Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


10 Commentaires

  1. Je suis d’accord avec Pierre sur ce débat. En ce qui concerne le coût de l’immigration, je suis un peu énervé par la méthodologie. Il semblerait en effet qu’on ne comptabilise jamais le coût de la menace terroriste (je parle des enquêtes, du plan vigipirate etc.). On va peut-être m’expliquer que le terrorisme n’a rien à voir avec l’immigration arabo-musulmane (?)Pour ce qui concerne Zemmour « candidat » je suis plus réservé. Dans les faits c’est un bon candidat: il domine le débat, quoique pas toujours, en raison du poids des arguments universalistes aujourd’hui, cf. BHL qui est très bon face à lui. Mais il aura un déficit du vote féminin et beaucoup d’hésitants reculeront à cause de sa radicalité et de son rationalisme froid; par exemple je ne suis pas sûr qu’en pays chrétien, sa réponse sur Mamadou ait été appréciée par la majorité, et je rappelle que le RN était favorable à des exceptions méritées. Marine pourrait profiter de cette radicalité pour apparaître, par contraste, comme une personne fréquentable au regard d’une grande partie de la population, et obtenir en plus les voix féminines qui manqueront à Z. Bref, on pourrait soutenir cette thèse: profiter de la présence d’un nouveau diable pour mettre le paquet sur Marine qui est dans un moment de grâce qui ne durera pas. En d’autres termes: Z l’affaiblit numériquement (on le voit dans les sondages) mais la renforce qualitativement. Ne faut-il pas en profiter? Je pose cette question sans parti pris !

    • Marine LE PEN a eu un avantage tant qu’elle était de droite, vraiment de droite, maintenant, elle est de gauche, n’a pas de programme économique et pense que l’islam est compatible avec la France. C’est pour cette raison qu’elle est en dégringolade et personnellement je ne voterai pas pour elle, sauf si le duel est Macron/Le Pen, et encore, cela voudra dire que l’on vote un peu pour Macron

      • Son programme sur le redressement national n’est pas très différent de celui de Zemmour. Le référendum sur « l’immigration » est prévu. Sur le fond je ne vois pas de grosses différences. Dans le discours c’est autre chose, mais c’est peut-être la « gauchisation » du RN qui lui permettra de gagner, tandis que la droitisation de Zemmour est peut-être ce qui le fera perdre (il n’a pas de réserves dans les classes ouvrières, il lui manque aussi une partie du vote féminin). Dans une élection, c’est rarement le plus radical qui gagne, pour des raisons que Raymond Aron a bien expliquées à la suite de Montesquieu. Et donc même si on aime le plus radical, la question du « vote utile » se pose.

        • LA grosse différence est que MLP a dit que l’islam est compatible avec la République et ça c’est rédhibitoire !

  2. C’est pour quand un tête à tête ZEMMOUR – MACRON ?
    Alors là tous les français seront devant la TV pour prendre un vrai plaisir et assister à la dégringolade du dictateur !!!

  3. Je pense que les chiffres sont bidouillés, comme d’hab, c’est pas possible autrement. Si les 12% sont exact, alors c’est que les français sont des veaux et ne méritent pas d’être sauvé.

  4. Macron, avec un bon contradicteur, s’écroulerait comme une chiffe molle. Face à Pécresse la dinde et à Le Pen l’inconstante , il a toutes ses chances! Seul Zemmour peut lui fermer son clapet!

  5. Un débat entre M. Zemmour et le micron serait un bon moyen d’ouvrir les yeux des Français, mais je ne doute pas que ce qui nous sert de président trouverait tous les moyens pour pourrir le débat, se poser en victime et retourner la situation à son avantage, même si face au Z, ce serait très difficile. Et puis, il y a toujours des abrutis (pour être polie) qui croient que micron est un bon président.

1 Rétrolien / Ping

  1. Zemmour contre Macron, ce serait autre chose que Pécresse ou Marine | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation