Ils forment les « jeunesses macroniennes » à coups d’exercices de conjugaison pro « vaccin » en CE2 !

Je suis dans une rage noire. Je n’ai jamais cassé la gueule à qui que ce soit, mais si je tenais le milicien qui a concocté l’exercice ci-dessous, je lui démolirais la tronche. Sans hésiter et sans état d’âme.

Si ça ce n’est pas de l’endoctrinement, qu’est-ce que c’est ?

Apprendre à conjuguer en répétant « je me teste, tu te testes… » ; « moi, parent, j’écoute les annonces du gouvernement et j’obéis religieusement » ; « moi, mamie, je mange à la cuisine à Noël » ; « je veux plein de centres de vaccination« … cela ressemble étrangement aux terrifiantes Jeunesses Hitlériennes, 200 000 en 1928, les gosses étaient 8 millions en 1938. Des machines de guerre prêtes à conquérir et à tuer sans état d’âme.

Hitler préparait ses futurs « surhommes »prêts à tout pour dominer le monde, Macron prépare ses futurs sous-hommes, soumis au pouvoir mondialiste et obéissants aux Aliens. Et peut-être suffisamment affaiblis, malades, stérilisés peut-être… pour faire disparaître notre civilisation.

Quand tout cela va-t-il finir ? Tout cela va-t-il finir un jour, avec tous ces veaux pleurnicheurs, tous ces moutons se précipitant à l’abattoir ?

.

Surtout, qui est le salaud d’instit, qui est la salope d’instit qui collabore aussi activement avec les nouveaux Pétain ?

Que le gouvernement préconise des jeux de rôles, des jeux de carte… pour amener nos gosses à adhérer à sa politique est une chose, mais ils ne font pas partie du programme officiel, il n’y a rien d’obligatoire, personne n’est obligé de faire du zèle !!!

Déjà, en juin dernier, je dénonçais les « cartes pour apprendre en s’amusant  » et qui ne visaient, déjà,  qu’à convaincre nos pauvres gosses de se faire vacciner.

[…]

Tout le dossier ici : https://eduscol.education.fr/2792/vaccination-des-jeunes-de-12-18-ans, avec un titre alléchant  !

« Aider les élèves à forger leur propre opinion sur la vaccination », « cartes pour animer un débat sur la vaccination ».

Débat… étrange débat où un seul point de vue est asséné !  Pas d’argument contre argument ! Un démontage en règle des anti-vaccins, point barre.

D’ailleurs, la fiche prof est très claire :

« Après le travail des élèves : 10 minutes.

Maintenant que les élèves ont débattu du sujet et entendu différents points de vue concernant les vaccins, quelle est leur opinion ? Demandez-leur de voter une 3e fois et notez le nombre d’élèves qui ont des difficultés à décider de se faire vacciner (avec ou sans états d’âme). Ont- ils changé d’avis ? Quels arguments leur ont fait changer d’avis ? Faire un retour sur l’évolution des avis au sein de la classe. »

Le but est clairement avoué, pousser les enfants à DECIDER de se faire vacciner…

[…]

https://resistancerepublicaine.com/2021/06/16/enorme-macron-blanquer-manipulent-nos-enfants-a-lecole-pour-les-pousser-a-se-faire-vacciner/

Les enseignants ne sont pas obligés de devenir des collabos actifs, des miliciens répugnants !

Adieu les conjugaisons qui aident les enfants à grandir, qui les font sourire, rire, avoir envie de vivre : je joue, tu ris, il fait des bêtises,  nous faisons un câlin à maman, vous cassez l’assiette, ils tirent la queue du chat…. Adieu la cage aux oiseaux de Perret. Bonjour Tristesse..

Honte à tous ces salopards capables de descendre dans la rue pour empêcher que des Leonarda ne soient expulsés mais qui n’empêchent pas le traitement infâme fait à nos enfants. Pire encore, ils y participent activement, jouissant de devenir de nouveaux Mengele !

Ah ! ça les fait jouir, ces salopards, de voir nos gosses masqués, interdits de manger avec leurs copains à la cantine, interdits de jouer avec leurs copains dans la cour ???? Ça les fait jouir ces ordures de collaborer pour que nos gosses soient piqués avec un traitement expérimental qui tue et handicape partout dans le monde ?  Pour parachever leur monstrueux silence, il ne restait plus qu’à transformer les apprentissages scolaires en camp d’endoctrinement.

Ce sont des lâches et des sadiques, qui, forts de l’autorité du maître, de la confiance des petits dans leur maître, qu’ils adorent bien souvent, manipulent sans état d’âme de petits anges perdus, obéissants… qui doivent faire des cauchemars, rêvant de Covid, rêvant de piqûres…

Il y a un sacré coup de balai à donner à l’Education Nationale. J’ai plein d’idées pour aider Eric si besoin ;-), je serais impitoyable avec les collabos. Je te les bouterais hors de nos écoles à coups de pied au cul jusqu’à Cayenne !

 

 1,725 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Et Oui nous en sommes là !
    Le mal est fait. Bien plus profond que l’on ne l’imagine.

  2. Malheureusement à faire sans cesse des liens avec le régime NS allemand détruit depuis 77 ans, vous contribuez à détourner l’attention des gens vers des ennemis imaginaires, (ce qui arrangent bien les criminels actuels) plutôt qu’en direction des vrais coupables d’aujourd’hui.
    C’est si simple et tellement démago, sans risque et sans courage de dénoncer les nazis. On est tous le nazi de quelqu’un ; vous aussi pour certains puisque vous écrivez sur ce site. Cela permet de ne pas dire Qui ? est aux commandes aujourd’hui.

  3. Aaaah… mais l’Ecole EST un camps d’endoctrinement!

    J’ai déjà raconté comment les jeunes de ma générations se sont vus laver le cerveau dès l’école primaire… et ce lavage de cerveau se jouait sur nos peurs (et notre manque d’expérience de la vie).

    Macron a voulu l’Ecole obligatoire dès 3 ans… ce n’est pas pour rien : mine de rien, c’est très facile de retourner le cerveau des enfants pour les manipuler et créer des discordes avec les parents…
    De fait, avec l’Ecole de Macron, les Français se font enlever leurs enfants… ils ne s’en rendent juste pas assez compte…

    (Attention à la « vaccination » Covid dans les écoles : ils sont bien capables de « vacciner » les gosses sans attendre l’autorisation des parents – qu’importe que ce soit INTERDIT!!)

  4. Un élève gardien de la paix de l’École nationale de police (ENP) de Nîmes est décédé au CHU ce mardi. Âgé de 21 ans, il s’est effondré alors qu’il faisait un footing avec ses camarades. Il aurait été victime d’un arrêt cardiaque. Son instructeur a tenté de le réanimer avant qu’il ne soit pris en charge par les secours. Il est décédé à l’hôpital peu après.
    Une cellule psychologique a été ouverte à l’école de police pour ses camarades de promotion, sous le choc. Ancien adjoint de sécurité à Villeurbanne, le jeune homme avait passé le concours pour devenir gardien de la paix. Il faisait partie de la 263e promotion de l’ENP.(source : France Bleu faits divers)

  5. Comme pourles jeunesses hitlérienne.
    Mais vous avez raison, ces exercices ont bien été fait par des miliciens dans le but de manipuler nos enfants.

  6. hallucinant ! mais rien d’étonnant – comme nous sommes dans la même configuration qu’en 40 normal que l’état et ses complices redécouvrent « les vertus » de l’endoctrinement façon jeunesses hitléro-stalniiennes ; dans le grand ménage qu’il y a à faire avec Z, nettoyer l’éducation nationale est une priorité

  7. Donc parents de jeunes enfants préparez vous à les faire vacciner sous peu.
    Mais quelle est donc cette folie avec cette injection expérimentale ?
    Forte hausse des cas de myocardites et autre péricardites déclarés sur Eudravigilance ces 2 dernières semaines!
    Premier graphique concerne les cas tous âges confondus.
    https://pbs.twimg.com/media/FGBZ5QLX0A4JwVB?format=png&name=small
    Le deuxième graphique concerne l’évolution chez les jeunes.
    https://pbs.twimg.com/media/FGBaWhcWUAgSEFE?format=png&name=small
    C’est la fête de la seringue.
    Petite vidéo récente un Dimanche matin dans un supermarché où l’on vaccine à fond.
    Incroyable mais vrai.
    https://t.me/AileaStick/4522
    Prions et que Dieu ait pitié de nous.

  8. Nous étions prévenus depuis for longtemps…
    Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut surtout pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes archaïques comme celles d’Hitler sont nettement dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées…
    Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique le niveau & la qualité de l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations matérielles, médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste..… que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements abrutissant, flattant toujours l’émotionnel, l’instinctif.
    On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon avec un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de s’interroger, penser, réfléchir.
    On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme anesthésiant social, il n’y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité, de la consommation deviennent le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté.
    Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur (qu’il faudra entretenir) sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions matérielles nécessaires au bonheur. L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un produit, un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité, son esprit critique est bon socialement, ce qui risquerait de l’éveiller doit être combattu, ridiculisé, étouffé…
    Toute doctrine remettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutiennent devront ensuite être traités comme tels.
    Günther Anders « l’obsolescence de l’homme » 1956

  9. J’aurais aimé aussi la phrase suivante : les personnes vaccinées meurent, meure, meures des suites du vaccin. Rayer la mention inutile.

Les commentaires sont fermés.