En gelant la mise en service du gazoduc Nord Stream 2, l’Allemagne se punit elle-même !

Elle se punit elle-même en fait : moins de gaz, gros problèmes !

Le chancelier allemand Olaf Scholz, a annoncé la suspension de l’autorisation du gazoduc Nord Stream 2.

Or l’Allemagne importe de Russie 55% de ses besoins en gaz !

Nord Stream 2 relie la Russie à l’Allemagne via un tube de 1230 kilomètres sous la mer Baltique d’une capacité de 55 milliards de m3 de gaz par an, sur le même parcours que son jumeau Nord Stream 1, opérationnel depuis 2012. Il était censé doubler l’apport en gaz russe à l’Allemagne qui n’a aucune solution de rechange. Les gazoducs norvégiens sont au maximum de leurs capacités. L’Allemagne ne possède aucun terminal de gaz naturel liquéfié (GNL) qui pourrait l’approvisionner directement en gaz américain (tous les terminaux sont en Belgique ou aux Pays-Bas). 

En cas de grand froid, les Allemands ne pourraient pas tenir une semaine sans le gaz russe. Les réserves actuelles leur permettraient tout juste de passer l’hiver, si la météo restait clémente.

Robert Habeck, le ministre écologiste de l’Economie et du Climat. «Nous devons mieux nous préparer pour l’hiver prochain», a-t-il ajouté, en redoutant une hausse des prix du gaz.

Pour Robert Habeck, le «niveau critique»  des stocks (37 % de la capacité) pourrait obliger Berlin à prendre des mesures de rationnement.

Sans compter  que Moscou pourrait fermer définitivement les robinets en représailles. «Les entreprises devront très vraisemblablement suspendre un moment leurs activités», prévient Marcel Fratzscher, le directeur de l’Institut de recherches économiques de Berlin (DIW).

La fermeture du gazoduc Northstream2, qui est une sanction contre Vladimir Poutine, va impacter l’économie des Européens: 20% de l’énergie de la France vient du gaz russe. D’où la hausse du prix à venir.

 

Absurdité : le gazoduc est prêt à entrer en service, il ne manquait qu’un coup de tampon sur un papier !

Ce gazoduc – qui est terminé et n’attend plus qu’une autorisation administrative ne pourra pas se faire « sans un retrait des troupes russes de l’Ukraine »«Nord Stream 2 ne peut pas être mis en service», a déclaré mardi Olaf Scholz.

L’annonce allemande a suscité une réaction goguenarde de l’ancien président russe Dmitri Medvedev:

«Bienvenue dans un monde nouveau, où les Européens vont bientôt payer 2000 euros pour 1000 m3 de gaz», une somme potentiellement colossale pour l’Allemagne, qui a importé en 2020 à elle seule 56,3 milliards de m3 de gaz russe, soit 55% de ses besoins en gaz.

La Maison blanche a elle «salué», par la voix de la porte-parole Jen Psaki, la suspension de Nord Stream 2.

Evidemment, Biden ne veut pas que le nouveau gazoduc Nord Stream soit connecté entre la Russie et l’Allemagne !

A propos, vous vous souvenez du projet EastMed torpillé par Biden en janvier ?

La Grèce l’a encore en travers de la gorge.

En janvier 2020, Chypre, la Grèce et Israël avaient signé un accord « historique » pour la construction du gazoduc de la Méditerranée orientale (EastMed), qui était considéré comme un projet d’intérêt commun (PIC) pour les infrastructures énergétiques en Europe.

Janvier 2020

Il avait pour objectif d’acheminer entre 9 et 12 milliards de mètres cubes par an de gaz offshore, extrait des gisements gaziers situés entre Israël et Chypre, vers la Grèce puis vers l’Italie et d’autres pays du sud-est de l’Europe.

Et puis patatras. Début 2022, on apprend que le gazoduc EastMed n’intéresse plus Washington !

Plusieurs médias grecs ont rapporté que la décision de Biden était un clin d’œil politique à la Turquie, qui s’est opposée depuis le début à l’accord sur le gazoduc EastMed parce que ce dernier contournait son territoire.

La Turquie entend bien continuer à piller les réserves de gaz dans les eaux grecques :

« Tout projet négligeant la Turquie, qui possède le plus long littoral de la Méditerranée orientale, ainsi que les Chypriotes turcs, qui ont les mêmes droits sur les ressources naturelles de l’île de Chypre, ne peut aboutir. Nous portons une fois de plus ce fait à l’attention de la communauté internationale »avait alors déclaré le ministère turc des Affaires étrangères.

https://www.euractiv.fr/section/energie/news/le-gazoduc-eastmed-ninteresse-plus-washington-la-grece-sen-inquiete/

https://www.la-croix.com/Economie/Grece-Chypre-Israel-signent-jeudi-accord-gazoduc-Eastmed-2020-01-02-1301069404

 1,133 total views,  1 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. Comme d’ab les 2 bons toutous des amerloques.
    Scholz rattrapé bien opportunément par une sombre affaire alors qu’il était maire de Hambourg.
    Et chez nous la grande classe l’affaire macron/jean michel trogneux.
    Après d’aucun se demande pourquoi nos pays respectifs ont une propension a ce tirer une balle dans le pieds ?
    Les américains nous tiennent par la peau des cou…es, et ordonnent aà leurs supplétifs européen d’obéir contre leurs intérêts financier et stratégiques.
    Elle est pas belle l’europe ???

  2. Ce sont les mêmes qui éditent des lois contre la haine, qui prétendent éradiquer la haine chez leurs concitoyens.
    Or, leur haine contre Poutine dégouline à chaque mot, et leurs PUNITIONS qui ne cessent de s’alourdir, allant à l’encontre de leurs propres intérêts, nous signalent un dérèglement psychologique de grande envergure.
    Leur HAINE les aveugle, il faudrait une bonne secousse pour les réveiller et les sortir de leur hébétude.

  3. Poutine va se faire un plaisir de fermer les robinets de Northstream1
    Là ça va moins rigoler chez les casques à pointe, il va falloir accélérer l’exploitation des mines de lignite, les ours blancs vont apprécier.

  4. L’art de se tirer une balle dans le pied!! Mais tous ces beaux messieurs s’en foutent car pendant que le peuple crèvera de froid eux ils seront tous bien chauffés aux frais du contribuable qui claquera du bec pendant qu’on l’exhortera à faire des économies et des efforts

  5. Bah, je ne m’inquiète pas pour les boches, ils ont leurs centrales à charbon et personne de l’UE ne va les emmerder. Même pas Greta.
    Pourtant ce sont les plus pollueurs d’Europe.

  6. Pas de solution de rechange ? Ah mais si : acheter du gaz aux monarchies musulmanes du Golfe. Ce sera insuffisant mais peu importe, le but n’est pas d’approvisionner les allemands, c’est de faire de la corruption préventive : je prend une décision qui semble contraire à l’intérêt des allemands mais en réalité je n’en ai rien à faire de l’intérêt des allemands, le seul intérêt qui compte c’est celui PERSONNEL de ceux qui prennent la décision. Et leur intérêt ce sont les valises de billets et les rétro-commissions qu’ils toucheront pour signer des contrats de fourniture de gaz mahométan. C’est la seule chose qui leur importe car eux auront de toute façon de quoi payer les augmentations de tarif du gaz.

    • ou plus près aux algériens et a un prix supérieur à celui du marché plus bien entendus des visas

  7. ça s’appelle de l’auto flagellation , j’en discutait avec audiard , qui me disait « les C..S ça ose tout c’est même à ça qu’on les reconnait

  8. Excellent c’est peut être volontaire pour « aider » les verts Allemands, si ses habitants n’ont enfin que les moulins à vent pour produire de l’énergie ils comprendront vite.
    Bien sûr ils auront droit aussi au gaz de schiste US, très écolo bien sûr.

  9. Tout se met tranquillement en place, il n’y avait que Trump qui les empêchait de mettre en place leur saloperie de nouvel ordre mondial, remplacé par cette vieille ordure de biden (qui ne veut pas crever, hélas).Maintenant, ces reptiles mondialistes veulent faire tomber la Sainte Russie, mais le morceau est gros, très gros, trop gros, d’autres s’y sont cassés les dents, les russes sont un peuple fort, dur au mal, tout le contraire des petits occidentaux, habitués à leur petit confort : préparons-nous à souffrir, nos petits psychopathes qui nous gouvernent ne reculeront plus, même (surtout!)en nous entrainant dans l’apocalypse…

Les commentaires sont fermés.