Désinformation : "Le Point" sur la plus haute marche du podium


https://www.lepoint.fr/politique/nantes-affrontements-violents-entre-pro-et-anti-zemmour-30-10-2021-2449936_20.php
Ci-dessus le titre de ce torchon qui déshonore les journalistes (si toutefois il subsistait encore quelque honneur dans cette profession).
À la lecture du titre, on comprend implicitement que des actes violents seraient survenus entre les partisans de Zemmour et ses opposants.
Bien sûr, l’idée sous-jacente est de faire accroire que le « polémiste d’extrême-droite » avec son « discours de haine » est évidemment responsable de toutes ces violences.
Voici comment on travestit la vérité.
Lorsqu’on lit complètement l’article ou que l’on regarde les images des reportages, on se rend compte que la réalité est toute autre.
Les FAITS sont :
♦ Zemmour et son public sont pacifiquement installés dans une salle.
♦ Des agitateurs gauchistes manifestant à l’extérieur cherchent la bagarre en investissant les lieux : ils ont même « réussi à entrer dans l’enceinte du Zénith, à bloquer une porte du site et à forcer les grilles ».
♦La police a fait son boulot en réussissant à les en empêcher.
♦Pour se venger, les gauchistes ont alors cherché à casser du flic :
« Plusieurs assauts contre les forces de l’ordre » ont eu lieu, selon la préfecture qui a évoqué la « dégradation d’un véhicule de police », et « une tentative de jet de bouteille sur un autre ». Une membre « des forces de l’ordre a été blessée lors d’un franchissement », a précisé la préfecture »
Voici donc la vérité.
 

Vérité totalement travestie par le Point qui se serait honoré à titrer plutôt :

« NANTES : une horde de gauchistes ultra-violents cherche à perturber une réunion pacifique d’Éric Zemmour venu dédicacer son livre »

Mais que peut-on attendre d’autre de la part du Point dont l’actionnaire François Pinault est un grand suce-boules de Macron ?
Reprenons ses déclarations :
François Pinault déclare sa « grande admiration pour Emmanuel Macron ! (JDD du 24 juin 2018)
Puis dans le genre astiqueur de pompes, Pinault ne lésine pas sur la quantité de cirage :
« Chacun sait que j’ai la plus grande admiration pour l’action conduite par le président depuis son arrivée à la tête de l’Etat et il sait, mieux que quiconque, que le redressement du pays ne peut se faire sans avoir à cœur la situation des plus démunis », poursuit-il dans sa déclaration au JDD. »
Deux conclusions à ce lamentable épisode :
• Même si on s’y attendait, il devient de plus en plus criant que toute la presse bien-pensante va se mettre au service de Macron. Mensonges, désinformation, propagande seront la ligne éditoriale pour les six prochains mois. Il conviendra de parcourir vos hebdomadaires en branchant le décodeur. Ou tout simplement de les parcourir d’un anus distrait : ils ne méritent guère mieux.
Je vais vous donner un indice permettant de savoir à coup sûr si le journal que vous lisez a un minimum d’objectivité. S’il qualifie Zemmour et sa pensée « d’extrême-droite », vous pouvez être sûr que les informations délivrées sont fallacieuses. En effet, ce que préconise Zemmour n’est ni plus ni moins que le programme affiché par le RPR en 1990 (https://www.ina.fr/inaeclaireactu/video/cac91041560/immigration-etats-generaux-de-l-opposition).  Giscard, Juppé, Balladur étaient-ils d’extrême droite ?
C’est ridicule, lamentable mais très révélateur : la bien-pensance est aux abois et commence à paniquer en disant n’importe quoi. Manquant cruellement d’arguments pour démonter la rigueur de la pensée zemmourienne, elle s’en prend à l’homme.
• La stratégie des gauchistes est claire : provoquer à tout prix des affrontements avec les paisibles citoyens partisans de Zemmour.
Même si à Nantes la police a fait son boulot, et on doit l’en remercier vivement, il est à craindre que cela ne dure pas.
Il est évident que Darmanin ne rêve que d’une chose : un affrontement direct. En donnant les consignes appropriées, ou en ne mettant pas un dispositif policier adapté lors d’un prochain meeting de Zemmour, ce sinistre ministre obtiendrait ce dont il rêve : prouver que la violence est également répartie entre pro et anti-Zemmour, ergo Zemmour est un agitateur d’extrême droite fauteur de drames, ergo s’il était président, ce serait la guerre civile.
CQFD.
 

 250 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Quand Pinault va s’en prendre une bonne dans la gueule comme feu Tapie, il viendra pleurer. J’espère juste qu’ils cogneront un peu plus fort : on est quelque fois obligé de forcer le trait pour que l’idiot comprenne qu’il faut regarder la lune, pas le doigt…

  2. les gochistes/islamistes/ASSASSINS veulent à tout prix empêcher E.ZEMMOUR d’arriver au pouvoir pour déloger le fossoyeur macron et l’empêcher de poursuivre son oeuvre de destruction.
    FRANCAIS tous derrière E.ZEMMOUR pour sauver notre Pays…
    E.ZEMMOUR Président !!!!

  3. Il n’y a rien à attendre des salopes de journalistes qui sévissent dans les médias « mainstream « !
    Ce sont tous des pourritures au service du dictateur Macron et son ramassis de vermines progressistes !

  4. Sur CNEWS, également, le bandeau annonce l’évènement, comme s’il s’agissait d’un pugilat entre deux bandes rivales.
    Les gauchistes, extrême gauche, antifas ou néonazis sont attirés par l’odeur du sang.
    Ils adorent casser du flic, casser du matériel urbain et accuser tous ceux qui ne leur ressemblent pas d’extrême droite.
    Nantes est assez fournie en néonazis d’extrême gauche, les Nantais votent socialope depuis des années mais ça risque de changer.

  5. Pour se déshonorer comme vous dites, il faudrait avoir de l’HONNEUR au départ. Je n’imagine pas déshabiller une personne toute nue….

    • J’avais pris la précaution oratoire, ou plutôt scripturale, de préciser « si toutefois il leur en restait… ».
      Tout en sachant pertinemment que cette notion est inconnue chez ces laquais de la bien-pensance.
      Amitiés Républicaines,
      Raoul

  6. Le Dauphiné-Libéré(plus connu sous le nom de Le Daubé) a fait de même aujourd’hui, dimanche, en publiant un encart en dernière page ( lue dans toute sa zone diffusion du centre-est jusqu’à Avignon ) avec le même titre que le Point et le même objectif : faire peur en faisant croire que la présence de ZEMMOUR est source d’affrontement entre ses partisans et ses opposants et que son éventuelle victoire amènerait la guerre civile !
    Alors que seule la gauche et l’extrême-gauche sont à l’origine de ces violences !

  7. On espère bien que ce serait la guerre civile si Zemmour était élu. Gauchiottes et mahométans n’étant, dans leur immense majorité, essentiellement que des aboyeurs mais pas tellement des mordeurs (parce qu’ils savent parfaitement qu’ils vont se prendre un méchant coup de pied s’ils approchent vu leur infériorité numérique au niveau de la population globale…) ils rentreront à la niche dès que le pouvoir décrétera que nous sommes en guerre, autorisant de fait la riposte adéquate en cas d’agression.

  8. Les journaleux qui craignent pour leur place vont lécher les bottes de la macronie et faire du tort à Zemmour ! La machine à broyer est en marche !

  9. La guerre civile il va l’avoir si Mohamerde macron est réélu.
    Il y a énormément de frustration dans l’air et du mécontentement.
    La liste est très longue; je commence à la dresser demain lundi……

  10. Les plus démunis ? Les muzzs! Les autres, crève ! Macron fellateur en chef des envahisseurs!

Les commentaires sont fermés.