Arthur, 26 ans, victime de surdité brutale et durable de l’oreille gauche après l’injection Pfizer

Je m’appelle Arthur et j’ai 26 ans.

Je souffre 5 jours après ma deuxième injection Pfizer le 13 novembre d’une surdité brutale de l’oreille gauche.

 

J’ai été vacciné, par contrainte, pour mon école d’ingénieur du son car il me fallait assister à des concerts et faire un stage dans un complexe de salle de concerts, d’enregistrements musicaux à Aix en Provence.

 

J’ai été pris en charge par la Clinique Clairval à Marseille. J’ai fait 28 séances de caisson hyperbare, reçu 6 injections de cortisone intra-thympanique.

À ce jour, aucune amélioration et tous les examens IRM n’apportent aucune réponse. D’autres analyses sanguines sont en cours.

J’ai perdu 97% d’audition de l’oreille gauche et je souffre d’acouphènes et de sons distordus. Je ne supporte plus les endroits bruyants, les discussions avec plusieurs personnes, n’écoute plus de musique et j’ai dû arrêter mon école d’ingénieur du son.

Pour le moment, je ne peux pas porter d’appareils auditifs qui d’après l’audioprothésiste n’apporterait que des améliorations très minimes la perte d’audition unilatérale étant trop importante, l’audioprothésiste m’ayant dit que je suis trop en dessous du seuil de la parole.

Mon médecin traitant, malgré les attestations médicales m’a refusé de déclarer à la pharmacovigilance… et ne veut pas me faire un certificat médical pour que je ne sois pas astreint à la 3ème dose.

Arthur Pateras rejoint VERITY France

 1,421 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Devant un tel cas , les les bras m’en tombent qu’il ne soit pas dispensé de la 3e dose ce qui est un véritable scandale.

  2. Bonjour
    Je connais quelqu’un qui, à sa deuxième injection de moderna (forcée car cette personne travaille dans la restauration) a eu des vertiges et des troubles orl. Idem les examens ne trouvent rien. Hormis une suspicion de maladie de Ménière car un problème de cristaux a été écarté. Il a refusé de faire sa troisième dose. Il lui a été impossible de déclarer ses effets indésirables. Le site plante…

  3. On voit bien qu’il y a de nombreuses ordures parmi ces medecins complices qui ne veulent surtout pas deplaire et se faire remarquer.
    Je l’ai deja ecrit SI CETTE FOLIE VACCINALE EST POSSIBLE C’EST A CAUSE ET GRACE a ce personnel hospitalier qui vaccine CE N’EST PAS MACRON QUI VACCINE mais les complices ils sont autant responsables pour ne pas oser refuser.

    • Oui et ceux qui contrôlent les passes sanitaires comme si nous étions des malfrats. Si tout le monde s’était mobilisé contre et bien rien de tout cela n’aurait été possible.

    • @Deux fois Michel – C’est le raisonnement absurde qui pourrait te valoir une promotion dans le chiotte en marche. « CE N’EST PAS MACRON QUI VACCINE » mais c’est bien lui qui l’ordonne, en ayant pris soin d’interdire tout autre moyen de se soigner et en menaçant de faire licencier tous ceux qui oseraient lui résister. C’est pas Macron qui fait venir les immigrés mais c’est bien lui qui leur donne abri en hôtel trois étoiles, carte bancaire, et carte d’identité, au point que la France est devenue le paradis d’Allah.

    • A 40 € la piqûre, ils sont plus que zélés ils se font des c… en or

1 Rétrolien / Ping

  1. Enième victime du « vaccin  empoisonné, Arthur, 26 ans, atteint de surdité brutale et durable de l’oreille gauche après l’injection Pfizer | «Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.