Identité numérique pour les Européens : la porte ouverte à un « crédit social » dans l’UE ?

Le titre ci-dessus est celui d’un article très intéressant de RT France qui fait le lien, très clair, entre la dictature écologique, la dictature numérique bien avancée par l’affaire Covid et le « crédit social » à la chinoise que nous voyons poindre depuis 2 ans.

Et tout cela, quelle surprise, avec Der Leyen et sa clique macronienne aux manettes !

Nous qui voyons depuis quelques années, goguenards, la SNCF nous annoncer à chaque réservation de train un chiffre concernant le carbone (ou l’empreinte carbone, je ne sais pas, je refuse d’entrer dans cette folie et de même chercher à comprendre), nous rendons compte qu’il y a le feu au lac et que, demain, « ils » vont nous interdire de circuler, de manger, de consommer, de nous chauffer, de partir en vacances, de faire couler l’eau chaude… une fois qu’on aura atteint le quota qu’ils nous auront assigné, avec un seul mot d’ordre en guise de férule : tu nous coûtes trop cher en carbone !

Evidemment, ce quota sera réservé à la piétaille, pendant que les responsables politiques, adoubés, eux, auront tous les droits. Exactement comme Staline et ses commissaires du peuple, ou bien les Ceaucescu utilisaient datchas et résidences somptueuses de l’Etat sans limitation quelle qu’elle soit.

On peut aussi s’attendre à les voir régenter le nombre d’enfants que nous aurons le droit de faire naître, il faudra bien faire de la place et de l’air (attention au CO2, attention au carbone, bordel !) pour nos amis Africains qui se reproduisent comme des lapins et auront besoin d’espace vital, le nôtre. Viendra alors pour nous l’époque du Soleil Vert, parce qu’il ne faut quand même pas croire que les jeunes matrones africaines vont accepter longtemps de nous torcher le cul dans les Ehpad ! Stérilisés en amont, euthanasiés en aval… l’avenir qui nous attend si un Zemmour ne vient pas perturber leurs terrifiants projets  est mortel pour nos enfants. 

Liberté, j’écris ton nom…

Pas sûr même qu’un Eluard parvienne à l’âge adulte avec ce qu’ils nous concoctent. On ricanait en entendant les écolos-dingos nous parler de décroissance il y a 20 ans, ils sont arrivés au pouvoir en portant d’autres étiquettes, et ils arborent fièrement  la décarbonisation… histoire de nous faire revenir au XIXème siècle…

.

C’est donc un député européen conservateur, un Roumain, Cristian Theres, qui a lancé un cri d’alarme à propos du projet européen de réduire NOTRE empreinte carbone de 55% d’ici 2030. C’est demain. Et ils le préparent dès aujourd’hui, ou plutôt depuis le début de la dictature Covid, quel hasard !

Ils parlent de « rationaliser », confondant allègrement « rationaliser » et « rationner »…

Il explique fort bien que nous serons forcément mis sous surveillance et sanctionnés, exactement comme nous le sommes si nous ne sommes pas obéissants et vaccinés, si nous ne sommes pas des citoyens écolo-responsables, si nous ne nous serrons pas la ceinture drastiquement pour ressembler à la dégénérée Rousseau.

Et comme, grâce à l’identité numérique -un numéro personnel injecté avec le vaccin? on peut sans exagérer commencer à se poser la question, tant leur folie vaccinale ne peut s’expliquer juste pour ce qui n’a pas fait plus de morts que la grippe partout dans le monde- ils sauront tout de nous, de ce que nous achetons, de l’essence que nous payons, de ce que nous mangeons -pas assez vegan ? Et hop ! 1000 points en moins pour aller bosser en voiture !

Et, quel hasard, voilà que Mac Kinsey est aussi et encore à la manoeuvre, qui livre des rapports allant dans ce sens à Bruxelles, je n’ose pas imaginer le prix payé au Cabinet… Et der Leyen au bord de l’orgasme : nous avons une obligation LEGALE de réduire nos  émissions de CO2... et comment s’y prendre sans identité numérique, sans surveillance absolue de chacun des citoyens qui constituent l’UE ? Les Anglais sont sortis de cette saloperie à temps…

Je rappellerai en passant que ce sont 2 commissaires européens, dont le Français Thierry Breton, âme damnée de Macron et de Der Leyen, qui ont lancé, en juin 2021, le « Digital ID Wallet », la « carte d’identité numérique » de l’UE… 

Alors que la Commission avance sur la mise en place d’une identité et d’un portefeuille numérique, l’eurodéputé Cristian Terhes s’inquiète d’une possible dérive dans le cadre du projet de l’UE de réduire son empreinte carbone de 55% d’ici 2030.

Les citoyens européens seront-ils un jour sanctionnés pour avoir dépassé un hypothétique «quota carbone» ? Jusqu’ici, c’est un simple cauchemar dystopique réservé aux romans d’anticipation. Pourtant, cette idée pourrait bien devenir une réalité tangible à moyen terme sur le Vieux continent, à en croire l’eurodéputé roumain Cristian Theres.

Selon ce membre du groupe des conservateurs et réformistes européens, qui suit de près les travaux de l’UE sur la mise en place d’une identité numérique européenne couplée à un «portefeuille numérique» – dans lequel seront notamment stockées les informations bancaires – le danger d’une dérive vers un système de crédit social tel qu’il existe en Chine serait grand.

D’après Cristian Terhes, la mise en place du certificat Covid aurait en effet ouvert la boîte de Pandore, donnant un cadre à ce futur projet. «Vous ne pouvez pas [instaurer un crédit social] du jour au lendemain. Si vous le faisiez, l’Europe entière serait dans la rue. Ils le font par segments. Ce certificat vert a créé le système, la technologie et le cadre. C’est le premier pas. Le second pas, c’est le portefeuille européen, et l’identité numérique digitale. Cela suit le même modèle qu’en Chine. Ils veulent attribuer un lien alphanumérique à chaque citoyen de l’UE, que ces derniers garderont toute leur vie et qui sera leur identification unique», explique ainsi l’eurodéputé dans une interview accordée au média suédois News Voice le 22 janvier.

Et aujourd’hui, ils parlent de combattre le changement climatique par exemple. D’ici 2030, ils veulent réduire leur empreinte carbone de 55%. Leur seule manière de faire ça, c’est de rationaliser tout ce que font et consomment [les citoyens de l’UE]», affirme-t-il, notant qu’à l’avenir dans beaucoup de pays d’Europe occidentale l’empreinte carbone des produits que l’on achète sera indiquée.

«Pourquoi est-ce que vous croyez que c’est mis en place ? Vous allez acheter quelque chose, vous avez votre portefeuille numérique sur votre téléphone, vous êtes liés à votre identification numérique, et vous allez acheter, disons 5 kgs de viande, de bœuf disons. Le bœuf produit tant de carbone, et vous excédez votre quota. Voilà la direction. Vous voyez beaucoup de rapports là-dessus, des rapports officiels de la Commission, du Parlement. C’est la direction. C’est la raison pour laquelle nous devons comprendre le combat, et faire en sorte de le stopper avant qu’il ne soit trop tard», prévient l’eurodéputé.

McKinsey : «La réussite de la décarbonisation dépend de l’adoption par les dirigeants du secteur public de cadres réglementaires suffisamment ambitieux»

Si le discours semble pour le moins alarmiste, il n’en demeure pas moins que le projet d’identité numérique européenne est en bonne voie. «La Commission proposera une identité électronique européenne sécurisée. Une identité fiable, que tout citoyen pourra utiliser partout en Europe pour n’importe quel usage, comme payer ses impôts ou louer un vélo», expliquait ainsi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen dans son discours sur l’état de l’Union, le 16 septembre 2020.

Cette identité numérique sera – pour l’heure – «accessible à ceux qui le souhaitent» et vise d’une part selon la Commission à avoir un meilleur contrôle de ses données personnelles, et d’autre part à «faciliter la vie des citoyens et des entreprises», par exemple dans le cadre de la demande d’un prêt.

Rien ne dit donc que ce projet sera un jour lié, par exemple, à l’objectif de réduction des émissions carbone de l’UE. Mais les inquiétudes de Cristian Terhes sur une potentielle dérive en ce sens ne semblent toutefois pas complètement infondées. Car dans l’ombre, des technocrates sont déjà à l’œuvre. En témoigne un rapport livré à l’Union européenne par l’influent cabinet de conseil McKinsey, le 3 décembre dernier.

Pour parvenir à l’objectif de réduction des émissions de carbone que s’est fixée l’UE, McKinsey estime en effet nécessaire de faire «évoluer les normes sociales et les attentes des consommateurs et des investisseurs vers le zéro carbone comme nouvelle norme». Avec une recommandation ambigüe à l’attention des décideurs politiques : «Créer des cadres politiques et des environnements réglementaires sûrs et stables. La réussite de la décarbonisation dépend de l’adoption par les dirigeants du secteur public de cadres réglementaires suffisamment ambitieux pour atteindre les objectifs de réduction des émissions plutôt que des politiques incrémentielles.» Tout est dans ce que l’on entend par «ambitieux»…

«Cela permettrait de fournir des signaux stables en matière de planification et d’investissement, susceptibles d’encourager les technologies et les modèles économiques à faible émission de carbone», conclut Mc Kinsey dans son rapport.

Or à écouter l’intervention d’Ursula von der Leyen au forum de Davos le 20 janvier dernier, il semblerait que ce conseil ne soit pas tombé dans l’oreille d’une sourde. «Nous avons désormais la première directive européenne sur l’environnement. Cela signifie que nos objectifs climatiques ne sont plus qu’une « ambition » mais sont une obligation légale. Nous avons proposé un cadre juridique détaillé, qui garantit que nous réduisions nos émission de CO2 de 55% d’ici 2030», a-t-elle tout d’abord rappelé lors de son échange avec Klaus Schwab, soulignant l’importance de la «confiance» pour «embrasser la transition verte et digitale».

«C’est notre feuille de route pour la prochaine décennie, inscrite dans la loi. Cela donne confiance aux entreprises, qui savent que si elles investissent dans des projets climatiques, (…) les décideurs publics garderont cette trajectoire», a-t-elle ajouté, sans préciser ce qu’impliquait exactement le maintien de ce cap.

De là à conclure que la Commission préparerait un «quota carbone» pour les citoyens européens, il y a certes un monde. Mais comme le confiait de manière plus générale Cristian Terhes en conférence de presse à Bruxelles le 26 novembre dernier, mieux vaut prévenir que guérir : «Quand le certificat vert a été mis en place, le commissaire a établi un seul rapport, disant que c’était pour faciliter la liberté de mouvement et c’est tout. […] Regardez où nous en sommes aujourd’hui. J’invite tous les journalistes d’Europe et du monde à venir voir ce qu’il se passe ici. Parce que nous ne devrions pas permettre cela. Nous ne devrions pas oublier que l’UE a été créé en opposition totale à l’Union soviétique.»

Frédéric Aigouy

https://francais.rt.com/international/95079-identite-numerique-pour-europeens-porte-ouverte-credit-social-ue

 1,389 total views,  2 views today

image_pdf

23 Commentaires

  1. Les Français rêvent qu’ont supprime les pièces rouges (1,2 et 5 cmes) sans réfléchir que tous les prix seront alignés à la dizaine supérieure. Ils sont émerveillés de pouvoir payer avec leur téléphone portable, des caisses automatiques et même de l’absence de caisse où le super marché se sert directement dans le compte en banque de l’idiot consommateur. Il frétille déjà à l’idée de la disparition de l’argent physique remplacé par la puce RFID dans la main entre le pouce et l’index, puce qui contiendra aussi permis de conduire, carte de sécu et mutuelle, etc. Et le jour où il sera reconnu dans une manif, on lui désactive sa puce et il n’est plus rien et il n’a plus rien. Le réveil sera très très dur !

  2. La France devient la nouvelle Palestine occupée par les destructeurs de nations, les empoisonneurs de puits, les tueurs du Christ ….les nomades parasites. Ne demandez pas QUI !?!?
    Vous le savez

    • @ Raf.

      Quotidiennement, et systématiquement, visiteur impénitent de tous les sites complotistes et mal-pensants, je me trouvais frustré ce matin de celui de notre Breton en exil vers une terre où Cipango murît… enfin loin des geôles de notre république… Aurait-il encore été contraint de changer son adresse …
      Quand en lisant distraitement les commentaires ici, quel ne fut pas mon étonnement, que dis-je, ma stupeur. Êtes-vous bien sûr de ne vous être point trompé d’adresse où déposer votre vérité ? et qu’elle passe sans être retoquée.

      Vous êtes sur la bonne voie.

  3. Ce n’est plus le temps de poser la question : ce sera rapidement une certitude si on ne fait rien pour les arrêter !

  4. HS : courageuse Martine WONNER (@MartineWonner) a tweeté : Je sollicite tous mes collègues à l’@AssembleeNat pour qu’ils soutiennent et signent ma PPL portant sur la LEVÉE DU SECRET DEFENSE.
    Lutter contre une épidémie exige la transparence vis à vis des français 🇨🇵
    Ce #gouvernement continue à cacher quoi?

    #Ensemblepourleslibertés https://twitter.com/MartineWonner/status/1485912065789374464?s=20

  5. Christine Lagarde, en novembre 2020, annonçait la monnaie numérique (elle ne mentionne pas que c’est une affaire planifiée depuis bien longtemps par les puissances financières mondialistes et que grâce à leur covid19 les gens l’accepteraient pour ne plus toucher de l’argent avec les mains…) https://twitter.com/IRFMx/status/1323822838277500928

    • Ne vous faites pas trop de soucis , il y aura le moment venu par nécessité de sauvegarde humaine de bons , très bons hackers qui feront écrouler le système nazi-communiste comme un jeu de dominos branlants .A chaque attaque du mal , une réponse du bien .Rien n’est immuable .Le bien triomphera contre vents et marées .

  6. Bientôt la mise en place du pass carbone ou du pass climatique , ils sont capables de tout ces ordures non élues du conseil de l’europe , combien de temps allons-nous encore les laisser agir contre les peuples européens ? Et en plus ils nous préparent avec l’aide de bidon le président débile et tricheur et provocateur des USA , une guerre contre les Russes : question : allons-nous cautionner cette guerre contre les Russes ?

    • Le jupiter gonfle ses muscles et lance ses rodomontades.
      Il va nous refaire le coup de la Libye, ou celui du Kosovo.
      Nous entrainant dans une merde pas possible.

  7. Le jour ou notre identité numérique sera liée à notre compte en banque, notre permis de conduire et notre carte vitale par exemple, s’en sera fini de la liberté de vivre. Lorsque l’argent deviendra numérique, il ne nous appartiendra plus. Ce jour là, l’Etat technocratique exercera un pouvoir absolu sur tous les aspects de notre misérable vie d’esclave.

    • Macron, servant de Rothschild, a déjà donné toutes nos données de santé à Microsoft informez vous.
      Il s’assure que le pentagon de la santé numérique soit construit en France – projet lancé en octobre 2020 La Plateforme des données de santé (PDS), également appelée « Health Data Hub » (HDH) avec la construction d’un lieu de contrôl administratif/numérique à Val de Grâce Paris.
      Il y aura des ‘acteurs’ big pharma et de l' »intelligence » artificielle.
      Ils continuent leur 4ème révolution satanique en dehors des caméras et personne ne bronche. Ils veulent pucer chaque humain, manipuler les masses à travers la surveillance et la technologie. On devient un QRcode à desactiver à guise.
      https://www.ticpharma.com/story/1483/emmanuel-macron-annonce-la-creation-du-campus-de-sante-numerique-au-val-de-grace-a-paris.html

      Les élections ne changeront rien si vous votez encore pour une marionnette qui parle comme on a envie d’entendre, mais financé par Rothschild. Informez-vous.

  8. La respiration de l’être humain libère du CO2, donc pollution. Peut-être vont-ils nous demander de respirer une fois sur deux? Déjà qu’ils nous pompent l’air! Ne pas oublier le pot catalytique pour les autres rejets!

    AU BORD DE L’ASPHYXIE

    Pourquoi mon pépé a expiré ?
    Il a oublié de respirer!

  9. Enorme frayeur hier soir en direct dans ‘Touche pas à mon poste » sur C8 quand un spectateur fait un malaise en poussant un cri qui glace les chroniqueurs et les téléspectateurs – Vidéo

    https://www.jeanmarcmorandini.com/article-487760-enorme-frayeur-hier-soir-en-direct-dans-touche-pas-a-mon-poste-sur-c8-quand-un-spectateur-fait-un-malaise-en-poussant-un-cri-qui-glace-les-chroniqueurs-et-les-telespectateurs-video.html

    soi-disant une « crise d’épilepsie » ??? sachant que tous les participants à l’émission doivent être injectés, j’ai vraiment PLUS QU’UN DOUTE sur ce malaise

  10. L’enquête roumaine sur Ursula Von Der Leyen et son mari Heiko montre un couple prévaricateur âpre au gain enfoncé dans la corruption et maintenant tenu et les mains liés par Pfizer et l’énorme fond financier américain Vanguard group (qui posède une partie de la planète) ! Ce groupe, avec son confrère BlackRock, possède une FRACTION COLOSSALE des entreprises françaises et notamment celles du Cac40… il suffit, pour chaque entreprise, via boursorama par ex, de cliquer sur l’actionnariat de chaque société cotée. https://twitter.com/YvesPDB/status/1485408832838934529

  11. Ursula Van Der Leyen qui fait la promotion de l’identité numérique européenne. Version sous-titrée en français https://twitter.com/Anaiss_tea/status/1485273995654176775

    En marche vers l’imposition du portefeuille d’identité numérique, c’est-à-dire la surveillance biométrique et le contrôle digital de masse. L’Europe devient comme la Chine, avec un crédit social et un contrôle numérique de la vie de chacun. https://twitter.com/idrissaberkane/status/1485505673916002306

    • @Moi 1 . Quelque chose me parait bizarre chez vous , on pourrait se poser la question : qui vous pilote ??? de votre part il n’y a que transmission de saletés négatives transportant le mal de façon a le répandre , plus on répand du mal c’est qu’on l’aime de tout son cœur et de toute son âme , au contraire , il faut positiver et créer un égrégore qui soit supérieur au mal afin de l’ignorer , l’écraser autodétruire.
      Bonne soirée

Les commentaires sont fermés.