui. Il a épousé sans regret une femme trop âgée pour lui en donner un et n’a pas cherché non plus à en adopter.
    Il cautionne des lois immondes, comme l’avortement tardif à 14 semaines, une vraie boucherie, ou carrément le meurtre d’enfants à terme donc qui pourraient très bien vivre et être adoptés. Alors que les moyens de contraception existent ! Il laisse des lobbies pervers monter la tête des enfants, influençables par nature, les incitant à changer de sexe et donc à massacrer leur corps, être sous hormones, devenir stérile, etc. irrémédiablement à un âge où on ne connaît pas la vie. Qui peut croire qu’il s’agit là de progrès ? Ce sont des progrès dans le mal, dans la barbarie et même dans la folie.

    • Autre mesure témoignant de la totale indifférence, voire pire (s’agit-il de détruire l’avenir que les enfants représentent pour la France ?) de macron envers les enfants : la piquouze sur laquelle on n’a aucun recul et qu’il n’hésite pas à vouloir leur administrer.

      • Je ne crois pas qu’il pense à l’avenir de nos enfants, il y a une sorte de folie à vouloir imposer ses choix, quoi qu’il en coûte.
        N’oublions pas que macron est un psychopathe dangereux.

  9. Bonjour,

    A force de mettre leur « progressisme » dans l’allongement du délai d’avortement à chaque mandat : les progressistes vont finir, dans quelques décennies, par assassiner les enfants de 10 ans …

  10. Comme michel et christine, je pense que ces décideurs ont amorcé un processus de dénaturalisation de la vie humaine et de son essence même.
    On joue la carte du progressisme pour l’avortement d’un foetus ( car ce n’est plus un embryon) en justifiant que le délai n’est pas assez long. La bonne blague…
    A côté de ça, ces mêmes décideurs agitent le torchon rouge pour « préserver » et prolonger la vie des citoyens coûte que coûte : à coup de confinement, d’ injection miraculeuse ( vous voyez de quoi je parle).
    Mais quelle genre de vie?! Où est la logique? Je vais vous le dire.
    Société prête à utiliser et être jetée : le meilleur des mondes. Il n’y a qu’à voir à quoi bossent les chinois avec leur incubateurs à souris.
    Et la loi sur les chimères alors on en parle pas?! Ils jouent à la pâte à modeler avec la sacré…pour du fric!
    Je ferai remarquer que le droit de la femme est en vogue en moment, mais qui parle des droits de l’enfant BORDEL ?!!
    Ils vont salir des avancés comme la PMA ou le droit à l’avortement pour faire du docteur moreau au final.
    Simone Veil doit se retourner dans sa tombe !

  11. Cette vidéo est particulièrement touchante! Personnellement, l’avortement est un sujet pour lequel je n’arrive pas à me prononcer pour ou contre. Mais en revanche, la dégénérescence de mon frangin et cousin bobo-gaucho mélenchoniste m’ont bien fait réfléchir ces dernières années. Et c’est grâce au bon sens, la morale que j’ai tenu face à cette crise sanitaire! Très belle vidéo! Bravo Christine et passez une bonne fin de semaine 🙂

  12. Bonjour, Christine.
    (Je n’arrive pas à voir la seconde vidéo, alors je m’abstiendrai de la commenter.)

    On peut penser ce qu’on veut sur le sujet, ma foi…
    Néanmoins, il faut rappeler une chose aux « bonnes âmes extra-tolérantes » : clamer le droit à l’avortement sauvage/libéré/abusif – car c’est bien de ça qu’il s’agit – au nom du « Mon corps, mon choix »… c’est juste faire preuve d’une profonde hypocrisie… probablement aussi d’un grand manque de réflexion.
    De fait, au nom de ce « Mon corps, mon choix », le foetus/bébé – qui est VIVANT – devrait alors automatiquement disposer de DROITS, et donc d’une protection particulière : après tout, l’avortement concerne AUSSI – et d’abord – SON corps! (Donc, le « Mon corps, mon choix » devrait aussi s’appliquer à lui…!)

    (14 semaines, c’est en effet de la charcuterie : le bébé est formé, et tuer un petit être de la sorte… non, juste NON!
    On ne peut pas se prétendre humaniste, sensible, ou qu’importe l’adjectif… ET être indifférent à la mort d’un TEL petit être…!
    …Quand à ceux qui veulent le droit à l’avortement jusqu’aux 9 mois du bébé… p*tain, mais comment ces gens peuvent-ils prétendre ne pas être de grands malades? De véritables PSYCHOPATHES?!!)

    • Bonjour Emilie je vais ajouter le lien de la seconde video qui n’est pas lisible je crois en Russie où est notre serveur, comme ça vous pourrez la visionner sur votre ordi.

  13. Ça devient pénible toutes ces personnes qui mettent tout sur le dos de Macron , alors que notre président n’est qu’une marionnette… Quand a Zemmour, je ne l’ai pas entendu vouloir revenir sur l’ IVG. Entre 200000 et 250000 enfants blancs sont avorter en France. Le Grand remplacement ça commence par là. Quant à vouloir donner une prime à ceux qui font des enfants dans des zones rurales c’est complètement stupide. Où vous mettez en place une politique raciale ou vous ne l’instaurer pas. Cette prime servira très probablement à dissiper la diversité dans les zones rurales ….

  14. Macron a promis d’accélérer la légalisation de la GPA ce qui signifie la marchandisation de l’espère humaine avec tout ce que cela induit.
    La GPA est une limite infranchissable qui n’aurait jamais dû être franchie.
    Suite logique à toutes ces lois dites « de bioéthique » avec le « en même temp » de Macron :
    d’un côté la société paye pour le droit de tuer des bébés à naître, et de l’autre elle légifère pour avoir le droit d’acheter des bébés…tout en interdisant les assos qui veulent contrer ces dérives, comme aider les jeunes filles à éviter les avortements….
    « Ce que vous faites aux plus petits c’est à moi que vous le faites » nous rappelle Jésus Christ, de Nazareth (mais que peut il sortir de bon de Nazareth…disaient jadis les habitants de contrées proches)
    Jadis j’étais indifférent à l’avortement, j’ignorais tout des dégâts psy sur les femmes et les p=médecins qui doivent le pratiquer. J’ai largement changé d’avis.

    • ça se discute, si pour des gens qui n’ont pas d’enfants la seule solution est la GPA je ne vois pas en quoi ce serait gênant

      • Dans la société du « Je veux j’ai droit à …c’est une frontière qui ne devrait jamais être franchie, que de désacraliser l’enfant.
        Des gens qui n’ont pas d’enfants doivent ils nécessairement en acheter pour faire comme les autres ?

        • Au lieu d’exploiter la misère d’une malheureuse réduite à vendre son corps d’une façon ou d’une autre (dans le même genre de vil commerce il y a aussi la prostitution et les dons d’organes …) ces gens peuvent plutôt adopter un orphelin. C’est même la meilleure solution qui de plus permet à un enfant seul au monde d’ avoir une famille.

      • GPA : pour Pierre Bergé, payer un ouvrier ou une mère porteuse, c’est la même chose
        « Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? C’est faire un distinguo qui est choquant. »
        Est-ce aussi votre avis, Christine ?

        • on s’en fout Bergé est mort, on va pas enculer les mouches sur ce qu’il a dit et par ailleurs les gens qui se prennent pour des inquisiteurs je ne leur réponds pas.

    • Avec la gestation pour autrui, on entre de plain-pied dans l’inhumanité. L’être humain, l’enfant, la mère porteuse, sont réduits à l’état d’objets qu’on achète. Et on verra peut-être pire encore. Les progressistes sont tellement cinglés, tellement dénués de conscience et de sensibilité, que je ne serais pas étonnée qu’un jour les « mères porteuses » soient des animaux. Je parierai volontiers qu’on y viendra. Comme dans « le destin de Monique », une BD quasiment visionnaire de Bretecher, datant de 1983. Elle avait pensé à cela il y a quarante ans ! Ne dites pas que c’est impossible. Des choses impossibles, inimaginables, choquantes, indécentes, ont été acceptées. Il suffit de les nommer « progrès ».
      Le pitch : « Alors que Brigitte Lemercier décroche enfin un premier grand rôle, elle tombe enceinte. Elle cherche alors une mère porteuse pour continuer la grossesse. Divers rebondissements vont influer sur le destin du fœtus. »

      ,

      • Je pressens moi aussi des monstruosités sans fin.
        Je crois que l’on doit avant tout penser à l’enfant, pas au désir de pseudoparents « dits adultes » sans aucune éthique. Non ce n’est pas de l’inquisition, mais c’est défendre la véritable Humanité.
        Le vote Zemmour a cet aspect positif de comprendre la position antiGPA par ailleurs.

    • Ah ! Femme et homme sans expérience ! (cette réponse s’adresse aussi à Michel Lapaix) Si vous aviez connu comme moi, il y a plus d’un demi-siècle, plusieurs couples ayant de grands malheurs dans leurs tentatives de procréation, vous seriez moins catégoriques.
      Quand à la « marchandisation », cette notion imbécile a été inventée par une philosophe compagne d’un grand trotskiste qui s’est fait couper l’herbe sous le pied par un certain Le Pen devant Chirac. A défaut d’arguments objectifs valables, on fait de la frime … et malheureusement, ça passe.
      Si ces couples avaient disposé de cette solution, cela les aurait aidés.
      L’histoire des sciences et techniques nous enseigne que ce qui est nouveau et original est toujours combattu et même souvent interdit dans un premier temps. Et plus tard, lorsque les esprits se sont habitués (et que les vieilles barbes sont rendues dans les cimetières), ce qui était interdit devient permis.
      Vous avez écrit: « Au lieu d’exploiter la misère d’une malheureuse réduite à vendre son corps ». Mais cela fait un choix à cette malheureuse qu’elle n’a pas avec votre dictature. Allez-vous l’aider vous même , j’en doute. Dans les pays où cela se pratique, l’expérience montre que certaines mères porteuses n’ont pas envie de recommencer tandis que d’autres le font plusieurs fois. Il y a aussi le cas d’une amie qui porte l’enfant d’une autre, c’est une solidarité remarquable. Il y a même eu le cas d’une mère qui a porté l’enfant de sa fille.
      Quant à proposer l’adoption, quel toupet !! Vous imposez votre solution à quelqu’un d’autre … Visiblement, vous n’avez jamais souffert, c’est une expérience qui vous manque. Vous parlez de ce que vous ne connaissez pas. N’oubliez pas que nous sommes tous différents avec des sensibilités différentes sur certains sujets.
      Savez-vous aussi que l’invention des boutons a été fortement critiquée car cela encourageait la débauche des femmes: en effet, avec des fermetures à boutons, ces petites coquines de femmes peuvent se déshabiller et se rhabiller beaucoup plus vite qu’avec des fermetures à lacets !

      • Je n’aime pas le ton condescendant et donneur de leçons.
        Vous allez interroger les enfants issus de PMA et GPA, vous comparerez leurs psychées, leurs souffrances.
        On voir que vous n’avez pas souffert de ne pas comprendre cette vie nous était imposée. Dites vous que des gosses issues de PMA sans père ou GPA finiront peut être plus vite la corde au coup par désespoir. Moi je pense à ça. Pas vous visiblement.
        Ce n’est pas moi le dictatorial ni le criminel. Non.
        PS mon épouse a une collègue issue de PMA père inconnue (mais retrouvé grâce aux tests génétiques interdits il y a un an…, elle est bourrée de problèmes psy. Elles les refilent à ses gamins. Elle a 54 ans, une fille anorexique, et je pense que les problèmes vont s’enchaîner pour les autres gosses.

        • J’ai évoqué uniquement les couples ayant des difficultés de procréation. C’est inadmissible de leur interdire ces possibilités. C’est à eux de choisir (après s’être informés sur les risques) et non pas à ceux qui n’ont pas de problèmes et prétendent décider pour les autres. Chacun doit être libre et responsable de lui-même.
          Quant à votre collègue détraquée, il n’est pas prouvé qu’il y ait une relation de cause à effet pour ses problèmes (bien d’autres personnes ont des problèmes semblables malgré une conception classique). L’anorexie touche beaucoup de personnes et se soigne en acceptant de faire un long séjour dans un hôpital ayant un service spécialisé. (Attention, l’anorexie peut conduire à une mort prématurée et doit être soignée énergiquement).
          La GPA a été pratiquée à grande échelle dans certains pays et depuis longtemps. S’il y avait des conséquences gênantes, cela serait déjà bien connu.

          • Bien sûr que cela a des conséquences profondes qui vous échappent, cela sauté aux yeux.

        • Vu le nombre de gens qui ont besoin de fréquenter les psys et qui ont été conçus de façon très conventionnelle votre exemple ne prouve strictement rien !

      • Un grand bravo et un grand merci, Armand, d’avoir pris le temps et la peine d’expliquer ce qui me semble tellement aller de soi. Je partage à 100 pour cent tes propos.

Les commentaires sont fermés.