La Relativité Générale d’Albert Einstein, et oui… (partie 1)

Astronomie Histoire Torticolis-têteenlair Publié le 24 novembre 2021 - par - 42 commentaires

Dans la vie, il y a des décisions difficiles à prendre. Tout le monde le sait. En ce qui me concerne, il y a plusieurs mois que je me demande s’il faut que je me lance dans l’explication de la Relativité Générale d’Albert Einstein ou non. Dure décision ! 😊

Est-ce bien ici l’endroit d’essayer de vulgariser cette notion ? Et puis, chemin faisant, je me suis aperçu que d’autres sujets de ton serviteur avaient été traités, et pas toujours très faciles à comprendre. Mais les aficionados d’astronomie de RR ont tout compris, et en veulent toujours plus. Et gratos. Alors, je ne pouvais que répondre à la demande…

Et puis surtout, je me suis dit que si j’en ai compris l’essentiel, tout le monde pourra donc le comprendre. Dans la mesure où on ne parlera aucunement mathématiques ni physique, tout peut donc s’expliquer.

Allez, on se lance dans le monde magique de la Relativité Générale … et vive l’Astronomie, ma cousine !

QU’EST-CE QUE LE PRINCIPE DE RELATIVITÉ ?

Et oui, il faut commencer par le commencement. Tout d’abord, qu’est-ce que le principe de relativité ? Et bien c’est notre ami Galilée, physicien et astronome italien de la Renaissance né à Pise le 15 février 1564 et mort le 8 janvier 1642 à Arcetri (Florence) qui nous en a touché un mot. Tu sais, celui qui avait dit que la Terre tournait autour du soleil, et que, l’Église dans sa soif de vérité, lui avait laissé le choix entre mentir ou être raccourci.

D’ailleurs, pour plus de précisions historiques, ce n’est pas Galilée qui a dit que la Terre tournait autour du soleil, mais c’est Copernic qui, dans son système héliocentrique, à précisé que les planètes, dont la Terre, tournaient autour du Soleil. Mais lui aussi, jalousie des autres « savants » et de l’Église bien ancrée dans ses certitudes, a vu son système héliocentrique déclaré hérétique en 1616.

Aujourd’hui on veut coller du virus chinois à toutes les sauces, à cette époque c’était de l’hérétique. À chaque époque ses particularités.

Après ce petit aparté, revenons-en au principe de la relativité. Petite expérience. Tu es sur un bateau et enfermé dans une cabine sans fenêtre. La mer est très calme et le bateau ne tangue pas, mais il avance en ligne droite. Tu as une pomme dans la main et tu la jettes en avant. La pomme va réaliser une courbe puis chuter par terre. Pourtant le bateau avance, donc la pomme aurait dû tomber sur tes pieds annulant sa courbe. C’est la réalité de l’expérience.

Même chose si un marin se trouvant au sommet du mât du bateau poussait une pierre, elle ferait la même chose : réaliser une courbe puis chuter par terre.

Le mouvement est exactement le même qu’un observateur au sol qui ferait la même chose.

Ok ? Mais toi, qui es dans la cabine, complètement hermétique, tu n’as pas l’impression que tu es en déplacement. Tu as l’impression d’être dans un environnement inertiel, c’est-à-dire qui ne bouge pas. Et de jeter la pierre qui suit le même mouvement que si tu étais sur terre te confirme dans ta certitude d’immobilisme. Pourtant tu te déplaces. De même, le mouvement de ta pomme se fait dans un environnement unique, celui de l’intérieur de la cabine dans laquelle tu es.

Tous tes jugements sont faussés parce que tu n’as aucune référence. Et tu n’as aucune référence car le bateau avance en ligne droite et toujours à la même vitesse. Ce manque de référentiel te donne la certitude d’une situation qui n’est pas réelle.

DIFFÉRENCE ENTRE LA RELATIVITÉ RESTREINTE ET LA RELATIVITÉ GÉNÉRALE

Il y a deux relativités :

  • la restreinte
  • la générale

C’est Albert Einstein qui a proposé la restreinte en 1905 puis la générale en 1916.

La restreinte ne s’applique qu’aux objets en mouvement uniforme et non accéléré (expérience ci-dessus), la générale aborde les objets en accélération et la gravitation. La vitesse de la lumière étant un fondamentale de ces deux théories, la théorie de la relativité restreinte réduit la vitesse de la lumière dans le vide comme étant constante dans un cadre inertiel, donc lié au seul espace, alors que la relativité générale tient compte de l’espace, mais aussi du temps, pour former ce que l’on appelle le continuum espace-temps.

On peut le dire également autrement en disant que la relativité restreinte considère que la distance et le temps dépendent de la vitesse du référentiel seulement, indépendamment de la matière. Donc, l’espace et le temps ne sont pas des notions différentes. Les lois scientifiques restent les mêmes quels que soient leur emplacement ou la direction dans laquelle ces lois évoluent en l’absence de gravitation.

Tandis que la relativité générale considère que la distance et le temps dépendent des champs de gravitation, donc de la présence de matière. Elle est liée à la gravité. La relativité générale permet de décrire les lois de l’univers entier, alors que la restreinte se limite à un environnement inertiel et en ligne droite.

Selon la théorie de la relativité générale, rien ne peut se déplacer plus rapidement que la vitesse de la lumière. Cependant, la force de gravité ou l’attraction gravitationnelle entre deux objets différents serait plus forte si les objets étaient plus proches les uns des autres. L’explication est que si nous nous éloignons ou si nous nous rapprochons, le changement d’attraction est rapide. Cette théorie de la relativité générale explique également un cas beaucoup plus large d’espaces-temps et souligne que les lois de la physique sont les mêmes dans tous les cadres de référence.

Bon, c’est déjà un bon début. On continue la semaine prochaine ? Allez rendez-vous mercredi prochain.

Professeur Têtenlair

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notifier de
guest
42 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Argo
Argo
il y a 4 jours

Professeur Têteenlair, chapeau! E=MC2! Je me suis attelé un jour à cette énigme ! Pour la relativité restreinte, j’ai retenu que ma montre retardait lorsque je voyageais en train ou tout véhicule se déplaçant. Je pense que l’accélération ralentit aussi notre système biologique, d’où dans le cadre de la relativité générale, un individu voyageant à la vitesse de la lumière vieillirait moins vite que ses semblables. Au delà d’une vitesse supérieure à la vitesse de la lumière, que se passerait-il? Pour moi, ce qui serait intéressant dans cette histoire, serait d’arriver avant d’être parti. Vivement le prochain cours et merci pour ces lumineuses explications que nous ne comprenons pas toujours à la vitesse de la lumière. Bon, je pars faire un tour de voiture, histoire de gagner quelques dixièmes de seconde pour prolonger ma misérable existence.

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 4 jours
Reply to  Argo

😄🤣 !
Je constate, que mine de rien, tu en sais bien plus que ce que tu ne veux le faire croire. Car les notions que tu développes avec humour ci-dessus seront reprises en détail dans les semaines à venir.
En fin de compte, je me demande si j’ai encore des choses à t’apprendre !! 😎😀

Denis
Denis
il y a 4 jours

On pourrait supposer que quand on lance la pomme dans le bateau celle-ci « bénéficie » de la vitesse du bateau et c’est pourquoi elle ira plus loin que celui qui lance une pomme en étant à terre ?!
Si oui pourrait-on imaginer que si on est dans un bateau dont la vitesse approcherait celle de la lumière et qu’on tire un coup de fusil à l’intérieur du bateau, la balle irait plus vite que la lumière pour un observateur extérieur ?

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 4 jours
Reply to  Denis

Réponse 1 sur 2
Excellentes questions et remarques que tu poses là ami Denis.
Le principe de la science est l’observation et l’explication des phénomènes. Oui, tu as raison, on pourrait supposer que la pomme « bénéficie » de la vitesse, du déplacement du bateau. Mais cela n’est pas le cas. L’observation montre qu’il n’en est pas ainsi.
D’ailleurs, petite précision, cet exemple du bateau a été pris par Galilée car le train n’existait pas à l’époque. Mais il en est de même dans un train qui se déplace à 300 km/h pour le TGV, si tu laisses tomber un objet, celui-ci ne se déplacera pas à l’horizontale à la vitesse de 300 km. Il tombera verticalement. Si tu le projettes en avant, il fera comme la pomme.
C’est toute la différence entre la relativité restreinte et générale, même si le phénomène reste le même. Dans la restreinte le référentiel est unique : la cabine du bateau ou ta place dans le train. L’expérience oblige donc de constater qu’à référentiel unique phénomène tel qu’observé.
Mais la nature est plus complexe, les référentiels sont multiples. La relativité générale tient compte des différents référentiels. L’observation des phénomènes s’explique autrement quand ce différentiel n’est pas unique.

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 4 jours
Reply to  Cachou

Réponse 2 sur 2
« …dont la vitesse approcherait celle de la lumière et qu’on tire un coup de fusil à l’intérieur du bateau, la balle irait plus vite que la lumière pour un observateur extérieur ? ».
Cette question suit le même type de logique que ta remarque précédente à laquelle j’ai répondue dans ma réponse 1. Un des fondamentaux de la relativité générale, avec celui de gravité, est que la vitesse de la lumière est la vitesse maximum qui puisse exister dans l’univers quels que soient les situations et les référentiels.
Ainsi, même si la logique pourrait croire que la balle irait plus vite que la vitesse de la lumière, si l’expérience pouvait être réalisée, ceci ne serait pas le cas. Comme la pomme dans la cabine du bateau.
En effet, dans ce cas, l’expérience serait semblable. La balle représente la pomme et l’environnement de la lumière la cabine du bateau.
J’espère avoir à peu près répondu à tes interrogations absolument passionnantes.

Denis
Denis
il y a 3 jours
Reply to  Cachou

Oui Cachou. même si c’est très « contre-intuitif » je commence à y voir plus clair. Merci beaucoup !!

Julie
Julie
il y a 4 jours

En mécanique, section cinétique, on apprend un peu cela en disant que tout objet ou être se trouvant dans un système en déplacement prend la même vitesse que cet objet. Ça devient une sorte de micro-système. C’est très intéressant la mécanique. Compliqué mais super intéressant.

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 4 jours
Reply to  Julie

« …prend la même vitesse que cet objet… ».
Oui, pour la relativité restreinte. Mais lorsque cet objet rencontre un autre objet ou passe à proximité (lumière près d’une planète par exemple), les règles changent, les trajets sont modifiés, donc le temps : il s’établit ainsi une notion d’espace-temps : c’est l’objet de la relativité générale.
Nous verrons ça dans les semaines à venir.

AllerGo
AllerGo
il y a 3 jours
Reply to  Julie

Il me semble que c’est surtout dû ou mesuré par ce qui se nomme la quantité de mouvement, M*V
V étant un vecteur et que l’on considère qu’il n’y a pas de résistance de l’air ni autres phénomènes, de plus à vitesse constante.
Donc aussi bien le bateau que l’objet vont à la vitesse V qu’ils ont et conservent (hypothése idéale pas de résistance..)
Cas très irréel car en fait pour le bateau « résistance » de l’eau contrecarrée par moteur ou voile, etc..

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 2 jours
Reply to  AllerGo

Merci de tes renseignements intéressants. Une petite précision cependant : le bateau et l’objet ne vont pas à la même vitesse puisque l’objet est lancé vers l’avant (la pomme ou la pierre de l’exemple).
Le but de cette expérience est de démontrer qu’un phénomène en mouvement dans un seul référentiel est exactement identique dans un autre référentiel unique, et fixe celui-ci.
Le bateau bouge mais le référentiel unique fait que quand tu lances la pomme elle prend de la vitesse pour aller en avant et elle va donc plus vite que le bateau lui-même.
L’intérêt de cette expérience est de montrer que quand le référentiel est fixe et unique, sur mer ou sur terre, quand tu lances la pomme, elle prend de la vitesse en partant vers l’avant alors que toi tu ne bouges pas non plus.
Que le référentiel soit en mouvement ou non, le phénomène est exactement le même, mais pour ne s’en tenir qu’à la pomme, elle prend de la vitesse par rapport au référentiel lui-même.

AllerGo
AllerGo
il y a 2 jours
Reply to  Cachou

Dans ce que tu énonçais, oui, mais ce qu’écrivait Julie paraissait plus restreint, elle évoquait seulement ses souvenirs et ce qu’elle avait appris concernant uniquement 2 objets ayant acquis la même vitesse et ne considérait aucune autre action à venir (lancer de la pomme)
Du moins c’est ce que j’ai retenu

Emilie
Emilie
il y a 4 jours

Je regrette de ne pas retrouver le reportage que j’avais vu – à la télé – il y a quelques années : ce reportage expliquant – très clairement – une théorie sur ce que seraient la gravité et la gravitation…

Ainsi, dans ce reportage : le concept de « gravitation » était expliqué par le fait que CHAQUE corps possèderait sa propre force – ou champs – magnétique, et que la gravitation ne serait PAS le fait d’une attirance (magnétique) entre deux corps « pesants quelconques » (je reprends le terme exact employé), mais s’expliquerait PLUTÔT par deux corps « pesants quelconques » qui SE POUSSERAIENT l’un vers l’autre.

Bien sûr, je ne sais pas ce qu’il en est exactement (j’ai la curiosité, mais pas les compétences!), et je ne retrouve pas le reportage en question…
Mais c’était très bien expliqué, alors je m’étais dit « pourquoi pas »?

Par contre, ça m’avait fait réfléchir sur le concept de « gravité ».
Si la gravitation n’est pas une attirance, mais un « duel de force »… pourquoi la gravité elle-même serait différente?

Et donc, si « la pomme » n’était PAS attirée par le centre de la Terre, mais que sa force magnétique était juste plus puissante que celle du centre de la Terre… ce qui donnerait UNE AUTRE explication à la raison pour laquelle elle – la pomme – tomberait au sol?

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 4 jours
Reply to  Emilie

Ce sont ces questions auxquelles nous essaieront de répondre dans les articles suivants sur ce sujet.

Argo
Argo
il y a 4 jours

Professeur Têteenlair, je trouve notre monde bien mystérieux et intéressant. Que se serait-il passé si Newton avait ramassé un parpaing sur le crâne au lieu d’une pomme, si les Curie avaient fait sauter leur labo, si Archimède s’était noyé dans sa baignoire, si Lavoisier avait fait exploser ses cornues. Dans le cadre de la science récréative, un camarade de classe, en primaire, avait résolu un problème d’arithmétique de façon géniale. Notre instit nous avait posé le problème suivant : soit une bouteille de vin d’un litre; il s’en évapore x quantité chaque jour. Au bout combien de temps la bouteille sera vide. Ce camarade a répondu à l’instituteur, oh Monsieur, avec mon père, le vin n’aurait pas eu le temps de s’évaporer ! Je ne sais pas ce qu’il est devenu. Peut-être membre de l’Institut de Pataphysique ?

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 4 jours
Reply to  Argo

😊 !!
En fait, pour répondre à tous les « si » que tu cites au début de ton post, c’est toute la différence entre l’Art et la Science.
La science sera toujours découverte un jour ou l’autre. Si un découvreur ne réussit pas son expérience, un autre la refera un jour autrement, et le résultat sera connu.
L’art est unique. Aucune autre personne ne pourra créer exactement les mêmes œuvres de quelqu’un d’autre (hors copie bien entendue). Deux artistes d’une sensibilité extrêmement rapprochée créeront une œuvre différente même si le sujet, le contexte, les moyens, et tout ce que tu voudras sont identiques.
Maintenant, pour la bouteille de vin, je me porte volontaire pour confirmer l’expérience……

MORET
MORET
il y a 4 jours

Excellente initiative du professeur Tetenlair afin de vulgariser un modèle dans l’espace euclidien à trois dimensions ou dans l’espace-temps (à quatre dimensions) en théorie de la relativité générale !
Merci à vous de publier des articles scientifiques !

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 4 jours
Reply to  MORET

Merci à toi de lire et apprécier mes modestes articles. N’oublions pas de remercier Christine, la patronne du site, qui a, lorsque je lui avais proposé cette rubrique, accepté immédiatement et avec enthousiasme.
Le site de Résistance Républicaine à une vocation politique de défendre la France, toutes les valeurs qu’elle possède (avant que la gauche et l’islam ne les détruise régulièrement à petit feu), et de lutter au maximum contre l’islamisation de notre civilisation. Combat que nous partageons en totalité et avec toute notre énergie.
Ainsi dans un tel site une rubrique d’articles sur l’Astronomie et l’Univers n’allait pas de soi (d’ailleurs nombre d’autres sites de même obédience ne le font pas).

Frejusien
frejusien
il y a 3 jours
Reply to  Cachou

Tout ce qui peut lutter contre l’obscurantisme imposé par l’islam, a toute sa place dans un site de résistance.
Merci

BobbyFR94
BobbyFR94
il y a 3 jours
Reply to  Cachou

Cachou, toute rubrique d’un site qui tend à instruire, à donner des informations – autres que celles habituelles j’entends – techniques, philosophiques, est une bonne chose…et permet accessoirement de s’évader, de penser à autre chose, de décompresser, de se libérer l’esprit, et quoi de mieux que l’astronomie, et autres développements ou considérations du monde dans lequel nous évoluons, enfin, pour certains, c’est plutôt une régression…

Comme je le dis, et l’écris aussi assez souvent, il faut garder l’esprit ouvert, ne jamais « fermer la porte » à ce qui peut paraître « extravagant », « impossible » !

Ainsi, je suis sûr, en tout cas, au vu du nombre de livres, d’articles, de témoignages, lus et vus sur le net, sur le sujet OVNI, que des races – Des races, pas simplement 1 – existent ailleurs dans notre univers, et que, plus que probablement, notre planète a été, et est visitée régulièrement …

Je soupçonne aussi, sans avoir de preuve non plus, que des gens en savent bien plus sur le sujet, je parle de dirigeants de certains pays…mais cela reste mon opinion, je n’ai pas de preuves absolues sur cette existence et ces visites :-)))

Donc, à nouveau, merci pour tous tes articles, tous plus intéressants les uns que les autres, notamment sur la baleine, j’y ai appris beaucoup de choses :-)))

Je me demande si une rubrique sur les armes individuelles fabriquées à mains nues, depuis les temps les plus anciens jusqu’à nos jours, intéresseraient nos compatriotes et visiteurs sur ce site ?

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 2 jours
Reply to  BobbyFR94

Mon ami BobbyFR94, je te remercie de tes encouragements qui me font très plaisir. C’est par de gentilles phrases comme les tiennes et celles d’autres forumeurs que nous trouvons l’énergie de rédiger des articles pas toujours faciles à simplifier et demandant toujours beaucoup de travail.

Tu abordes le problème des ovnis. C’est une question très complexe de par son existence ou non, de par ce que l’on en sait ou non, et de par ce qui est caché par les différents gouvernements.

J’avoue être totalement ignorant dans ce domaine, et j’avoue aussi ne pas beaucoup m’y intéresser. Ce qui ne veut pas dire que la chose n’existe pas.

D’ailleurs, en toute logique scientifique, les ovnis et donc des populations extraterrestres existent probablement. On connaît la place de la Terre dans l’univers, elle n’est qu’un grain de sable, et encore c’est beaucoup par rapport à l’univers.

Dans cet univers que l’on n’arrive même pas à imaginer, dans les milliards et les milliards d’objets qu’il possède, sur quelle base pourrait-on affirmer qu’un autre endroit ne serait pas habité d’une façon ou d’une autre ?

C’est tout ce que je peux t’en dire, mais toi tu as l’air beaucoup plus calé sur ce sujet !

Antiislam
Administrateur
Antiislam
il y a 4 jours

Bonjour,

Un grand merci pour cet article !

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 3 jours
Reply to  Antiislam

Merci ami Antiislam !

Allergo
Allergo
il y a 4 jours

En fait votre article qui ne correspond pas à un tâche facile, mais à son inverse me laisse rêveur et sur ma faim
Même avec un survol rapide il y a des erreurs, qui si elles ne sont que de rédaction me choquent cependant ou amènent un sentiment de perturbation.
Dans le tableau vers la fin et qui est très intéressant cependant, en 1ere colonne il est question de « relativité Spéciale » et vous écrivez au dessous que la relativité restreinte a été annoncée en 1916, alors qu’en début d’article vous êtes plus exact avec 1905.
 
Pour le reste, même et surtout pour un article de vulgarisation, court de plus, la précision, la rigueur, l’exactitude nécessitent une exigence extrême, sinon on est dans la confusion (je parle pour moi) car il s’avère que ce que l’on veut faire dire à un mot peut présenter plusieurs interprétations, que l’on retrouve en fait chez divers lecteurs d’où une ambiguïté..
 
Tâche difficile, certainement intéressant à relire, pour se poser à nouveau des questions et revisiter les concepts,
mais la révolution représentée par la Relativité restreinte et générale contribuant majoritairement à mettre fin (provisoire ? ) à une époque ou la physique était en échec serait aussi à souligner
 
Rappel
le manuscrit d’Einstein « sur l’Electrodynamique des corps en mouvement » = relativité restreinte, de 1905.
Livre assez compréhensible (!) traduction Solovine, prés de 54 pages existait encore aux ed J. Gabay, mais il y a quand même des maths et Maxwell Herz si ce n’est Lorentz ne sont pas loin.

J’avais d’autres questions à soulever sur la « vision » de la relativité, son évolution, etc , peut être dans un autre commentaire à venir

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 3 jours
Reply to  Allergo

Réponse partie 1 sur 3
Merci ami Allergo de l’intérêt que tu portes à mon modeste article. Je suis d’accord avec l’ensemble de tes observations, mais qui, sauf erreur ou mauvaise compréhension de ma part, ne s’applique pas audit article.

Tu cites « des erreurs » et ne donne qu’un seul exemple. Pour celui-ci, je reconnais qu’il s’agit d’une erreur d’avoir écrit 1916 au lieu de 1905 dans le tableau récapitulatif. Je relis en moyenne cinq fois mes articles avant de les publier, mais cette erreur m’a pourtant échappé. L’article était publié et je ne pouvais donc plus le corriger.

Cela dit, dans l’article, juste après la petite expérience de Galilée du bateau, lorsque je commence les généralités je cite la phrase suivante : « C’est Albert Einstein qui a proposé la restreinte en 1905 puis la générale en 1916« . La chose a donc été annoncée avec précision. Il en découle ainsi assez facilement que la relativité restreinte n’a pas été présentée la même année que la générale par Einstein.

Cela dit, toutes mes excuses pour cette petite erreur de date fin d’article.

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 3 jours
Reply to  Cachou

Réponse partie 2 sur 3
Tu as raison lorsque tu dis qu’en science chaque mot doit être d’une précision absolue et, éventuellement, peut-être encore davantage pour de courts articles. C’est une base scientifique.

Il semblerait que tu n’ais pas bien saisi que cette première partie (comme indiqué dans le titre) n’est que la présentation globale de la relativité générale. Une introduction pourrait-on dire. Car plusieurs articles vont paraître les mercredis suivants développant cette notion de relativité générale. Nous ne sommes donc pas dans un article (si je puis dire puisque cela en est quand même un !), nous sommes dans l’introduction de plusieurs articles à paraître ultérieurement. Ce qui fait toute la différence.

Cela dit, chaque mot doit garder cependant sa précision comme indiqué au début de ce post.

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 3 jours
Reply to  Cachou

Réponse partie 3 sur 3
Effectivement, il existe de nombreux articles sur les deux relativités, avec davantage pendant sur la relativité générale. Différents niveaux de livres existent, du plus simple au plus compliqué.

Ce qui est beaucoup plus difficile à trouver c’est l’explication de la relativité générale sans aucune formule mathématique ni physique. Pour en avoir une notion intéressante sans basculer dans l’épreuve physicochimique. C’est la raison pour laquelle, comme expliqué au début de ce premier article, j’ai hésité durant de nombreux mois avant de me lancer dans ses explications. Puis, il m’a paru intéressant et utile de le faire.

C’est l’objet de cet article qui ne fera (sauf une seule erreur exception) appelle aux formules.

C’est avec beaucoup de plaisir que je prendrai note (voir répondre) à tes futures éventuelles observations.

Je suis également totalement ouvert pour être corrigé en cas d’erreur. L’esprit scientifique est de ne laisser place qu’à la vérité scientifique et non au sentiment de ressenti personnel.

Je compte donc sur toi !! 😊

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 3 jours
Reply to  Cachou

« physicochimique » : il faut lire mathématico-physique.
Mille excuses.

Allergo
Allergo
il y a 3 jours
Reply to  Cachou

Réponse rapide pour ne pas interrompre un fil de discussion suite à questionnements divers.
Et d’abord merci pour ton travail
 
dans une actualité brûlante, on passe sur le Net, d’un sujet à l’autre sans le temps nécessaire, incompatible avec un sujet très difficile.
 
Erreurs peut être une seule réellement, mais l’intitulé 1ere colonne du tableau très intéressant m’a donné cette impression que j’ai eue ingratement pour un tel travail. .   
 
C’est sûr, il faut revenir régulièrement sur cette étude ne serait ce que comme résumé partiel ou pour « revisiter » le sujet, lien http à stocker car pas toujours facile de retrouver un article dès le lendemain.
 
Par contre
je regrette une remise en perspective trop restreinte, mais peut être un choix de Christine sur les articles à planifier et puis très gros travail
 
Tes rappels sur Galilée et autres antériorités hélas rapides
Mais surtout vers la fin du 19eme depuis plusieurs années la physique connaissait peut être sa crise la plus grave à rappeler plusieurs éléments remettaient en cause ses bases même.
Les solutions provisoires aussi en échec : éther luminifère… , peut être enterré complètement, un peu vite.
 
Les réponses ont dû commencer peu avant 1905 avec Planck complété aussi par Einstein lui même, la Relativité, la physique quantique …, une révolution, enfin le E=mC2 qui n’était que théorie irréelle confirmé plus tard au niveau expérimental concret  : radioactivité Curie, Lise Meitner etc     
 
mes interrogations si possible dans message à suivre

Allergo
Allergo
il y a 3 jours
Reply to  Cachou

 
Vulgarisation de la théorie de la Relativité restreinte sous une forme sans concession ou son approche, c’est exigeant
 
Il me semble qu’il y a deux méthodes d’enseigner au niveau plus ou moins non vulgarisée, les règles changent elles?..
 
1 l’essai de présentation  avec un observateur, des trains, des horloges et une étude encore basée sur nos sens comme le faisait la physique classique.
Mais effort de concentration élevé exigé
Et en fait le manuscrit d’Einstein de 1905 en fait partie, mais il utilise quand même des maths reprenant Lorentz ou utilisant une « transformation » voisine de celle retenue, mais chose  révolutionnaire ses hypothèses de base ne font pas appel à un repère ni espace privilégié ni à un quelconque éther luminifère. 
  
2 Puis les cours basés presque intégralement sur des maths ou n’est maths modernes  transformation de Lorentz, espace temps de Minkovski, etc en fait intervenus historiquement plus tard, 1907…  basés sur le fait que cela faisait déjà, quelques années qu’on avait constaté expérimentalement que la vitesse de la lumière était une constante ( Mickelson..)
Retenu pour les cours du bac ??
 

La 2eme approche rompant avec nos sens, ne peut qu’être postérieure semblait imposée 
 
Chose étonnante certains cours comme celui excellent de R. Taillet  université Grenoble Savoie retournent aux sources, mais est ce une mode générale ou un cas isolé je n’en sais rien. La difficulté que cela entraîne pour l’enseignant paraît très élevée 

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 3 jours
Reply to  Allergo

Réponse 1 sur 3
Merci ami Allergo de tes encouragements qui me font très plaisir.
Merci aussi de tes remarques extrêmement pertinentes et approfondies.

Lorsque je te parlais d’une seule erreur, c’était sur la date de la relativité restreinte précisée par Einstein et datant de 1905, et non sur le titre de la colonne de gauche comme il semble que tu y fasses allusion.

La colonne de gauche est titrée par « Relativité Spéciale ». Ce titre est exact. Lorsque Einstein en 1905 à démontré que certains éléments observés ne pouvaient pas être expliqués par la mécanique classique de l’époque, la mécanique newtonienne, il a donc établi une théorie spéciale qui se différenciait de la newtonienne, laquelle est devenue restreinte. L’usage est désormais que si l’on parle quasi toujours de la théorie de la relativité restreinte, le terme de théorie de relativité spéciale lui est synonyme.

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 3 jours
Reply to  Cachou

Réponse 2 sur 3
Je t’avoue humblement que je n’ai pas bien saisi ta phrase : « Je regrette une remise en perspective trop restreinte, mais peut être un choix de Christine sur les articles à planifier et puis très gros travail« . Je ne sais pas si cela répond à ta question mais Christine me laisse une liberté totale et entière sur le choix des sujets, la façon dont je les traite, et la longueur des articles. Elle n’impose absolument aucune restriction. Cela répond-il à ton interrogation ??

Tu as raison quand tu dis que la fin du 19e (et je rajouterai le XXe siècle) ont eu des remises en question très importantes. Tu parles de l’éther qui était une espèce de fluide non matériel en suspension dans l’espace qui devait permettre la propagation de la lumière contrairement au vide, dans lequel on pensait que la lumière ne pouvait pas se déplacer. Cette notion sera légèrement développée dans mes futurs articles, car elle est depuis longtemps complètement abandonnée suite à des expériences qui ont prouvé sa non validité.

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 3 jours
Reply to  Cachou

Réponse 3 sur 3
Il y a aussi l’expansion de l’univers qui a remis en cause beaucoup de choses et qui fait encore l’objet de nombreuses théories. D’ailleurs, comme tu le sais, à ce sujet, le JWST qui devrait décoller le 18 décembre de Kourou (il vient tout juste d’arriver à Kourou par bateau et va être monté) va nous apprendre une somme inouïe d’éléments nouveaux et donc les scientifiques s’attendent à ce que certaines certitudes actuelles soient remises en cause. Je t’invite à relire (ou à lire) l’article de ton humble serviteur au sujet du JWST en cliquant ici.

J’espère, entre toutes les observations qu’il va nous transmettre, qu’il va peut-être nous aider à mieux comprendre la matière noire et l’énergie sombre, sujets qui m’intéressent particulièrement.

Tu as pleinement raison (c’est ton 2 de ton post) en disant que pour expliquer complètement et comprendre complètement la théorie de la relativité générale, il faut la comprendre sans, et aussi surtout, avec les mathématiques et la physique. Mais nous arriverons dans ce cas dans le domaine des grands professionnels dont je n’arrive même pas à la cheville. En comprendre le principe par des explications les plus simples possibles est déjà pas mal.

N’oublie pas qu’il va y avoir plusieurs articles successifs pour essayer de cerner la relativité générale dans la plus grande simplicité que l’on puisse faire.

Je me réjouis déjà d’avance de toutes les remarques et observations extrêmement pertinentes et passionnantes et t’en remercie.

PS : ne t’inquiète pas pour le sens de tes post, j’avais compris leurs ordres

jones
jones
il y a 3 jours

la theorie de la relativite a ete enoncee bien avant einstein ,par le genial mathematicien henri poincare,
,einstein n’est en fait qu’un genial plagiaire,,einstein n’a pas le dixieme d’intelligence de tesla qui n’est jamais mis en avant malgre ses geniales inventionsAujourd’hui, il faut se rendre à l’évidence, écrit M. Claude Allègre : Einstein n’a pas inventé la théorie de la relativité (restreinte). Le premier découvreur de cette théorie fut un Français : Henri Poincaré. La physique mondiale sait cela depuis que le Britannique Edmund Whittaker l’a dit, mais peu de scientifiques compétents ont voulu s’assurer de la véracité de ce fait. Personne n’osait s’interroger sur les mérites du génie absolu. La physique moderne avait sacralisé Einstein

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 3 jours
Reply to  jones

Ah, mon ami jones !!!

J’ai éclaté de rire en lisant ton post. D’abord dans la forme parce qu’il est dynamique et virulent (au bon sens du terme).

Mais, tu n’es pas gentil 😊😊 car tu me coupes l’herbe sous le pied. Bien sûr, bien sûr, bien sûr que ce n’est pas Einstein qui a trouvé la relativité restreinte ! Dans l’article ci-dessus je le dis car il ne s’agit là que d’une introduction. Je n’allais pas révéler un scoop colossal dès les premières lignes de l’introduction. Mais dans les développements des semaines à venir, tout sera précisé.

Il est évidemment largement prévu, car c’est quand même un scope énorme aux yeux du grand public, que je détaille qu’Einstein n’est pour rien dans la découverte de la théorie de la relativité restreinte. Contrairement à la relativité générale où il en est l’inventeur et mise au point intégralement.

A la fin des différents articles sur ce sujet, l’avant-dernier (puisque le dernier sera consacré à la vie d’Albert Einstein) sera consacré à l’explication de la formule E=MC2. Alors, puisqu’on y est, je cède juste cette information, que cette formule n’a absolument pas été trouvée par Albert Einstein.

C’est effectivement Henri Poincaré (cousin germain du Président de la République française Raymond Poincaré) qui a non seulement élaboré la théorie de la relativité restreinte et qui a établi cette formule qui n’a rien d’Albert Einstein comme le monde entier le croit. Cette formule a été établie par Henri Poincaré en 1900 dans un article intitulé : « La théorie de Lorentz et le principe de l’action et de la réaction » où il développe certains principes de déformation de l’espace-temps qu’il appelle donc relativité, et article dans lequel il élabore la formule E=MC2. Puis, en 1903, toutes ces notions et la formule apparaissent, et sont développées, dans la thèse peu médiatisée d’Olinto de Pretto, physicien italien (1857 – 1921).

Je vois qu’en écrivant ces articles, j’ai affaire à des connaisseurs ! 

Le sacristain
Le sacristain
il y a 1 jour
Reply to  Cachou

Cher Cachou, merci pour ton article. A propos de Nikola Tesla, penses-tu écrire un jour un article sur cet immense physicien et ses découvertes? En effet, contrairement aux pays anglo-saxons, ce génial inventeur est peu (ou pas assez) connu dans l’hexagone je trouve.

Frejusien
frejusien
il y a 3 jours

Tu as eu une idée géniale, j’espère que tu nous parleras des trous noirs et de la cinquième dimension qui servent souvent de toile de fond pour la SF.

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 3 jours
Reply to  frejusien

Les trous noirs, il est sûr qu’un jour ou l’autre je me ferai le plaisir d’en rédiger un article.
Quant à la cinquième dimension, je ne savais même pas qu’elle existait, puisqu’utilisée pour la science-fiction comme tu me l’apprends, et il y aura donc aucune chance pour que je ponde un article sur ce sujet !
Au plaisir, ami frejusien

Allergo
Allergo
il y a 3 jours

3E Message
Mes 2 premiers messages n’apparaissent pas dans l’ordre voulu ce qui peut rendre peu compréhensible, Cachou comprendra.
  
Je suis un peu déconcerté pour simplifier.
Y a-t-il eu dans l’enseignement les revirements évoqués ou supposés.

Comme à une longue époque maths modernes reines obligatoires Donc enseignement de type Minkovski, mais en fait possible qu’après 1905, manuscrit d’Einstein

Retour actuel aux sources comme avec R Taillet ou est ce une exception tolérée?

Enfin la relativité générale ne peut elle être développée qu’avec des maths plutôt ‘modernes’ et abstraites d’où abandon obligatoire de ce qui était accessible à nos sens.

Pb encore élargi avec physique quantique puis aussi le modèle standard ayant chacun leur formalisme

BobbyFR94
BobbyFR94
il y a 3 jours

Professeur, très bon article que cette introduction à la relativité de Albert EINSTEIN, mais dans le tableau de synthèse, tu as écrit « 1916 » pour l’annonce de celle restreinte, alors que la date est 1905 :-)))

J’avais lu, enfant, un livre expliquant la relativité restreinte, livre d’époque (en terme d’édition) … à l’âge de 11 ans…Je ne suis pas devenu un autre « Albert » pour autant (rires !!).

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 3 jours
Reply to  BobbyFR94

Merci, ami BobbyFR94 de l’intérêt que tu portes mes articles.
Concernant la petite erreur de date, elle a fait déjà l’objet d’un petit échange dans le présent forum. Pour aller lire le post ad hoc, Tu peux cliquer ici.

BobbyFR94
BobbyFR94
il y a 3 jours
Reply to  Cachou

Cachou, ce n’est pas bien grave, et cela indique, je parle de ceux qui l’auront noté, et signalé, qu’ils suivent :-))) et je suis, ahahah (sourires) …

Pour moi, signaler une erreur indique l’intérêt d’une personne pour un sujet donné, ce qui est positif… La critique pour la critique ou pire, pour déconsidérer la personne qui a commis une erreur, une inexactitude, montre l’imbécillité de celui qui le fait dans ce sens-là :-)))

Cachou
Éditeur
Cachou
il y a 2 jours
Reply to  BobbyFR94

Je suis bien évidemment tout à fait d’accord avec toi. De plus, lorsque l’on me signale une erreur dans un bon esprit, c’est pour moi grandir et en apprendre davantage. C’est donc tout bénef !

Lire Aussi