L’idéologie transgenre à l’Ecole…

 

Avec un courage qui ne se dément pas, depuis plusieurs années SOS Education lutte pour défendre une Ecole qui transmet les savoirs et non une Ecole qui se charge d’éduquer les enfants en leur lavant le cerveau…

Face à la circulaire Blanquer imposant la plus ignoble des idéologies pour détruire la nature humaine dès l’enfance, SOS Education s’est fortement rebellée.

L’appel de SOS Education contre l’idéologie transgenre à l’Ecole.

Chère amie, Cher ami,

Les lobbies transactivistes ont infiltré l’École et menacent la santé physique et mentale des élèves.

Ils ont réussi le tour de force de faire publier par le ministre de l’Éducation nationale une circulaire qui prend fait et cause pour la théorie du genre ressenti.

Cette circulaire est une violation sans précédent du sanctuaire que devrait être l’École de la République, impénétrable aux idéologies, aux croyances, aux politiques. (Ce que nous défendons)

Il est scandaleux que le ministre ouvre la porte de l’institution scolaire à l’idéologie d’un genre ressenti qui supplante le fait biologique du sexe naturel. Il soumet les jeunes générations aux influences des lobbies communautaires qui cherchent à les convertir.

Les victimes en seront évidemment nos enfants, sensibles aux arguments d’un « bonheur garanti », à un moment de leur vie où le bouleversement identitaire de la puberté remet en cause parfois durement l’image qu’ils ont d’eux-mêmes, et celle que leur renvoient les réseaux sociaux et plus largement la société.

Les systèmes d’influence auxquels sont soumis les jeunes aujourd’hui sont d’une puissance effarante, à tel point qu’il est de plus en plus difficile d’en appeler à la raison et aux faits scientifiques.

La situation du changement de genre chez les enfants est pourtant désormais connue :

Les données disponibles conduisent à une conclusion : LA PRUDENCE !!!*
* : Je dirai plus, le rejet !

C’est pourquoi Jean-Michel Blanquer doit retirer sa circulaire immédiatement.

Ne laissons pas nos enfants être les cibles des mouvements idéologiques qui veulent imposer une vision transhumaniste de notre société.

Il faut à tout prix faire annuler cette circulaire et prendre en compte la souffrance véritable de ces enfants qui ont besoin d’une aide appropriée, mais pas nécessairement de changer de sexe !

Et surtout il est urgent de s’attaquer aux vrais problèmes : les désastres des réseaux sociaux et du cyberharcèlement sur la santé mentale de nos enfants.

C’est pourquoi SOS Éducation lance aujourd’hui une pétition contre cette circulaire.

Soyons clairs, par des techniques semblables à celle des sectes, les transactivistes font croire aux enfants qu’ils peuvent changer de sexe d’un coup de baguette magique avec à la clé le bonheur garanti.

Mais la réalité du processus de la « transition de genre » est bien différente :

  • Corps mutilés…
  • Puberté interrompue…
  • Traitements dangereux…
  • Médicaments à vie…
  • Infertilité…
  • Développement altéré du cerveau…
  • Dépression…
  • Regrets…

… La liste est encore longue.

Allez-vous laisser cette idéologie s’installer dans l’École ?
Qui portera la responsabilité de la création de filles à barbe, mutilées ?

Priorité à l’Éducation !

Visioconférence sur la transgenrité de SOS Education (1heure 50 mn) .

Notes et analyse de SOS Education : La question transgenre chez les enfants (pdf).

 971 total views,  2 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


7 Commentaires

  1. J’ai vu sur YouTube 2 garçons qui veulent vivre en fille. Ils sont heureux de se comporter en fille et se sont des transexuels. J’ai vu des transexuels sur YouTube de l’homme à la femme, ils sont heureux de changer de sexe et souvent ils ont une très belle apparence. Ces garçons sont devenus des jolies filles et elles sont heureuses. J’aime beaucoup les filles et changer de sexe pour devenir une fille, c’est quelque chose qui me plait. Je ne savais pas qu’on pouvait devenir belle. Votre article m’étonne beaucoup. L’important c’est de bien se connaître.

  2. Histoire du 21ème siècle

    Jacques et Corinne sont mariés depuis maintenant deux années. Ils sont heureux, ils on chacun un métier qui les comble et ils s’aiment profondément. Ils gagnent très bien leur vie, d’ailleurs, ils viennent d’emménager dans une nouvelle construction qu’ils ont imaginée ensemble. On ne peut pas dire qu’ils soient riches mais ils font partie, quand même, de la haute société. Le mari est directeur d’une société informatique et Madame travaille dans les bureaux de l’Union européenne à Bruxelles.
    Il ne leur manque rien sinon un enfant, une petite fille.
    Quelques mois plus tard, Madame tombe enceinte et le couple est de plus en plus heureux.
    Le gynécologue leur demande s’ils veulent connaître le sexe de leur enfant mais Madame rétorque négativement et que de toute façon, ce serait une fille.
    Maintenant, tout est prêt pour accueillir la nouvelle demoiselle de la famille.
    Le jour fatidique tant attendu arrive et…catastrophe, c’est un garçon.
    Qu’importe dit la mère, ce sera notre fille, nous l’appelleront Michèle. Le bébé est administrativement inscrit comme mâle s’appelant Michel. (Nom que je continuerai à utiliser pour la bonne compréhension du texte)
    Toute la famille se réjouit d’admirer une si jolie petite fille.
    Michel grandit vite et ses longues boucles blondes s’étalent sur ses frêles épaules.
    Pas question de l’inscrire à l’école maternelle, Michel ne peut se mélanger à la populace.
    A 5 ans, l’école devient obligatoire et les parents recherchent une école privée qui conviendra le mieux à leur fille.
    Tout se déroule sans accroc durant les 3 premières années, le premier problème survint lorsque, à la piscine, Mélanie découvrit, par hasard le zizi de Michel.
    A la récréation, ce fut la fiesta, Mélanie courut dans la cour en criant à tue tête : » Miche à un zizi he, Michel a un zizi he… »
    Michel rentra chez elle déconfite et conta sa mésaventure à ses parents. Ces derniers ne furent guère désarçonnés, ils décidèrent d’avancer de quelques années la décision qu’ils avaient prise depuis longtemps.
    Après avoir rassuré leur gamine, ils prirent l’avion pour les Etats unis où le professeur X exécuta avec brio l’opération demandée.
    Michel était rassuré(e) , elle n’avait plus de zizi. Ils rentrèrent en Europe et changea d’école.
    Durant les années qui suivirent, aucun problème ne se posa, tout était parfait, la jeune fille s’épanouissait dans les meilleures conditions.
    Vint le jour où elle dut rentrer dans le secondaire et vers 15 ans, elle se rapprocha beaucoup de sa meilleure amie Françoise. Elle se rapprocha tellement qu’elle en tomba follement amoureuse. Hélas, Françoise aimait les garçons.
    Michel prit donc la décision de lui dire la vérité, il arrêta ses médicaments et son aspect extérieur commença doucement à se masculiniser. Elle se coupa les cheveux et cessa de se maquiller. La transformation fut étonnante au point que Françoise tomba, elle aussi, amoureuse de Michel.
    Un soir, le premier soir qu’ils eurent l’occasion de se trouver seuls, ils s’embrassèrent tendrement et Françoise se déshabilla. Elle invita Michel à le rejoindre…
    Hélas, Michel ne put évidemment pas combler Françoise qui se mit à rire aux éclats.
    Quelques jours plus tard, on retrouva Michel pendu dans sa chambre sans aucun mot d’explication.
    Les parents avaient probablement oublié que XY ne deviendrait jamais XX.

  3. Et avec 99% de profs gauchos, les courroies de transmission sont toutes trouvées.
    Saloperie d’éducation nationale!
    RECONQUÊTE!

  4. Bientôt la guêpière et les talons hauts perchés comme uniforme pour les garçons à l’école? Pauvre France, tu es tombée bien bas. L’égout n’est pas loin, on est déjà à ras du caniveau.

  5. Notre société, notre culture et nos mœurs est manipulée et transformer par quelques connards prétentieux et arrogants qui prennent un malin plaisir à emmerder et à opprimer le peuple. Ils ont de la chance d’être protégé par des cars de CRS, sinon…..

    • Quand les « CRS » commenceront à réfléchir peut-être que la bande de parasites
      sera mise hors de nuire . Mais ça , pour réfléchir , il faut un cerveau …….

1 Rétrolien / Ping

  1. L’idéologie transgenre à l’Ecole… | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation