Pourquoi je hais Macron ?


D’un naturel plutôt débonnaire et d’une grande largesse d’esprit, je ne crois pas qu’il ne me soit arrivé de haïr profondément quelqu’un.

Cependant Macron aura eu le mérite de me faire vivre cette expérience inédite et très désagréable.

Tout a été dit ou écrit sur Macron, faits à l’appui.

Nombriliste, méprisant, d’un égocentrisme démesuré, incapable de trancher au point d’ériger le « en même temps » comme mode de décision, versatile, inconstant et sans la moindre idéologie sinon l’européisme, le mondialisme et l’immigrationnisme débridé, tel est le personnage.

Vous me direz que ceci est le point commun à la plupart de nos hommes politiques aujourd’hui.

Mais Macron ajoute au tableau quelques touches personnelles qui le rendent particulièrement haïssable.

Je passerai sur son tropisme pour les éphèbes ou transsexuels. Je rappellerai pour mémoire les épisodes de St Martin et d’une certaine fête de la musique à l’Élysée :




Je ne saurais trop inviter le lecteur à regarder la courte vidéo d’un condisciple de Macron en ses jeunes années :



Mais là encore, je sais faire preuve d’ouverture : chacun peut vivre sa sexualité selon ses penchants.

C’est seulement franchement navrant pour le statut de la fonction présidentielle.

Passons derechef.

La vraie raison pour laquelle je vis une haine incommensurable contre ce triste sire est la façon dont il a si habilement instiller la peur et diviser les Français.

L’épidémie de Covid a été pour lui une occasion en or pour fracturer la société.

Depuis les premières homélies de Salomon et de Véran voici déjà presque deux ans, les médias n’ont cessé de pilonner les foules sur le sujet.
Encore aujourd’hui alors que la menace s’estompe, une pression reste artificiellement maintenue pour engendrer une sainte frousse parmi nos concitoyens.

La preuve ? Le sujet du Covid occupe encore plus du tiers des articles sur FranceInfo, plus alarmistes les uns que les autres.

Prenons les plus beaux d’entre eux hier :

• « Covid 19 : 361.719 contaminations détectées en 24 heures, du jamais vu depuis le début de l’épidémie en France »

• « Covid 19 : le trafic aérien a été réduit de moitié en 2021 par rapport à 2019, rapporte l’ONU »

• « Covid 19 : le Danemark va proposer une quatrième dose »

• « Covid 19 : le variant Omicron « reste un virus dangereux », met en garde l’OMS »

• « Le Sénat vote l’article clé du projet de loi »

Comment voulez-vous qu’avec un tel matraquage les Français puissent encore exercer leur faculté de penser ?

Résultat : Macron peut se permettre avec un malin plaisir « d’emmerder les non-vaccinés » en se ralliant l’immense majorité des veaux.
En outre, le pass vaccinal va glisser comme une lettre à la poste.

Je suis consterné des effets secondaires.

Aborder le sujet du Covid en public, même avec des amis ou de la famille devient immédiatement source de fâcherie.

Macron a réussi contre toute évidence à se faire passer pour le protecteur suprême, alors que lui et son équipe de bras cassés a tout foiré ou presque depuis le début.

La dernière fois où les Français ont été aussi profondément divisés remonte à l’affaire Dreyfus.

Le caricaturiste Caran d’Ache avait publié un magnifique dessin en deux volets sous le titre « Un dîner en famille » :
                                                        Surtout, ne parlons pas de l’affaire Dreyfus !



                                                                                  Ils en ont parlé !

Aujourd’hui, il suffit de remplacer « Affaire Dreyfus » par « Pass vaccinal », et le résultat est le même.

Certes, « Diviser pour régner » est une vieille maxime qui a fait ses preuves.

Il est cependant triste de constater que le pays est en proie à une zizanie innommable juste pour satisfaire les appétits de pouvoir d’un ridicule freluquet qui nous mène droit dans le mur.

Une seule solution : Zemmour !

Et renvoyons Macron dans les poubelles de l’Histoire pour lui laisser le seul rôle qui puisse être digne de lui : VRP pour panneaux solaires, puisque tel est l’idée adoptée par un publicitaire comme en atteste un message que j’ai reçu:

Avec son air béat et son sourire de faux-cul, il y fera merveille.

 1,408 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Pourquoi ? peut être parce qu’il est haïssable pour ce qu’il fait et ce qu’il est ?

  2. On déteste macron parce qu’il est détestable et je crois qu’il aime être détesté, je pense qu’il méprise le peuple qu’il pense être la médiocrité du monde donc il jubile à le faire souffrir et le rabaisse autant qu’il peut, c’est une jouissance pour lui d’avoir la place du dominant d’autant qu’il a roulé ce peuple dans la farine en se faisant élire par lui.

    • Pour résumer Pascal, il s’agit d’un pervers-narcissique sadique.
      Comme d’Autres partageant ce constat, sa personnalité maléfique m’était apparue lors de son hystérie pendant l’un de ses meetings.
      Tous ceux s’étant opposés à ses mensonges, seront gagnants car dans la vérité.
      Ils vont tous dégringoler de leur édifice despotique; d’ailleurs, je me demande si le véreux est réellement malade ou s’il sent le vent mauvais venir à lui ?

  3. Idem pour moi je ne souhaite qu’une chose comme a dit un commentateur :qu’il parte avec du goudron et des plumes et basta .

  4. Ma haine pour Macron est si forte, que parfois elle me fait peur! Macron,c’est l’ennemi du genre humain, Hérode, Néron, et Hitler réunis !Avec une touche de Mengele!

  5. Moi aussi je le haï au plus haut point, comme je n’ai encore jamais haï personne.

  6. « …je ne crois pas qu’il ne me soit arrivé de haïr profondément quelqu’un ».

    Idem pour moi.

    En plus de la « partition » entre Français, la guerre des classes, des races, des sexes, des religions, voici la guerre entre vaccinés et non-vaccinés, antivax/antipass et provax…

    Une vraie calamité ce Macron (mais n’oublions pas aussi cette fausse droite)

  7. Je suis d’accord avec vous mais je voudrais soulever une chose : oui le matraquage a été intensif, oui, les plus faibles d’esprits ont succombé mais avouez tout de même qu’on a une grosse génération de faibles d’esprits (les mai 68-tards). Alors je hais le micron mais j’en veux tout autant à ceux qui ont cru volontairement en lui et qui continuent et ils sont nombreux.

    • Tout à fait, bien trop de gens faibles en France qui pensent s’en sortir en continuant dans cette idéologie islamo-gauchiste pour préserver la paix et surtout leur tranquillité matérielle mais nous arrivons à l’épuisement de ce système qui ruine la France et plonge la société dans une dépendance toujours plus grande vis à vis de cet Etat providence.

Les commentaires sont fermés.