Pour Mélenchon, les juifs préfèrent rester entre eux : est-ce faux ?


 306 total views,  2 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. c est un peu vrai mais je les comprends, j’ai habité près de sarcelles et j’ai eu comme voisins pas mal de juifs, bon ils ont leurs rites leur religion à partir du moment où ils respectaient la mienne de religion catholique je n’en avais rien à faire, mais certains juifs sont comme les musulmans assez sectaires et intolérants vis à vis des autres cultes, je me souviens d’une amie en 1970 qui fréquentait un juif, je l’ai prévenue si tu te maries avec lui ta religion catho tu peux lui dire adieu, quand à vos futurs enfants ne te fais aucune illusion ils seront élevés dans la religion juive et tu auras toute la family contre toi , bref tu ne seras plus libre, de plus il faudra que tu renies ta religion pour te convertir à la religion juive …… après avoir bien réfléchi, et discuté avec son « fiancé », elle a rompu et a fini par se marier avec un bon catho de chez nous à l’église, aucun regret de sa part.

    • Chez les juifs, c’est comme chez les cathos, certains ont l’esprit ouvert et tolérant tandis que d’autres sont sectaires et persuadés posséder une vérité imposable à tous. Cela dépend des conditionnements et des influences subies ailleurs.

  2. Pierre Cassen a décidé de traiter le sujet sur le plan de la liberté d’expression, sur ce point il a raison et je le rejoins totalement
    Cela étant, pour ma part j’ajouterai que si les Juifs, dont je fais partie, perpétuent leur tradition depuis plus de 3 000 ans c’est ce qui leur a permis de continuer à exister malgré l’éclatement en diaspora. Cela leur a également permis de refaire « peuple » lors de la création de l’état d’Israël, pays des Juifs.
    Et en ce sens il est donc légitime que les Français, s’il veulent continuer à former un peuple, ont le droit et le devoir de vouloir garder leur histoire et leurs traditions en refusant une immigration massive venant d’autres civilisations
    @L. Fidès
    Dire que les Juifs sont « massivement progressiste » est totalement faux : les Juifs sont massivement de droite depuis 20 ans, patriotes où qu’ils se trouvent, et plutôt conservateurs que progressistes. Ils ont massivement voté Sarkozy
    Vous ne faites références qu’aux intellectuels juifs de gauche, les plus voyants jusque là
    Mais depuis quelques années, les intellectuels juifs de droite occupent les débats : Zemmour, Goldnadel, Elisabeth Levy, Finkelkraut, etc…

    • Je précise mon propos. Il y a plusieurs niveaux de progressisme et plusieurs catégories sociologiques à considérer également. 1) On peut prendre « progressiste » en un sens large, comme consentement au progrès dans l’histoire. Les juifs de la diaspora mais aussi les juifs israéliens ont su concilier cette philosophie de l’histoire avec leurs traditions. Par exemple je note qu’Israël n’est pas un Etat théocratique, mais une démocratie ouverte. 2) On peut prendre « progressiste », ensuite, au sens de « progressiste de gauche ». Vous faites allusion au vote des juifs français ces vingt dernières années, mais n’oublions pas le Front populaire, les juifs mitterrandiens, les fondateurs de SOS-racisme. Si Mélenchon avait raison, si être juif (par sa religion) impliquait d’être conservateur (politiquement), ce phénomène historique serait totalement inexplicable. (Quant au vote Sarkozy, vous le placez du côté conservateur mais il y aurait beaucoup à dire). 3) Oui, le progressisme des intellectuels juifs est plus visible que le conservatisme des autres juifs et ceci ne doit pas être masqué par cela, je vous l’accorde. Mais les intellectuels juifs dan l’histoire montrent à quel point le judaïsme a toujours été compatible avec « la société ouverte ». Je vous rappelle que ce terme a été employé dabord par Bergson (juif) puis par Popper (juif également). Enfin, vous comprendrez que je ne nie pas le moins du monde l’existence de cette belle réaction des Goldnadel, Lévy, Zemmour etc. mais je répondais à la question posée par Mélenchon, qui établit une équation factice entre religion juive et conservatisme politique. Je ne prétendais pas traiter le sujet: « les juifs et la politique » en lui-même. Merci en tout cas pour votre commentaire.

  3. Est-ce que tous les anti-FRANCAIS (hidalgo/la dingo, roussel/le coco, mélenchon:le méluch) ont suivi la même formation intensive anti-zemmour ?
    Il fallait voir sur CNEWS l’hidalgo, le coco pour passer un bon moment; chacun face à 4 journalistes ou 3 journalistes qui ne pouvaient leur poser des questions mais devaient subir leurs baratins sans intérêt !!!
    Les 3 zozos face à E.ZEMMOUR ne feraient pas le poids culturel tellement leurs conneries sont débordantes !!!
    E.ZEMMOUR Président !!!

  4. Pauvre mélanchon, cette connerie là il aurait pu l’éviter, mais non, fidèle à lui même et à sa déviance perverse il persiste et, chaque fois qu’une énormité passe à son niveau intellectuel alors, comme par réflexe, il l’attrape.
    Ce qui caractérise cette excroissance de la débilité humaine est que s’il restait seul sur terre il s’insulterait, porterait plainte contre lui même, se clouerait au pilorie et déverserait toute la haine contenue en lui contre lui.
    En fait, si la bêtise se vendait, avec le stock qu’il a, il serait la première fortune du monde!
    Il n’a pas compris que les gens se rassemblent par affinité cela les rassure dans leur vie, c’est bien normal de souhaiter parler avec des gens similaires à soi même. Cela ne fait pas avancer les choses, mais est-ce aussi important que cela?
    La merluche c’est le roi des cons par excellence et comme tout roi il a son fou, sa tête chaude avec ses poils de balai à chiotte, la vivacité d’esprit du type qui vient d’arriver là ou il n’a rien à faire, ses yeux ouvrant sur un vide sidéral desquels on n’ose s’approcher de crainte de choir dans un abime sans fond. Bref, il respire l’intelligence à s’en étouffer.
    Peut-être, si on à de la chance, il remplacera un jour la méluche. Allez savoir… Il a le niveau.
    Ouvrier et paysans.
    Wallace

  5. C’est normal, pauvre merluchon, il est complètement con, fou et dégénéré. Qu’il retourne à Tanger au Maroc sont pays d’origine faire sa prière le cul en l’air et surtout qu’il y reste.

    • Tout à fait !
      et surtout comme toutes les minorités !!
      juifs , corses , français d’origine italienne ou espagnole… etc ….

  6. Tres bien parle Il est un fait que ne peut pas dire ce qu on veux sur certain groupe d humains Mais sur d autre tout est permi .Alors qu ils aillent ce faire voir On dis ce que l on veux Quand a melanchon Et bien d en parler c est lui faire trop d honneur

  7. c’est lindividualisme forcenè qui mine la race blanche occidentale,,
    alors que la solidarite de groupe est indispensable pour sa survie,,,
    c’est le « apres moi ,la findu monde  » qui prevaut au sein de la communaute blanche qui en fait est une communaute eclatee,,la societe blanche se disperse en de ultiples minorites  data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAIAAAAAAAP///yH5BAEAAAAALAAAAAABAAEAAAIBRAA7 olitiques ,sexuelles associatives dont le denominateur commun est la satisfaction egoiste de l’individu au detriment du groupe racial et de sa survie
    les ennemis des blancs,juifs en tete, l’ont compris ,et toute association de blancs basee sur la solidarite raciale est impitoyablement combattue,,,darmarin est donc dans son role puisque apres disous l’association  » les identitaires » ,il veut fermer l’etablissement alvarium qui est un rendez vous de jeunes blancs

  8. Je suis d’accord avec les deux volets de l’analyse de Pierre. D’une part, il n’y a rien d’anormal à évoquer les us et coutumes de la communauté juive. La question de l’endogamie/ exogamie est abordée par de nombreux sociologues. Les internautes peuvent voir encore sur le net un article de Luc Rosenzweig paru dans « Le monde » en 1980, qui fait état d’un sondage Sofres sur ce sujet. On ne voit pas en quoi ce serait un sujet tabou.Si même ce type de sujet devient tabou, il y a de quoi s’inquiéter. D’autre part, il est incroyable que pour discréditer son adversaire auprès d’une partie notable de sa clientèle électorale, Mélenchon se sent tenu de démontrer que Zemmour n’est pas antisémite; comprenons que pour cet électorat, le qualificatif d' »antisémite » n’est pas du tout négatif! Faut-il que le pays soit gravement atteint par l’islamisation pour qu’un acteur politique important en vienne à adopter une telle stratégie rhétorique (digne de Soral et de ses émules). J’ajouterai, pour ma part, que Mélenchon fait un bien mauvaise analyse du cas des juifs. Il y a plusieurs courants au sein du judaïsme, et le courant traditionaliste a toujours été fort, mais cela n’a jamais empêché les juifs de s’engager massivement dans une philosophie progressiste et universaliste et de prôner par exemple la mondialisation. Car même parmi les orthodoxes, une différence est faite entre l’affiliation religieuse-communautaire et l’intégration nationale, et politiquement ils se sentent libres d’être progressistes-universalistes. Cette séparation leur paraît évidente en régime de diaspora et l’on comprend leur logique. Je pense donc que l’analyse de Mélenchon, certes très brève puisqu’il répondait à une question, est fausse. Mais son but n’était pas de dire le vrai.

Les commentaires sont fermés.