A 33 ans, il décède après avoir développé une maladie auto-immune due à l’injection Pfizer

Merci à Pikachu !

Louisiane. Un père de famille de 33 ans est décédé vendredi dernier  après avoir développé une maladie auto-immune suite à sa deuxième injection du « vaccin anti-covid » de Pfizer.

pfizer-e1636125134928.jpg

Brandon Pollet a fait une réaction grave 48 heures après sa deuxième vaccination Pfizer. Selon ses médecins, le vaccin Pfizer avait provoqué chez Brandon une réaction immunitaire qui a conduit au développement d’une maladie auto-immune.

« Brandon n’avait aucun antécédent médical », déclare Jessica Pollet, l’épouse de Brandon. « Après son deuxième vaccin Pfizer, Brandon a développé un mal de tête tout de suite puis de la fièvre 48 heures après », rapporte le Herald Guide.

Brandon a été pris de fortes fièvres, de terribles maux de tête, et sa numération sanguine mauvaise. Bien qu’il ait consulté un médecin, son état ne s’est pas amélioré et a empiré. Son premier séjour à l’hôpital s’est déroulé du 21 octobre au 2 novembre.

Extrait de la campagne de collecte de fonds, avant le décès de Brandon :

Bonjour, je m’appelle Beth Collura. Je collecte des fonds pour Brandon Pollet, sa femme et sa fille d’un an. Brandon était un homme de 33 ans en bonne santé qui est tombé malade 48 heures après avoir reçu son deuxième vaccin contre le covid, à la fin du mois d’août. Il avait de fortes fièvres, de terribles maux de tête, et sa numération sanguine n’était pas ce qu’elle aurait dû être. Bien qu’il ait consulté un médecin, son état ne s’est pas amélioré et son état a empiré. Son premier séjour à l’hôpital s’est déroulé du 21 octobre au 2 novembre. Après être rentré de l’hôpital, Brandon était toujours très malade à la maison. Il n’arrivait pas à faire baisser sa fièvre et il était très faible. Il est actuellement de retour dans un hôpital de la Nouvelle-Orléans, en soins intensifs, où il se trouve depuis le 12 décembre. Il est traité pour la maladie de Still et la maladie de HLH chez l’adulte. Les médecins lui ont fait passer de nombreux tests et scanners, il a commencé une chimio et des traitements aux stéroïdes, il reçoit des produits sanguins tous les jours, de l’insuline, et la liste est longue. Les factures s’accumulent rapidement. Il y a des médicaments que les médecins veulent essayer, mais nous attendons toujours leur approbation. Sa femme Jessica est maintenant en congé spécial afin d’être là pour Brandon.
https://www.facebook.com/525996605/posts/10158319174776606/?d=n

Veuillez envisager de faire un don à cette famille. Ils ont besoin de toute l’aide et des prières qu’ils peuvent recevoir.

Avant sa mort, Brandon avait souhaité diffuser son histoire pour sensibiliser le public. 

Que Brandon repose en paix.

S’il vous plaît, sensibilisez les gens comme Brandon l’a souhaité.

Jessica Pollet, son épouse, a partagé sur son compte Facebook (nombreuses photos)  que Brandon s’est battu jusqu’à son dernier souffle. « Je suis désolé, j’ai essayé de vaincre la maladie », a dit Brandon alors qu’il était en train de mourir.

Samedi, Jessica a écrit un message déchirant sur son compte Facebook : « Brandon, ton souvenir ne mourra jamais. Nous ne cesserons jamais de penser à toi, d’en parler ou d’en rêver. Je t’aime avec tout ce qui est en moi. »

 

 

Une histoire similaire est arrivée à une femme maire en Australie qui est alitée et a dû séjourner à l’hôpital après avoir souffert d’une réaction sévère à son deuxième vaccin anti-covid. Selon la victime, elle est restée au lit pendant plus de 35 jours en raison d’une réaction immunitaire après avoir reçu sa deuxième injection de COVID.

« J’ai eu tous les symptômes dont on peut rêver » –Une femme maire en Australie  s’ouvre sur la réaction immunitaire après avoir reçu le vaccin COVID.

 

https://www.thegatewaypundit.com/2022/01/tragic-33-year-old-father-dies-developing-autoimmune-disease-pfizer-covid-19-vaccine/

 

 1,874 total views,  1 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. ================================

    L’AFP bosse ! Bienveillante elle veille sur nous et bosse comme une malade pour nous. Elle traque tous les messages qui disent du mal des vaccins et du bien des traitements connus depuis des décennies, employés par des milliards de personnes mais qui d’un coup, d’un seul, surtout depuis que BigPharma a sorti son apéro vaccinal, seraient devenu EX-TRÊ-ME-MENT DANGEREUX.

    Alors, pour nous sauver, l’AFP planche et nous avertit et sur les mensonges de certains qui font la propagande de ces poisons, et sur la dangerosité de ces poisons qui pour la plupart ne valent que 1$.

    Bientôt, devinez qui ira en prison ?!

    IVERMECTINE DANGEREUSE
    Une erreur dans un article alimente la désinformation sur l’ivermectine en ligne

    Traduction sur TextUp.fr
    https://textup.fr/611877U3

  2. C’est triste et touchant mais il y a des cas similaires dans notre pays.
    Pas besoin de donner des exemples de l’autre bout du monde … 3500 français minimum sont déjà morts des suites des injections et personne n’en parle.
    J’ai moi-même perdu ma fille il y a 1 mois suite à la 3ème injection de Moderna.
    Je suis en colère et j’ai la haine contre les guignols du gouvernement qui ont imposé ces injections mortelles pour certaines personnes …
    Un père Français malheureux.

  3. Les vaccins peuvent provoquer des maladies auto immunes et des problèmes de coeur (je n’ai pas de preuve seulement un avis en relation avec mon cas), mais on se trouve dans la même situation que le problème des cigarettes et leur effet sur la santé voici quelques années, cela a été nier pendant des années par les grandes compagnies puis admis mais entre temps beaucoup de victime, pourtant en ce qui concerne la vaccination il y a le principe de précaution qui pourrait régler beaucoup de chose mais le gouvernement a chié dessus.

  4. Ce matin à l’heure de Praud, nouveau témoignage d’une victime de la vaccination, Ratiba, qui s’est retrouvée dans le coma. Malaise (chute et convulsion) démarré dix minutes après l’injection, difficile de nier la relation de cause à effet!

    Depuis, thrombose, alopécie, douleurs articulaires…

    A noter que Ratiba avait eu auparavant DEUX FOIS le covid, sans tous ces effets.

    Certes, la première fois elle a été sérieusement indisposée : mais dès qu’elle a été soignée avec le traitement bidon du charlatan Raoult [ironie], HCQ + AZM, elle s’est rapidement rétablie.

    Le vaccin à « l’innocuité » scientifiquement établie, certifiée et garantie par le bon docteur Pfizer, sans aucun effet secondaire et sans aucun danger à failli lui l’envoyer au cimetière.

    « J’ai préféré avoir le covid que m’injecter ce poison ».

    What else to add? Édifiant.

    • « difficile de nier la relation de cause à effet! »
      mais non, mais non, coïncidences qu’on vous dit

  5. Pauvre garcon si jeune ,moi j’ai déjà une maladie auto immune (avant la pandémie du covid)mon medecin traitant par deux fois m’a conseillé de faire ce « vaccin » je n’ai jamais cédé et je ne céderai pas , et ce matin encore chez Praud une personne témoignait en disant qu’elle avait développé une maladie auto immune avec des tas de symptômes, donc je n’ai pas envie de me rajouter des problèmes voire en décéder avec cette saloperie .quils aillent se faire voir .

  6. Une leçon à ces jeanfoutres du gouvernement :

    Roxane sur Twitter : « Messieurs !, Je crois qu on vous parle!!!! @GabrielAttal @EmmanuelMacron @JeanCASTEX #passvaccinal #PasseVaccinalDeLaHonte #soignants #EnColere https://t.co/axRkfDr1O1 » / Twitter

  7. Il y a les effets secondaires immédiats, et ceux à venir. À plus ou moins long terme. Une fois cette saloperie injectée, trop tard! Quand aux indemnisations pour préjudices, les victimes peuvent se brosser, impossible d’établir une corrélation entre ce poison et la pathologie induite!

  8. On ne le dira jamais assez, cette saloperie génique n’est pas un vaccin mais un poison qui tue. ASSASSINS.

    • Quand enfin les « lobotomisés » vont-ils comprendre que ce qui est injecté est mortifère , quand ?
      Le pire est que ces mêmes inconscients vont faire injecter leurs gosses

  9. une nouvelle amie, vaccinée avec 2 doses mais qui a maintenant compris aller chercher les bonnes infos et qui refuse la 3ème dose, voit son toubib la semaine prochaine car elle a ses règles ts ls 2 semaines et douleur a un ovaire … comme elle dit, elle doute que son toubib fasse le rapprochement avec les vax.

1 Rétrolien / Ping

  1. A 33 ans, il décède après avoir développé une maladie auto-immune due à l’injection Pfizer | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.