Hallucinant : nous sommes aujourd’hui les personnages du roman de Bat Yeor, « Elie »

Bibliographie Dhimmitude Histoire Littérature Patrimoine culturel Publié le 18 novembre 2021 - par - 1 commentaire

Ce livre est époustouflant et, cerise sur le gâteau, merveilleusement bien écrit. Du Bat Ye’Or des grands jours…

Tout le monde connaît l’essayiste, l’historienne Bat Ye’Or, celle qui nous a fait découvrir Eurabia et comprendre l’importance de la dhimmitude en pays musulman. Nous la découvrons ici dans un rôle d’écrivain de roman historique.

 

Elle avait, il y a deux ans, écrit un roman que l’on peut qualifier d’autobiographique, « Le dernier khamsin », qui évoquait l’expulsion des Juifs d’Egypte en 1956 par Nasser, Juifs dont elle et sa famille faisaient partie. Elle avait 23 ans, elle s’est retrouvée en Angleterre… Après la triste vie de dhimmie, (Bat Ye’or : la fille du Nil)  en pays musulman elle allait goûter à la vie d’apatride libre en territoire non musulman…

Et passer sa vie à témoigner, chercher, vérifier, comprendre, savoir… et transmettre.

Grâce à elle et notamment grâce à ses romans historiques, parce que nous nous identifions aux personnages,  nous comprenons tellement mieux l’histoire du siècle qui a précédé ces expulsions mais aussi les enjeux du retour des Juifs en terre promise, le « problème » palestinien... Et on comprend au travers des personnages de ses romans que nous suivons eux et leurs descendants pendant près d’un siècle, à quel point les grandes nations européennes, France, Angleterre, Allemagne… surtout et les guerres ont contribué à faire du Moyen Orient la poudrière actuelle.

 

Ensuite, elle a écrit le premier tome de la saga en 3 ouvrages dont Elie est le second, Moïse. Al-Kahira, 1818-1882, l‘histoire commence au Caire (Al-Kahira) et se terminera au Caire… avec l’expulsion des Juifs

Avec Elie, nous entrons dans la famille juive d’Elie, assez fortunée…  Toute la famille vit dans un domaine du Caire, où l’on vit bien, au milieu des figuiers et des senteurs enivrantes du jardin.

Mais Elie ne peut pas se contenter de cette vie, il regarde avec consternation son père se glorifier de pouvoir parler au sultan Kemal Pacha, qui gère l’Egypte, protectorat britannique,  à partir de 1914, mettant fin à 4 siècles de domination ottomane sur l’Egypte.

Elie, lui, voit les manoeuvres des grandes puissances avant même le début de la première guerre mondiale pour donner un maximum de pouvoir aux Arabes, aux dépens des Juifs, et des chrétiens, exhortant notamment les chrétiens du monde arabe à marcher main dans la main avec les musulmans, à parler arabe, à devenir des Arabes chrétiens… et à s’unir contre les Juifs. Aucun pays européen et  encore moins la Turquie ne veut d’un territoire juif, ils envoient tous sur ce qui sera appelé « la Palestine  » des musulmans, renégats, chassés par la faim ou la police… histoire d’occuper le terrain et de rendre impossible aux juifs le retour à « la terre promise ».

Elie comprend ce qui est en train de se passer et trouvera son aboutissement avec Hitler. Il milite pour que les Juifs chassés d’Europe comme du Moyen Orient aient une terre où s’établir. Il s’oppose violemment à son père qui lui en veut de mettre en danger ses petites satisfactions d’ego… Et Sarah, la femme d’Elie, qui ne rêve que de danses, de salons, de sorties, de belles robes, se ronge d’ennui, en voulant chaque jour davantage à Elie pour son engagement politique qui l’amène à voyager, demandant partout de l’aide et de l’argent pour aider les juifs des provinces arabes qui crèvent de faim et de persécutions à venir s’installer malgré l’interdiction des Turcs soutenus par l’Allemagne en « Palestine »… Pendant ce temps, les massacres des Arméniens, raïas (dhimmis) de l’Empire Ottoman qui avaient osé se révolter contre ce statut atroce font rage…

Bref, un beau livre d’histoire à offrir pour Noël !

Et un livre qui permet de comprendre en quoi et pourquoi les différents peuples ont été et sont les marionnettes des grandes puissances depuis des siècles, grandes puissances qui n’hésitent pas à sacrifier chrétiens et juifs sur l’autel de la puissance, du pétrole et… de la mondialisation.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Argo
Argo
il y a 10 jours

Les FDS vont connaître la grande tribulation le jour où ils ne seront plus majoritaires dans leurs pays. Famines, assassinats, pillages, diaspora vont être le lot quotidien de nos descendants si nous ne mettons pas un terme à cette folie destructrice. Moutons électeurs et abstentionnistes, vous porterez une terrible responsabilité devant l’Histoire si vous reconduisez le même dans ses fonctions. 2022, date capitale et terminale!

Lire Aussi