Rory, 26 ans, meurt 12 jours après l’injection Pfizer, sa fiancée s’exprime

 

 

DUNEDIN, NOUVELLE-ZÉLANDE – Un jeune homme de 26 ans, actif et en forme, est décédé 12 jours après avoir reçu le vaccin Pfizer, rapporte le NZ Herald.

Rory James Nairn a eu des palpitations cardiaques pendant plusieurs jours avant de s’effondrer sur le sol de sa maison le 17 novembre.

Sa fiancée Ashleigh Wilson s’est récemment exprimée publiquement sur cette épreuve.

pfizer.jpg

 

Rory et Ashleigh

« Je l’ai regardé mourir et je n’ai  rien pu  faire. Nous étions sur le point de partir à l’hôpital, il était dans les toilettes et j’ai entendu un bruit sourd. Il était tombé, son corps bloquait la porte, tout son poids était contre elle et je n’arrivais pas à l’ouvrir. Je pouvais juste le voir à travers une fente de la porte, j’ai vu qu’il était parti. »

Rory avait reçu sa première dose du vaccin Pfizer le 5 novembre et avait commencé à ressentir des « palpitations cardiaques » le soir même. Les symptômes ont continué et 12 jours plus tard, il a commencé à souffrir de palpitations cardiaques et d’une sensation « inconfortable » dans sa poitrine.

« Nous avons mis cela sur le compte du stress, car nous étions en train de vendre et d’acheter une maison et d’organiser un mariage.

Nous avons finalement décidé de nous rendre à l’hôpital à 3 heures du matin pour être rassurés, mais en quelques instants, Rory a fait un arrêt cardiaque et est mort instantanément dans notre maison. »

La mort de Rory fait maintenant l’objet d’une enquête du légiste et des responsables de la santé pour savoir si elle est liée au vaccin Pfizer qu’il a reçu 12 jours plus tôt.

Cependant, Ashleigh est certaine à « 110% » que sa mort est due au vaccin.

« Quelques jours après son décès, j’ai regardé son téléphone et j’ai vu des recherches sur Google. Elles étaient du genre ‘myocardite’ et ‘cœur qui s’emballe après le vaccin’, et il y en avait une dizaine. Ils ont tous été recherchés environ une heure avant sa mort.

Je pense donc que cette nuit-là, il a commencé à paniquer et il a pensé que c’était dû au vaccin. Et dans son esprit, il a commencé à ressentir ces symptômes, évidemment après avoir reçu son vaccin. C’est ce qui m’a aidée à me décider : je pense vraiment à 110 % que c’était le vaccin. »

 

Ils venaient d’acheter la maison de leurs rêves au bord de la plage et prévoyaient de commencer à essayer d’avoir un bébé juste après leur mariage.

« Tout était sur le point de commencer pour nous », a déclaré Ashleigh brisée.

« Il avait toute la vie devant lui.

« J’exhorte toute personne présentant des symptômes cardiaques après la vaccination à consulter immédiatement un médecin dans un hôpital. »

Les funérailles de Rory ont eu lieu le 25 novembre.

Il laisse dans le deuil ses parents et ses frères et sœurs.

https://www.odt.co.nz/news/dunedin/health/coroner-investigating-whether-dunedin-mans-death-connected-vaccine

 

Ashleigh a été interviewée par Chantelle Baker au sujet de la mort tragique de son partenaire et ami de longue date.

 

Vidéo en anglais

https://www.dailymail.co.uk/news/article-10261605/Sporty-plumber-26-DIES-12-days-getting-Pfizer-Covid-vaccine.html

https://www.nzherald.co.nz/nz/covid-19-delta-outbreak-coroner-investigating-whether-dunedin-mans-death-connected-to-vaccine-days-earlier/J7UKEB52KDBWZARGJ2R76HKWTQ/

 2,411 total views,  5 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. il y a beaucoup de décès, rapport au vaccin que bien souvent ne sont pas signalé par les familles, donc les vaccins nous tuent.

  2. S’ils se sentaient dans leur bon droit, ils traiteraient de fous tous les Noak et autres, car il n’est pas le seul à dénoncer. Mieux, ils négligeraient une information farfelue.
    Au lieu de cela, ils s’acharnent à traquer les lanceurs d’alerte, démontrant ainsi que c’est nous qui détenons la vérité.
    Michèle aurait entendu, avant-hier, sur France Inter qu’en Grèce, il pourrait être question d’une forte amende pour les récalcitrants aux vaccins (qui n’en sont pas, mais, passons).
    Quelqu’un peut-il confirmer l’information?
    Dans ce cas, ce serait extrêmement grave, car, en cas de réussite de la manoeuvre dans un petit pays, ce dont je ne doute, hélas, pas, les oligarques fous s’empresseront de généraliser.
    C’est peut-être une fake news, mais, la mobilisation n’est pas la guerre, qu’il disait le «toro» du Vaucluse !
    Alors, on va prendre le maquis, comme nos parents?
    Faut se bouger les gars et les filles, Joséphine n’a pas pris le parti de la Résistance en 45, comme beaucoup trop d’autres, mais, en 39, alors ???

    Bonne journée, et à bientôt, je vais préparer mon sac,
    Gérard

    • Tu as tout dit mon cher Gérard, oui je crois qu’on est partis pour devoir prendre le maquis…

    • je confirme oui vaccin obligatoire en Grèce pour les plus de 60 ans sinon amende de 100 euros mensuels je vais faire article

    • Le maquis, seule solution.
      Un fusil pour les recevoir, ils enverraient d’autres piqueurs.
      Disparaître dans la clandestinité, sortez tout votre argent liquide.

  3. =========================

    270 médecins meurent dans la dernière vague de COVID en Inde || Kristina Fiore, Director of Enterprise & Investigative Reporting, MedPage Today | 18 mai 2021

    – Plus de 1 000 personnes sont mortes depuis le début de la pandémie, ce qui est probablement une sous-estimation.
    https://www.medpagetoday.com/special-reports/exclusives/92648
    par Kristina Fiore, directrice de l’entreprise et du reportage d’investigation, MedPage Today 18 mai 2021
    L’Association médicale indienne (IMA) a annoncé que 270 médecins sont décédés en Inde depuis le début de la dernière vague de COVID-19 dans le pays, début avril.

    Cela inclut l’ancien président de l’IMA, K. K. Aggarwal, MBBS, MD, un cardiologue de 62 ans qui était sous respirateur à l’All India Institute of Medical Sciences de New Delhi depuis une semaine avant de mourir lundi soir, selon une déclaration sur son profil Twitter.

    Selon l’IMA, 748 autres médecins sont morts dans le pays depuis le début de la pandémie, ce qui porte le total à plus de 1 000 décès de médecins.

    Ce chiffre est probablement beaucoup plus élevé, car l’association ne suit que ses 350 000 membres ; L’Inde compte environ 1,2 million de médecins, selon les rapports.

    L’IMA a également communiqué les données relatives aux décès de médecins par État, les chiffres les plus élevés étant enregistrés à Bihar (78), Uttar Pradesh (37) et Delhi (28).

    Le plus jeune médecin décédé était Anas Mujahid, MBBS, un résident junior de 26 ans à l’hôpital Guru Teg Bahadur de Delhi. Selon des rapports publiés par NDTV et Hindustan Times, il présentait des symptômes mineurs, notamment de la fièvre et des maux de gorge, mais il est décédé quelques heures seulement après un test COVID positif en raison d’une hémorragie intracrânienne. Mujahid n’avait pas encore été vacciné, selon NDTV.

    ↪ Seuls 3% des médecins décédés étaient complètement vaccinés, selon NDTV. Seuls deux tiers du personnel de santé indien ont été entièrement vaccinés contre la maladie, bien que 90 % d’entre eux aient reçu au moins une dose, selon de multiples rapports. ↩

    “La deuxième vague de la pandémie s’avère extrêmement fatale pour tous et surtout pour les personnels de santé qui sont en première ligne”. a déclaré le président de l’IMA, J. A. Jayalal, PhD. “Nous devons augmenter activement la couverture vaccinale parmi le personnel médical afin de garantir qu’il soit protégé contre le virus.”

  4. Le Dr Andreas Noack est décédé après avoir été arrêter par la police. Il dénonçait la présence d’hydroxyde de Graphene dans des vaccins Covid. Ce sont comme des lames de rasoir injectées dans le sang . Sur Odysée.com

Les commentaires sont fermés.