Jérôme Rivière quitte le RN et rejoint Éric Zemmour

Jérôme Rivière (ici à Paris le 19 janvier), qui rallie Éric Zemmour, a indiqué démissionner du RN et rejoindre Reconquête dont il assumera «la vice-présidence et le rôle de porte-parole avec Guillaume Peltier»

 

Le chef des eurodéputés RN rejoint Eric Zemmour et annonce dans un entretien au Parisien qu’il sera nommé vice-président de Reconquête! et porte-parole de la campagne présidentielle.

C’est un ralliement de poids. 

Il assure que d’autres parlementaires RN suivront son exemple.

En pleine montée des tensions entre Marine Le Pen et Éric Zemmour, la nouvelle ne devrait pas améliorer les relations des deux prétendants à l’Élysée qui se mitraillent par médias interposés. Il y a une semaine seulement, Jérôme Rivière apparaissait pourtant aux côtés de Marine Le Pen à la soirée anniversaire de Boulevard Voltaire. Mais ce n’était que façade car la confiance était émoussée entre eux depuis longtemps, et en interne, côté Rassemblement National, on est pas surpris par la nouvelle.

Chef d’entreprise et avocat, Jérôme Rivière était l’un des derniers apôtres de l’union des droites au sein du RN. Il a pourtant commencé sa carrière politique à l’UMP, en 2002, comme député des Alpes Maritimes. Il soutient Philippe de Villiers en 2007, se présente sans investiture et sans succès contre Éric Ciotti aux législatives, fait un petit tour chez Libertas, avant de rejoindre les rangs du Front National, en 2015. Opposant vigoureux à Florian Philippot, à la ligne comme à l’homme, il est l’un des premiers à décocher les coups à la chute de l’ancien bras droit de Marine Le Pen.

 Ici avec Steve Bannon.

Élu député européen en 2019, il profite de sa présidence de groupe et de son aisance en anglais (il a épousé une femme de nationalité américaine) pour établir des relations privilégiés avec Steve Bannon. Spécialisé dans les questions de Défense, on ne sait pas encore quel place lui réserve Éric Zemmour dans son organigramme. Le miroir de Guillaume Peltier devrait profiter de la devise « premiers arrivés, premiers servis » et du tintamarre médiatique que sa défection va provoquer…

Europe 1 / Livre Noir

Le Parisien

Qui soutiendrez-vous à la présidentielle ?

JÉRÔME RIVIÈRE : C’est une décision grave et difficile que je suis amené à prendre : j’ai choisi de soutenir Éric Zemmour.

Pourquoi ?

Je suis gré à Marine Le Pen d’avoir incarné la défense du peuple français pendant de longues années. J’ai longtemps cru que les élections régionales seraient la dernière marche avant d’atteindre le succès présidentiel. Mais l’incapacité que le RN a montrée à gagner ces élections régionales est la démonstration flagrante que Marine Le Pen n’est pas en situation de gagner l’élection présidentielle. La situation de la France est trop inquiétante pour participer à une campagne présidentielle en étant résigné à un échec. Je suis convaincu que Marine Le Pen, qui a un vrai instinct politique, a fait le même constat au lendemain des régionales. Elle a compris qu’elle n’arriverait pas à être présidente de la République. Raison pour laquelle elle a décidé en juillet lors du Congrès à Perpignan de faire du RN un radeau de la méduse, une organisation extrêmement fermée, au lieu d’en faire le parti de la future majorité présidentielle en l’élargissant.

D’autres griefs ?

En septembre, elle a lancé sa campagne en proposant la nationalisation des autoroutes et la privatisation de la télévision publique. Ce sont peut-être des éléments d’un programme, mais en rien un projet ambitieux. Marine Le Pen fait un certain nombre de constats, mais est incapable de reconnaître certaines évidences comme le Grand remplacement qui conduit au déclassement des Français.

Marine Le Pen ne serait pas en situation de gagner mais pourtant, Éric Zemmour est plus en difficulté dans les sondages…

Éric Zemmour ne vient pas du monde politique. Il est arrivé, a posé un constat et a renversé la table de cette élection présidentielle. Il dit la vérité sur qui nous sommes et où nous allons. Il a suscité un enthousiasme important et a fait un choix courageux. J’ai le devoir d’en faire un aussi.

Marine Le Pen dénonce une forme de brutalité chez Éric Zemmour. Ne partagez-vous pas ce constat ?

La personne qui est brutale en politique, c’est Emmanuel Macron. Il brutalise les Français avec son pass sanitaire, avec son vocabulaire… Je ne crois pas qu’Éric Zemmour soit brutal, il est parfois radical car il pose les termes politiques de façon crue, mais en rien brutale. Il a cette capacité de rassemblement que n’a pas Marine Le Pen. Il peut faire ce qu’il appelle « l’union des droites », ce que moi je vois comme le rassemblement des conservateurs et des populistes.

Appelez-vous d’autres élus RN à soutenir Éric Zemmour ?

J’ouvre le chemin. Non seulement j’appelle d’autres élus à le rejoindre, mais je sais que d’autres parlementaires RN suivront dans les semaines qui viennent.

Quel rôle aurez-vous auprès d’Éric Zemmour ?

Je démissionne du RN et, bien sûr, de toutes mes fonctions, notamment de la présidence de la délégation RN du Parlement européen. J’adhère à Reconquête dont j’assumerai la vice-présidence et le rôle de porte-parole avec Guillaume Peltier (issu de LR).

Pourquoi Marine Le Pen ferait-elle campagne si, comme vous le dites, elle n’y croit plus ?

Parce qu’elle n’a plus le choix, elle ne fait plus que de la politique, depuis trop longtemps. Éric Zemmour choisit, lui, d’entamer le combat politique parce qu’il a un projet d’espoir pour la France.

Complément : 

 686 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. Bonne nouvelle, il faut être réaliste, il est « ‘évident que Marine n’a aucune chance d’être élue.
    Et , bien que très sympathique et patriote, elle n’a pas l’envergure et la vision d’un chef d’Etat.
    Elle se trompe sur beaucoup de sujets, et fait fuir de très bons éléments par trop de rigorisme.

  2. C’est terminé ! Elle a tué le FN ! Elle est bonne pour rallier les LR, les centristes ou n’importe quel parti de gauche. Pourquoi continuer prétendant représenter les Français, et les défendre ainsi que la France ?! Elle est finalement devenue la candidate de l’étranger. Par pitié, qu’elle abandonne définitivement le parti nationaliste pour que les Patriotes du parti puissent bosser réellement pour la France et les Français ce pourquoi le parti a été créé par son père.

    Quelle trahison ! Elle a laminé totalement le Parti ! Elle a terrassé ! Elle est finie elle aussi !

    Explications : la suppression de la double nationalité ne fait plus partie du programme du RN. Et cela, y compris pour les citoyens français disposant aussi de la nationalité de pays extra-européens. «J’ai rencontré des milliers de gens. Par exemple des Marocains qui, juridiquement, ne peuvent renoncer à leur nationalité car leur pays l’interdit. Honnêtement, je préfère mettre ça de côté car c’est comme mettre du sel sur des plaies ouvertes», développe Marine Le Pen. Comment a-t-elle décidé de ce revirement programmatique de première importance ? Réponse : seule. «En tant que candidate, je fais des choix. Je fais ce choix, je l’assume», appuie-t-elle. Et de préciser : «Je ne suis plus présidente du RN. Ça change énormément les choses.»

    ► Marine Le Pen renonce à la suppression de la double nationalité
    https://www.fdesouche.com/2022/01/21/le-pen-renonce-a-la-suppression-de-la-double-nationalite-le-rn-mis-devant-le-fait-accompli/

    • A force de supprimer ses fondamentaux, il reste quoi pour le RN ? non, il faut un homme capable de s’attaquer vraiment à ce fléau qu’est l’immigration islamo africaine mais pour ça il nous quelqu’un qui a des couilles, pas une chochote qui ressemble de plus en plus à une islamo gauchiste.

    • Alors ça ! C’est la pire des trahisons !!
      J’aurais pas cru qu’un jour, elle serait l’antithèse de son père.
      D’autant que toutes les mises en garde du père se sont réalisées, et que maintenant, il ne s’agit plus d’hypothétiques projections, mais de la situation quotidienne des Français.
      Elle nous joue la chochotte, et vraiment c’est pas le moment.
      Elle va redescendre de son petit nuage aux élections, elle ne fera même pas 10%.

  3. C’est quand même curieux, un parti qui monte à 18% mais qui perd de plus en plus de cadres et ceci depuis des années, on se demande ce qu’il va rester dans ce parti, juste des adhérents bien sages qui obéiront à leur cheftaine quoi qu’il arrive ? un chef qui se comporte comme un dictateur, ça ne marche plus aujourd’hui, il faut savoir travailler en équipe et savoir faire confiance à des collaborateurs.

    • Si Marine avait un peu de jugeotte, elle se rallierait à Zemmour.
      Si elle a peur de perdre la face, qu’elle abandonne la partie et renonce à être candidate :elle n’est plus de taille.

  4. Damien Rieu annonce aussi son ralliement. C’est à ça qu’on peut voir à quel point les sondages sont mensongers.
    En toute logique on ne monte pas à bord d’un navire en perdition, on le QUITTE.
    Zemmour est en pleine ascension, ça les emmerde mais ils ne peuvent rien contre ça. Et ça va CH……..ER!!! :)))

  5. Florian Philippot devrait rejoindre Éric Zemmour.
    Marion Maréchal aussi, je la verrai bien ministre de l’éducation. Je sais que Eric Zemmour l’apprécie.

    • Ça ne saurait tarder! Les ralliements autour de Z ne font que commencer, sans compter ceux auxquels on ne s’attendrait pas, de LREM entre autres…. La jarre Zemmouriste est loin d’être pleine.
      Le sondage canadien qui propulse Z en tête est plus réaliste que tous les sondages bidon qui le classent en 4 ème position. Z Président, Yes he can & Yes he’ll be!

  6. hier soir j’ai regardé Eric sur la 26 devant la serpillère de Macronescou.Je pensais comment aurait répondu la cheftaine RN aux mêmes questions ?( je ne peux plus dire Marine , je m’étouffe ,ni Lepen tellement elle a sali le nom) Elle nous aurait encore ridiculisé.Moi aussi encarté depuis 22 ans je quitte ce faut parti nationaliste.IL est devenu un mélange du PC et de l’UMP ( dans les coulisses de la télé Marchais et Pasqua étaient copains comme cochons )Avec sa démission Roger Holliendre nous avait prévenu. Je souhaite que Zemmour gagne, mais si il perd je préfère perdre avec lui qu’avec l’héritière honteuse

  7. MARINE la compatible avec l’islam ne sera pas au deuxième tour pour faire gagner MACRON ! Vive ZEMMOUR Président !!!

  8. Un dicton bien connu avance que : Noël au balcon, Pâques aux tisons.
    En bon patriote, je préfère celui-ci : Noël avec omicron, Pâques sans macron.

Les commentaires sont fermés.