Pas de vaccin, pas de boulot ! J’ai testé pour vous…

Je me suis livré aujourd’hui à une petite expérience. Je me suis mis dans la peau d’un demandeur d’emploi. Un exercice amusant dans mon cas, un bon entraînement !

Si la plupart des entreprises n’affichent pas une obligation vaccinale, mon expérience a viré au cauchemar dès le début. Mon tout premier appel était pour un poste de télévendeur sur une plate-forme en open-space pour un opérateur téléphonique. Après avoir déroulé le CV idéal pour le job et avoir démontré une certaine aisance à l’oral, mon interlocuteur sembla enchanté à l’idée de me rencontrer. Je demande alors, si lors du rendez-vous qu’on allait me fixer, il fallait que j’aille me faire tester. Cette question avait pour but naturellement de provoquer ce qui suivit :

« Bah, vous êtes vacciné, non ?

– Et non, je ne le suis pas. Pourquoi ? » Mon interlocuteur bafouille.

 « Vous savez il y a 40 personnes qui travaillent ici, si vous n’êtes pas vacciné vous mettez en danger vos collègues !

– Il me semble que la seule personne qui prenne un risque ce soit moi… il faut être vacciné pour travailler chez ** * ?

–  Ce n’est pas le sujet Monsieur. Ici on ne travaille pas en extérieur.

– Je pensais que l’obligation vaccinale ne concernait que les soignants ? Je postule bien à un poste de téléconseiller ?

– Monsieur, il n’y a pas d’obligation vaccinale chez nous ! Mais vous ne pouvez pas mettre en danger vos collègues qui travaillent avec vous. C’est hallucinant quand même !

–  C’est hallucinant, oui, mais je ne comprends pas en quoi je mettrai en danger les collègues ? » Le ton monte chez mon interlocutrice.

« Monsieur, si vous n’êtes pas vacciné vous pouvez transmettre le virus à votre voisin de bureau ! Vous sortez d’où ?

–  Mais lui est vacciné ! Donc je ne comprends pas ! En quoi représenterais-je plus un danger pour lui que lui pour moi ?

–  Bon, écoutez Monsieur, si vous n’êtes pas vacciné vous transmettez plus le virus aux autres. Non mais il sort d’où celui-là ? Vous n’êtes pas au courant de ce qui se passe ou quoi ?

–  Vous en tout cas, c’est sûr ! On marche sur la tête. J’imagine qu’on ne se rencontre plus ?

–  Au revoir Monsieur ! »

Merci BFM ! Alors qu’en fermant les discothèques, soumises au Pass sanitaire, le gouvernement souligne donc que celui-ci ne sert pas à grand-chose, le monde du travail entre à son tour dans la discrimination la plus totale. Jusqu’où ira Macron ? Il ne faudra pas s’étonner si bientôt les demandeurs d’emplois devront être vaccinés faute de quoi ils perdraient leurs allocations. Alors qu’un premier procès à Rennes a donné raison aux deux soignants mis à pied pour non-vaccination, des milliers d’autres se retrouvent bafoués et libre d’obéir aux ordres d’un dictateur.

Si l’on a déjà démontré ici que la vaccination ne protège que l’individu (et encore…), la douce folie du gouvernement consiste à enrayer la contestation et ce à tout prix.

Amère expérience que celle de ce matin. Combien d’entre vous se retrouvent dans cette situation ?

Commentez.

 3,178 total views,  1 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. En tout cas, je peux rassurer l’auteur, quand on arrive à la cinquantaine, plus personne n’appelle, même si le CV est « idéal » !!! au moins, plus de risque de devoir se piquouzer, ou de se faire contaminer par un piquouzé !! et eux, de se faire contaminer par un être lucide, donc non piquouzé !!!

    De fait, vacciné ou pas, ça ne change rien… Le système mis en place l’a été pour détruire la France, et, ce qui est le plus important et qu’il faut bien réaliser, cette destruction doit se faire sur …TOUS LES PLANS !!!

    C’est bien ce qui se passe aujourd’hui…car telle est la volonté des mondialistes, qui utilisent leur marionnettes d’hommes politiques, pour la mise en oeuvre de leur plan de destruction et de mise en esclavage du monde, celui occidental en premier !!!

    Mais la vérité, et c’est la meilleure nouvelle qui soit, remonte, et les scandales ne peuvent plus être évités !!!

    Pour se recentrer sur le monde du travail, toutes les entreprises qui ont plongé à fond dans la collaboration avec les fachos qui gouvernent, vont payer très cher leur attitude !!!

    Parce que quand on embauche des lobotomisés en majorité, le niveau de la boîte s’en ressent forcément à un moment ou à un autre…

    C’est le « karma professionnel » si je puis l’écrire ainsi …

    Je vais le répéter ici, CESSONS de nous disputer, je fais allusion à l’auteur et à notre ami Argo !!

    Bon sang, nous sommes tous du même bord, alors ressaisissons-nous !!!

    Je préfère voir ce qui nous rassemble, plutôt que ce qui nous divise, surtout si l’on considère chaque côté, nous nous apercevons que ce qui nous rassemble est bien plus grand, plus important, que ce qui nous divise !!

    Pour l’écrire de manière familière,  » arrêtons de nous engueuler pour des conneries !! « 

  2. Intéressant test.
    Seulement, il me semble que Borne, la bornée ministre du travail avait menacé les employeurs d’une grosse amende, de l’ordre de 75 000€ s’ils gardaient des employés non vaccinés.
    C’est à ce moment là, en juillet, que tous les DRH ont demandé à leurs employés de se faire vacciner, sous peine de se faire virer.
    La loi aurait-elle changé ?

  3. Ah non, pas vous Argo. « Si l’on veut créer un nouveau monde, il faut tourner le dos à l’ancien ».
    Mais ce n’est justement pas un monde nouveau que nous voulons tous. C’est revenir au temps ou l’on pouvait se balader sans masque , aller au resto ou au café sans leurs saloperie de soit disant vaccin.
    J’approuve des deux mains Mr Pierre d’Herbais pour cet démonstration du monde de cons dans lesquels « ils » veulent nous faire vivre.
    Quand on veut jouer au plus con, il faut assumer les retombées de sa connerie.
    Le gros problème c’est que maintenant il y a de plus en plus de connards du style de ce « DRH? » Lesquels veulent mettre sous leur « propre ».. dictature tout celui qui n’est pas piqué. Je ne sais pas d’ailleurs si ce type était le DRH de la boite, ce n’était peut-être qu’un(e) minus employé(e) de réception. Mais plus ils-elles- sont petits plus ils jouïssent de leur excédant de prérogative pour em…..rdre les autres.
    Bravo pour cet article. (Vous auriez aussi pu citer la boite, ça n’aurait pas fait de mal)

    • Je ne parlais pas de notre monde à nous mais de l’ancien monde actuel : immigration, écriture inclusive, collaboration des élites avec des pays tels que l’Algérie. Mon nouveau monde, c’est la copie de celui que nous avons connu. Ce sera bien un nouveau monde, qui tournera le dos à celui que nous connaissons actuellement. Je me suis mal fait comprendre. Je n’aime pas le monde tel qu’il est aujourd’hui. Je suis pour la réappropriation de notre Histoire, le renoncement à ces cultures indigènes (rapp et autres horreurs), l’affirmation de l’identité française et l’arrêt de l’islamisation de notre patrie. J’irais même plus loin qu’Éric Zemmour sur certains sujets. Mais je suis en phase avec son programme politique. Voilà ma vision de la France.

  4. Finalement, ce gouvernement n’a pas besoin de rendre le vaccin obligatoire puisque la folie des gens fait le boulot, la propagande a été bien faite et la connerie construit la suite. Quand va-t-on sortir de cette folie ?

  5. Le vaccin tue, soit, mais le virus également. Tout dépend du niveau du système immunitaire de chaque individu. Pour les non-vaccinés, je préconise des professions de plein-air, les seules à protéger ces catégories de population. Je suis un non-vacciné, pour raison médicale, mais il existerait un vaccin sans danger, je sauterais le pas. J’en ai assez de vivre comme un pestiféré. Bon, pour le piégeage de l’éventuel employeur, je n’apprécie pas le procédé, qui me rappelle certaines méthodes que je croyais révolues. Pour combattre un ennemi, il n’est pas besoin d’utiliser des moyens déloyaux, c’est se mettre à son niveau. C’est se montrer aussi malhonnête que lui. Poser la question directement aurait été plus honnête. Il faut abandonner cette posture si nous voulons être crédibles. Si l’on veut créer un nouveau monde, il faut tourner le dos à l’ancien. J’espère qu’Éric Zemmour est contre ce type de stratagème, sinon je reste chez moi le jour de l’élection, et je me désintéresserai définitivement de la politique. Pour moi vivre sans honneur m’est insupportable.🇨🇵🇨🇵

    • Est-ce que le « piégeage de l’employeur » lui porte un quelconque préjudice?
      Dénoncer la discrimination sur le terrain de l’embauche vous parait absurde? Poser la question directement, certes, mais la réponse et le résultat aurait été bien évidemment dans le sens de l’entreprise et mes coordonnées n’auraient jamais été utilisées; nous n’aurions pas eu le résultat de cette expérience. Ne soyez pas condescendant, et ne me prêter surtout pas de mauvaises intentions. Une démonstration nécessite un cas pratique.

      • Bien, Monseigneur, je ne vous importunerai plus. En ne lisant plus vos articles! Que votre majesté se rassure.

        • C’est petit Mr Argo. Tout petit. Nous n’étions point habitués à une telle réaction de votre part. D’autant que votre réaction est aussi insultante pour celle qui a trouvé bon de publier l’article de Mr d’Herbais.
          Vous seriez-vous laissé « vacciner » à l’insu de votre plein gré ?
          C’est tout à fait le genre de réaction épidermique rencontrée chez ces pauvres gens.

          • Je ne donnais que mon avis. Le piégeage téléphonique n’est pas ma tasse de thé. Si donner son avis est être condescendant, c’est une forme de censure.Je me suis fait rosser virtuellement pour avoir donné mon avis sur la chasse, alors que je ne l’interdisais pas, simplement je demandais son encadrement. Je ne suis pas vacciné, mais si je dois subir une intervention chirurgicale, c’est impératif. Je n’aurai pas d’autre choix. Étant en MLD, je redoute le moment où je serai obligé de subir des soins ou une opération. Je comprends les malades qui sont obligés de se vacciner pour accéder aux chimios, radiothérapies. Le vaccin est obligatoire dans ces cas-là. J’y aurais recours si nécessaire à l’insu de mon plein gré ! Mon fils est vacciné, il travaille pour l’Armée ; c’était ça ou perdre son emploi. Les responsables ne sont pas les vaccinés mais l’État qui les y a contraints.

Les commentaires sont fermés.