Bardella, en transes, devenu le torpilleur de la dite  « Union des droites » ?

bardella.jpg

 

En préalable, je pose le principe que la notion de « l’Union des Droites » (donc dans tout leur ensemble) est dans l’état actuel des choses, une utopie, un leurre, voire même une aberration. En effet, il est acquis que LR (qui sont déjà eux-mêmes très divisés) ne feront jamais alliance avec le RN et Reconquête (sauf exception des transfuges, cas individuels)

L’union souhaitable (ou qui pourrait s’imposer au second tour, en bonne logique) ne peut donc avoir un sens et se construire, que sur la base de ces deux partis (en agrégeant, pourquoi pas, les formations plus petites de Dupont Aignan, de Philippot, voire de Lassalle et d’Asselineau ).

L’appellation correcte pourrait donc être « l’Union de la droite nationale » (ou un équivalent).

Laquelle, au demeurant semble très mal partie, en raison des derniers propos de Bardella, juste après le coup de tonnerre du meeting d’Eric Zemmour à Cannes, lequel meeting manifestement, a perturbé considérablement le mental et la sensibilité du jeune et émotif président par intérim du RN.

Ce jeunot de Bardella, que l’on avait pu trouver, jusqu’à présent, comme étant « très acceptable » en tant que patriote sincère (voire même pour certains d’entre nous, « récupérable ») vient de jeter le masque.

Celui de l’arriviste caché (comme d’ailleurs tous ceux du clan et du premier cercle de Marine Le Pen), celui du politicien prêt à tout, non pour sauver son pays bien mal en point, mais pour continuer à obtenir des mandats électifs, et par là même, pour continuer à assurer leurs rentes aux marinistes.

Il fait en outre la preuve qu’il n’est en fait qu’un brillant rabâcheur de leçons apprises par cœur.

Jusque-là plutôt affable et poli, il s’est transformé en une nuit (celle de « Cannes », je me répète) en se mettant à éructer des insultes, à proférer des stupidités et, en final, à risquer de faire perdre la droite nationale aux législatives prochaines. Nul doute qu’il a reçu l’aval de sa tante-et-patronne pour se lâcher de cette façon !

Bardella et sa tata, eux, sont prêts à sacrifier toute chance de faire gagner les patriotes plutôt que de voir Eric rester dans la compétition.  Incapables de se projeter dans l’avenir et surtout dans le très court avenir (celui du deuxième tour), ils ne se rendent pas compte qu’en tapant méchamment sur Eric dès le début de la vraie campagne, et donc sur ses adhérents et ses supporters, ils risquent fort de ne pas voir les voix zemmouriennes du premier tour se reporter sur eux.

Ce pourrait être mon cas s’ils devaient persister. Dans l’hypothèse où Marine serait en face de Macron au deuxième tour, je me pose déjà la question de savoir si j’irais alors voter pour elle. De par leur manque de discernement, de par leur courte vue, leur ressentiment, leur hargne, ils plombent fortement, et dès le début de la campagne, les chances finales de la droite nationale.

A contrario, Eric Zemmour s’est constamment interdit de s’en prendre ad hominem à Marine Le Pen, conscient qu’il est de préserver l’avenir. Eric voit loin, lui ! Les caciques du RN non !

Revenons sur cette crise de rage de Bardella, car elle est loin d’être anodine et sans risques et effets préjudiciables à la cause nationale, dans le cas où le RN continuerait dans cette voie.

Et particulièrement sur ses propos. Tout d’abord il s’en est pris méchamment à Gilbert Collard (on connaît ce dernier, qui en a vu d’autres et qui s’en gaussera ou dira qu’il s’en fout bien) en disant clairement qu’il avait quitté le RN parce qu’on ne lui avait pas attribué les fonctions et les responsabilités qu’il espérait.

Puis, que Zemmour et lui, étaient fascinés par la brutalité, le buzz et la « polémique à tout prix ».

De Zemmour il a dit qu’il avait pris « un melon énorme» et qu’il n’aimait personne (à cet égard je lui rappellerai que Marine est réputée -pour ceux qui la connaissent- comme très peu amène), que sa stratégie brutale était celle du RN d’il y a 30 ans (beau coup de poignard dans le dos du Menhir, qui, s’il prend connaissance de ce parallèle, se rendra compte à quel point de déliquescence et de compromission est devenu son parti, ainsi que du peu de respect que lui montrent les dirigeants de l’actuel RN, dont fifille).

Selon Bardella, la stratégie de l’Union des droites de Zemmour est nombriliste et restrictive ! (qualificatifs que, sincèrement, je n’ai pas très bien compris, mais qui me laissent à penser que, pour lui, le conflit entre les droites nationales qu’il met en place, serait alors un bien ?)

Enfin le coup grossier et culotté de dernière minute : Bordella a osé lancer un appel « à tous les patriotes (donc y compris les zemmouriens, qu’il prétend débaucher) à rejoindre se tante, dès le premier tour !  Gonflé (ou idiot ?) ce petit gars, non ?

 

 

 

 

 1,488 total views,  1 views today

image_pdf

28 Commentaires

  1. Je pense qu’il serait temps que Marine se confronte à Zemmour, un débat qui aurait le mérite de montrer tout de suite qui est capable et qui ne l’est pas. Je n’imagine même pas Macron tenir devant Zemmour alors Marine, imaginez un peu, ça serait un carnage ?

  2. Le RN essaie de finir brillamment comme le PS ; ils seront cinq après les présidentielles. Ralliez vous pour la victoire et nous discuterons tous ensemble sur les différences de détail qui fait notre richesse et notre force.

  3. La réaction du RN est stupide car il saborde la possibilité d’une alliance des droites et donc d’une victoire possible.

  4. celui qui fera quoi que ce soit pour empêcher la victoire enfin à portée de mains
    afin de contrer les envahisseurs destructeurs de notre nation, aura ma rancoeur
    aussi forte que le sentiment que j’ai contre les ennemis de la nation, aussi bien à l’extérieur que ceux de l’intérieur.

  5. Que propose le RN depuis le début de la campagne ?
    On ne les voit pas
    On ne le entend pas
    Ils sont juste à la traine et à la course derrière Zemmour

  6. Bardella ne fait qu’obéir à sa cheftaine, il n’a pas d’expérience pour comprendre que seul Zemmour en rassemblant les droites pourra obtenir la victoire et haut la main. Le RN est dépassé dans son idéologie, le culte du chef et de la famille a pris du plomb dans l’aile, il faut travailler en équipe et faire confiance à ses collaborateurs, ainsi le RN perd petit à petit ses meilleurs cadres à cause de sa rigidité et non de sa rigueur.

  7. Rejoindre une perdante qui n’est pas foutu de tenir devant un micron, non merci.

  8. BARDELLA, si tu ne veux pas être aussi ridicule que MARINE, fais comme moi et les autres du FN-RN, n’aies pas honte de rallier ZEMMOUR !

  9. ce sont les électeurs du rn et de zemmour qui font les « 2 camps’, les dirigeants ne font que tenter de modifier les lignes:
    au rn il y a beaucoup d’électeurs anciens communistes et de fidèles à jmlepen qui ne bougeront pas, cela se conçoit
    quant aux électeurs de zemmour ils sont tous neufs et très à droite donc beaucoup moins maléables

  10. Bientôt, il ne restera plus que les anti-sémites chez Marine… Ajoutez-y les anciens électeurs cocos, qui avaient tourné casque en 1984… Bref, 10% à tout casser !!!

  11. Finalement, c’est dans la continuité de ce RN (FN en putréfaction). Bardella ne peut faire que du MLP au RN. L’idéologie de ce parti politique est fondée sur les humeurs et les menstruations de MLP dont seul le RN dispose du calendrier. Elle est entièrement définie dans le slogan « Libertés, libertés Chéries » destiné à remplacer « Liberté, égalité, fraternité » pour la compatibiliser l’islam. L’assemblée nationale n’aura qu’a proposer quelques amendements sur la décapitation, et les agressions en tout genre.

    • C’est méchant de dire cela car si Marine le Pen a quelques défauts et fait quelques erreurs, elle n’a jamais mis en avant contrairement à Ségolène Royal (dont c’était le droit après tout) son genre en politique…
      Elle l’a dit d’ailleurs récemment : elle aurait pu marquer plus de points en se mettant en scène comme femme avec ses enfants. Elle a eu la grande décence de le refuser.
      Je trouve Marine mal assortie avec Bardella.
      Bardella serait objectivement mieux chez Zemmour mais il aime trop l’islam pour y aller. Il a certes parlé comme Zemmour au parlement européen parce qu’on lui a commandé de le faire, comme un livreur livre la pizza qu’on lui a commandé de livrer.
      Mais au fond, il semble conservateur sur le plan sociétal (mariage pour tous par exemple) et plutôt macronien sur le plus identitaire.
      https://resistancerepublicaine.com/2016/10/17/tele-banlieue-et-camel-bachikh-grave-faute-du-fn-qui-croit-au-pere-noel-et-desespere-les-notres/?print=pdf
      Elle a sans doute choisi Bardella pour capter l’électorat jeune (celui qui ne paierait plus d’impôt sur le revenu!!! mesure hallucinante et anticonstitutionnelle) et éblouie par une mention « très bien » obtenue à son bac dans le 93 (ce qui équivaut à « pas de mention » dans le reste de la France). Essai non transformé puisqu’il n’a apparemment eu aucun diplôme depuis… Il est largement surévalué en politique, sa ligne n’ayant pas de cohérence.

      • qu’est ce que ça veut dire  » mais il aime trop l’islam pour y aller »?
        jusqu’à présent je m’en accomodais mais vu que je suis chaud monté contre les afro maghrébins et certains gens de l’est profiteurs et succeurs de notre pognon et destructeurs de notre nation, ça m’interpelle ; veuillez éclairer ma lanterne merci.

  12. Les droites, c’est surtout une question d’ego. Chacun veut conserver pour soi le leadership. L’union, ce serait plutôt l’Anschluss de la part du parti dominant. C’est impossible en l’état actuel des choses.

  13. Je ne suis pas d’accord avec vous , je suis franche et je ne crache pas sur la soupe ; : Zemmour a fortement critiqué M Lepen dès le début ! cela m’a contrarié car je me suis dit : encore un qui va faire …comme les autres ! Et puis il ne l’a plus fait en parlant, non pas de M.Lepen mais de sa politique ! c’était déjà mieux ! puis à Cannes il a parlé de l’Union avec des termes, une foi marquant une véritable ouverture, et là c’est le top ! Bardella doit voir que son parti/positionnement lui file entre les doigts .
    Quand à G Collard il avait été écarté du 1er cercle de MLepen, cela avait été dit dans les médias il y a plus de deux ans, « officiellement » à cause de son manque d’assiduité et d’investissement ! Ben oui ça ronronnait … Alors que, aujourd’hui, il ait rejoins Zemmour, c’est très bien pour lui et naturel, il retrouve ses 1eres idées tout simplement ..c’est bien de se sentir vivant, dans le mouvement, et c ‘est profitable pour tout le monde .

    • Les deux se sont peut-être effectivement un peu chamaillés au départ, mais peu importe (sachant que cest elle qui a « tiré » la première);

      Mais Zemmour a maintenant bien cadré ses rapports vis à vis de MLP depuis qu’il est véritablement entré dans la course. Il l’a répété à Cannes : il ne la dénigrera pas (ce qui n’exclut pas des débats ou des échanges plus ou moins contadictoires, mais sans acrimonie, insultes et dérapages contreproductifs).

      Un autre grief peut être imputé à Bardella, mais surtout à MLP, qui tire
      toujours en fait les ficelles, et qui pousse à l’outrance verbale et par là même à la radicalisation de sa prétention à n’être que la seule en mesure de représenter la droite nationale et de battre Macron (événement des plus incertains,… comme pour Zemmour d’ailleurs).

      Elle agit comme si elle s’auto-légitimais, de droit divin, à être l’unique candidate de la droite nationale. Zemmour qui connaît son Histoire mieux qu’elle, pourrait lui rappeler l’axiome de Guy Mollet  » au premier tour on choisit; au deuxième tour on élimine »

      L’autre grief que l’on peut faire à MLP et à Bardella est que tous deux s’arrogent le droit de n’être que le seul opposant crédible contre Macron avec l’agument, tr-s spécieux :

      • oui c’est bien ce que je vous disais, ( dans votre 1ere partie ), et je ne suis toujours pas d’accord avec vous ( sur votre 1ere phrase ) .
        L’important c’est ce qui viendra, pas la petite phrase, les faits et le travail que nous pourrions faire éventuellement !

  14. Plus que sauver la France, MLP veut son triomphe personnel, c’est donc une affaire d’égo plus que de patriotisme. Même si au final c’est l’ensemble des patriotes qui risquent d’en faire les frais. Elle préfère que tout le monde perde plutôt que de voir un autre patriote gagner. Très décevant, en effet.

    • si on perd le prochain coup à cause de leurs zizannies là c’est foutu ; je suis trop âgé pour attendre la fois d’après et autant j’ai l’espoir de virer ceux qui sont pour les envahisseurs ; autant j’en voudrais à ceux qui ont fait capoter cette victoire enfin réalisable.

  15. Bordella a osé lancer un appel « à tous les patriotes (donc y compris les zemmouriens, qu’il prétend débaucher)

    https://www.youtube.com/watch?v=gBiLnrPLtVM

    Et Collard n’a jamais bien entendu invité la Mère (la Tante, la Tata, si vous préférez) LE PEN à laisser tomber sa candidature pour rejoindre Zigomard (Zigoto, si vous aimez mieux)…

  16. Je me souviens de cette photo du sieur Bardella s’inclinant debout devant la musulmane enfoulardée assise dans le bureau public pour les élections législatives il y a quelques mois….

      • Au minimum dire quelque chose.
        Au maximum demander au responsable de faire sortir l’enfoulardée.
        Entre les deux, demander d’être réceptionné par un vrai Français.
        Mais pour Bardella qui n’avait pas été capable de soutenir Julien ODOUL dans l’affaire de la djihadiste du Conseil Régional de Bourgogne Franche Comté, tout était impossible, il a perdu sa langue et ses moyens.
        Il m’a vraiment déçu.

  17. Cet article comme beaucoup d’autres souligne la naïveté du camp anti immigration , Bardella, Ménard,Marine Le Pen … la liste complète serait longue.
    Sortir de cette naïveté serait une bonne chose même si cela pouvait entrainer un certain découragement.

  18. Bien sur ils ne vont surtout pas faire une alliance meme si ca peut faire perdre Zemmour en lui prenant trop de voix au premier tour.Heureusement beaucoup de leurs militants ont compris et voteront Zemmour FAUT ESPERER.

Les commentaires sont fermés.