Rappel historique, les massacres d’El-Halia et de Aïn-Abid le 20 aout 1955

Enfants de El-Halia !

L’Association de Soutien à l’Armée française a publié en 2020 un rappel historique jamais évoqué, toujours occulté par nos politiques, les média… Pas politiquement correct, ce qui met en évidence le comportement terroriste sans la moindre humanité du FLN durant la guerre d’Algérie…
Par contre, que ne raconte-t-on pas à
satiété sur celui qui aurait été commis par la police française le 17 octobre 1961…

Algérie – 20 Août 1955. El-Halia, Un massacre méconnu.

El-Halia est attaqué entre 11 h 30 et midi le 20 août 1955.

 

C’est un petit village proche de Philippeville, sur le flanc du djebel El-Halia, à trois kilomètres environ de la mer. Là vivent 130 Européens et 2 000 musulmans. Les hommes travaillent à la mine de pyrite, les musulmans sont payés au même taux que les Européens, ils jouissent des mêmes avantages sociaux. Ils poussent la bonne intelligence jusqu’à assurer leurs camarades Degand, Palou, Gonzalès et Hundsbilcher qu’ils n’ont rien à craindre, que si des rebelles attaquaient El-Halia, « on se défendrait » au coude à coude.

A 11 h 30, le village est attaqué à ses deux extrémités par quatre bandes d’émeutiers, parfaitement encadrés, et qui opèrent avec un synchronisme remarquable. Ce sont, en majorité, des ouvriers ou d’anciens ouvriers de la mine et, la veille encore, certains sympathisaient avec leurs camarades européens…

Devant cette foule hurlante, qui brandit des armes de fortune, selon le témoignage de certains rescapés, les Français ont le sentiment qu’ils ne pourront échapper au carnage. Ceux qui les attaquent connaissent chaque maison, chaque famille, depuis des années et, sous chaque toit, le nombre d’habitants. A cette heure-là, ils le savent, les femmes sont chez elles à préparer le repas, les enfants dans leur chambre, car, dehors, c’est la fournaise et les hommes vont rentrer de leur travail. Les Européens qui traînent dans le village sont massacrés au passage.

Un premier camion rentrant de la carrière tombe dans une embuscade et son chauffeur est égorgé. Dans un second camion, qui apporte le courrier, trois ouvriers sont arrachés à leur siège et subissent le même sort. Les Français dont les maisons se trouvent aux deux extrémités du village, surpris par les émeutiers, sont pratiquement tous exterminés. Au centre d’EI- Halia, une dizaine d’Européens se retranchent, avec des armes, dans une seule maison et résistent à la horde. En tout, six familles sur cinquante survivront au massacre. Dans le village, quand la foule déferlera, excitée par les « you you » hystériques des femmes et les cris des meneurs appelant au djihad, la guerre sainte, certains ouvriers musulmans qui ne participaient pas au carnage regarderont d’abord sans mot dire et sans faire un geste.

Puis les cris, l’odeur du sang, de la poudre, les plaintes, les appels des insurgés finiront par les pousser au crime à leur tour. Alors, la tuerie se généralise. On fait sauter les portes avec des pains de cheddite volés à la mine. Les rebelles pénètrent dans chaque maison, cherchent leur « gibier » parmi leurs anciens camarades de travail, dévalisent et saccagent, traînent les Français au milieu de la rue et les massacrent dans une ambiance d’épouvantable et sanglante kermesse. Des familles entières sont exterminées : les Atzei, les Brandy, les Hundsbilcher, les Rodriguez. Outre les 30 morts il y aura 13 laissés pour morts et deux hommes, Armand Puscédu et Claude Serra, un adolescent de dix-neuf ans qu’on ne retrouvera jamais. Quand les premiers secours arrivent, El-Halia est une immense flaque de sang.

Le groupe de fellagha est commandé par Zighout Youcef. 123 des personnes qui l’habitent, de toutes religions, de tous sexes, de tout âge et de toutes opinions politiques sont massacrés de la façon la plus ignoble que l’on puisse imaginer. (71 européens, 52 musulmans, 120 disparus). Outre les égorgements des hommes (après ablation du sexe et vision du viol de leurs femmes et de leurs filles) et l’éventration des femmes, méthode habituelle, on note pour la première fois des personnes dépecées, vraisemblablement tant qu’elles étaient vivantes.

Ce massacre résulte des nouvelles consignes du FLN qui a échoué dans sa tentative de mobiliser massivement les Français musulmans d’Algérie contre la France, que ce soit par la propagande ou par la terreur. Il a également échoué dans sa tentative de créer une force militaire suffisante pour gagner des combats contre l’armée française, par manque de soutien extérieur susceptible de lui procurer des armes, aussi parce que les paras et autres troupes de choc, ramenées d’Indochine, implantent de nouvelles formes de guerre, avec des unités mobiles, et le début des opérations héliportées. Enfin de plus en plus nombreux sont les musulmans qui portent les armes françaises, d’abord protection des sections administratives spéciales nouvellement implantées, gendarmes des groupes mobiles de sécurité, puis progressivement et de plus en plus, auto défense des villages et troupes combattantes, les harkis.

 

Le FLN a alors décidé de faire régner la terreur, il renforce ses politiques d’attentat aveugles dans les villes, son extermination systématique des Européens, ses actions de sabotage de récolte, de routes, de réseau ferré, de lignes téléphoniques qui le conduiront à la victoire. Il vise aussi les nationalistes modérés type Ferhat Abbas, dont le neveu, qui gérait sa pharmacie est égorgé pour l’exemple. Abbas comprendra parfaitement qu’il n’est plus possible de tenter une troisième force et rejoindra le Caire.

 

El Halia aura une autre conséquence, le gouverneur général Soustelle, qui était venu en Algérie avec la volonté de trouver une solution politique, voyant le massacre, déçu de ses contacts, décide « qu’on ne discute pas avec des gens comme ça ». Lors de l’enterrement des victimes, les personnes présentes, menées par le maire, piétineront les gerbes et couronnes offertes par les autorités préfectorales et militaires et feront une conduite de Grenoble au sous préfet.

Soustelle écrira : « Les cadavres jonchaient encore les rues. Des terroristes arrêtés, hébétés, demeuraient accroupis sous la garde des soldats….Alignés sur les lits, dans des appartements dévastés, les morts, égorgés et mutilés (dont une fillette de quatre jours) offraient le spectacle de leurs plaies affreuses. Le sang avait giclé partout, maculant ces humbles intérieurs, les photos pendues aux murs, les meubles provinciaux, toutes les pauvres richesses de ces colons sans fortune. A l’hôpital de Constantine des femmes, des garçonnets, des fillettes de quelques années gémissaient dans leur fièvre et leurs cauchemars, des doigts sectionnés, la gorge à moitié tranchée. Et la gaieté claire du soleil d’août planant avec indifférence sur toutes ces horreurs les rendait encore plus cruelles « 

Le 20 août 1955,  « une date terrible, une date inoubliable » dira Yves Courrière dans son « Histoire de la guerre d’Algérie. »

« Pour la première fois des personnes dépecées, vraisemblablement tant qu’elles étaient vivantes. »

 

Et à Aïn-Abid…

Aïn-Abid, dans le département de Constantine, est attaqué à la même heure. Un seul groupe d’émeutiers s’infiltre par différents points du petit village, prenant d’assaut, simultanément, la gendarmerie, la poste, les coopératives de blé, l’immeuble des travaux publics et les maisons des Européens. Comme à El-Halia, jusqu’à 16 heures, c’est la tuerie, le pillage, la dévastation. Les centres sont isolés les uns des autres, les Français livrés aux couteaux. Mais, à Aïn-Abid, les civils sont mieux armés et ils se défendent avec un acharnement qui finit par tenir les rebelles en respect jusqu’à l’arrivée des renforts militaires, vers 16 heures. C’est à cette heure-là qu’on découvrira le massacre de la famille Mello.

Autre lien horrible.

Une question en suspend, FLN ou ALN, les avis divergent ?
La répression qui a suivi, vengeance serait plus juste, a été elle aussi atroce, ce fut un piège dans lequel tout le monde est tombé !

 532 total views,  1 views today

image_pdf

36 Commentaires

  1. Preparez-vous, si EZ est élu, la gauche et la droite lâcheront la bride aux banlieues.
    bonne chance à tous.

  2. Qui sont les fous qui les ont appelés, qui sont les fous qui les ont installés chez nous ?
    Qui sont les fous qui en veulent toujours plus ?

  3. Il ne faut pas généraliser certes mais si De Gaulle ne voulait pas rapatrier les Harkis ce n’était pas pour rien, certains Harkis se sont retournés contre nous à la fin du conflit, preuve que la fourberie était une triste réalité chez eux. Je note quand même une cruauté particulière, celle d’égorger les gosses et de s’acharner sur les parties génitales de leurs ennemis.

    • Cher Monsieur, il me semble que vous « retournez » le ‘sens de l’Histoire c’est-à-dire la problématique qui s’est posée à cette époque terrible : il est faux de dire que de Gaulle ne voulait pas « rapatrier » les harkis parce qu’il savait d’avance (ou pensait) qu’ils allaient se retourner contre nous.

      C’est l’inverse qui s’est produit : c’est parce que de Gaulle avait déjà, dans sa tête, « sacrifié » les harkis, que certains d’entre eux ont rallié le FLN, car ils savaient ce qu’ils risquaient de sa part

      En effet, à la fin, quand tout le monde avait compris que « l’Algérie française » était déjà morte et enterrée, certaines unités de harkis ont jugé plus prudent de retourner leur « treillis » pour rejoindre les fells, car ils n’étaient pas sûrs d’un « noble » comportement à leur égard de la part de l’Armée française.

      Et donc, par crainte, (on peut comprendre cela si on se met mentalement à leur place), de ne pas être protégés au final par l’Armée française et par conséquent d’être l’objet, à brève échéance, de représailles terribles de la part du FLN après le lâchage de de Gaulle (pour eux et leurs familles).

      Car, si certains officiers (notamment des capitaines) ont eu la noblesse et le courage de faire monter, de force, des harkis dans les bateaux qui ramenaient en métropole les pieds-noirs, et cela en pleine désobéissance aux ordres reçus « d’en-haut » , il faut savoir que des responsables, civils et militaires, ont laissé délibérément sur le quai (ou en pleine campagne) des harkas qui ne s’étaient pas ralliées aux fells et qui ont été par la suite ignoblement massacrées et « démembrées » par le FLN.

      J’ai connu un jeune gars français, à peu près de mon âge (grade : aspirant) à qui l’Armée avait confié de tenir un petit poste isolé avec une petite unité de harkis. Seul ! Soldats fidèles, …., jusqu’à cette nuit, où ils l’on tué, puis se sont rendus aux fells ! Pour eux et leurs proches, c’était le prix à payer.

      J’en ai pleuré, de rage et de honte.

      C’est ça la terrible réalité de la guerre !

  4. et eux ? ils demandent pardon ? alors que notre lopette ne cesse d’abaisser la France

  5. Vous souhaiter démontrer quoi ? Que le FLN lors de la lutte pour l’indépendance n’était qu’un ramassis d’égorgeurs ? Mais on le savait ! Et qu’aujourd’hui triomphant au pouvoir il n’a absolument rien su faire pour sortir ce pays de la mouise dans laquelle il l’avait plongé ? On le sait aussi. Mais que les incapables collabos corrompus qui nous dirigent nous se couchent devant pareils montres il semble que nous ne l’ayons pas encore appris puisqu’on continue de voter pour eux !!!

    • Voltaire écrivait : « La politique est le moyen pour les hommes sans principes de diriger les hommes sans mémoire « 

  6. Nous Vous remercions pour ce poignant et terrible hommage a des familles entieres decimees testees sans descendance ,aux personnes massacrees et « disparus. « . Tradition element ,notre famille de mefiait des « Chasseurs du dimanche » et « des prompts a la gachette  » mais ce droit ,acquis avec la Revolution Francaise , nous devons le reclamer pour toute Personne exercee, equilibree et preye a se soumettre a une re-evaluation reguliere de ses capacites et de son discernment.
    IL faut savoir changer son fusil d’epaule lorsque l ‘on a le devoir de defendre ses proches , Les citoyens honorables, le patrimoine, etant donnee la situation actuelle, helas.
    Que ces martyrs reposent en paix.

    • Tout le monde a oublié le massacre de 1945 à SETIF J’étais dans la rue à cette époque
      tous les français se faisaient égorgés c’était une horreur.
      Ilm’est impossible d’oublier ce genre de massacre. les français de france ne conaissent
      rien de tout cela. Et on nous demande d’accepter ces barbares en france il faut les virer
      de notre pays ou c’est eux qui nous mettrons dehors!!!!

  7. Et c’est devant ces ordures du fln que macron le fossoyeur va se prosterner !!!
    A vomir ….fln ASSASSINS !!!! Pourriture !!!
    Les FRANCAIS doivent vider les poubelles Française qui dégueulent de ces islamistes ….

  8. D’après des témoignages que j’ai recueillis à Constantine fin des années 70 dans le cadre d’une mission de « coopération » , c’est à Philippeville (aujourd’hui Skikda) qu’il y aurait eu le plus de massacres (plus de 130).

    Le FLN avait « enrôlé » de force (sous peine d’exécution en cas de refus) un grand nombre de musulmans locaux pour participer à ces massacres (de façon à créer un irrémédiable fossé entre les deux communautés et ainsi à durcir « sa » guerre », jusqu’au bout).

    De sorte que des familles européennes ont été tuées dans leur maison, par leurs propres employés, jusqu’alors fidèles et non agressifs. .

    A l’inverse, la pression de l’Armée a été terrible ! En ce temps quand on nous faisait la guerre on y répondait par une guerre adverse, contrairement à maintenant.

    Retombée ignoble, 52 ans après, avec Sarko-karcherator, qui n’a pas pu s’empêcher de faire du « pur Macron », en matière de repentance et d’autoflagellation, à l’occasion de son « discours de Constantine en décembre 2007.

    Extraits :  » …. beaucoup d’européens étaient venus en Algérie pour y travailler, sans l’intention d’asservir ou d’exploiter personne …. mais le système colonial était injuste par nature …. et ne pouvait être vécu autrement que comme une entreprise d’asservissement et d’exploitation » .

    C’est ça la droite d’aujourdhui : démission et trahison.

    • Sarko ! vas te torcher le c** ! C’est le LR qui se présente à nouveau aux présidentielles sans aucune honte de son histoire.
      Ils ont tous le c** sale.

  9. Merci pour cet article.

    Ce qui est effrayant, c’est que nous serons les prochaines victimes de ce genre de massacre.
    En fait, je dirais même que nous risquons de pires tortures encore…
    Après tout, on a bien vu le genre de pervers que la France est capable de créer…?
    Des victimes du Djihad en Syrie disent d’ailleurs la même choses : les pires (de Djihadistes), « ce sont les Français ».

    …Il y a bien une solution pour s’en sortir : si guerre – religieuse – il doit y avoir, alors nous devons devenir de PIRES MONSTRES que nos ennemis.
    Il faut que la peur change de camp, et… il nous faut arrêter de combattre nos ennemis en pensant que si nous faisons « comme eux », nous « tomberont à leur niveau » : ce n’est PAS le cas.
    (Imaginons qu’une victime d’un pédophile TUE son violeur… lui dira-t-on vraiment qu’en ayant commis tel crime, cette victime sera tombée « aussi bas » que son violeur?)

  10. Bonjour,

    Un grand merci pour cette sinistre évocation.

    Ce qui est ignoble, c’est que ces faits historiques ne sont pas connus parce que pas enseignés en France.

    A la place nous acceptons et subissons, depuis tant d’années, une répugnante victimisation des musulmans « français » présents sur notre sol.

    Il faut exiger une repentance de leurs chefs.

    • Tout ce qui dérange a été écarté de notre enseignement notamment l’histoire depuis sa réforme par le gouvernement de Mitterrand! D’ailleurs leur principale réforme l’on n’enseigne pas l’on éduque!donc plus de controles des niveaux pour les élèves et les professeurs !Le nivellement par le bas a été leurs consignes !Plus de controles nationaux des niveaux a l’entrée en sixième et plus d’examens pour les bourses 95% de bacheliers dont 75% ne savent ni lire ni écrire correctement leur propre langue et il vaut mieux ne pas parler du reste!Il ne faut pas choquer les Musulmans!

  11. Comme suite aux déclarations de Macron (colonisation = crimes contre l’humanité, repentance, etc), aucun représentant des partis politiques, à part louer De Gaulle qui est responsable de toutes les tueries en Algérie), n’a évoqué les crimes du FLN sur les Européens et sur les Harkis et aucun de ces leaders n’a suggéré directement à Macron de demander au président actuel algérien Addelmajid Tebboune de présenter ses excuses à la France pour tous les crimes du FLN. Au contraire Darmanin était allé en Algérie rendre hommage au FLN et personne n’en a parlé dans les médias télé et radios.
    Il y a eu la Toussaint Rouge en 1954, les massacres et les enlèvements du 5 juillet 1962 à Oran, les égorgements, etc. Macron a reconnu la responsabilité de la France dans la disparition de Maurice Audin membre du parti communiste algérien mais pourquoi n’a t il pas reconnu la responsabilité de la France dans le massacre des époux Monnerot en 1954, des instituteurs métropolitains qui avaient regagné l’Algérie pour enseigner dans le Bled. Pourquoi Benjamin Stora a-t-il fait preuve d’un esprit partisan en faveur des Algériens et pourquoi a-t-il autant exécré les Français d’Algérie ? https://www.lefigaro.fr/vox/histoire/5-juillet-1962-le-massacre-d-oran-oublie-de-centaines-d-europeens-d-algerie-20210705
    https://exode1962.fr/exode1962/periodes/disparus-historama.html
    https://www.lefigaro.fr/politique/en-algerie-darmanin-a-depose-une-gerbe-tricolore-aux-martyrs-du-fln-qui-suscite-l-indignation-du-rn-20201110

    • Macron a décidé de demander pardon aux harkis, pourquoi pas ?
      Mais a-t-il seulement pensé aux Français d’Algérie, tous massacrés après les accords d’Evian ?
      Ces Français, qui avait une origine très cosmopolite européenne, qui s’étaient parfaitement intégrés à la Nation française et qui développaient courageusement ce pays.

      • Il devrait demander le pardon en priorité aux Français pour les avoir obligé a se vacciner avec un vaccin qui n’est d’aucune efficacité et qui par contre a des effets indésirables dévastateurs chiffres officiels 26041 morts du vaccin et un million d’accidents graves en Europe pour un virus qui n’a occupé que 2% des lits d’hopitaux !Véran lui a touché 200000 euros mais tous les autres combien?
        Pour les Harkis la conduite de la France a été une honte! Car eux se sentaient Français!

  12. « Ceux qui les attaquent connaissent chaque maison, chaque famille, depuis des années et, sous chaque toit, le nombre d’habitants. »
    Règle élémentaire de survie toujours avoir chez soi l’arme minimale élémentaire pour se défendre : la machette (ou son équivalent : sabre, épée, katana, glaive, baïonnette… vous avez le choix, armes 100% légales).
    Le gag de Crocodile Dundee
    https://www.youtube.com/watch?v=xHPs9dqF2us
    ça ne fonctionne pas qu’au cinéma
    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/07/19/97001-20110719FILWWW00234-il-attrape-les-cambrioleurs-avec-un-katana.php

    • En Suisse si ils le demandent ils peuvent avoir le fusil sur la cheminée chez eux! mais c’est vrai l’on ne peut mettre un policier deriére tous les fichés S ,il faudrait multiplier leur nombre par cent et encore!Donc en réalité personne a l’heure actuelle n’est en sécurité en France et surtout les forces de l’ordre représentant la république! Les zones de non droit ont vocation a s’agrandir et prospérer tant que nous subirons l’invasion de tous ces Musulmans ,ce ne sont pas tous des assassins mais ce sont eux qui nous égorgent et nous tuent!

  13. Les hommes travaillent à la mine de pyrite, les musulmans sont payés au même taux que les Européens, ils jouissent des mêmes avantages sociaux. Ils poussent la bonne intelligence jusqu’à assurer leurs camarades Degand, Palou, Gonzalès et Hundsbilcher qu’ils n’ont rien à craindre, que si des rebelles attaquaient El-Halia, « on se défendrait » au coude à coude.
    Avertissement au français qui ont de gentils voisins arabe

    • Quand une discussion s’ouvre autour de moi au sujet des arabes et que j’avertis de leur fourberie, il m’est systématiquement répondu, je cite:  » ouaaaais, mais ils ne sont pas tous comme cela » ! Du même acabit que  » pas d’amalgame ».
      Mon dieu mais qu’est-ce qu’ils peuvent être cons, me dis-je alors ! Et de poursuivre ma pensée, j’espère qu’ils n’auront pas à faire le douleureux et terrible constat inverse, un jour.
      Pour nous français, l’on désapprouve la fourberie car l’on considère ce comportement comme déloyal, malhonnête en raison de la camaraderie, amitié, générosité, égalité que l’on accorde à autrui.
      La plupart des arabes s’en foutent de cela car ce qui compte est l’islam et verront toujours les non-musulmans comme des ennemis à éliminer. Ils tueront pour démontrer qu’ils sont de bons musulmans
      D’où, adage pied-noir:  » méfie-toi de ton ami arabe car un jour, il te plantera le couteau dans le dos »!

      Et pour conforter ce que j’avance pour avoir vécu parmi eux, des réalisateurs de films traitant de cet épisode très tragique que fut la guerre d’Algérie, incluent dans leurs films cet aspect de la fourberie arabe que nous voyons comme telle de notre point de vue mais du leurs, ce n’est que tactique de djihad. ruse en est une pour démontrer leur fidélité à l’islam.

      Pour exemple, je cite ces deux films à voir:
      ennemi intime et loin des hommes. Deux très bons films dont il faut être attentif aux propos tenus. Cette attitude de fourberie y est démontrée.

      • Attention ! D’une part vous confondez Arabes et musulmans, et d’autre part vous faites une généralisation considérée comme abusive et donnant lieu à procès. J’ai donc ajouté « la plupart » pour édulcorer un peu. La liberté d’expression n’existe plus, soyez prudent, les procès coûtent chers à Christine (responsable du site et de ce qui est publié) et aux imprudents condamnés en même temps que Christine.

        • Désolé ! Je m’en abstiendrai à l’avenir par respect à votre site et les nommerai autrement s’il y a lieu pour moi, de m’exprimer.

          Ces sujets m’emportent car trop vivaces malgré le temps passé.
          Ma famille ayant connu un fait particulièrement horrible de sadisme ( jeune frère de ma mère enlevé et revenu plus tard dans un sac en jute, coupé en morceaux, déposé devant le seuil de la maison, il m’est alors difficile d’être insensible avec ce qu’il s’est produit en France ( Charlie, Kasher, Bataclan, Paty et tant d’autres faits classés en faits divers) pour m’inquiéter de ce qui nous menace.

        • TOUS les arabes qui naissent où qu’ils soient sont OBLIGATOIREMENT des musulmans à la seconde où ils poussent leur premier cri ! C’est pas comme nous, vous n’appartenez à aucune religion à la naissance, libre ensuite à vos parents de vous consacrer à leur propre religion…ou pas. Par contre, tous les musulmans ne sont pas arabes, c’est le cas des noirs ou des blancs entre autres qui adoptent cette religion par la suite.
          Quant à la généralisation, on vous voit que vous n’y connaissez rien et je vous plains car un jour vous comprendrez un peu tard votre ignorance sur le sujet…

          • Vous êtes bien sûr de vous … Vous n’avez jamais entendu parler des arabes chrétiens du Moyen-Orient ?? Ils sont nombreux et souvent persécutés. Historiquement, le christianisme a fait des adeptes au MO bien avant l’existence de l’islam.
            Quant à la fourberie, ou tromperie, elle est contenue et recommandée dans les textes de l’islam où tout est absolument immoral. .

          • En Afrique du nord, les Français avaient l’habitude d’appeler les autres habitants musulmans, des arabes.
            Indépendamment du fait qu’il pouvait y avoir également des berbères, ou des kabyles, pas du tout arabes, mais islamisés et englobés dans le vocable général « arabe« .
            D’ailleurs kabyles et arabes ne s’entendaient guère.

          • Oui, ce n’est pas simple. J’ai travaillé à Rabat en 1963 – 1972 et fréquenté bien des pieds noirs, en particulier mes voisins (qui parlaient l’arabe dialectal marocain). Les crimes effroyables accomplis par des soutiens au FLN (Meknès) étaient dans les mémoires.
            Souvent, arabes et berbères (ou autres ethnies) ne se fréquentaient guère et même se méprisaient allègrement.

          • Normal les arabes avaient envahi leur pays et ils avaient été obligé d’aller vivre dans les montagnes!

      • il faut être pourri pour les couper aux français et les placer dans leur bouche ; et leur pute qui se fourraient des lames de rasoir dans le fion ; pensez au résultats.

    • Ce n’est hélas que la triste vérité ,car c’est le coran qui guide leurs pas et il est supérieur a nos lois car c’est la volonté d’allah! Alors ils attendent d’étre juste assez nombreux et lorsqu’ils auront envahi toutes les strates de notre société en profitant de nos lois permissives nous n’aurons plus de choix disparaitre ou mourir au combat!mr le Président Boumédienne l’avait dit nous gagnerons la guerre avec le ventre de nos femmes!Le roi du Maroc l’adit aussi si vous comptez qu’un jour un musulman sera assimilé et Français vous vous leurrez!

  14. Les pseudos morts algériens de 1961, une légende. Un mort, un Français ! Il y a bien eu deux morts d’Algériens, exécutés par le FLN! Ils sont beaux, les pseudos-resistants, des lâches et des criminels! Et pire, les Français porteurs de valises FLN, Sartre et compagnie ! Des collabos, qu’on aurait dû fusiller!

    • dans ces années la il y avait encore des écrevisses dans la Seine ; ça les a nourrit de bouffer de la racaille.

  15. Force est de constater que l’on ne mélange pas heureusement durablement le différend  idéologiquement, surtout s’il est numériquement grandissant et majoritairement haineux de surcroît.

Les commentaires sont fermés.