Pas de traitement contre le Covid pour nous, mais il y en a pour les animaux de compagnie, cherchez l’erreur

Vaccin covid pour vos animaux de compagnie : les vétos sont contre, pas assez de recul !

Ah ! Ah ! Ah !

Et aussi, dans la foulée : vous avez le Covid ? Prenez du Doliprane ! Votre chat a le Covid ? Amenez-le d’urgence chez le véto, un traitement l’attend !!!! 

Faut-il en rire ou en pleurer ? En ces temps où les écolos dingos sont rois, écolos dingos qui dégueulent chaque jour davantage leur haine de l’homme, surtout de l’homme blanc, on voit la société tout entière frémir à l’idée que pauvre Médor et pauvre Minette attrapent le Covid ! Non pas tant que ces braves bestioles pussent contaminer leurs maîtres, les nouveaux « scientifiques » qui conseillent Macron prétendent qu’il y a peu de risque, seuls les visons seraient contaminants. S’ils le disent…

Quel est le problème alors ? Ben que nos animaux de compagnie pussent être malades du Covid -l’histoire ne dit pas s’ils font des formes graves- mais on ne sait jamais on n’est jamais assez prévoyant avec ces petites choses.

Je peux parfaitement concevoir que quiconque est attaché à son animal de compagnie n’ait pas envie de le voir souffrir ni de le perdre, je ne fustige donc pas ici le dit maître, je dénonce juste le discours que l’on lit dans la presse… et aussi le fait qu’ils sont en train de préparer un vaccin !!!! pour les animaux qui sont pourtant peu exposés et peu sensibles ! Il n’y a pas de petit profit, que dis-je la cible est énorme et si tous les chats et chiens sont vaccinés contre le Covid, les actionnaires de Big Pharma vont encore entrer en orgasme perpétuel pendant quelques années !

Les extraits de l’article ci-dessous datent de juin dernier, c’est pourquoi il évoquait la « fin de la crise sanitaire », on rira jaune rétrospectivement en se souvenant que, à peine un mois plus tard, vaccination obligatoire des soignants, Pass Sanitaire et compagnie étaient votés !

Revenons à nos amies les bêtes : le chien serait à l’abri des contaminations mais pourrait être positif suite à l’éternuement de son maître positif… par contre le chat, suite à des statistiques très poussées (3 chats contaminés en France) mais pas scientifiques pour deux sous, pas de double aveugle… lui pourrait peut-être souffrir de pneumonie grave en cas de contamination par le Covid ! Ciel !

Je ricane, je l’avoue.. mais surtout je l’ai mauvaise, car je compare le traitement fait aux hommes, encore aujourd’hui : vous êtes positif, vous avez des symptômes ? Restez chez vous, prenez du Doliprane. Pour vous il n’y a pas de traitement, il y a même interdiction du traitement…

Par contre, si Médor éternue, alors là il y a le feu au lac, il faut filer chez le vétérinaire qui, lui a le droit de lui donner antibiotiques, ivermectine ou son équivalent vétérinaire…

 

Alors que la fin de la crise sanitaire se profile peu à peu pour les Français, une nouvelle inquiétude vient frapper nos amis les plus fragiles. Chiens, chats, lapins… Seraient-ils également vulnérables face au Covid-19 ? Un questionnement sans précédent qui interpelle les scientifiques. Les animaux de compagnie doivent-ils être vaccinés ? Faut-il craindre une épidémie animale ? […]

[…] la France vient à son tour d’identifier son premier cas de contamination au coronavirus chez un chat. Un constat qui ricoche avec celui posé par d’autres pays comme les Etats-Unis ou les Pays-Bas. Désormais, le doute plane. Faut-il s’inquiéter de la Covid-19 chez les animaux de compagnie ?

[…]

Mais alors, l’identification de chats et chiens contaminés à la Covid-19 va-t-elle poser soucis ? Pas si l’on en croit le Dr Isabelle Papadopulo, vétérinaire à Villefontaine. Contrairement aux visons, « nous n’avons pas la preuve que les chiens, chats ou autres animaux de compagnie contaminent à leur tour l’être humain. Il semblerait que seul ce dernier puisse transmettre le virus ». Une nouvelle rassurante pour les pouvoirs publics mais qui questionne la santé animale en ces temps de pandémie. Retour sur l’impact de la Covid-19 sur les animaux de compagnie au côté d’Isabelle Papadopulo, vétérinaire à la clinique AniCura Armonia.

[…]

Après deux nouveaux cas de chats positifs à la Covid-19 en France, le virus ne cesse de faire parler de lui. D’un impact relatif aux cas graves détectés, doit-on s’inquiéter ? « Il y a en effet des raisons de s’inquiéter après ces cas de chats contaminés et souffrant de symptômes. D’autant plus quand l’on sait que des cas de pneumonies graves ont été identifiés sur des chats infectés par la Covid-19 », explique le Dr Papadopulo. Pour autant, « tous ne doivent pas s’alarmer : les chiens semblent eux ne posséder aucun symptôme. Il ne s’agit peut-être dans leur cas que d’une simple détection du virus suite à des éternuements de leurs maitres et non une vraie contamination »

[…]si plusieurs animaux ont été testés positifs, nombre d’entre eux ne présentait aucun symptôme ou que très peu. « L’infection par le SARS-CoV-2 a été observée chez des animaux contaminés par leur propriétaire. Il s’agissait de cas sporadiques, soit asymptomatiques, soit révélés par des signes cliniques mineurs (difficultés respiratoires avec toux, diarrhée, vomissements …) bien contrôlés par le traitement »( NDA comme ça, bien contrôlés par le traitement ? Nous on n’a pas de traitement, ou plutôt les médecins se voient interdits de nous traiter, de nous soigner, par contre pour les animaux, pas de souci !!!), rappelle l’Académie Vétérinaire de France. Si les échantillons positifs démontrent la contamination, ils « ne préjugent pas de leur infection ni de leur infectiosité ».

Une affirmation à nuancer depuis l’apparition de cas graves mais rares de myocardite (problème cardiaque) chez des chats infectés. (Tiens eux aussi souffrent de myocardites et c’est gênant mais nos vaccinés qui depuis la piques funeste souffrent de myocardite, eux, on s’en tape le coquillart !!!)

https://www.ra-sante.com/covid-19-faut-il-vacciner-les-animaux-de-compagnie.html

 

Alors, devant les risques ENORMES courus par les chats et autres lapins ou furets… le premier vaccin pour animaux vient de sortir, en Russie :

Face aux constats rares mais présents d’aggravation de la santé de chats infectés à la Covid-19, la vaccination animale fait désormais l’objet de questionnements. À cet effet, la Russie annonce avoir développé le premier vaccin contre la Covid-19 à destination des animaux. Prénommé Carnivac-Cov, sa production de masse est prévue dès le mois d’avril 2021. Objectif ? Vacciner les animaux domestiques carnivores (chiens, chats…) dès que possible. Et ce, avec un taux d’efficacité déclaré de 100%. De quoi inciter à la vaccination.

Vous voulez rire ? Jaune à nouveau, désolée…

Pourtant, si certains animaux semblent davantage sensibles à la Covid-19, l’incertitude reste de mise. Faut-il vouloir vacciner son animal de compagnie ? « Je ne suis pas prête à recommander le vaccin », témoigne le Dr Papadopulo. « Les précautions d’isolement, de mise à l’écart suffisent face à la faible prévalence de cas graves. Si les animaux risquaient de contaminer l’Homme, mon avis serait différent, mais ce n’est à l’heure actuelle pas le cas. Je ne recommande donc pas la vaccination, d’autant plus avec le peu de recul sur l’efficacité du vaccin développé ».

Grandiose, méfions-nous de ce vaccin récent pour nos animaux de compagnie mais faisons vacciner nos propres gosses avec ces saloperies pour lesquels on na pas plus de recul. 

Je ne sais pas vous mais j’ai parfois des envies de meurtre…  ou l’envie de partir vivre dans une station orbitale quelque part dans l’espace ! 

 

 234 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. heeeeeeeeeu quand je vois mon jeune voisin, la trentaine, promener en laisse son … lapin, je me dis c’est mort …

  2. Mon chat est nourri de jambon.
    Il est en pleine forme et prie sur
    son tapis pour… trouver une copine!!!

  3. Il faut mettre tous ces élus idiots en orbite et garder notre Christine Tasin sur notre terre.

  4. Mes deux chats, Réglisse et Mystère, suivis par leur véto, sont mieux soignés que leur maître. Parfois je me dis que je devrais consulter le vétérinaire au lieu du diafoirus qui me sert de médecin. Surtout qu’il me bassine avec son vaccin.

  5. .Cela fait plus de quarante ans que les valeurs se sont petit à petit inversées dans tous les domaines sans que l’on prenne vraiment conscience de l’ampleur du phénomène.

    • 👍 tout à fait d’accord. On est vraiment devenus très cons. Et les pourritures qui nous dirigent en profitent à fond. Ah oui, c’est nous qui les avons élues …

Les commentaires sont fermés.