Franceinfo vole au secours des actionnaires de Pfizer dont la cote baisse, baisse…



                                                                  Évolution du cours de l’action Pfizer (Source : NYSE).

Ah ! Qu’il est amusant de voir comment Big Pharma ne recule devant rien pour pousser à tout prix ses vaccins dont l’efficacité n’est finalement vraiment mesurable que sur la performance boursière !

On voit donc que l’effet COVID a propulsé le cours de l’action de la zone 30 -40 USD à près de 60 dollars le mois dernier.

Seulement, il y a un hic : comme on le voit, la dégringolade a commencé début janvier et hier le titre ne cotait plus que 53 dollars. Big Pharma n’apprécie pas cet écroulement.

Évidemment, la vérité commence à poindre le bout de son nez : le rapport bénéfice/risque n’est plus franchement affriolant. L’ère du vaccin salvateur risque de toucher à sa fin. Les boursicoteurs se désintéressent.

En effet :

• Le bénéfice est loin d’être évident car le dernier variant du virus ne provoque qu’un petit rhume (je peux en témoigner à l’heure où j’écris ces lignes puisque j’ai été testé positif hier, et ne ressens au plus qu’une légère fatigue). On voit bien aussi qu’avec près d’un demi-million de personnes testées positives par jour, il n’y a pas queue aux urgences.
• Le risque est en revanche assez élevé : les effets secondaires indésirables du vaccins, pourtant soigneusement occultés jusqu’à présent, commencent à ne plus pouvoir être tus.


Alors il convenait de réagir comme il se doit : continuer à maintenir l’angoisse pour dramatiser le risque, et minimiser les effets secondaires afin de maintenir artificiellement un rapport bénéfice/risque acceptable pour que les piquouzes continuent à qui mieux mieux et que le pognon revienne dans les caisses.

Et c’est exactement ce à quoi nous assistons.


Dans un précédent article j’exposais la façon honteuse dont la Pravda (Franceinfo) s’acharnait à dramatiser à outrance la situation de la pandémie :
https://resistancerepublicaine.com/wp-admin/post.php?post=259675&action=edit

La même Pravda vient maintenant nous exposer doctement que les effets secondaires du vaccin ne seraient que billevesées d’hypocondriaques….

En effet, dans un magnifique article, FranceInfo nous apprend que :



https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-billet-vert/covid-19-76-des-effets-indesirables-des-vaccins-sont-lies-a-l-effet-nocebo-d-apres-des-chercheurs_4905773.html#xtor=CS2-765-[autres]-

Tout le monde a entendu parler déjà de l’effet placebo. C’est l’effet positif d’une substance neutre administrée à un patient dans le soin d’une affection.
L’effet nocebo est moins connu, mais exactement l’inverse : il s’agit de l’effet négatif d’une substance neutre administrée à un patient.
Tous deux sont liés à des mécanismes psycho-physiologiques bien décrits dans la littérature scientifique.

Seulement ces effets, certes indéniables, sont assez limités. Voici l’efficacité d’un placebo, selon Wikipédia :

Efficacité:
Le placebo a une efficacité prouvée chez le sujet sain, avec une moyenne de patients ressentant un effet quelconque de 15 à 30 % selon les études.

On voit donc que 30% est une efficacité maximum dans ce genre de cas.

Franceinfo, faillant à tous ses devoirs, n’a pas honte de titrer que dans le cas du vaccin, ce ne sont pas moins de 76% des patients qui sont victimes d’un effet nocebo. Soit plus du double de ce que la science admet comme maximum.

En clair, ceux qui ressentent des effets secondaires négatifs de la vaccination, ce n’est que du pipeau.

Bien sûr, un article « scientifique » vient étayer ce magnifique raisonnement. Il n’a  pas été publié par « The Lancet », mais on est quand même en droit de se demander si le chercheur (Julia W Hass) est un modèle d’objectivité et si elle n’est pas téléguidée par Big Pharma.

En effet, dans le sempiternel paragraphe « Résultat est discussions », notre Julia va jusqu’à déclarer :

« La manière d’informer le public sur les effets secondaires indésirables potentiels du vaccin via des notices et dans les médias peut provoquer ou augmenter les réponses nocebo. »

Elle ajoute qu’il conviendrait d’expliquer en termes simples que les effets secondaires indésirables ne sont que le fruit de l’inquiétude et de l’anxiété. Pour faire bonne mesure, elle préconise également d’insister sur le fait que ces effets secondaires sont somme toute statistiquement très rares.

Traduction en bon français : « Les très rares effets secondaires négatifs ne sont que le fruit de la propagande mensongère des antivax. »

Il est clair que cette étude est du pipeau intégral.

Il est clair également que sans avoir procédé à des méta-études randomisées en double aveugle, chacun a connu légion de proches plus ou moins gravement affectés par le vaccin.

Je voudrais citer un exemple assez significatif.

Un ami chef d’entreprise a voulu récemment contracter un gros prêt pour financer son développement.
En pareil cas, les assurances demandent un « check-up » complet. Rien ne lui a été épargné : analyses de sang, d’urines, de selles, électrocardiogrammes et j’en passe.
Cet ami reçoit les résultats et se pavane : il est en parfaite santé, tous les clignotants au vert.
Le lendemain il reçoit une injection du vaccin.
Le surlendemain il fait un infarctus qui a bien failli l’emporter.

Mais rassurez-vous puisque Franceinfo le dit : son infarctus, c’est dans sa tête !

Magnifique exemple de désinformation.

Paradoxe pour une chaîne d’info qui a pour slogan :






 1,345 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. Quand tout allait bien pour Big Pharma, Big Pharma arrosait copieusement les médias dont Rance Un Faux. Maintenant que Big Pharma tourne en eau de boudin, il faut que les médias arrosés renvoient l’ascenseur, dont Rance Un Faux… Le laquais bien nourri aide son maître dans les moments difficiles !

  2. « Radio pute  » , l’autre nom de  » France Désinfo  » continue à prendre les auditeurs pour des cons ! et , malheureusement , Dieu sait qu’il y en a encore beaucoup … , beaucoup trop ! Pfizzer a du  » arroser généreusement  » cette média pute à coup de centaines de milliers d’euros ! Elle va quand même pas nuire à ses généreux donateurs !!

  3. ◘ Un Chercheur Dénonce La Censure Après Le Retrait De L’analyse Des Effets Indésirables Du Vaccin COVID-19 Par Une Revue.| 20 janvier 2022
    https://francemediasnumerique.com/2022/01/20/un-chercheur-denonce-la-censure-apres-le-retrait-de-lanalyse-des-effets-indesirables-du-vaccin-covid-19-par-une-revue/

    ► Un technicien en pharmacie expérimentale détient une dose du vaccin Johnson & Johnson contre la COVID-19 avant qu’il ne soit administré dans le cadre d’un essai clinique à Aurora, au Colorado, le 15 décembre 2020.

    Jessica Rose n’a rien demandé de tout cela. Elle a commencé à analyser les données sur les effets indésirables après les vaccins contre la COVID-19 simplement comme un exercice pour maîtriser un nouveau logiciel. Mais elle ne pouvait pas ignorer ce qu’elle a vu et a décidé de publier les résultats de son analyse. La prochaine chose qu’elle savait, c’était qu’elle était dans un « monde bizzarro », a-t-elle déclaré à Epoch Times.

    …/…

  4. TRADUCTION :
    « Pour que vous ne puissiez jamais dire ensuite que nous ne savions pas » – lettre du maire ÖVP d’Eidenberg, Adi Hinterhölzl
    https://textup.fr/609223dH
    Le maire ÖVP d’Eidenberg, Adi Hinterhölzl, demande un réveil : « Une folie qui ne profite qu’à l’industrie pharmaceutique » | 19. janvier 2022

  5. J’ai assisté au déclin de l’honnêteté scientifique (dont la plus belle manifestation est l’article bidon du Lancet déglinguant la chloroquine). La recherche scientifique est désormais totalement subordonnée au financement des industriels et si le chercheur veut pouvoir exercer une activité de recherche et publier (car sans publication tu es considéré comme un gland et tu te fais jeter, c’est le fameux « publish or perish ») il n’a plus d’autre choix que de se plier aux exigences de celui qui donne le fric: l’industriel. Après c’est une simple manipulation de données et de chiffres. les statistiques si elles sont utilisées de manière stricte et honnête sont un outil très intéressant, mais il faut peu de choses pour leur faire dire ce que l’on veut qu’elle disent. Malheureusement aujourd’hui les chercheurs en sont réduits à faire les putes et vendre leurs culs auprès des industriels pour gratter un peu de fric et Julia W Hass a très probablement vendu son âme pour publier ce que Big pharma voulait qu’elle publie. Je suis certain qu’elle a dû toucher un gros chèque pour financer ses recherches…

  6. ◘ Chaque jour, de nouveaux cas de sportifs tombés malades ou décédés de manière « soudaine et inattendue ». | 20 janvier 2022
    https://report24.news/taeglich-neue-faelle-von-ploetzlich-und-unerwartet-erkrankten-und-verstorbenen-sportlern/

    ► 521 sportifs sont tombés gravement malades ou sont décédés de manière « soudaine et inattendue » entre le 1er janvier 2021 et le 19 janvier 2022. Au minimum. En effet, il ne s’agit que des cas qui ont été documentés par les médias et enregistrés dans la base de données du site ploetzlich-und-unerwartet.net.

    → Un commentaire invité d’Andrea Drescher

    Sportifs de haut niveau et sportifs amateurs, jeunes et moins jeunes. La plupart avec des problèmes cardiaques. Tous « jeunes – dynamiques – sportifs » et puis soudain et de manière inattendue … faiblir, tomber, mourir. Ce phénomène est actuellement de plus en plus fréquent. Il semble qu’il y ait justement une accumulation chez les sportifs. Pour un très grand nombre d’entre eux, il ne fait aucun doute que la maladie a été précédée d’une vaccination Covid. Pourtant, le lien n’est presque jamais établi. Au contraire : Le fait que les symptômes des sportifs correspondent aux profils d’effets secondaires des vaccins controversés est ignoré. Sont-ils tous des cas isolés ?

    Des coïncidences ? Le site web ne peut pas donner de réponse à cette question. Elle ne fait que résumer les cas qui ont été portés à la connaissance du public, elle rend les personnes concernées visibles dans leur ensemble.

    Au moment de la saisie dans la base de données, un lien correspondant était disponible dans les médias pour chaque cas. Le fait qu’ils soient toujours supprimés, qu’une « Erreur 404 » s’affiche soudain, est également un phénomène intéressant.

    Des coïncidences ? La réponse à cette question risque de déstabiliser la population.

    • ◙ La liste macabre évolutive en temps réel à charge des politiques, de BigPhama et des médias de masse propagandiste à la solde des deux premiers.

      ► Nombre de cas documentés : 528
      → Au moment de l’enregistrement dans la base de données, la page liée de l’affaire était accessible et correspondait au texte court décrit.
      :: https://ploetzlich-und-unerwartet.net/

      ► REAL SCIENCE : « La science a besoin d’une discussion ouverte, tout le reste est totalitaire. »
      :: https://goodsciencing.com/

  7. Ranceinfo doit être payé gracement pour déblatérer une connerie assi monstrueuse.
    Méééé attention ces pourritures qui dirigent les labos ne sont pas encore derrière les barreaux, (si un jour ils s’y retrouvent) et j’ai bien peur qu’ils soient capable de nous lâcher un autre virus envore plus mortel, ils en son capable ils l’on déjà fait vu que le covid c’est eux qui l’ont lâché. Faut foutre tous ces néfastes derrière les barreaux, et le plus vite sera le mieux.

Les commentaires sont fermés.