100 000 « cas » ? C’est génial, le virus circule et développe l’immunité naturelle !

testpcr.jpg

Le trio démoniaque Castex-Véran-Macron est bien embêté… Pour pouvoir piqouser tous les Français -mais tpas les migrants-, surtout les enfants qui ne risquent rien,  il faut qu’ils nous terrorisent. Et voilà que ce foutu Omicron est encore plus bénin que les précédents, même Véran a été obligé de le reconnaître, au grand dam de ses maîtres…

Mais qu’à cela ne tienne, les spécialistes es communication payés des millions avec des sous leur ont appris la leçon… peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse. Et d’asséner des chiffres « plus de 100 000 cas ! « . Et le Français moyen qui croit encore les politiques, qui ne se renseigne pas, croit de bonne fois qu’un cas c’est un malade..

Gigantesque erreur dont ils doivent se gondoler à l’Elysée et à Matignon !

Un « cas », si tant est que les tests soient fiables, ce qui n’est pas le cas mais passons c’est un gars qui est testé positif. Point barre. Et parmi les testés  positifs, il y  effectivement quelques malades, et d’autres juste légèrement symptomatiques. Les autres ont croisé le virus à un moment donné, l’ont combattu avec leur immunité naturelle (avec le « vaccin » j’avoue que j’en doute, mais admettons là encore) ou pas mais en tout cas ne sont ni infectés ni malades…

Or, ces gens sont passés à la question pour qu’ils dénoncent les copains avec qui ils ont bu un coup, les collègues à côté de qui ils ont bossé dans les « open space » à la mode… Baptisés illico presto « cas contacts », sommés  de se faire tester, de dénoncer les malheureux « cas contact de cas contact » à l’infini… voilà comment la multiplication exponentielle des « cas » crée la psychose et justifie et la vaccination et la privation des libertés sur lesquelles planche le gouvernement depuis quelques jours deux ans. Et les fait paniquer parce qu’à force de chasser le cas contact et de le mettre en quarantaine, la France est partie pour que plus personne ne puisse travailler… et assurer un service minimum. Ils en sont donc à penser à permettre à des gens testés positifs de travailler à l’hôpital quand ils ont foutu dehors des soignants non vaccinés… On marche sur la tête, le système prend plus que l’eau !

Joli ! Il faut reconnaître qu’ils sont très forts ! Peu de malades, peu de gens en réanimation, peu de décès, pas de traitement… ils sont parvenuss, par des mensonges et des manipulations éhontées et criminelles à faire croire à la majorité de la population française  qu’en-dehors de leur thérapie génique assassine, il n’y aurait pas de salut.

Or, le salut, en sus de l’hydroxychloroquine et de l’ivermectine, arrive par l’immunité naturelle. C’est juste l’histoire du monde, de la civilisation, de la médecine. Médecine qui progresse, qui invente… Et je ne crache pas sur la science ni sur Pasteur bien que ce soit de plus plus en plus la mode dans les milieux anti-dictature sanitaire. Combien de nous existeraient sans la pénicilline pour ne parler que de cela ?

Sauf que la Covid n’est ni la tuberculose, ni la rage, ni la peste noire, juste un virus créé de toutes pièces qui s’attaque aux gens affaiblis par l’âge, la maladie, l’obésité, la mal bouffe… et donc que pour l’immense majorité des gens, l’immunité naturelle suffit largement à faire barrage. J’ai eu la Covid en février 2020, sans savoir que c’était la Covid, puisque, à l’époque on nous disait « si vous toussez, si vous avez de la fièvre, prenez du Doliprane et restez chez vous ». Je ne toussais pas, j’ai donc pris la saloperie dont j’ai souffert plusieurs jours  et qui m’a mise HS pendant 3 semaines pour une espèce de grippe, de gastro… je  n’ai compris que bien plus tard que c’était la Covid puisque j’ai été privée de goût et d’odorat pendant plusieurs semaines. J’avais 65 ans, je n’ai pris aucun médicament, mon corps a vaillamment combattu et remporté la bataille, comme c’est le cas pour la majorité des gens. J’ai eu la chance de ne pas avoir de comorbidité mais si j’en avais eu, le gouvernement interdisant et de consulter un médecin et aux médecins de soigner mon avenir aurait été soit de mourir seule chez moi comme ça a été le cas pour des milliers de gens soit de mourir à l’hôpital où l’on n’utilisait rien pour vous soigner, à part de l’oxygène, sauf si vous aviez la chance d’habiter près de l’IHU de Marseille. Raoult a soigné 40 000 patients, lui….

Alors non, un cas n’est pas un malade, juste une preuve que, comme c’est le cas depuis le début de notre planète, des virus circulent… et que c’est parce qu’ils circulent que notre immunité naturelle se développe et nous protège sans que nous ayons besoin de jouer à Mengele.

 1,331 total views,  1 views today

image_pdf

22 Commentaires

  1. Rien ne vaut l’immunité naturelle, c’est grâce à elle que nous surmontons tous les problèmes de virus et c’est pourquoi il ne faut pas inverser les choses en vaccinant (avec un produit douteux) la majorité de nos concitoyens. Le pseudo-objectif de protéger ceux qui sont faibles n’a pas de sens, nous allons justement fragiliser les forces vives de la nation en prétextant sauver quelques personnes qui de toute façon étaient au-delàs de leur espérance de vie. En réalité tout ça est une manipulation qui sert à enrichir la haute finance tout en limitant de plus en plus nos libertés.

  2. Bref ce scandale dure depuis des décénies avec le H1N1 ,hépatite B qui ont eux aussi tué et protégé de rien car notre organisme a tout pour ce défendre mais lui comme les vieux médocs éfficaces ne rapportent rien aux vendeurs de poison !alors au cours des décénies ils ont accumulé des richesses incroyables par la peur mais la c’est le ponpon car c’est international !Bref avec l’accord de tous les élus qui mangent dans son ratelier Big-Pharma continue déjà 1700 morts du vaccin en Europe !Que font donc l’OMS et la FDA?

  3. Le nombre brut de positifs n’a aucun intérêt si on ne connait pas le nombre total de tests effectués, c’est une enfumage.
    Parlont de % de positifs et non pas en X par millions pour amplifier l’effet de panique.

    • Seuls comptent le nombre de MALADES et le nombre de MORTS de la maladie. On ne parle jamais d’épidémie de coryza ou de rhinopharyngite, pourtant provoqués par des virus et contre lesquels il n’y a pas de traitement. Mais personne n’en meurt à part peut-être en éternuant très fort trop près d’un coin de mur….

  4. Toujours pertinente,bien informee,et resolue a partager son analyse de la crise covidique avec ces concitoyens,encore bravo, Christine!
    Un mot sur la campagne de vaccination des 5-11 ans ,en Israel, que Les Francais liberent leurs enfants des masques, des isolements,des tests au plus vite c’est le seul moyen de leur faire echapper a une campagne de vaccination a l’ecole ,telle que celle que mene actuellement le ministere de la sante israelien… Seule solution trouvee pour forcer la main a la tres grande majorite des parents qui toutes origines ,religions et opinions confondues, inocules ou non , a refuse de laisser leurs jeunes enfants etre « vaccines ». Que Les Francais signent la petition de la psychologue ,Mme Marie-Estelle Dupont au plus vite ! Les raisons pour le faire sont profondes et nombreuses,croyez-moi!

  5. Mon oncle et ma tante, pas vaccinés, viennent d’attraper le Covid. Je leur ai dit : super, vous n’avez plus besoin du « vaccin », désormais. De plus, comme ils sont à deux pas de l’IHU de Marseille, ils vont pouvoir être traités.

  6. (Suite)
    SINON:
    – pourquoi interdire les médicaments qui soignent
    – pourquoi continuer à fermer des lits
    – pourquoi virer les soignants dont on a besoin
    – pourquoi cacher le contrat entre Pfizer et l’UE
    – pourquoi bloquer les nouveaux vaccins hors thérapie génique
    – pourquoi interdire de parole les meilleurs spécialistes épidémiologistes
    – pourquoi la commission européenne a t’elle commandé 2 millards de vaccins dont on ne connaît pas la formule
    Je me pose des questions….

  7. En vieux complotiste , je me demande si cette fausse épidémie n’est pas tout simplement l’arbre qui cache la forêt .
    1/ on crée un virus simple
    2/ on oblige la population à accepter un faux vaccin destiné à bloquer le système immunitaire naturel
    3/ quand ce système immunitaire ne fonctionne plus on sort un nouveau variant mortel cette fois
    Pour que ce plan fonctionne, il est impératif que la population soit convaincue que le vaccin est le remède alors qu’il EST le virus.
    Machiavélique n’est-ce pas ?

    • (Suite)
      – pourquoi les remèdes classiques sont-ils interdits ?
      – pourquoi le contrat Pfizer/Union Européenne est-il secret?
      – pourquoi la commission européenne a-t-elle commandé 2 milliards de vaccins ?
      – pourquoi les spécialistes sont-ils interdits de télévision ?
      – pourquoi la presse est-elle muselée ?
      Je délire ?

    • Oui, ça se pourrait. Il ne reste plus qu’à attendre la suite qui ne saurait tarder.

      • Regardez la vidéo de Monsieur Devilliers sur youtube (ils sont 3 face à la caméra) c’est long mais… c’est trop bon !!

    • @GAVIVA

      A mon avis, ce document doit être un faux (comme par hasard, le numéro CERFA est illisible).

  8. Juste un article que j’ai lu …
    Une étude israélienne invite à « repenser » la nature de la COVID
    https://fr.timesofisrael.com/une-etude-israelienne-invite-a-repenser-la-nature-de-la-covid/
    « Il est temps de « repenser » l’idée que la COVID est avant tout une maladie respiratoire, car de nouvelles recherches menées par des scientifiques israéliens suggèrent qu’il s’agit en fait d’une pathologie « immunitaire et respiratoire. » etc, etc, etc …..

    • A Rochefortaise, merci pour l’article du « Times of Israel » ,Les articles interessantes Dan’s tous Les media officiels israelien, comme ailleurs, de temps en temps, tres rarement laisse entendre la voix des gens raisonnables et rigoureux. JE VAIS lire cet article.meci

  9. Sans Humour: Trouvez-moi une seule différence de qualité de vie entre un Ehpad et une Prison:
    _privation de liberté (surveillance continuelle), emploi du temps imposé (Repas, repos,toilette, limitation des loisirs), environnement matériel et social imposés, visites aléatoires des proches, désir d’en sortir au plus vite
    _Ne cherchez pas: les seules différences sont que l’Ehpad c’est toujours à perpète ! que c’est payant ! Le respect est secondaire (on vous parle à la 3è personne)
    Je propose donc le même sigle: EPAD: Etablissements Pour Adultes Déficients (ou Délinquants) selon le cas

    A quoi, je veux en venir ?:

    COVID: Pourrir la vie de la population mondiale pour prolonger de quelques mois ou années la vie en Epad (prison) de quelques vieux désirant en sortir au plus vite par la seule issue possible: est-ce bien raisonnable ou seulement se donner bonne conscience ? En ce qui concerne les « encore plus rares autres » on pourrait en sauver bien plus et pour moins cher (lutte contre malnutrition par ex)

Les commentaires sont fermés.