Mort du grand scientifique Luc Montagnier : silence des médias covidistes

Le Pr Luc Montagnier, prix Nobel de médecine, s’est éteint à l’âge de 89 ans. S’il fallait une preuve supplémentaire que nous sommes dirigés par des néo-staliniens embourgeoisés, le silence officiel, sidéral, qui accompagne encore, 48 heures après, cette nouvelle, en est une, éclatante.

Luc Montagnier a eu le grand tort de soupçonner, d’emblée, l’origine humaine du mélange viral qui nous accable depuis plus de deux ans. Tout indique qu’il ne se trompait pas.

Partisan avec d’autres des traitements médicaux en première intention, il fut l’un des premiers à mettre en doute l’opportunité de la vaccination pour tous, cette doxa excessive, brutale et par bien des aspects mensongère, qui s’effrite et révèle ses vilains dessous pathogènes de jour en jour, tandis que l’Omicron achève paisiblement son cycle de vie, en simple compagnon de route grippal.

Pour tout cela, il fut condamné à se taire et à rejoindre la mince cohorte des bannis que matraquent sans le moindre répit des médias aux ordres de l’Industrie. Quelle pitié !

Luc Montagnier nous laisse le témoignage d’un scientifique lucide, d’un honnête homme scandalisé par le commerce honteux que des faussaires ont installé autour de leur créature autant que par la complicité tenace, insolente et pérenne de lanceurs d’alerte rapidement transmutés en visiteurs médicaux de produits non finis ; parvenus, sicaires et corrompus plus ou moins enrichis, tous coupables de l’une des plus gigantesques forfaitures de l’Histoire.

Lucide, oui, le vieux Prof. Avec le courage tranquille de ceux qui savent qu’ils ont raison.

Maintenant, il va falloir régler en son nom quelques comptes et pas des moindres car beaucoup de gens sont morts qui devraient être encore vivants aujourd’hui.

« Donnez-lui du Doliprane et appelez au besoin le 15 … » C’était il y a deux ans.

Littéralement écrasées par la propagande officielle, manipulées, contraintes au mutisme, interdites d’accès aux traitements médicaux via des praticiens quant à eux menottés, empêchés jusqu’à la menace, des milliers de familles ont mis leur questionnement en réserve d’une République scélérate et meurtrière.

Ces victimes vont bientôt pouvoir s’exprimer et réclamer des explications.

« Donnez-lui du Doliprane… » . Et cela tient, cette médecine-là, de l’entêtement, du déni et de la trahison éthique, se pratique toujours.

Et elle tue encore, en février 2022.

Luc Montagnier aura manqué de quelques semaines la scène finale d’une très mauvaise pièce… ou d’un chef-d’oeuvre de Grand-Guignol.

https://lemediaen442.fr/le-pr-luc-montagnier-prix-nobel-de-medecine-et-militant-sest-eteint-a-89-ans/

À propos de manipulations…

Reiner Fuellmich, dans son procès populaire contre Big Pharma et les collabos criminels, l’avait annoncé comme grand témoin dans sa procédure à charge.

http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/la-procedure-du-grand-jury-par-la-cour-populaire-de-lopinion-publique-est

Jean Sobieski

https://ripostelaique.com/mort-du-grand-scientifique-luc-montagnier-silence-des-medias-covidistes.html

 792 total views,  1 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Voila, Monsieur Luc Montagnier n’est plus. Mais cet homme extraordinaire laisse à l’humanité le bénéfice de son dévouement à la santé des humains. Et ça, c’est indélébile dans l’Histoire.
    Evidemment, pour les lopettes qui croient diriger la France, la grandeur d’une telle âme est innatégnable.
    Vous nous manquez déjà, Monsieur.

  2. Le silence qui entoure sa disparition est le même qui s’est abattue sur les effets secondaires et les décès induits par la thérapie génique en cours. Ceux qui font confiance à la science, surtout celle qui bidouille dans les labos de recherche de Pfizer et autres bienfaiteurs de l’humanité ont de la bouillie à la place du cerveau. Mon maître à penser, le psychanalyste de renom, Jung,que j’aime à relire, affirmait que certains adultes vivent leur existence et arrive au terme de celle-ci avec la maturité d’un enfant de six ans. Quand je vois avec quelle docilité les moutons courent au vaccin et s’apprête à revoter Macron, j’en suis convaincu!

    • Argo, Argo, si seulement ces gens dont vous parlez avaient la mentalité de gamin de 6 ans.
      En général, un gosse de cet âge a encore l’âme pure. Et son esprit n’est pas encore pollué.
      La pureté d’un enfant serait souhaitable à bien des adultes ayant l’esprit frelaté.
      N’est-ce pas l’Israélite Yeshoua/Jésus qui a dit un jour à ses disciples: « Laisser venir à moi les petits enfants ». Ceux-ci ayant encore une âme limpide étaient les bienvenus pour le Messie d’Israël.

  3. merci professeur pour vos travaux et vos engagements…
    je vous ai découvert en 1983 alors dirigeant l institut pasteur…
    vous faites partie de ces medecins et scientifiques honnètes et courageux de grande moralité…
    puissiez vous maintenant rejoindre le paradis…vous le mérité amplement…
    AU REVOIR ET BONNE ROUTE POUR L AUTRE MONDE…

  4. Un grand homme qui s’en est allé. Adieu professeur, vous allez nous manquer.

Les commentaires sont fermés.