Corona virus : et si nous étions la proie d’un délire collectif ?

covid.jpg

Corona virus: une mise au point….

Cet article va déplaire à beaucoup peut-être même en enrager certains.

J’y prétends en effet que nous sommes la proie d’un délire collectif. Qu’est-ce qu’un délire collectif? Voici une définition qui vaut ce qu’elle vaut mais qui permet de commencer à discuter:

Le délire est une construction mentale de situations ou d’éléments qui ne tient pas compte de la réalité et à laquelle la personne, croît fermement.

Le délire collectif est un délire partagé par plusieurs personnes et qui ne tient pas compte non plus de la réalité.

https://www.levif.be/actualite/sciences/que-signifie-la-notion-de-delire-collectif/article-normal-147455.html

 

Voyons cela d’un peu plus près. Lorsque des affirmations hypothetiques se trouvent démenties par les faits, il serait bon de s’arrêter un moment et d’analyser ce qui vient de se passer:-Mon hypothèse était-elle fausse? Les faits ont-ils mal été interprétés? Les données que j’ai utilisées étaient elles faussées?

Or ce que nous voyons ici, à propos du corona virus, est que le narratif reste quasi intact et n’est pas remis en question.

 

Voici le narratif en quatre points avec mes commentaires

 

1) Une pandemie terrible envahit la planete, elle est trop souvent mortelle et seule la vaccination peut nous sauver.

(rappelez-vous le Directeur de la Santé venant chaque soir aux heures de grande écoute nous égrener le nombre de morts de la journée. Il n’est pas question pour moi de nier les morts de Mars-Avril 2020, mais de montrer que les pouvoirs publics ont joué sur les morts du corona virus et ont sciemment provoqué une peur panique. A-t-on déjà vu un Directeur de la santé publique énumérer chaque soir le nombre de morts par crises cardiaques, tabagie, obésité, accidents de la route ou violences conjugales?)

 

2) Heureusement un vaccin a été créé en un temps record.

(En omettant de préciser que ce „vaccin“ n’en était pas un: il s’agit de thérapie génique, qu’elle était en phase experimentale, que cette phase serait achevée en 2023 et que les effets secondaires, parfois graves , étaient dissimulés)

 

3) Ce vaccin (qui n’en est pas un!) va nous proteger (Nous savons maintenant qu’il faut une 2ème, 3ème, 4ème, nième „vaccination“ car la „protection“ ne tient que 3 ou 4 mois. Une vaccination à vie tous les quelque mois?)

 

4) À condition que nous soyons tous vaccinés („tous vaccinés, tous protégés“) ceci a pour effet d’exacerber la rancoeur des vaccinés contre les non-vaccinés promus au statut de paria de la société. Or on sait maintenant que les vaccinés ne sont pas protégés et peuvent être la proie d’un des variants du corona virus. Les vaccins n’empêchent ni la contamination ni la transmission.

 

A-t-on vu à n’importe quelle étape de ce processus en 4 temps les citoyens s’arrêter et se poser des questions? S’arrêter et écouter les signaux d’alerte de professeurs reconnus internationalement? (Pr. Didier Raoult? Pr. Perronne? Dr. Toubiana? Robert Malone l’inventeur de l’ARNm?)

 

N’avons-nous pas là la définition même d’un délire collectif? (voir plus haut) Et surtout n’oublions pas que dans la définition du délire collectif il est spécifié qu’une fois le délire installé, sa critique par les personnes victimes de celui-ci s’avère impossible.

 

Lorsque donc je propose très prudemment une autre lecture que la doxa gouvernementale les critiques pleuvent: „Mais que lui arrive t’il?“ „Je ne comprends plus Edmond. Il déraille…

Ces gens là appartiennent à ma famille, ils me connaissent depuis ma naissance, ont toujours reconnu mon intelligence (foin de la fausse modestie!) et ma capacité à examiner de nouveaux points de vues….

Mais ils ne peuvent réexaminer leur croyance et préfèrent croire que je déraille.

 

La question est: Pourquoi s’accrochent-ils avec un tel entêtement à un narratif reconnu pour faux, même par les autorités gouvernementales ?

 

Imaginez la peur inconsciente logée en chacun de nous depuis la nuit des temps. L’humanité a connu beaucoup d’épidémies extrêmement mortelles! Par exemple l‘épidémie de peste noire tua au Moyen-âge près de la moitié des Européens en cinq ou six ans (1347-1352), faisant environ 25 millions de victimes. Plus près de nous la grippe espagnole (1918-1920) fit environ 50 Millions de victimes.

 

La peur, consciente ou non est vraiment compréhensible!!!

Imaginez la résurgence de cette peur avec le corona virus (et les pouvoirs publics firent tout pour l’entretenir et l’accroitre), puis le soulagement d’apprendre qu’il y a un moyen d’echapper à cette pandémie et de se proteger…

 

Toute critique équivaut alors à nier l’existence de cette protection miraculeuse (miraculeuse car il faut environ 12 à 15 ans pour créer un nouveau médicament ou un nouveau „vaccin“. Celui-ci fut crée en moins d’un an) et nous fait replonger dans cette peur insupportable (peur de la mort, peur des souffrances, peur de l’impuissance à se protéger, peur de ne pouvoir protéger ses enfants)

 

On comprend alors ce mécanisme de rejet lors d’une analyse critique des „vaccins“et je peux accepter d’être ainsi rejeté avec mes idées „farfelues“ sans ressentir de l’acrimonie envers ma famille et mes amis.

Platon m’avait d’ailleurs prévenu avec son mythe de la caverne et la mise à mort de celui qui en est sorti et qui revient pour conter que la vie réelle n’est pas de regarder, enchaîné, un theâtre d’ombres sur les parois de la caverne.

 

Et si j’étais moi-même victime d’un délire collectif opposé en faisant montre de scepticisme vis à vis de ces „vaccins“ qui n’en sont pas?

Très bonne question à laquelle je répondrai le 11 Janvier 2022.

 

En attendant laissez-moi vous dire que je préfère être dans le camp du Pr. Didier Raoult, du Pr. Christian Perronne, de la généticienne Alexandra Henrion-Caude , de Laurent Toubiana, chercheur à l’Inserm, du Pr. Toussaint, de Jean-Dominique Michel, anthropologue de la santé, de Robert Malone, biologiste moléculaire, épidémiologiste, spécialiste des maladies infectieuses et inventeur de la thérapie génique par ARNm… et de tant d’autres sommités des domaines de la médecine, de la virologie, de l’immunologie, de l’infectiologie, de la biologie moléculaire…que dans le camp de bras cassés et de menteurs pathologiques prouvés tels que Macron, Veran, Castex et consorts.

https://twitter.com/NaphtalineLeBon/status/1309057995800825857

 

Bonne Année, bonne santé et à la semaine prochaine donc afin de vérifier si moi aussi je suis victime d’un délire collectif!

 1,285 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Avec 90% de vaccinés, l’épidémie est repartie comme un feu de forêt attisé par le vent.
    Le vent, c’est le vaxxin. L’an dernier, nous avons été très peu atteints, cette année, je ne connais que des contaminés, vaxx ou pas vaxx.

    La preuve par neuf que le vaxx propage le virus, crée les variants et les multiplie.
    Par chance , aucun décès, pas d’hospitalisation.

  2. Ils ont été trop loin pour faire machine arrière ,cette arnarque internationale de big-pharma a été mise au point de puis 2015 date a laquelle ils avaient mis au point les test PCR !cette pandémie n’a jamais eu lieu les chiffres le montrent 0.002 % de décés!Ce vaccin ne protège de rien !Le but était de soumettre par la peur tout simplement!Big-Pharma a gagné une fortune!

  3. Et ça continue:
    « Israël a détecté le premier cas de « flurone ». C’est à la fois un coronavirus et une grippe. Plus précisément, cela s’est produit chez une femme enceinte non vaccinée infectée par les deux virus, qui a accouché à l’hôpital Beilinson. »

    « 

  4. Est-ce qu’on manque de cordes, ou de la volonté ?
    Et pourtant on a les places de la Concorde ou de la Bastille.

1 Rétrolien / Ping

  1. Je mets au défi les partisans de la vaccination de me démontrer que j’ai tort sur les 12 points ci-dessous | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.