Bien sûr qu’il faut des classes spéciales pour les enfants handicapés !

«Bien sûr, il y a des cas où le fait de les mettre dans un établissement ordinaire est une bonne chose car ça leur permet de progresser, de se socialiser. Et puis il y a d’autres cas, réels, plus nombreux qu’on ne le dit où c’est une souffrance pour ces enfants» handicapés. «Ce que j’ai voulu dire, c’est que je ne veux pas que l’obsession de l’inclusion nous prive et nous conduise à négliger la nécessité d’établissements spécialisés», a-t-il poursuivi. «Je pense que c’est une position idéologique, comme toujours. On a décidé que c’était mieux de mettre tout le monde ensemble. Moi, je pense que non», «pas pour les mettre à l’écart mais pour s’en occuper mieux».

Le candidat à la présidentielle a appelé à «prendre en compte les cas particuliers» de chaque enfant, avec des possibilités de «passerelles» entre «établissements spécialisés» et «ordinaires».

https://www.lefigaro.fr/politique/scolarisation-des-enfants-handicapes-des-propos-d-eric-zemmour-font-polemique-20220115

 

 1,572 total views,  1 views today

image_pdf

43 Commentaires

  1. Bonjour,

    Merci pour cette vidéo.

    Cette question a été évoquée lors du colloque sur le wokisme de la Sorbonne.

    Il y a eu une rapide prise de bec entre deux intervenantes.

    L’une d’entre elles a évoqué le coeur du problème.

    C’est une question de gros sous : un enfant à l’école c’est 7000 euros par mois.

    Un enfant dans une institution spécialisée, c’est 60 000 euros par mois …

  2. Comme d’habitude, on fait tout un « caca nerveux » d’une évidence pourtant simple…
    C’est tellement vrai, les enfants handicapés sont perdus dans une classe ordinaire, j’avais un petit voisin, autiste qui ne pouvait pas écrire, le conseil général lui à offert un ordinateur (plus de 500 euros) pour pouvoir se scolariser normalement au collège, tout en continuant à être aidé par une dame qui est en permanence à ses côtés dans la salle de classe ! Il ne faut pas le toucher, quand on lui parle il ne répond pas, il ne peut pas travailler en groupe avec d’autres enfants, il pleure dés qu’il échoue…
    Mais à ton pensé aux autres élèves? Ceux qu’il perturbent car la dame n’arrête pas lui parler … Le professeur doit ralentir quand cet enfant handicapé ne tape plus sur son ordinateur, il est obligé de répéter en permanence plusieurs fois …
    Je viens d’une famille qui m’a appris à respecter toutes les personnes, mais je pense sincèrement que ce petite garçon serait beaucoup mieux dans un établissement spécialisé.
    Il faut aussi penser à son futur, que va t’il faire à l’âge adulte ? Il ne peut pas travailler, c’est absolument impossible, il ne parle pas, il n’écrit pas, il ne supporte pas les autres personnes, il ne prépare pas ses repas, il ne lave pas son linge, il ne fait pas son lit.
    Alors pourquoi veut on à tout prix le scolariser « normalement » plutôt que de le préparer à une vie autonome ? Car un jour, il se retrouvera seul et serra obligé de vivre en centre.
    Pourquoi faut-il toujours que des abrutis qui ne vivent pas le handicap critiquent ceux qui parlent de choses concrètes !

  3. c’est tellement évident que les enfants ayant un handicap mental doivent faire l’objet de tous nos soins et aller dans des écoles spécialisées…
    ma mère travaillait dans un centre de ce type et seul un enseignement adapté à chaque cas aura de bonnes répercussions sur leur avenir.
    merci d’évoquer ce sujet qui a valu à Zemmour une volée de cailloux par des cons qui ni connaissent rien et n’ont rien à foutre de ces « enfants différents ».

  4. Oui Christine. J’ai une enfant handicapée de 58 ans, je sais de quoi je parle quand j’approuve les classes spéciales pour handicapés mais selon le handicap !!!

  5. Un médecin scolaire témoigne sur Bd Voltaire :
    E.Zemmour s’est attiré les foudres de S.Cluzel qui a dit « qu’il prônait la haine de l’autre en permanence  » ! Des propos loin des réalités et du « pathos des médias « : ce médecin est chargé de mettre en place des aménagements pour ces enfants et la situation est compliquée parce qu’il y a différents handicaps coté de 1 à 100 : entre ceux qui sont à 80 en fauteuil roulant, et ceux qui ont des troubles d’apprentissage à 25% d’handicap que l’on appelle handicap invisible . Le vrai problème est le handicap psychiatrique, la fausse générosité a été l’inclusion alors que le but recherché était d’économiser le budget des établissements spécialisés, depuis la loi de 2005 ( Sarkozy ) qui coùtent chers.
    Ce n’est ni une bonne chose pour eux ni pour les autres et c’était une solution par  » défaut  » pour les handicaps sévères. Les profs ne sont pas formés sur le handicap.
    Les enfants peuvent bénéficier d’auxiliaires de vie scolaire( AVS), mais leur statut est précaire notamment le refus de l’EN de leur offrir un CDI.
    IL y a eu beaucoup d’espoirs déçus engendrant des frustrations et comme à l’accoutumée ce sont les acteurs de terrain, parents et enseignants qui s’affrontent . Le gouvernement a bonne conscience, a réglé son problème à bon compte et trouvé un bouc émissaire, une technique bien rodée !

  6. tout a fait d’accord , pour certains peut être, mais pour beaucoup il faut des équipements spécialisés ,des locaux adaptés , des profs et encadrants et infirmières spécialisés.ET pourquoi pas des copains spécialisés , vu les pourritures importées qui hantes nos écoles. les pauvres ne doivent pas être tous les jours bien traité ,quand on voit les traitements réservés aux non handicapés.
    .tout sera bon pour démolir Eric.s’il avait dit qu’il fait froid cet hiver(chez moi – 10 la nuit, 15 ans que ce n’était pas arrivé)on lui aurait reproché d’être un néga-sioniste du réchauffement climatique ( appuyer qu’il est juif ,ça ne dérange pas les gauchos racistes )
    Autre saloperie des médias , au journal télé juste après avoir parler du soit disant dérapage handicapé , ils ont montré une photo de soit disant nazis bras tendu dans Paris ( les mêmes qui nous reprochent de faire des amalgames) Bras tendus = Nazis = euthanasie des handicapés.MAIS ce matin Cnews a rectifier en montrant la vidéo complète , il s’agissait de claquements de mains. BFM poubelle rectifiera t’elle l’information.
    Dans la démolition d’Eric rien ne les arrêtera , même dans le camp patriote.A croire qu’ils veulent tous la démolition de la France ? ou conserver leur posts de privilégiés. Refusez de vous faire piquouzer et votez zemmour
    Lettre d’une résistante a lire avertissement aux piqouzeurs
    http://echelledejacob.blogspot.com/2022/01/je-suis-en-colere-par-michelle-dastier.html#more
    ’avertissement que l’épuration judiciaire prendra le relais. Elle s’exercera par l’entremise de tribunaux d’exception : la Haute Cour de justice, les cours de justice et les chambres civiques. … L’épuration touchera tous les secteurs d’activité et toutes les couches de la société
    Comme en 45 avec les résistants de la dernière heure ? a moins que la justice divine ……..

  7. parfaitement, ces pauvres enfants sont mieux dans des classes adaptées à leurs handicaps, les enseignements sont formés pour et s’occupent d’eux, contrairement aux classes classiques dans lesquelles ces enfants ne son pas adaptés et sont délaissés, donc ne peuvent évoluer

  8. un grand merci à Christine qui a très bien traité le problème du handicap dans les écoles dites « normales »! J’ai bataillé pendant toute la scolarité de mon fils handicapé car il n’existait pas, à l’époque, de structures spécialisées! Christine et Eric Zemmour ont raison : il ne peut pas y avoir d’égalité quand les troubles sont trop importants! je publie sur tous les groupes de soutien de Zemmour ! Encore une fois, un grand bravo à notre excellente Christine ♥

  9. M’enfin, Christine, ça n’a rien à voir avec “l’intégration”, c’est une question de fric: l’enseignement spécial ça coûte un fric bête! Pour quoi? Pour rien car ces pauvres gosses ne deviendront jamais ni normaux, ni même autosuffisants.
    Un handicapé physique ne pose que des problèmes d’accessibilité mais son cerveau est apte à l’étude, par contre un handicapé mental est irrécupérable, c’est une charge, aussi pour ses parents. Il y a des cas qui sont gérables aussi longtemps qu’ils sont petits et ne pèsent que 20kg, mais quand ils deviennent des adultes de 50kg et plus, plus aucun parent ne réussit à gérer la situation tout simplement parce que physiquement on ne sait pas trimballer un poids mort du lit au fauteuil et du fauteuil autre part. Imaginez les questions d’hygiène… Vous imaginez une famille avec un jeune adulte incontinent ou qui pousse des hurlements, dans un petit appartement dans un immeuble ? Il faut être rationnel : la nature a des ratés et ces êtres « ratés », dans notre civilisation, on ne les abandonne pas, bien au contraire pour eux il faut, non pas des écoles mais des institutions spéciales avec des spécialistes : kinésithérapeutes, physiothérapeutes, logopèdes, spécialistes en psychomotricité, etc. Ces sont des professions spéciales. Il faut des salles de séjour spéciales, des dortoirs, des piscines, des salles de gym, des jardins avec une basse cour, avec des animaux, des chevaux et des ânes pour l’hippothérapie, etc. ça coûte un pognon bête… pour quoi ? pour rien… c’est du pognon investi à perte, qui ne rend pas d’intérêts financiers. C’est du pognon que nous, dans notre civilisation nous consacrons à nos « faibles » qui dans d’autres civilisations seraient éliminés ou crèveraient de faim justement parce qu’ils sont un poids insupportable pour la société. J’ai fait un stage dans un institut pour enfants caractériels… avec lesquels il n’y avait rien à faire d’autre que les surveiller pour qu’ils ne fassent pas de mal ni aux autres, ni à eux-mêmes. Cela existe, c’est la réalité, il faut la gérer mais ça coûte un pognon bête…Attention, avec le mode de vie actuel (ne fut-ce que les additifs alimentaires avec les neurotoxiques et les perturbateurs endocriniens) on risque d’avoir de plus en plus d’enfants « pas normaux ». En ce qui concerne le pognon : il y a assez de pognon pour fournir des prisons de luxe aux délinquants, mais il n’y a pas de pognon pour garantir une existence digne à nos concitoyens les plus vulnérables ? C’est une question de priorités, de civilisation.
    N.B. les « écoles spéciales » ont depuis toujours produit de grands spécialistes dans des techniques tout à fait étonnantes, des pédagogues etc. c’est une profession à part qui a son droit de cité. Zemmour a tout à fait raison.
    https://www.info-handicap.ch/fiches/education/formation-scolaire/ecoles-specialisees.html?view=listcats

  10. Zemmour a été clair et il n’est point besoin de sortir de St-Cyr pour le comprendre ; il est navrant de constater le bas niveau intellectuel de certains censés posséder de beaux diplômes qui soulèvent une telle polémique imbécile pour des propos de bon sens tellement la jaloudie, l’ignorance et la haine les aveuglent !
    Pour avoir exercé ce métier – que je qualifierai volontiers de sacerdoce – d’accompagnante d’enfants en situation de handicap pendant 9 ans, je partage les propos de Éric Zemmour et je sais que nombre de mes collègues et moi-même tenions déjà entre nous ce genre de discours, le travail sur le terrain nous ayant permis de faire le même constat.

  11. Depuis 2 mois ou plus je ne reçois plus RR ni RL d’ailleurs. Pourquoi ? Quien sabe ?.. pouvez vous y remédier.por favor.

    • Cher Pierre je vais vous inscrire à nouveau en mettant votre nom en bas des sites dans la case prévue, à vous par contre de bien valider la demande que vous allez recevoir dans votre messagerie ! amitiés

      • idem pour moi Christine ! bon je clique depuis un moment dans « mes favoris  » !

        • je fais pareil je t’inscris, en espérant que ça marchera… n’oublie pas de valider dans ta messagerie

  12. Bien sûr qu’il faut des établissements spéciaux et des profs spécialement formés ! Ici en Belgique, ils sont pris d’assaut par les Français. Le beau-père de ma soeur, inspecteur général dans l’enseignement, a été le fondateur de la branche « Enseignement spécial » dont les résultats sont exceptionnels.

  13. L’égalitarisme gauchiasse montre ses limites et sa stupidité en parlant de discrimination.
    Ce enfants seront bien mieux pris en charge dans des établissements spécialisés, plutôt que dans l’école publique où ils sont les souffre-douleur des petites racailles alors que l’enseignant ne peut pas réellement s’occuper d’eux.

  14. Personnellement concerné par le sujet, je constate une fois de plus la connerie émanant de tous ces abrutis de politiciens s’emparant à des fins strictement électoralistes, du propos d’Eric Zemmour auquel ils n’ont rien compris. L’inclusion à tout prix est une utopie irresponsable. Le handicap se décline en une infinité de cas particuliers selon deux principales tendances, le handicap moteur parfaitement compatible avec une scolarité classique aux moyens de structures adaptées, et le handicap mental (qui me touche) dont le degré d’importance s’étend de telle manière, qu’il oblige a une prise en compte individualisée. Ainsi la nécessité impérieuse de promouvoir la réalisation accrue d’établissements spécialisés est vitale, pour que nos enfants, nos parents, nos amis handicapés puissent bénéficier d’une existence assortie d’accompagnement, de bienveillance et de bien être.
    Au lieu de vociférer sur l’opposant politique au gré de n’importe laquelle des ses déclarations, les politicards de tous bords ainsi que les bienveillants notoire s’estimant investis à tort du « monopole du cœur », seraient plus utiles à produire une réflexion intelligente suivie d’effets, au bénéfice des personnes en situation de handicap aux seules fins qu’ils puissent sous notre protection, vivre à nos côtés.

    • Bravo Alexis pour cette superbe et très claire réponse argumentée à tous les vociférateurs et autres politicards

    • c’est là que l’on voit, une fois de plus, la nullité et l’ignorance des « politiques » de bas étages

    • Eh oui, Alexis, et seule Mme Cluzel, politicienne a critiqué Mr Zemmour ! car à midi dans l’émission de P.Praud, « les auditeurs ont la parole » , ils ont donnés un avis parfois contraire à celui de Zemmour tout en concédant qu’il a eut le mérite de mettre le sujet sur la table ! c’est le cas de ce prof, un prof spécialisé, un prof classique qui s’est formé pour le handicap, a dit qu’il avait une classe d’handicapés UNIQUEMENT mais à l’intérieur, dans les murs d’une école classique ! donc il s’agit bien d’une structure spéciale ! ces enfants sont en contact avec les autres pendant les récréations ! je crois que c’est une bonne chose ! Mais quand on lui demande des statistiques il répond qu’il y a 3 STRUCTURES !!! Voilà que la réalité nous rattrape ! IL FAUT DONC ALLER DANS CE SENS !
      Une maman d’un enfant handicapé de 35 ans maintenant, a dit que c’est impossible d’intégrer des malades mentaux dans des classes normales !
      Une autre a dit que la directrice d’un établiss avait suggéré à une maman d’emmener son enfant autiste ! il a démonté la classe pendant les 3 premiers jours et n’est pas revenu ! pour autant la maman est pour des classes inclusives !! Pas de moyens mais par contre des boucs émissaires !!!

  15. Tous les prétextes sont bons pour critiquer tout ce que fait et dit Zemmour ! C’est infernal ! Les bons bourgeois n’ont qu’à y aller et rester une semaine dans des classes où il est de bon ton d’accueillir des jeunes handicapés! Ma main au feu qu’ils crieront stop avant la fin de leur stage. C’est de la démagogie comme tout ce qui se dit en ce moment par les candidats à l’élection présidentielle. Zemmour, lui est réaliste mais, comme dirait Brassens, ça emmerde les gens quand on ne dit pas comme eux !

    • Et comme le chantait Guy BEARD :
       » Il a dit la vérité,
      Il faut l’exécuter ! »
      Le problème pour les nombreux ennemis d’ Eric Zemmour, que nous sommes de plus en plus nombreux à soutenir, c’est que celui-ci ne manque jamais de s’empresser de « retourner » les accusations perverses de ces crétins lobotomisés qui ne peuvent jamais par définition se souvenir de sa grande culture, de son talent d’écrivain et journaliste polémiste qui s’est en plus à ce jour adjoint d’une maîtrise oratoire
      incontestable que l’on peut apprécier en regardant ses vidéos et les reportages sur ses discours de meetings !
      Bravo à Mr Zemmour,futur Président de notre République !

  16. Tout à fait d’accord moi aussi et cela ne m’a pas choquée, bien au contraire, ça m’a soulagée, ça m’a rassurée plus encore à une époque où les établissements scolaires ne sont plus des lieux d’instruction mais des lieux de propagande politique il n’y a aucun intérêt à imposer 6 heures quotidiennes de stress inutil.

    Ç’est déjà valable pour les enfants qui ont le bonheur d’être bien portants, ça l’est plus encore pour les enfants qui souffrent de handicap.

    Plus encore, les infos nous rapportent les violences dans les établissements scolaires et leurs alentours ; violence perpétrées par des délinquants en tous genre et le plus souvent par des dealers ou des communautaristes.

    C’est une réelle souffrance morale que de penser à ce que doivent subir les élèves, plus encore quand ils ne sont pas en mesure de se défendre (on sait que cela est déjà chose impossible même pour des adultes bien portants) ; ou de s’échapper.

    Alors oui ! en ce qui me concerne, j’avais bien compris le résumé de la déclaration de Eric Zemmour et d’adhère totalement à sa proposition. Bravo à lui et merci d’y avoir pensé !

  17. Pour Nuire a l’intéressé ils ont encore compris volontairement de travers ce que Zemmour a dit , en même temps ils se découvrent car ils nous montre leurs limites , leur incompétence , et leur incapacité a traiter les problèmes de notre société pour lequel ils sont très bien payés . Enfin ils nous le reconfirment car nous le savions déjà depuis fort longtemps mais notre dilemme est que la difficulté vient a les déterminer sont ils nuls ou sont ils salauds voir les deux a la fois . Mon petit garçon autiste après deux tentatives ma fille l’a repris a la maison l’enfant était trop malheureux dans l’école où il allait , il demandait des compétences et un environnement adapté que l’école n’avait pas , du coup on lui fait l’école a la maison et ça fonctionne assez bien . Mais ça demande du temps et de la disponibilité et devoir développer des compétences spéciales , c’est un choix a faire que tout le monde ne peut malheureusement pas faire et cela donne souvent des parents complétement abandonnés voir déboussolés et c’est là qu’ils auraient besoin d’une aide efficace des pouvoirs public .

    • En Belgique il y a des écoles spéciales pour autistes ; un de mes petits-fils y est scolarisé. Super ! Mais c’est en flamand, donc inaccessible pour des francophones unilingues.

    • Vous êtes trop bon Alexandre62; ils sont bien plus salauds que nuls ! Ils se servent toujours du prétexte fallacieux de la non discrimination en imposant une réciproque contrainte aux élèves handicapés et bien portants de partager les mêmes classes dans le but de ne pas consentir d’efforts financiers supplémentaires…Ils nomment cette façon de faire « inclusion » qui permet tout aussi bien de masquer leurs incompétence et lâcheté régalienne à l’égard de la défense de notre patrie face à l’invasion migratoire des Nord- Africains et autres musulmans d’Afrique noire qu’ils fusionnent avec le « merveilleux vivre ensemble! »
      Au contraire pour la Covid, ils opèrent par la discrimination des non-vaccinés. Bref, toute leur logique pourrie de gouvernement tourne autour de la discrimination, un coup dans le sens de l’aiguille d’une montre et un coup dans le sens inverse comme pour ouvrir et fermer le robinet d’arrivée d’eau de mon vieux réservoir de la chasse d’eau de « mes chiottes » qui fuit!

  18. Zemmour explique très bien que ces monstrueux tartuffes font des économies et camouflent ça sous les contes et mythes égalitaires sur lesquels prospère la Caste qui vit de nous et nous tyrannise.

    De plus, les malheureux plongé au milieu de la faune scolaire, sans compter les exotiques cruels, sont persécutés.

    Absolument tout le monde la sait.

    La pire est la Li Poune

  19. Oui aux établissements spécialisés. Je n’avais pas pensé aux classes spécialisées aux sein établissement ordinaire mais pour certains enfants handicapés et leur famille ce serait une solution idéale. Les frères et soeurs iraient à la même école mais dans des classes adaptées.
    De plus pour des classes clés comme le CP séparer les enfants handicapés qui n’ont pas encore compensé leur handicape pour les aider plus me parait indispensable pour éviter l’échecs scolaires.

  20. En attendant, ceux qui font de la vraie discrimination (contre les non-vaccinés) sont ceux qui accuse Zemmour.

  21. Mais bien sûr, C’est du cas par cas ,il y a des enfants qui peuvent être scolarisés dans une école « normale »et d’autres non ,tout dépend du handicap ,je pense que c’est ce qu’a voulu dire Zemmour et il ne s’agit pas de les exclure mais justement de mieux s’en occuper, et ça existe déjà, j’ai une personne de ma famille qui travaille dans un centre pour handicapés et elle ne dit pas qu’ils sont malheureux ,et évidemment comme c’est zemmour qui aborde le sujet tous les politiques y vont de leur commentaire y compris macron , pfff lamentable .

    • Ce que vous dites me parait évident, malheureusement tout ce que dit Zemmour porte à confusion voir plus ! il faut qu’il fasse attention à la façon dont il les dit , par exemple donner des chiffres du nombre d’enfants qui sont obligés de partir à l’étranger, en internat car il n’y a pas de centre ou d’école spécialisés en France, ni même suffisamment de personnes qui les accompagne et qui sont peu payées ,quand il y en a .. c’est un problème à voir dans son ensemble et évidemment de moyens en France, mais les premières années, pour ces enfants là, devraient être consacrées à des bases solides pour qu’ils puissent intégrer les classes classiques par la suite

      • Denise; Je suis quelque peu d’accord avec vous que E.Zemmour se doit de prendre tout particulièrement garde à l’ énoncé de ses opinions, ses convictions.
        Cependant, vous savez bien Denise que lors d’un interview par définition on ne peut pas se relire comme lorsque l’on couche sa pensée sur le papier…On répond aux journalistes obligatoirement de façon immédiate, l’exposé se trouve être- si j’ose dire, « brut de décoffrage ». Ces salopards de journalistes sont bien placés pour le savoir , mais comme on le dit: « pour tuer son chien, on l’accuse de la rage! »
        Bonne journée, denise !

  22. Zemmour fait – comme toujours -preuve du bon sens élémentaire dont devrait être pourvu chaque citoyen. Il faut apporter une solution au cas par cas suivant l’importance du handicap.

  23. Entièrement d’accord avec toi, Christine. Même si je n’ai pas eu à subir, les désagréments , troubles voire sévices auxquels tu fais allusion. Mais la société dans laquelle nous vivons est une sorte de classe dans laquelle nous avons chacun quelque chose à apprendre. Tu vois ou je veux en venir si je fais allusion à des handicapés, violents, psychiatriquement inaptes à vivre en paix…

  24. Ceux qui lui sont tombés dessus ne le font que pour des raisons électoralistes. Trois petits témoignages, du vécu. Mon petit-fils, Maël, est diabétique depuis sa naissance. Une maladie, pas un handicap. Mais quand même un handicap finalement. Cela lui arrive d’avoir des malaises en pleine classe. Cela perturbe pas mal le déroulé des cours. Mais pas moyen de faire autrement.Par contre il a été exclu de la cantine par la directrice de l’établissement, et cela l’a pas mal perturbé, il s’est senti exclu. J’ai connu un camarade, handicapé par une poliomyélite. Nous avons fréquenté le même établissement scolaire et le même kiné. Il marchait avec un appareillage. En classe, nous l’aidions de notre mieux, ce qui a développé chez nous un fort sentiment de solidarité vis à vis de nos camarades souffrant d’un handicap. Et lui, se sentant accepté, a pu suivre une scolarité normale. Autre cas, dans notre immeuble vivait un enfant souffrant d’un handicap, disons d’ordre nerveux. À certains moments, il pouvait être tout à fait normal, et à d’autres il entrait dans des colères monstrueuses et était même capable d’étrangler ou de blesser gravement un autre enfant. Ses parents l’avaient scolarisé mais ont été obligés de renoncer. C’est pourquoi je pense que des structures adaptées pour certains cas ne sont pas à rejeter. Tout doit être fait dans l’intérêt de l’enfant, de tous les enfants.

  25. Quand on ne connait pas un boulot, on se renseigne.
    Il faut ne rien connaitre à l’enseignement pour prétendre mélanger les gamins à problèmes avec ceux qui peuvent suivre une scolarité ordinaire.
    C’est dommageable pour les deux !
    J’ajouterais qu’il faudrait prévoir diverses filières spécialisées, et pas une seule filière «handicap» pour tenir compte des divers problèmes qui demandent des solutions très spécifiques.

    A contrario, si l’on peut dire, je connais un expert comptable, … en fauteuil roulant, mais, tout le reste fonctionne parfaitement. Il monte à cheval. Je me demande comment il fait, mais, il le fait !

    Bonne journée à toutes et à tous,
    Gérard

    • Ce que vous dites me parait évident, malheureusement tout ce que dit Zemmour porte à confusion voir plus ! il faut qu’il fasse attention à la façon dont il les dit , par exemple donner des chiffres du nombre d’enfants qui sont obligés de partir à l’étranger, en internat car il n’y a pas de centre ou d’école spécialisés en France, ni même suffisamment de personnes qui les accompagne et qui sont peu payées ,quand il y en a .. c’est un problème à voir dans son ensemble et évidemment de moyens en France, mais les premières années, pour ces enfants là, devraient être consacrées à des bases solides pour qu’ils puissent intégrer les classes classiques par la suite

    • C’est très juste aussi ! je vois que Zemmour parle de tous les problèmes comme pour souligner toutes les carences de ce pays .. bravo , mais il faut qu’il se fasse entendre sérieusement sinon il va perdre des électeurs ..je ne sais si je me fait comprendre, mais ce qu’il dénonce est réel ! camouflet pour les autres qui se présentent et qui les obligent !

Les commentaires sont fermés.