Pour Ménard, Marine dit plein de bêtises, mais il la soutient!

On ne voit que lui, depuis des mois il anime la campagne.

Avec Ménard, on n’est jamais déçu. Monsieur  « Je sais tout », persuadé  qu’il détient la clé du scrutin, jamais avare de ses conseils foireux, passe son temps sur les plateaux TV, à décider à la place du peuple et à faire la morale aux uns et aux autres.

L’expérience, c’est lui. Le bon sens, c’est lui, la sagesse, c’est lui. Mais l’air suffisant, c’est lui aussi.

Pendant quatre ans il a diabolisé Marine, la mettant plus bas que terre, mais aujourd’hui, elle seule serait capable de sauver le pays du naufrage. Il avoue avoir retourné sa veste… mais à mon avis, c’est du mauvais côté.
Face à Sonia Mabrouk, sur Europe 1, il nous dit d’abord que Marine se trompe totalement sur la crise sanitaire et que le passe vaccinal est la seule solution qui vaille, se disant même favorable à la vaccination obligatoire, évacuant allègrement les restrictions de liberté.
« Ceux qui hurlent à la dictature sont les mêmes qui applaudissent Poutine, le grand homme ». Il leur demande d’être « un tout petit peu moins stupides », car après 20 ans comme patron de RSF, les dictatures, il connaît !
Ménard ajoute ensuite que Marine se trompe également sur les questions économiques !
Apparemment, d’accord sur pas grand chose, Ménard affirme néanmoins, et sans rire, que Marine est la plus apte à apporter les réponses dont le pays a besoin.
https://www.nicematin.com/politique/presidentielle-le-pen-et-zemmour-la-droite-la-plus-suicidaire-du-monde-selon-robert-menard-739245
Et d’enfourcher son cheval de bataille habituel, clamant haut et fort que Marine et Éric représentent « la droite la plus suicidaire du monde », dénonçant les divisions de cette droite nationale qui représente  un tiers de l’électorat. « Ils sont tellement stupides », ajoute le maire de Béziers.
Une bataille d’ego et de partis qui risque de mener à la défaite. « Vous êtes fous furieux… et on aura Pécresse au second tour. » Ajoutant qu’en cas de duel Pécresse/Macron, il voterait Pécresse.
En attendant, la joute continue. Marine accuse Éric d’être « le marchepied de Pécresse », pendant que celui-ci dit voit en sa rivale du RN  « l’Arlette Laguiller de la droite nationale », avec une candidature de routine.
« Je ne les comprends pas » termine Robert Ménard, dépité.
Mais c’est pourtant facile à comprendre.
Marine et Éric n’ont pas grand chose en commun.
Éric est brillant, logique et fidèle à ses idées depuis toujours, Marine est versatile et s’est outrageusement recentrée pour ratisser large.
Éric veut rassembler toutes les droites, Marine s’y refuse.
Éric estime que le pire danger est le Grand Remplacement, Marine nie la menace, comme la gauche immigrationniste.
Enfin, chacun sait que Marine, de par son nom et de par ses graves insuffisances, ne sera jamais présidente.
Pourquoi Zemmour devrait-il se retirer face à une adversaire qui a l’expérience de l’échec ? Marine a eu sa chance en 2017. Elle s’est vautrée lamentablement devant Macron. Elle ne sera jamais élue.
Quant à Pécresse, si d’aventure elle accédait au trône élyséen, elle ferait exactement la même politique que Macron, parce que c’est une mondialiste immigrationniste. C’est une pure chiraquienne, qui a toujours combattu l’aile droite de son propre parti, représentée par Wauquiez ou Ciotti.
Comme je l’ai déjà écrit, Valérie Pécresse parle comme Ciotti et pense comme Rokhaya Diallo et Christiane Taubira. Elle va cocufier son électorat le plus à droite. Ciotti devra s’asseoir sur ses convictions en privilégiant sa carrière, ou bien suivre l’exemple de Guillaume Peltier.
La conclusion est limpide
Le seul capable de battre Macron et de sauver la France du naufrage annoncé, c’est Éric Zemmour. Tout le reste n’est qu’illusion.
Jacques Guillemain
image_pdf

 946 total views,  3 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


6 Commentaires

  1. Est-ce que Poutine a rendu la vaccination obligatoire ? Il ne me semble pas.
    Ce Ménard est décidément plein de clichés, et bourrés de contradictions.

  2. Très bonne analyse de J Guillemain, j’ajouterais « comme d’haitude » !

    EZ veut faire l’union des droites: d’une part c’est le seul capable de le faire , d’autre part, c’est la seule stratégie qui vaincra Macron. Soutenons le donc à fond !

  3. C’est très clair ! Et la conclusion de cet article est le bon sens même !

    Mais comment se débarrasser de ce boulet de MLP dans les deux mois qui viennent ?

    Un moment j’avais espéré la survenance d’une débâcle pour raisons organiques et internes du RN : une crise financière (7 millions d’euros au moment de sa nomination de présidente du FN et 20 millions de dettes à ce jour- la gabegie clanique de son système, tant en ce qui concerne les coûts de fonctionnement : »les salaires » alloués aux proches pour des prestations dérisoires -voire inexistantes-, que les influences maléfiques de la puissante mais bien cachée, « coterie rose » qui entoure Marine et à laquelle elle concède tout-

    Elle s’accroche pour tenir le choc jusqu’aux présidentielles, ne serait-ce que pour se rattraper financièrement, plus ou moins, sur les Législatives qui suivront (lesquelles pourraient par ailleurs lui faire chou blanc, comme aux dernières Régionales).

    Pour elle et ses affidés, leurs profits et leurs rentes -familiales ou « amicales » – (tant que -et pourvu- que cela dure), passent avant la survie de la France.

    C’est triste et horrifiant.
    Voilà la vérité.

  4. On dirait que le RN fait les fonds de poubelle pour accepter ce zigoto comme soutien. Le dicton qui dit qu’il vaut mieux être seul que mal accompagné s’applique bien avec cette girouette…qui n’a pas fini de tourner !

  5. Ménard, le petit bonhomme, arriviste, maire d’une petite commune, devrait commencer par raser cette barbe qui l’enlaidit. Il s’est fait élire à chaque fois avec les voix des électeurs RN. Mais pourquoi est-il autant interviewé par les médias ? Il énonce des vérités à l’instar de Monsieur de la Palice. Marine le Pen et EZemmour auraient dû le recadrer une fois pour toutes, on dirait qu’ils ont peur de lui alors qu’il n’a aucune influence sur les votes de leurs électeurs éventuels. Les oracles de Ménard et d’Estrosi, deux types qui ont des pois chiches dans la tête. Estrosi la girouette ne sait pas comment faire pour faire plaisir à Macron. Personnellement, au second tour je voterai pour le ou la candidat (e) qui sera face à Macron, quel qu’il soit (qu’elle qu’elle soit). Donc ils influencent le vote en faveur de Macron et ils favorisent les abstentionnistes. Les sondages devraient être interdits. BFM et LCI publient tous les jours des sondages donnant Macron en tête et gagnant au second tour. !https://www.bfmtv.com/politique/gilbert-collard-que-christian-estrosi-aurait-un-pois-chiche-dans-la-tete-c-est-scientifiquement-prouve_AN-201609280001.html

  6. Entièrement d’accord avec les conclusions de cet article. Ménard, ça rime avec connard, une connerie sans frontières. Avec lui, on va se faire Béziers en beauté ! Qu’il garde ses réflexions et ses conseils! Il a l’âme d’un Judas!