Pour vous sauver de la vaccination obligatoire, avez-vous testé la phobie ?

EN CAS D’OBLIGATION VACCINALE, LES PHOBIES PEUVENT VOUS SAUVER LA VIE. À UTILISER SANS MODÉRATION.
TEXTE DÉDIÉ À MES AMIS DE RÉSISTANCE RÉPUBLICAINE
Je me suis souvent interrogé sur l’attitude que je devrais adopter en cas de vaccination obligatoire. Le champ des exemptions est relativement peu étendu ; hormis les allergies afférentes aux ingrédients contenus dans le vaccin, il n’existe que peu de possibilités de s’y soustraire. Pour échapper à la furie ambiante et à l’obligation  vaccinale si elle venait à voir le jour,  c’est à dire adoptée par le parlement, mais  anticonstitutionnelle et  en infraction avec les droits élémentaires de la personne humaine et  les textes européens et internationaux, j’ai longuement cogité sur ce problème épineux.
Que faire? Prendre le maquis? Je doute que cela puisse être possible. De nos jours, il serait impossible de se ravitailler comme le faisaient nos anciens maquisards. De plus, nous sommes aujourd’hui entourés de délateurs, de collabos en tous genres. Nous serions vite débusqués.  Et puis, l’ennemi, ce sont actuellement  les adeptes enthousiastes du vaccin, les partisans de Macron. À part quelques rares individualités,  presque tous les partis s’accordent à juger que le vaccin est une bonne chose. L’obligation votée au parlement, nul doute qu’ils nous lâcheraient presque tous. Aussi, après avoir mûrement réfléchi , je me suis dit qu’une bonne phobie constituerait un rempart suffisamment solide contre cette folie ambiante qui veut que chaque citoyen reçoive une injection contre son gré. Cela sera peut-être jugé comme déloyal et incivique, mais quand il s’agit de sauver sa peau, la fin justifie les moyens comme l’a si bien dit Montaigne.
La phobie, qui est dérivée du grec ancien phobos qui signifie crainte ou peur, est une crainte démesurée face à une situation, ou un objet,  qui déclenche  de l’angoisse, du stress. En psychanalyse, la phobie est un symptôme. Selon des psychanalystes, la phobie est l’un des symptômes que la cure psychanalytique permet de maîtriser. La phobie est donc une pathologie reconnue, estampillée. Vous trouverez ci-après une liste de phobies, où chacun pourra trouver la sienne. Sinon consulter un site spécialisé.
Achmophobie, peur des aiguilles et des objets pointus. Pour les aiguilles vaccinales, le terme de Bélénophobie est à privilégier. Pour dissuader le vaccinateur, faire une grosse crise de panique, faire rouler ses yeux dans les orbites, baver un peu.  Quelques onomatopées seront les bienvenues, style : « Ahaaa, wouarg, oups!»
Acousticophobie : phobie des bruits. Si le centre de vaccination est bruyant, prendre ses jambes à son cou.
Acrophobie, peur des hauteurs. Surtout si le centre de vaccination se situe à l’étage
Administrativophobie, peur des relations avec l’administration et des courriers administratifs, donc bonne excuse pour ne pas répondre aux convocations.
Aéroacrophobie, peur des espaces ouverts en hauteur.
Aérophobie, peur de l’air et du vent. Imparable!
Agoraphobie, peur des espaces publics, par extension de la foule ou Oclophobie. Comme les centres de vaccination sont fréquentés, excellente raison pour ne pas s’y rendre.
Agyrophobie, peur de traverser la rue. Si c’est le cas pour aller au vaccinodrome, demi-tour!
Claustrophobie. Si on veut vous emmener de force en taxi ou autres, une bonne crise de claustrophobie vous tirera d’affaire. Idem si vous devez prendre un ascenseur pour vous rendre à la salle de vaccination.
Algophobie, peur de la douleur. Donc de la piqûre. Vous avez le droit de paniquer et  de prendre la fuite.
Agrizoophobie, ou peur des animaux sauvages. Si un cirque est à proximité du centre, vous devez quitter les lieux sur le champ.
Amatophobie, peur de la poussière. Si le centre de vaccination est crade, vous êtes autorisé à vous en éloigner au plus vite.
Anatidaephobie, peur fictionnelle qu’un canard vous observe. Si le centre est à côté d’une pièce d’eau où nagent des palmipèdes, quittez les lieux.
Anémophobie, peur du vent. Un de mes chouchous. Et comme ça on repart plus vite, sauf si le vent souffle dans le  sens contraire de notre  fuite.
Anginophobie, peur des angines de poitrine notamment.  Comme la myocardite et la péricardite sont des effets secondaires du vaccin COVID, vous êtes en   droit de refuser l’injection. La cardiophobie également, qui est la peur d’avoir une maladie cardiaque.
Angrophobie, peur de se mettre en colère. Comme vous devez être sacrément remonté pour avoir été mis dans l’obligation de vous faire vacciner, ce serait plus prudent de ne pas vous y rendre. Inutile de vous stresser davantage.
Anthophobie, peur des fleurs, avec sa petite sœur, la Batonophobie, ou peur des plantes.  . S’il y en a dans le vaccinodrome, sauvez-vous vite fait.
Aphenphosmophobie, ou peur d’être touché. Comme le vaccinateur doit être en contact avec vous, vous avez le droit de refuser.
Apiphobie, peur des abeilles. Si une butineuse s’est égarée dans le centre, courez vite. Personne ne peut vous en vouloir.
Apotonaeraphobie,  peur de manquer d’air. Une bonne crise d’étouffement, et vous voilà tiré d’affaire.
Astraphobie, peur du tonnerre. Si on veut vous vacciner un jour d’orage,  c’est gagné!
Ascensumophobie, ou peur des ascenseurs. Si vous devez en emprunter un pour vous faire vacciner,  simulez  une bonne crise d’angoisse.
Asymétriphobie, ou peur des choses non symétriques. Si la pièce où se  déroule la vaccination est asymétrique, partir en courant. Idem dans  le cas où la gueule du vaccinateur est dissymétrique elle aussi.
Basophobie, peur de marcher et de tomber. Inutile de quitter votre domicile.
Brontophobie, peur de l’orage et des tempêtes. Si c’est le cas ce jour-là, prenez la poudre d’escampette.
Climacophobie, peur des escaliers et des chutes s’y rapportant. Si vous devez être vacciné à l’étage, demi-tour!
Calcéophobie, peur des chaussures. L’ennui, c’est qu’il faut se rendre à la convocation pieds nus. Un petit inconvénient au regard  de ceux du vaccin.
Cathisophobie, ou peur de s’asseoir. Comme vous devez le faire pour vous faire piquer, sauvez-vous!
Chemophobie, ou peur des produits chimiques. Comme le vaccin en contient, joker!
Coulrophobie, peur des clowns. S’il y a un cirque sur votre chemin. Personnellement, je comprends mieux ma panique lorsque les membres de LREM apparaissent à l’écran. Gouvernement compris.
Géphyrophobie, peur des ponts ou de les traverser. Si c’est le cas pour vous rendre sur le lieu de votre convocation, refusez d’aller plus loin.
Haptophobie, peur d’être touché. Le vaccinateur ne pourra pas vous piquer.
Héliophobie, peur  du soleil., des lumières violentes.  Pas de vaccin pour vous si c’est un jour de grand beau temps. Ou même si le centre est violemment éclairé.
La iatrophobie, ou peur des médecins, la phobie toujours gagnante!
Maskaphobie, peur des masques. Alors là, c’est l’arme fatale! Tous les gens étant masqués à l’intérieur, personne ne peut vous obliger à subir cette torture.
Nosocomephobie, peur des hôpitaux, cliniques et centres de soins en général. Là, c’est une question d’urgence et de survie. Personne ne vous reprochera de refuser de pénétrer dans les locaux du centre.
Ombrophobie, ou peur de la pluie. S’il pleut ce jour-là, restez chez vous.
Pantophobie, peur de tout. Le must! Cela permet de repartir en courant pour tout ou n’importe quoi.
La Sinapophobie, ou peur des pansements. Comme on en colle un sur le bras des vaccinés, vous êtes dans votre droit si vous fuyez.
Scopophobie, peur du regard des autres.  Croiser le regard des autres et détaler en hurlant dans le vaccinodrome vous évitera la piqûre!
Stasiphobie, peur de rester debout. Comme c’est le cas quand on fait la queue dans les vaccinodromes, vous avez le droit de filer dare-dare.
Thanatophobie, peur de la mort. Lier la mort à la seringue vous sauvera la vie. Simuler une bonne crise de panique est la solution idéale.
Toxicophobie, ou peur des poisons, d’être empoisonné. Comme le vaccin est toxique, vous devez évacuer les lieux au plus vite.
Trypanophobie, ou peur des injections. Là on touche le Graal!  Avec sa jumelle la Vaccinophobie, ou peur des vaccins!  L’apothéose!
Pour finir, la phobie des numéros ou des couleurs, ce n’est pas mal non plus. L’Hexakosioihexekontahexaphobie, ou peur du nombre 666. Si le centre se trouve à ce numéro, vous avez l’obligation de fuir. Idem s’il est au numéro huit, ou Octophobie. La Paraskevidékatriaphobie, ou peur du vendredi 13 est une bonne excuse si la séance se déroule ce jour-là. Si des gens portent des vêtements de couleur bleue, la Cyanophobie est à votre service. Idem pour le noir ou Kénophobie.
Si vous n’arrivez pas à vous tirer d’affaire avec ces quelques phobies, c’est que vous souffrez de  la phobie des phobies. J’arrête là ma liste, il y a plus de cinq cents phobies répertoriées. Le tout est d’être crédible. Bien préparer sa prestation.. Il n’est pas interdit de souffrir de Polyphobie,  soit plusieurs phobies. Ce qui peut tirer beaucoup d’entre nous de situations sans issue. Bien déclarer aux responsables du centre par courrier, email ou téléphone que l’on reviendra une fois guéri après avoir été pris en charge par un psy. Ce qui peut durer au moins un an. D’ici là, l’obligation vaccinale sera obsolète. Et il n’est pas interdit de rechuter si la situation se prolonge.  Les phobies, comme les produits laitiers, peuvent être nos amies pour la vie.

 1,290 total views,  1 views today

image_pdf

2 Commentaires

  1. Bonjour, Argo.

    Il y a une dizaine d’années, j’avais appris une relativement longue liste de phobies… et je dois dire que je ne me souviens pas d’y avoir alors vu certaines citées dans cet article!
    Serait-ce donc de « nouvelles » phobies? …Existent-elles vraiment toutes? (J’ai bien du mal à le concevoir…!)

    Tout ça est très bien trouvé. Bravo, et merci pour la rigolade!

    (J’ajouterais que, commettre un HOMICIDE étant interdit en France, la « vaccination » Covid – qui a déjà fait des MORTS – ne pourra JAMAIS être rendue obligatoire…!)

  2. Excellent !
    On apprend tous les jours de nouveaux mots (pas certain de pouvoir les replacer dans la conversation !) La peur des ascenseurs oui mais celle du regard des canards, il fallait la trouver !

Les commentaires sont fermés.