Darmanin interdit à tous les supporteurs d'un club de foot de se déplacer : quel appel à la haine !


Je ne suis aucunement « fan » du ballon rond, mais profondément « fan » de libertés publiques. A ce sujet, sous Macron, le grand n’importe quoi idéologique se poursuit.
Darmanin nous le montre avec un arrêté du 29 octobre interdisant à tous les supporteurs d’un club de foot (la Lazio) de se déplacer au stade Orange vélodrome au motif que « les déplacements du club de la Lazio sont fréquemment source de troubles à l’ordre public du fait du comportement violent de certains supporters de cette équipe ».
Magnifique généralisation : à partir du comportement de certaines personnes de ce club, toutes sont privées d’assister au match qui aura lieu le 4 novembre prochain contre l’Olympique de Marseille !
Donc même les supporteurs paisibles de la Lazio ne pourront pas assister au match.
Ne serait-ce pas un « appel à la haine » contre tous les supporteurs de ce club, si l’on joue au jeu idiot auquel on joue dans d’autres domaines, à savoir notamment dès qu’il est question de critique de l’islam ?
La majorité politique, par son refus au moins implicite d’abroger la loi Pleven, consent à un dispositif à partir duquel des juges considèrent que la généralité d’une critique vaut appel à la haine contre l’ensemble des musulmans.
Ici, partant du fait que certains supporteurs se comportent mal, tous sont mal traités (par la privation d’une liberté). Darmanin n’a aucun scrupule à faire une généralisation à partir de cas fréquents.
Mais dès qu’on critique l’islam, en partant du constat que c’est la religion qui fournit le plus grand nombre de terroristes et de personnes non assimilées dans notre pays à l’heure actuelle et en y trouvant des causes dans l’islam, on est susceptible, injustement, d’être poursuivi en justice pour appel à la haine contre l’ensemble des musulmans.
Si j’étais un supporteur de la Lazio, je me sentirai stigmatisé et discriminé pour des faits qui ne me sont pas imputables et j’aurais le sentiment d’une hostilité de la France à mon égard. D’autant plus que Darmanin ne caractérise pas dans le comportement des joueurs ou de la direction de ce club des attitudes, des propos, des comportements qui pourraient expliquer le comportement violent de certains de ses supporteurs, alors que les islamophobes trouvent dans la vie de Mahomet et des versets coraniques des explications quant au comportement problématique de certains musulmans.
Bref, on voit que les libertés publiques ne valent plus grand chose en France sous la dictature de Macron et son équipe.
On peut finir en prison parce qu’on a généralisé un propos critique à l’ensemble des membres d’une communauté ou même critiqué les valeurs de cette communauté, du moins une communauté « protégée », un « chouchou du pouvoir », mais un ministre peut quant à lui généraliser sans souci à l’ensemble des membres d’un club de sport une mesure discriminatoire privative de liberté !
Alors Darmanin explique cette interdiction par le fait qu’il n’y aurait pas assez de policiers pour assurer le maintien de l’ordre, d’une part parce que beaucoup seraient mobilisés contre le terrorisme (défense de rire) et d’autre part, à cause des départs en vacances pour assurer la sécurité routière (dès fois que l’on dépasserait de 5 km/h la vitesse maximale autorisée sur l’autoroute pour arriver à l’heure à sa location saisonnière…).
Tiens donc, mais n’est-ce pas les mêmes qui, au nom d’un libéralisme économique meurtrier, ont promis de supprimer 120.000 postes de fonctionnaires depuis 2017 ?
Alors comme il n’y a plus suffisamment d’effectifs dans la fonction publique, c’est au citoyen de payer l’addition ! Pas assez de policiers, interdiction de circuler.
Surtout on voit que ce régime a ses petits privilégiés, à distinguer du commun des mortels qu’il peut priver de ses libertés essentielles même en l’absence de tout comportement fautif.
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044273325
 
 

 299 total views,  2 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. OUF!!!
    J’ai eu peur qu’ils ne nous impose d’acheter un tapis et une boussole pour nous indiquer la bonne direction pour se mettre à quatre pattes….

  2. Encore une privation de nos droits civiques, une liberté bafouée.
    Il est vrai que quand on aime , on ne compte pas.
    Ils se sont tellement habitués à exiger, imposer, interdire, écraser nos « droits de l’homme », et tant que personne n’ose les contredire, ils se permettent toujours plus.
    Adieu les droits de l’homme en France, nous les avions pourtant conquis en 1789.

  3. Ne pas oublier avant tout que le sinistre moussa dar manin est un agent de l’islam.

  4. Darmanin ferait mieux de protéger les policiers qui sont menacés de mort et les policières qui sont menacées de viol ! Les islamistes qui menacent la France de disparaître par le biais de ceux qui nous protègent (policiers), ceux qui viennent nous sauver (pompiers), ceux qui ont une autre religion qu’eux ! Par contre on ne leur fait jamais fermer leurs boutiques qui sont des devantures de la drogue et des trafics en tout genre à Paris et ailleurs. Ils vendent pratiquement rien mais ils ne font pas faillite contrairement aux français. Ils continuent à avoir pignon sur rue. On préfère que ce soit les français qui partent. L’état est complice de cette situation.

  5. Les muzzs assassins en liberté et les footeux au ballon! Bon, jeu de mot facile, c’est tout ce que j’ai trouvé !

  6. Ah! c’est le moment d’interdire tous les Allah ak bars de se déplacer ……..
    Tous les marchands de H hors voies publiques
    Trop beau ………….

    • Un million de chasseurs……..ca fait beaucoup de monde et de plomb s’ils s’énervent en même temps……Sans compter les carabine et les balles qui servent contre l’invasion de sangliers.

Les commentaires sont fermés.