Le buste de Lénine dans le bureau de Schwab, une référence à la nature communiste du « Great Reset »

Des observateurs attentifs ont reconnu, dans l’une des innombrables interviews que le fondateur du Forum économique, Klaus Schwab, donne sur ses « visions d’avenir », qu’un buste du leader bolchevique et fondateur de l’Union soviétique, Vladimir Ilitch Lénine, trônait dans son bureau.

Ce qui peut paraître étrange au premier abord est pourtant logique, car les projets de Schwab et de l’élite mondiale, en partie sous son influence, sont de nature foncièrement communiste. De plus, le fait que le buste de Lénine ait été placé à portée de vue n’est probablement pas un hasard. C’est le signe que l’on joue désormais cartes sur table.

En effet, les propos de Klaus Schwab, qui vont de l’abolition de la propriété privée et de la lutte contre le capitalisme à la déshumanisation de tout ce qui est traditionnel sous la forme du transhumanisme, pourraient tout aussi bien sortir de la plume de Lénine.

Car, comme on le sait, le communiste a mené une lutte impitoyable contre la propriété, la famille et la religion. Le mariage et les liens parents-enfants ont été diabolisés sous son règne en Russie (« l’État est ton père »), tout comme les églises et la pratique religieuse ont été interdites. Toute morale a été remplacée par une foi inconditionnelle en l’État.

Bien entendu, l’opposition politique a également été rapidement et brutalement éliminée après la prise de pouvoir, les anarchistes en tête. L’opposition a été remplacée par un système d’espionnage sans précédent, qui a bientôt complètement empoisonné la vie sociale. Le règne de Lénine s’est soldé par des millions de morts, conséquence du processus de « transformation » politique – du tsarisme à « l’utopie » communiste.

Tout cela nous semble terriblement familier en Occident, notamment depuis l’instauration du régime covidiste. Et c’est ainsi que la boucle est bouclée entre les plans et projets mondialistes de Klaus Schwab et consorts et les idées et actions de leurs maîtres à penser comme Lénine.

Il suffit de regarder le Canada, l’UE, l’Australie ou les États-Unis. La fusion de l’oligarchie politique avec un capitalisme d’État dépendant et destructeur (corporatisme) ainsi que la mise en place d’un système de crédit social mondial, avec une surveillance numérique totale, ne sont que le haut de l’iceberg de cette dystopie « néo-communiste ».

Extrait de la scène où le buste apparaît (K. Schwab en v.o.) :

Source

 1,065 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Il ressemble comme un crapaud à son frère en idéologie, Soros.*
    Son programme commence à se répandre tout doucement avec la loi qui autorise le squatte et permet donc le vol de l’immobilier.

    Entendre cette langue, me replonge dans les films de l’époque hitlérienne, tous les totalitarismes ont le même visage hideux.

  2. Si jamais quelqu’un a l’idée saugrenue de sculpter un buste de ce vieux machin, je préviens tout de suite que je ne suis pas preneuse. Il est vraiment trop laid. 😉

  3. Cet vieille ordure de schwab est à éliminé de la surface de la Terre ainsi que tous ses afficionados ,le monde ne s’en porterai que mieux .

  4. Comme par hasard les grands médias ne parlent jamais de lui ni de Soros, les deux pourritures de l’occident.
    Jamais une enquête, jamais un mot. Ils respectent tous bien la consigne de silence.

  5. rien d’étonnant : ce néo hitlero-stalinien mondialiste est un danger sans précédent ; encore une fois les pays qui le suivent n’ont rien retiré des leçons de l’histoire

  6. Le père de Cette tortue sans carapace de Klaux Swhwab prospérait sous le nazisme.
    Cette oligarchie trans-idéologie me fait penser au « Consortium » du « Projet Bleiberg », vieille intuition et aboutissement logique du capitalime fianncier mondial. Appelée « Cryptarchie » au XIXème siècle. L’argent a tout son temps.

  7. Bizarre cette nouvelle idéologie, mélange du pire du communisme avec le pire du capitalisme…

Les commentaires sont fermés.