Ivan Rioufol ne mâche pas ses mots : «Comment Macron installe la zizanie civile»

Illustration « la zizanie intellectuelle de l’ère Macron » (voir la source en fin d’article).

.

Dans un article pour le Figaro, Ivan Rioufol analyse les dernières insultes de l’usurpateur :  le chef de l’État n’est plus en guerre contre un virus, mais contre des Français coupables de résister à l’hystérie sanitaire.

Un vœu pour 2022? Sortir de là. En finir avec ce monde diabolique, construit sur la division, la suspicion, la délation, la vulgarité. Cet univers affreux a été créé par Emmanuel Macron, enivré de son pouvoir discrétionnaire. «Je suis quelqu’un de très humain», avait-il dit le 15 décembre. Lors de ses vœux, il avait émis un souhait brumeux: «Restons du côté de la vie». En réalité, son bilan illustre la réflexion de Chateaubriand: «Un gouvernement pervers introduit le vice chez les peuples, comme un gouvernement sage fait fructifier la vertu». Les appels à l’«apaisement» du chef de l’État ont consisté à monter les uns contre les autres: mondialistes contre populistes, européistes contre souverainistes, déracinés des métropoles contre enracinés des périphéries, «élites» contre «gilets jaunes». Et désormais: vaccinés contre non-vaccinés…

Effectivement une létalité de 0,05% de la population c’est tout sauf une pandémie ! Et bien que ce soit encore moins avec Omicron, Castex et Macron ont choisi ce moment pour lancer les chiens contre les non vaccinés, avec la « loi des suspects », les non vaccinés comme cibles de la terreur sanitaire…. histoire de détourner des vrais responsables la colère populaire !

 « Ce recours au bouc émissaire permet au gouvernement de faire oublier sa responsabilité dans la faillite du système hospitalier, et son erreur d’avoir tout misé sur un vaccin à l’efficacité modeste, sauf pour les plus fragiles. Le virologue Jean-Michel Claverie le qualifie même d’«escroquerie». Cependant, cette chasse à l’homme, relancée mercredi par Macron, est ignoble. »

Evidemment, Rioufol demande si, à ce compte, il faudrait écarter des soins fumeurs, buveurs, chauffards… Oui, le Covid rend fou.

La conclusion est simple et limpide et Rioufol l’assène avec un calme olympien : Macron n’est plus en guerre contre un virus, mais contre des Français coupables de résister à l’hystérie sanitaire.

Macron relayé et soutenu par une armée de fous haineux, de Véran aux sycophantes qui se relaient sur les plateaux.

Sycophantes menteurs :  Le pouvoir hygiéniste ne peut consolider son autoritarisme qu’en poursuivant sa fuite en avant dans l’angoisse sanitaire, en dépit des faits. «70 % des patients en réanimation ne sont pas vaccinés», martèle la propagande, reprise par les perroquets. En réalité, la Direction de la recherche, des études, des évaluations et des statistiques (Dress) a comptabilisé, en octobre, 51 % de non-vaccinés en soins critiques, et 42 % de vaccinés. Il est vrai que les non-vaccinés sont neuf fois plus vulnérables que les vaccinés. Mais la Raison, dont Macron se dit le dépositaire, devrait l’inciter à abandonner sa politique disproportionnée et ses obligations absurdes. Forcer à la vaccination sans la rendre obligatoire revient à extorquer un consentement, en violation de la Constitution qui veut, depuis 1789, que «nul ne peut être contraint à faire ce qu’elle (la loi) n’ordonne pas». L’État de droit est atteint.

Et de dénoncer l’infantilisation des Français tout en encourageant à la révolte.

L’infantilisation des Français a assez duré. Ceux qui se révoltent ont de bonnes raisons. Au prétexte de «protéger» et de «sauver des vies», le pouvoir ne sait plus parler aux gens sinon en les terrorisant et les insultant. Cette panique n’est pas propre à la France. Cependant ce gouvernement est devenu maître dans la fabrique de la peur et de la haine. Sa défiance vis-à-vis des citoyens est telle que ses technocrates multiplient sans entraves des interdits ubuesques, comme de rester debout au bar d’un bistrot ou de ne plus grignoter dans un train.

Il règle ensuite son sort à Omicron, brandi par Véran pour justifier le passe vaccinal et la généralisation du masque y compris aux enfants. Or les données objectives montrent qu’Omicron touche surtout les vaccinés, et est plus contaminant mais moins dangereux. Et les « vendeurs de trouille » refusent de reconnaître que le « vaccin » a échoué à endiguer l’épidémie et est la cause d’effets secondaires parfois graves.

Il n’a pas de mots assez forts pour dénoncer le « basculement sociétal » vers une société de contrôle numérique et de surveillance des gestes les plus anodins.

Bref, rien ne justifie la précipitation du gouvernement à vouloir faire appliquer son énième projet de loi sanitaire vu la médiocrité du vaccin et la banalisation du virus. Les atteintes aux libertés individuelles crèvent les yeux…

.

Note

L’illustration est tirée d’un article espagnol relayé par courrier International en 2017.

Un nouveau président, un nouveau champ de bataille pour les idées. Selon le quotidien espagnol El País, l’arrivée au pouvoir d’un chef d’État se revendiquant philosophe a bousculé les schémas traditionnels du paysage intellectuel français.

Emmanuel Macron, le plus intellectuel des présidents récemment élus en France, entretient une relation compliquée avec l’“intelligentsia”, une institution aussi française que la tour Eiffel ou le camembert. Du moins avec ses membres les plus connus et les plus médiatiques.

Ils ne m’intéressent pas tellement, a-t-il déclaré à leur sujet. Ils sont dans les vieux schémas. Ils regardent avec les yeux d’hier, le monde d’hier. Ils font du bruit avec de vieux instruments. Pour une large part d’entre eux, ça fait longtemps qu’ils n’ont pas produit quelque chose de renversant.

Ces propos sont rapportés par l’un de ses amis, l’écrivain Philippe Besson, dans Un personnage de roman [Julliard, 2017], une chronique de la campagne électorale qui l’a conduit à la victoire en mai. Le président fait allusion à des intellectuels médiatiques comme Michel Onfray et Alain Finkielkraut, au soixante-huitard reconverti dans la médiologie et l’étude des religions Régis Debray, et au vieux maoïste Alain Badiou.

[…]

https://www.courrierinternational.com/article/vu-despagne-la-zizanie-intellectuelle-de-lere-macron

 1,341 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. D’où sort cette assertion : Il est vrai que les non-vaccinés sont neuf fois plus vulnérables que les vaccinés. » — Est-ce vraiment vrai ? Allô docteur…

  2. Je trouve cet article intéressant c’est ce qui est en train de se produire.

    Message du général américain 🇺🇸 Flynn
    « Si vous n’avez pas encore été piqué, c’est clair, vous n’en voulez pas. Ils le savent. Si vous êtes arrivés jusqu’ici, vous êtes un être humain miraculeux et vous pouvez vous consoler en sachant cela. Ils vous serrent parce qu’ils espèrent que vous soyez faibles. Ils espèrent que s’ils vous serrent, vous céderez. Si vous ne vous rendez pas, ils paniquent et vous serrent encore plus fort. Comme dans toute relation abusive, plus vous tenez bon, plus ils deviennent fous. Plus ils deviennent fous, plus ils ont l’air fous. Plus ils ont l’air fous, plus les gens le remarquent. Plus les gens le remarquent, plus les gens se réveillent. Plus les gens se réveillent, plus ils ont peur. Plus ils ont peur, plus ils deviennent fous… Plus ils deviennent fous, plus les gens se réveillent… Et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’ils se détruisent eux-mêmes. Soyez courageux, soyez forts. C’est littéralement tout ce que vous devez faire. Faites en sorte que ce soit eux qui doivent se battre pour rester en vie. »
    -Général Flynn

  3. Yvan Rioufol est un journaliste haut de gamme, qui pourrait faire partie du gouvernement de EZ. Dommage qu’à chaque fois qu’il veut s’exprimer sur Cnews, soit on lui coupe la parole, soit on se moque de lui. Il est seul contre 3, et parfois 4.avec P. Praud, qui va de plus en plus dans le sens des macronistes. Je dis très souvent que YR est bien courageux face à la meute.

  4. Après Astérix le gaulois qui les a bien fait rigoler, les français ont à connaître Isterix l’Amienois, personnage arrogant, cupide, veule et misanthrope qui les fait pleurer depuis 5 ans !

  5. Un détail dans les propos de Micron passé sous silence :
    « je les emmerderais jusqu’au bout » !
    Que signifie dans sa tête « jusqu’au bout » ? Au bout de son mandat ou bien son subconscient avait-il envie de lui faire dire « jusqu’à l’anéantissement » ? « Jusqu’à une solution finale » ? « Pourquoi pas en déportation » ?

  6. Le mégalo petit Führer Manuelo Adolfo Macron n’est même pas à la hauteur de son double. Avant de basculer dans sa folie mortifère, ce dernier avait remis l’Allemagne sur les rails. Le nôtre,pour notre pays, non. Par contre son quinquennat est jalonné de cadavres morts du vaccin, quoiqu’il en dise,
    et de mutilés, d’éborgnés, d’arrestations et d’internements arbitraires! Rien que son regard dingue ferait accoucher une femme prématurément !

  7. Notre situation d’apesanteur me désole un peu et beaucoup de questions m’assaillent : Comment de telles vérités dénoncées n’arrivent elles pas a pénétrer une large part de l’opinion du public et cette question me hante. Cette herméticité a la vérité me fait penser a la même situation fréquente de quelqu’un qui expliquerait a un fumeur ou un drogué les méfait de ces poisons et là la personne continuerait de sourire et en nous disant parfois que rien n’est vrai dans tout ça ! courage et merci monsieur Ivan Rioufol. ( Pour info le jour où vous ne vous produisez plus sur CNEW je ne regarderais plus cette chaine qui est en route pour rejoindre BFMTV et qui reste avec un filet d’intérêt grâce a vous et a Kelly) .

    • Sue CNEWS, les lèche macron ont pris le relais, on en apprend plus chez Hanouna qui invite des personnalités clivantes.

  8. « le « vaccin » a échoué à endiguer l’épidémie et est la cause d’effets secondaires parfois graves »
    L’utlisation du mot « parfois » est révélatrice. Certains scientifiques courageux continuent pourtant d’alerter sur l’inévitabilité de dommages irréversibles sur l’organisme causés par ces injections – on les voit déjà à court terme et les covidistes les ignorent sciemment, mais il faut les craindre à moyen et plus long terme, et ils seront tout aussi redoutables…

  9. Merci Christine pour l’article. Je ne manque jamais M. Rioufol, homme intègre droit dans ses bottes.
    Je pose une question à mes amis patriotes :
    Quel sera le coup de p..t.. que nous fera la serpillère de l’Élysées pour les élections. Car un coup bas est en préparation j’en suis plus que sûr. A vos suggestions les amis.

      • Non, l’épidémie , après avoir flambé, va retomber comme un soufflet. Le petit omicron va tous nous immuniser et le pass des nazillons, va tomber aux oubliettes de l’histoire, comme un méchant intermède.

  10. —-Cet individu qui a été élu en 2017 en utilisant des moyens frauduleux et largement aidé et soutenu en cela par une mafia mondialiste, est un fou, un psychopathe dont il faut absolument se débarrasser en 2022.—-
    —-Les vidéos qui circulent comparant cet énergumène en hitler lorsqu’il faisait des crises d’hystérie, ne sont pas loin de la vérité!—-

Les commentaires sont fermés.