La "pandémie" ou le suicide de l’Occident au bénéfice de la Chine


Le virus à l’origine de la «  pandémie » serait né d’un coronavirus artificiel élaboré au laboratoire P4 de  Wuhan, détonateur de la bombe biologique, voulu par politiques et industriels français qui ont œuvré à sa construction. Ce coronavirus a gain de fonction aurait été financé par les  États-Unis. Cela démontre que la Chine élabore des armes biologiques, classées dans les armes de destruction massive.
Il a provoqué une épidémie à Wuhan, que la Chine a dissimulée aussi longtemps que possible, tout en protégeant son peuple mais aussi en indiquant au monde entier la victoire de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine sur le virus ; toutefois, la Chine a autorisé des gens contagieux à partir vers le reste du monde sans le dire aux pays destinataires ; ceci constitue un acte de guerre biologique donc, un crime contre l’humanité.
L’Organisation mondiale de la santé, dont la Chine est le principal bailleur de fonds, a caché ce qu’elle savait. Quand elle a dit la vérité, elle a publié des chiffres de létalité très excessifs, et a délibérément provoqué une vague de terreur mondiale en qualifiant la maladie de « pandémie ». Cette panique provoquée constitue une guerre psychologique contre le monde entier.
 

L’effroi a conduit la plupart des pays occidentaux à prendre des mesures destructrices pour leurs économies et pour leurs sociétés, et à passer, à des degrés divers, à des administrations de type autoritaire à l’image de la Chine.
Les destructions économiques ont, dans tous les pays occidentaux, été largement camouflées par un recours massif à l’émission de monnaie, annonciatrice d’inflation donc d’un appauvrissement futur.
Les pays les moins impactés ont été la Suède, seul pays européen à n’avoir pas enfermé sa population, et les États-Unis, où les états républicains ont refusé ces mesures, appliquées en revanche, dans les états démocrates.

La France a été le pays occidental le plus atteint avec plus de huit pour cent de récession. Le confinement a été sanitairement nocif et a accru les contagions, tout en occasionnant l’essentiel des ravages économiques et psychologiques surtout pour les enfants et les adolescents. Le port du masque étant le marqueur de la peur et de la soumission d’un peuple avec l’aide opportune d’une sur-médiatisation excessivement  angoissante.
Tous les effets de cet affolement auraient pu être rigoureusement évités.
Bizarrement, les médicaments qui soignent ont été interdits, avant même le début de la crise et leur efficacité est encore très largement occultée par, soi-disant, manque d’essais en double aveugle pour cette nouvelle maladie. La combinaison hydroxychloroquine-azithromycine et l’Ivermectine administrés au début de la maladie réduisent considérablement les conséquences néfastes des infectés.
Jamais des médecins ne se sont vu interdire par une autorité politique de prescrire des médicaments qui soignent. Cela signifie que des gens tombés malades ont été laissés chez eux juste avec du paracétamol (non testé en double aveugle pour cette nouvelle maladie), et on leur a demandé de ne se rendre à l’hôpital que lorsque leur état était grave (sic).
Jamais des revues de médecine soi-disant réputées, publiant des études bidons, n’étaient devenues à ce point des instruments de propagande.
Jamais les plus grands épidémiologistes du monde n’ont été autant vilipendés. Les médias ont aussi contribué à la diabolisation des médicaments qui soignent, ce qui en a fait des complices actifs des autorités politiques.
Les conséquences sont très graves et ont profondément dégradé la confiance en la science et en la médecine, qui ont subi une politisation à outrance, à laquelle s’est ajoutée une corruption protéiforme faisant que nombre de médecins et de dirigeants politiques ont été pervertis par les grands laboratoires pharmaceutiques.
Les hôpitaux, médecins, maisons de retraite ont été sommées par les autorités de classer chaque mort positif à cette maladie appelée par l’OMS COVID-19, en décès COVID-19 en omettant volontairement les lourdes comorbidités des patients les plus âgés. Ceci a nettement accru le nombre de morts publié, rendant biaisée toute statistique digne de ce nom, tout en accroissant la peur des populations.
Le taux de létalité du COVID-19 se situe peu ou prou, à la hauteur d’une grippe saisonnière carabinée, et si des médicaments qui soignent avaient pu être utilisés, la maladie n’aurait presque pas été détectable. Ceci est démontré par les statistiques des morts toutes cause, entre les décès de 2020 comparées aux décès des trois années précédentes, Où est cette « pandémie » ?
 

Les « vaccins » ont été décrits comme le seul remède miracle et la vaccination a été présentée comme l’unique moyen de retrouver la santé. L’obligation vaccinale ne pouvant être imposée dans la mesure où les tous « vaccins » étaient en phase expérimentale 3, tous les gouvernements occidentaux ont conçu, en même temps, des passeports vaccinaux, destinés à faire des personnes refusant le vaccin des exclus ne devant plus mener une existence normale. Pourquoi ?

 
Mettre en place un futur système de «notation sociale» des citoyens à l’instar de la Chine ?
Il est apparu assez vite que les vaccins n’empêchent pas du tout d’être contaminé par des variants et n’empêchent pas non plus d’être contagieux, et servent tout juste à être moins fortement malade. De plus, l’efficacité des vaccins décroît rapidement et disparaît presque complètement en six mois, ce qui conduit à l’injection semestrielle d’une dose à vie, donc une rente éternelle pour l’industrie pharmaceutique.
Et comme cela ne suffisait pas pour se poser les bonnes questions, des effets secondaires graves bien plus importants que pour d’autres vaccins sont apparus. Aux USA, en six mois d’injection du vaccin au premier semestre 2021, il y a eu neuf fois plus d’effets secondaires graves que pendant les trente et un an d’injection des vaccins contre la grippe saisonnière, soit plus 500 fois plus ! On a suspendu des campagnes de vaccination pour bien moins que çà. Pour le COVID-19, rien, et çà ne dérange personne ?
La pandémie et sa gestion dictatoriale ont servi à accroître l’emprise planétaire de la Chine au service d’une grande réinitialisation à la chinoise, la docilité du peuple chinois faisant rêver bien des dirigeants occidentaux.
Les victimes sont les peuples du monde occidental et, par effet induit tous les autres peuples du monde entier et le peuple chinois déjà soumis. Sans oublier, les victimes d’aujourd’hui et de demain d’effets secondaires dus à la vaccination et à l’affaiblissement de leurs immunités naturelles à chaque injection.
Les bénéficiaires sont les politiques qui dirigent aujourd’hui la Chine, les États-Unis, la France, la plupart des autres pays d’Europe, mais aussi les grands laboratoires pharmaceutiques et tous ceux  qui ont des intérêts dans les « vaccins », et toutes les entreprises multinationales qui ont des liens si étroits avec la Chine, qu’ils constituent à eux seul, un crime de haute trahison. A cette liste il convient de rajouter les médias de propagande honteusement subventionnés.
Des scénarios prévoyant une grande pandémie et l’utilisation de celle-ci pour avancer vers une destruction mondiale des libertés et vers la soumission des peuples à une « nomenklatura mondiale » ont été élaborés il y a plusieurs années.
Ce qui se passe ressemble bien à leur mise en œuvre.
 

Malheureusement, en ce début de quatrième trimestre 2021, on constate un excès anormal de mortalité bien plus important qu’au printemps 2020. A l’époque, on accusait le COVID-19 ! Qu’est ce qui tue désormais les plus de 15 ans, et pourquoi personne n’en parle ? Pourquoi une surmortalité toute causes  dans les semaines qui suivent l’appel du discours présidentiel du 12 juillet alors qu’il n’y avait pas de décès COVID-19 à ce moment là ?

 
Il est grand temps de se réveiller et de conduire sous bonne escorte, tous les bénéficiaires désignés et leurs complices à Nuremberg pour un deuxième procès pour crime contre l’humanité.
 
Xavier RENAUX (retraité)
 
Références :
COVID-19 Enquête sur un Virus de Philippe AIMAR ;  aux éditions Le jardin des Livres 2021.
Y a-t-il une erreur qu’ILS n’ont pas commise ? du Pr Christian PERRONE ; aux éditions Albin Michel 2020.
Chroniques du mondialisme (version revue et augmentée) de Philippe HILLARD ; aux éditions Cultures & Racines 2020
Internet : https://reinfocovid.fr/;  REINFO COVID TV, toutes les vidéos du  « Conseil Scientifique Indépendant »
Internet : toutes les vidéos « live » ; https://lesdeqodeurs.fr/
 

 333 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Beaucoup de français se doutais que se virus avait été fabriquè et répandu exprès dans le monde et c’est qui les fachos ?

  2. Oui cette arnaque montée de toute pièces n’a profité qu’aux vendeurs de vaccins par contre qui va prendre la responsabilité des effets secondaires dus aux vaccins ?Et bien la, tout a été prévu c’est les vaccinés qui vont payer !Car les vendeurs ce sont déchargés de leur responsabilités sur nos élus européens qu’ils ont mis en place car ce vaccin n’en est pas un il ne dure que six mois et voila excellent calcul de cette mafia internationale !Mais il serait temps de faire payer tous ceux qui ont mangé dans le » ratelier » de « Big-Pharma » Véran 200000 d’autres 600000 ! Notre haut conseil auto proclamé va devoir emprunter la route de Varennes !Suivi de toute leur cohorte de la téloche et des journaleux !Il faut que notre haute cour de justice remplisse son role !Car la c’est Nuremberg 2!Hitler a coté cela a été un enfant de coeur ,la c’est mondial!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. Un nouveau scandale , mais qui nous dit qu’il vient des USA ?
    L’Inserm de Lyon n’y est-t-il pas mêlé ?
    C’est bien nos polichinelles qui sont allés inaugurer ce labo avec une équipe de scientifiques de Lyon.

    • En effet en France certains labo ont participé a cette manipulation de masse dit par quatre virologues notre cher institut Pasteur y aurait activement participé!(virus dans le labo P4 livré a la Chine ,Véran aussi y était a la livraison !!vous voyez c’est international Big-Pharma!Les voila multi -millonaires!

  4. excellent résumé – entièrement d’accord : un grand NUREMBERG est appelé de nos voeux tant cette imposture est un vrai « crime contre l’humanité » – à noter également que les « bonnes ames » toujours prêtes à se jeter au chevet de l’afrique sont restées muettes dans cette affaire : et pour cause en afrique les traitements qui nous ont été interdits ont eu la première place pour traiter et soigner

    • Oui, et l’Inde s’en sort avec l’ivermectine, sauf Uttar Pradesh, qui a vacciné …

  5. Au Canada, moins d’un an avant la »pandemie ». Le couple Sherman fut assassiné. Les Sherman possédait la seule usine de fabrication d’hydroxycloroquine générique au Canada. L’enquête de la GRC conclut au suicide très rapidement mais dû reculer après qu’une équipe d’enquêteurs privée révèlent l’arnaque et oblige la GRC a se rétracter. Depuis, aucun développement dans l’enquête, silence radio, criquet. J’ai l’étrange sentiment que ce double meurtre est directement lié a cette »pandémie ». Le couple Sherman aurait-il refusé de collaborer à l’élaboration de ce plan machiavélique??? On ne le saura sans doute jamais maintenant que trudeau a été reconduit au pouvoir…par je ne sais miracle (Dominion)?
    Je n’habite plus au Canada…j’habite au Chinada. Depuis les dernières élections, j’ai perdu tout espoir. Si le peuple n’a plus le choix, que nous reste-t-il?

    • C’est intrigant. Ont-ils été assassinés pour arrêter la production de ce médicament salvateur ?
      Cela tendrait à prouver que tout était su en haut lieu, et que chaque décision a été anticipée, comme l’interdiction de l’hydroxychloroquine par la sociapute buzyn.
      Cette dernière ayant été remerciée par un poste rémunérateur à l’OMS. Partout des liens troubles et corrompus.
      Socialisme = Corruption

    • Les mondialistes de l’état profond tirent les ficelles partout ; JF Kennedy les avait pointés du doigt, on connait la suite.

  6. Le virus a été concocté en même temps que le vaccin, il était déjà prêt bien avant que ce virus se répande. Étonnant, non?

    • Évidement pour tester de nouveaux vaccins « mine d’or » il fallait bien les confronter à un nouveau virus inexistant dans la nature.

      • Oui, mine d’or pour les labos, et retombées pour les corrompus.
        Mais comme c’est l’état qui paye ça nous enfonce encore plus dans la dette. Un pas de plus vers l’effondrement économique et la grande ‘remise à zero’.

  7. Excellente revue de cette affaire Covid-19 qui n’a guère de sanitaire et dont la mortalité est même moindre que celle d’une grippe carabinée.
    La Chine sort victorieuse et voilà que les Etas nations européens donnent des subsides pour qu’on achète des voitures électriques alors que la Chine est en train de conquérir le marché des batteries comme elle l’a fait pour le photovoltaïque.
    Nous sommes devenus des cons finis.

Les commentaires sont fermés.