Des moustiques modifiés génétiquement pour nous vacciner contre malaria et Covid ?

Ces « vaccins » tueurs et payants

 L’utilisation d’une arme biologique sous le couvert d’une maladie infectieuse endémique ou naturelle invalidante et/ou tueuse offre à l’agresseur ennemi la possibilité d’un déni plausible. Autrement dit le potentiel de la guerre biologique à rendre malade tout en créant des pertes économiques importantes, l’instabilité politique, des malades et la perte de libertés est associé à un déni croyable, tout comme pour le virus chinois de Wuhan. Grâce à ce déni croyable et son moindre coût, cette arme dépasse les possibilités de toute arme conventionnelle.

 

Contrairement à ce que j’ai vécu lorsque j’étais officier à l’Etat Major de l’armée suisse (Département de la défense et de la protection de la population), aux USA les scénarios de planification de pandémies reposent sur des hypothèses et des stratégies de guerre psychologique de la CIA et de l’armée américaine, qui visent à soumettre la population en utilisant le confinement, le masque, la perte de libertés, la peur, tout en détruisant l’économie et en imposant une gouvernance centralisée, autoritaire et non démocratique. Les dirigeants américains utilisent entre autres techniques:

  • l’isolement social qui selon la CIA est la principale stratégie de contrôle du comportement sociétal et individuel parce que l’effet de l’isolement, donc aussi du confinement, sur le fonctionnement du cerveau humain ressemble beaucoup à celui qui se produit si cet être humain est battu, affamé ou privé de sommeil. L’isolement social affecte le développement organique du cerveau et son fonctionnement (tout particulièrement chez les enfants), le corps humain, la santé cardiovasculaire et mentale, mais aussi la durée de vie (le risque de décès prématuré est très augmenté) et la destruction de l’économie. Selon des études il serait mieux pour notre santé d’être alcoolique, d’être obèse ou de fumer son paquet quotidien de cigarettes que d’être confiné!
  • les techniques psychologiques fondées sur les  expériences d’obéissance des années soixante du Dr. Stanley Milgram professeur de psychologie sociale de Yale. Il avait démontré que 65 % de citoyens quelconques violent leur propre conscience et commettent des atrocités, pour autant qu’une figure d’autorité, par exemple un médecin en blouse blanche, leur ordonne de le faire. Pour ces citoyens normaux, l’obéissance à l’autorité l’emportait sur la morale et la conscience.

 

Contre toute évidence, le confinateur autoritaire Conseiller fédéral Berset, tout comme ses modèles Gates et le Dr. Fauci, persiste à utiliser toutes ces techniques psychologique en ne faisant que nous répéter que cette pandémie mondiale était inévitable, que seuls des vaccins obligatoires pour le monde entier peuvent éviter la catastrophe, que l’anéantissement de nos libertés, de nos droits civils, de nos valeurs, de notre conscience et maintenant les décès dus aux « vaccins » sont nécessaires sauver le monde. La capacité de Berset, Fauci, Gates et leurs fidèles à mobiliser les médias de de masse pour qu’ils nous fassent avaler leurs propositions en contradiction totale avec notre Constitution, notre histoire et la science est étonnamment totale et dictatoriale.

 

Pourquoi les médias ne publient-ils pas les ingrédients de ces soi-disant vaccins que les contribuables ont financés? Pourquoi tant de secrets? Pourquoi les médias ne publient-ils pas les contrats de notre gouvernement avec les fabricants de ces « vaccins »? Pourquoi Berset et sa clique nous imposent-ils de manière répétée une technologie génique expérimentale n’ayant passé qu’un minimum de tests? Pourquoi les médias ne publient-ils pas les statistiques des complications et des décès dus à ces « vaccin » et les histoires personnelles de toutes les victimes? Puisque cette maladie COVID-19 nuit à bien moins de 1 % de la population et donc pas pire qu’une mauvaise grippe saisonnière, qu’est-ce qui justifie de mettre 100 % de la population en danger en ne la traitant pas à domicile, en la confinant puis en la « vaccinant »? Pourquoi la surmortalité est-elle plus grande en 2021 année « vaccinale » qu’en 2020 année de la COViD-19? Et surtout que va-t-il arriver les années prochaines aux « vaccinés » ?

 

Gates est le plus grand bailleur de fonds pour les vaccins dans le monde. Dans des partenariats lucratifs, il a fortement investi la majorité des plus grands fabricants de vaccins du monde et possède des investissements dans soixante-neuf des entreprises les plus polluantes du monde. Sa passion pour les vaccins, sa pulsion à monétiser sa charité et à obtenir un contrôle monopolistique sur la politique mondiale de santé publique et la population, cela en expérimentant avec la vie d’humains de moindre importance (selon lui), tout particulièrement des enfants africains et hindous et en diminuant autoritairement la population mondiale comme le lui a enseigné son père, ne sont qu’obstination malsaine à s’approprier plus de pouvoir et à s’enrichir. Le journaliste Becky Quick, ayant constaté que Gates avait dépensé 10 milliards de dollars pour des vaccins au cours des deux dernières décennies, lui a demandé si il avait calculé son retour sur investissement pour ces vaccins. Gates a répondu que ses résultats étaient faramineux avec un rendement de plus de 20 pour 1 soit 200 milliards de dollars, tout simplement parce qu’aider de jeunes enfants à vivre, à recevoir une bonne nutrition, à contribuer à leur pays, se félicita-t-il, cela a un retour sur investissement qui va au-delà de tout retour financier habituel.

 

L’équipe de la fondation de Gates, le Dr. Fauci et le Berset ont choisi de ne pas tester « leurs » vaccins contre un placebo. Par exemple, pour des vaccins contre la méningite et la rage hautement réactogènes, à la place d’un placebo, l’équipe de Gates tout comme le Dr. Fauci avaient même recouru à un placebo réactogène, soit un autre vaccin. C’est une astuce délibérément frauduleuse que les fabricants de vaccins sans scrupules utilisent pour masquer les lésions dans la population vaccinée étudiée en provoquant délibérément des lésions dans la population placebo.

 

Les nations occidentales, les oligarques comme Gates et leurs suiveurs tels le Dr. Fauci ou le confinateur Berset considèrent comme une priorité l’élimination d’une  maladie infectieuse, aujourd’hui la COVID-19. Pourquoi cette croyance quasi religieuse et dispendieuse, alors que l’on sait, par exemple, que la poliomyélite, la Covid-19 ou l’hépatite B tuent beaucoup moins de personnes dans les pays en développement que des fléaux tels que le paludisme, la tuberculose, la malnutrition, et surtout la dysenterie due à un misérable approvisionnement en eau potable. Pourquoi les dépenses pour vacciner contre la poliomyélite, la COVID-19 ou l’hépatite B devraient-elles y être prioritaires par rapport à l’approvisionnement en eau potable? Pas pour le Dr. Fauci, Berset et la gauche. Eux, tant d’oligarques et les gouvernements occidentaux de gauche aiment les microbes, les épidémies et la guerre. Ce sont de si belles occasions de nous imposer leur volonté, de nous faire peur parce que la peur est un marché florissant, de nous manipuler et de nous soumettre pour que nous leurs obéissions et que nous soyons faciles à diriger.

 

En 2020, Ferguson, de son Service financé par Gates à l’université d’Oxford, avait prédit  jusqu’à 2,2 millions de décès dus à la maladie COVID-19 aux États-Unis, pour la seule année 2020! Le grand guérisseur Berset tout comme son modèle le Dr Fauci, a utilisé de telles projections pour justifier le confinement, le masque, les fermetures d’entreprise, d’autres mesures draconiennes, le « vaccin » pour tous et surtout faire peur. Berset a fait que l’Office fédéral de la Santé publique l’OFSP ou BAG devienne le ministère de la peur sachant que les personnes effrayées ne prennent pas de décisions rationnelles, sont facilement manipulées, deviennent des gestapos dénonciateurs et que rien ne fait mieux vendre des vaccins comme la panique.

 

En huit mois seulement, les vaccins COVID ont lésé et tué beaucoup plus d’Américains que tous les autres vaccins réunis sur trois décennies. Pareil en Europe. Les données du VAERS américain montrent  d’énormes pics: 69,84 % des décès sont survenus au cours des deux semaines suivant la « vaccination » et 39,48 % dans les 24 heures suivant les injections. Le « vaccin » COVID-19 est 98 fois plus susceptible de tuer un vacciné que le vaccin annuel contre la grippe.

 

D’autres bases de données donnent des projections de décès liés au vaccin COVID beaucoup plus élevées que celles du VAERS dans lequel  5 à 10 % seulement des cas seraient annoncés. Une étude récente évaluée par des pairs et publiée dans la revue Toxicology Reports d’Elsevier a révélé que les « vaccins » COVID-19 tuent plus de personnes dans chaque groupe d’âge qu’ils n’en sauvent, ce qui démontre bien combien ce « vaccin » est dangereux. Selon cette étude, le meilleur scénario est de multiplier par cinq le nombre de décès attribuables à chaque vaccination par rapport à ceux attribuables au COVID-19 dans le groupe démographique le plus vulnérable des 65 ans et plus. Pire, une analyse réalisée en septembre 2021 par une équipe d’éminents scientifiques et mathématiciens réunis par l’entrepreneur de la Silicon Valley Steve Kirsch, à partir d’une demi-douzaine de bases de données sur la population et les systèmes de surveillance, y compris VAERS, utilisant huit méthodes indépendantes différentes, accuse cette thérapie génique prophylactique COVID-19 d’avoir déjà causé 150 000 décès aux États-Unis depuis janvier 2020. Steve Kirsch a offert une récompense d’un million de dollars à toute personne qui trouverait une erreur dans ses calculs qui démontrent que ces « vaccins » tuent plus de personnes qu’ils n’en sauvent dans chaque tranche d’âge.

 

Les résultats de cette analyse de Kirsch correspondent à l’essai clinique phase III de six mois seulement de Pfizer-BioNTech-Shanghai Fosun Pharmaceutical qui a révélé que les personnes ayant reçu le vaccin étaient plus susceptibles de mourir que celles qui ne l’avaient pas reçu: vingt décès chez les personnes ayant reçu le « vaccin », contre quatorze décès chez les personnes ne l’ayant pas reçu. Les médias de masse subventionnés et les médecins vaccinateurs se gardent d’en parler

 

Malgré les complications et les décès associés à ces vaccins, l’abominable Gates continue à s’activer pour que ces «vaccins » soient obligatoires et même injectés aux non-consentants, à leur insu. Gates en 2008 avait  financé le professeur Hiroyuki Matsuoka de l’université médicale de Jichi au Japon, pour qu’il crée des moustiques pouvant agir comme des seringues volantes pour vacciner contre la malaria, que les piqué-injectés soient consentants ou non.

Voir les expériences de moustiques-tueurs au Burkina :

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/07/04/au-burkina-un-premier-lacher-de-moustiques-genetiquement-modifies-cree-la-polemique_5485432_3212.html

Seringue volante

La seringue volante est une expression utilisée pour désigner les moustiques génétiquement modifiés proposés, mais pas encore créés, qui injectent des vaccins aux personnes lorsqu’ils les piquent. [1]

En 2008, la Fondation Gates a accordé 100 000 $ à Hiroyuki Matsuoka de l’Université médicale de Jichi au Japon pour faire des recherches sur eux, à condition que toute découverte financée par la subvention soit rendue disponible à des prix abordables dans le monde en développement . Si Matsuoka prouve que son idée a du mérite, il sera éligible à un financement supplémentaire de 1 million de dollars. Le Washington Post a qualifié les seringues volantes d' »idée audacieuse ». [2]

Les références

Seringues volantes et autres idées audacieuses , The Washington Post , 23 octobre 2008

https://en.wikipedia.org/wiki/Flying_syringe

 

En 2021, Gates a élargi ce projet macabre de moustiques-anges de la mort à la Dr. Mengele en investissant 25 millions de dollars dans un effort visant à modifier génétiquement ces moustiques pour qu’ils puissent administrer furtivement le vaccin contre le Coronavirus SARS-2 aux personnes antivax.

 

Grâce  Dr. Fauci, à la Fondation de Gates, au Wellcome Trust et à leur suiveurs tel le dictatorial Berset, les vaccins anti-COVID-19 sont devenus l’un des rares produits commerciaux qui, grâce à leur échec, multiplient les profits. Plus il y en a, mieux c’est! Chaque nouveau booster double les revenus du vaccin initial et enrichit Pfizer-BioNTech-Shanghai Fosun Pharmaceutical, Moderna, etc, leurs actionnaires et leurs dirigeants. Depuis que le NIAID américain dirigé par le corrompu Dr. Fauci est copropriétaire de brevets de vaccins ARNm, cette agence gouvernementale a été et est en mesure de  s’enrichir et de faire gagner aux fabricants, Bill Gates. etc… des milliards grâce à son pari sur l’affaire COVID-19 en produisant des boosters successifs pour chaque nouveau variant.

 

Si vous ne me croyez pas lisez quelques pages de ces livres récents:

La version en français du livre du Dr. Judith Mikovits, virologue: La peste de la corruption: Cette corruption rampante est là pour cacher des vérités scientifiques au public. Jardin Livres. 16 mars 2021.

Le dernier livre de l’avocat américain Robert F. Kennedy Jr. publié par Children Health Defense: The Real Anthony Fauci: Bill Gates, Big Pharma, and the Global War on Democracy and Public Health. Skyhorse. 16 novembre 2021.

Le livre du psychiatre et de la journaliste Peter R. Breggin et Ginger Ross Breggin: COVID-19 and the Global Predators: We are the Prey. Lake Edge Press. 30 septembre 2021.

La deuxième édition de mai 2021 du livre des économistes Konstantin Beck & Werner Widmer: CORONA IN DER SCHWEIZ Plädoyer für eine evidenzbasierte Pandemie-Politik .

 

 

Dominique Schwander

24 janvier 2022

 

 

 

 

 

 

 

 1,158 total views,  2 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Nouvelles bien inquiétantes. Que pouvons-nous faire à notre échelle pour lutter contre ces mastodontes ?
    Quand nos dirigeants nous trahissent depuis 50 ans, à qui faire confiance ?

  2. à coup de soi disant vaccin on nous a génétiquement modifié et à présent c’est au tour des moustiques… et vous laissez faire sans réagir !!! fous

  3. Ayez toujours une bombe d’insecticide à portée de la main. Mais s’ils attaquent en escadrilles ?

  4. Merci pour cet article.

    J’en avais parlé, pas de façon aussi détaillé et fouillé, il y a trois quatre ans dans un commentaire. On parlait déjà des « nano drones insectes » et je soulignais ce qui fait l’objet de cet article.

    ► Des drones moustiques du gouvernement vont collecter votre ADN, selon une professeure de Harvard | Publié le 28 janvier 2015
    https://www.paperblog.fr/7468472/des-drones-moustiques-du-gouvernement-vont-collecter-votre-adn-selon-une-professeure-de-harvard/
    ________________________

    Voici quelques références concernant ces « nano drones insectes »

    1°).- RECHERCHE GÉRALE AVEC DUCKDUCKGO : « drones moustiques »
    https://duckduckgo.com/?q=%22drones+moustiques%22&t=brave&ia=web

    2°).- RECHERCHE GÉRALE AVEC DUCKDUCKGO : « insectes drones »
    https://duckduckgo.com/?q=%22insectes+drones%22&t=brave&ia=web
    https://duckduckgo.com/?q=%22drones+insecte%22&t=brave&ia=web

    3°).- RECHERCHE GÉRALE AVEC DUCKDUCKGO : « les armes automatisées »
    https://duckduckgo.com/?q=%22les+armes+automatis%C3%A9es%22&t=brave&ia=web

  5. Ce Gates qui ne connait rien a la medecine et n’a aucune formation scientifique me semble etre un reel psychopathe qui veut imposer ses idees grace a son fric.

    • C’est un psychopathe tout comme le Dr. Fauci et tant de responsables de cette abominable affaire COVID-19.

  6. Il n’y a personne pour arrêter l’assassin sataniste bill gate et compagnie pour crime contre l’humanité ?

Les commentaires sont fermés.