La Suède ne veut plus d’immigration massive ! Rétropédalage…

Le nouveau premier ministre de Suède, Magdalena Andersson.

La Suède, voisine de la Norvège, a aussi subi le contrecoup du massacre d’Utoya et de ses 77 morts, une torpeur lui interdisait toute lucidité face à l’immigration, en particulier musulmane.

De 2012 à 2020, la population née à l’étranger est passée de 1,473 millions à 2,047 millions, soit de 15,4 à 19,7%* de la population (environ 10 millions).
* 11,5% née hors d’Europe, avec les personnes nées en Suède d’au moins un parent né à l’étranger non européen : 17,3 %.
Les deux origines immigrées les plus importantes sont désormais la Syrie et l’Irak devant la Finlande et la Pologne, puis l’Iran et la Somalie.
Le MENAT (Moyen Orient-Afrique du Nord-Turquie) avec l’Afrique Subsaharienne : 11,9% des 17,3% de nés ou ascendants nés à l’étranger.
Pour plus d’info sur wiki.

Avec cette arrivée massive, la criminalité a fortement augmenté depuis 2015.
Ainsi les homicides (involontaires compris), généralement moins de 100/an avant 2015, approchent les 120* si ce n’est les dépassent comme en 2020 (proportionnellement au niveau de la France : 970 en 2019).
* le plus fort taux d’homicide par arme à feu d’Europe : 4/million contre 1,6 en moyenne.

(Vous pouvez apprécier la traduction…)
Le paradis civilisationnel, social, sociétal des années rêvées de 1970 se mue en enfer avec l’arrivée des envahisseurs !

De façon plus générale, la criminalité en Suède (FDS – Source : Conseil national suédois pour la prévention du crime).

Mais voilà, ces pays nordiques, fortement sociaux démocrates, sont à l’écoute de leur peuple. L’exemple type est celui du Danemark… La Suède est en train de sortir de sa torpeur… Ainsi lit-on, en 2019 la politique laxiste en matière d’immigration prend fin et devient « une des plus restrictives d’Europe » , n’accueillant que 23 000 arrivées en 2020 au lieu de 65 000 un an avant (ce qui correspond quand même à 155 000 pour la France, c’est mieux, mais il ne faut pas exagérer…).

Le premier ministre suédois social-démocrate sortant, Stefan Löfven, avait annoncé le 22 août qu’il démissionnerait en novembre pour permettre à son successeur de préparer les élections de septembre 2022. Il subsistait jusqu’alors par une coalition sociaux-démocrates verts sous la bienveillance des libéraux, du centre, et des démocrates chrétiens. A priori, il était tombé à la fois sur une question sociale, la gauche votant la défiance ainsi que les libéraux se rapprochant du parti des Démocrates suédois (SD*).
* SD a fait 15,3% aux européennes en 2019, mais en baisse par rapport aux législatives.

Sa démission a évité des élections anticipées, craignant ce que l’Extrême Connerie appelle l’Extrême Droite, à la rigueur le populisme !
Ainsi, la gauche s’est abstenue lors de la désignation de Magdalena Andersson au poste de 1er ministre, évitant ainsi des élections anticipées que craignent les partis gauchisants (Vote de 117 voix pour, 57 abstentions et 174 contre pour un parlement de 349 députés ! A 1 voix près !).
.

Or le langage social démocrate change, ainsi l’expose le Foreign Policy.

Ceci à l’exemple des sociaux démocrates des autres pays nordiques.

Au début du mois (novembre), la ministre suédoise des finances, Magdalena Andersson, a prononcé son premier discours en tant que chef du parti social-démocrate suédois et, par conséquent, en tant que successeur présumé du Premier ministre Stefan Lofven. Andersson a commencé, comme on pouvait s’y attendre, par célébrer le triomphe de l’État-providence suédois sur le néolibéralisme des “banquiers souriants de Wall Street“. Puis, dans un virage qui a choqué certains membres fidèles du parti, Andersson s’est directement adressée aux quelques 2 millions de réfugiés et de migrants du pays :Si vous êtes jeune, a-t-elle dit, vous devez obtenir un diplôme d’études secondaires et poursuivre vos études pour trouver un emploi ou faire des études supérieures.” Si vous recevez une aide financière de l’État, “vous devez apprendre le suédois et travailler un certain nombre d’heures par semaine.” De plus, “ici en Suède, les hommes et les femmes travaillent et contribuent à l’aide sociale.” L’égalité des sexes suédoise s’applique “peu importe ce que les pères, les mères, les conjoints ou les frères pensent et ressentent.

En 2015, les Suédois ont tiré une immense fierté de la décision du pays d’accueillir 163 000 réfugiés, pour la plupart originaires de Syrie, d’Irak et d’Afghanistan. “Mon Europe accueille des réfugiés“, a déclaré Lofven à l’époque. “Mon Europe ne construit pas de murs.” C’était la rhétorique héroïque d’une Suède en voie de disparition. Les sociaux-démocrates déploient maintenant le langage dur que seuls les nativistes d’extrême droite du parti des Démocrates de Suède utilisaient en 2015.

Plus de détails sur FDS.

 413 total views,  1 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. Quand je pense, que les Suédois ont stigmatisé les Français dans les années 60, aux motifs qu’ils nous trouvaient « trop dragueurs ». Qu’ils trouvaient les immigrés Algeriens plus discrets, plus exotiques… J’me marre !

  2. C est vrai qu a la fin les viols massifs des jeunes suédoises par les migrants,africains, musulmans et les vols et traffics en tout genre cela devient fatiguant à la longue.

  3. Ils ont enfin réalisé que le vivre ensemble ca ne marche pas et chez nous aussi du reste ,trop de difference de culture ,de facon de vivre ,d’éducation etc la plupart,ne veulent pas s’intégrer, et les,suedois ouvrent enfin les yeux et voient la réalité et qui sont les,délinquants, violeurs ,agresseurs ,et comme dans la fable de la Fontaine ,les Suedois jurèrent mais un peu tard qu’on ne les y prendraient plus

  4. TIENS !! comment ca mais non
    des chances pour la suede
    faut pas se priver !! la merdeur est al

  5. Ils se reproduisent à allure grand V et la seule éducation qu’on leur donne c’est l’islam alors comment voulez-vous que ça marche ?

    • C’est sûr !
      Les danois sont bien plus contraignants, mais Bruxelles n’ose pas les mettre en cause, ce sont des sociaux démocrates et les sociaux démocrates des autres pays risquent de se fâcher et secouer Bruxelles !

  6. Pour moi, la Suède, c’était le pays des jolies blondes, aujourd’hui tout cela a bien changé. Ils sont partout !

    • Les élections en Suède auront lieu peut-être lieu avant septembre 2022, les alliances politiques ayant changé !
      Espérons que le SD prenne du poids !

Les commentaires sont fermés.