Zemmour à l’Élysée, Wauquiez à Matignon, le binôme de choc


Un peu de politique fiction. Pour suivre la réelle dynamique d’un candidat, il ne faut suivre qu’un seul institut de sondage. En l’occurrence, Harris interactive, qui publie son étude hebdomadaire depuis juin 2021. C’est la 19e édition.
https://harris-interactive.fr/opinion_polls/barometre-dintentions-de-vote-pour-lelection-presidentielle-de-2022-vague-19/
Le 19e sondage de cet institut confirme donc la deuxième place d’Éric Zemmour, crédité de 17 à 18 %d’intentions de vote au premier tour, derrière Macron et devant Marine à 16 %. C’est la troisième fois qu’Harris interactive envoie Zemmour au deuxième tour avec Macron.
Ce qui, pour un candidat parti de 3 % et dont on attend encore la déclaration de candidature, est un exploit.
Soyons patients, car deux points importants vont clarifier la situation :
L’annonce de la candidature d’Éric Zemmour
Le choix du candidat de la droite le 4 décembre
Que penser de la rumeur Wauquiez Premier ministre de Zemmour ?
C’est le rêve de beaucoup de patriotes… et celui d’Éric. La différence entre leurs idées est de l’épaisseur d’un timbre poste. Tout les rapproche, ils se connaissent bien, se respectent et s’apprécient.
Personnellement, quelques détails me font pencher pour ce scénario de rêve.
Wauquiez est le très gros poisson LR, qui permettrait à Zemmour d’opérer le rapprochement des droites indispensable à la victoire. Si Wauquiez se rallie à Zemmour, ce sont des légions de sympathisants LR qui le suivront, avec à la clé une facilité pour l’obtention des 500 signatures, épreuve plus difficile qu’il n’y paraît.
Si Wauquiez n’a pas participé à la primaire de la droite, j’y vois un signe tactique. Rester libre de rallier ou non le candidat le mieux placé pour battre Macron.
Si Wauquiez ne soutient aucun des trois candidats au congrès LR du 4 décembre, chacun sait que sa préférence va à Barnier. Un choix sans conséquence car celui-ci se traîne à 8 % au niveau national et n’a aucune chance de battre Zemmour.
https://www.lexpress.fr/actualite/politique/presidentielle-eric-zemmour-reve-de-laurent-wauquiez_2160484.html
Par conséquent, rien de tel que ce binôme musclé pour apporter au peuple cette radicalité qu’il attend après 40 années de renoncement permanent et de capitulation humiliante.
 » L’entourage d’Éric Zemmour l’a bien compris : enrôler Laurent Wauquiez, c’est s’assurer de rompre les digues qui persistent avec une partie de la droite conservatrice. »
Côté LR, on attend, car on juge Zemmour encore trop isolé. Un ralliement de Wauquiez ouvrirait les vannes et ce serait l’hémorragie chez LR. Les électeurs RN suivront le mouvement, Marine coulant à jamais dans les bas-fonds.
En conclusion, si le premier sondage après le 4 décembre place le candidat LR à 10 %, les Républicains auront tout intérêt à rallier Zemmour, sauf à vouloir reconduire Macron et couler la France.
Cette élection ne ressemble à aucune autre et c’est Wauquiez qui sera le faiseur de roi.
https://ripostelaique.com/zemmour-a-lelysee-wauquiez-a-matignon-le-binome-de-choc.html

 223 total views,  1 views today

image_pdf

34 Commentaires

  1. Aucun politichien actuel dans le futur gouvernement.
    Aucun député actuel dans la prochaine assemblée.
    Aucun sénateur, d’ailleurs plus de sénat du tout.
    On remet tout à plat car on ne fait pas du neuf avec du vieux.

    • Bonjour Hoplite , entièrement d’accord avec vous .Il faut purger toutes les institutions étatiques et administratives de ce système pourri et gangrener par des traîtres et corrompus .

  2. bien au contraire Eric Zemmour est un fin stratège et si il s’allie avec Wauquiez
    il fera alors basculer tout un pan du LR de son coté et se sera alors un coup de maitre
    de la part de Z … un Z signé sur le cul de tous ses adversaires et ennemis de la France .

  3. J’y avais pense quand voyant zemmour se lancer, et wauqiez renoncer a la presidentielle……je me suis immediatement dit que ces 2 malins s’etaient concertes – ce serait un bon duo + marion

  4. J’oubliait Philippe De Villiers à l’économie ! Il a fait ses preuves pas comme Lemaire qui laisse une monstrueuse dette à nos enfants et petits enfants…

  5. Pour ma part, le meilleur tandem serait Zemmour et Marion Maréchal, wauquier garde des sceaux et le Général DeVilliers à l’intérieur.

    • Non et non , aucun poste pour le traître wauquiez , ce gugus ne vaut pas un pet de lapin , non seulement c’est un européiste convaincu , pro islam , pro immigration , etc. etc. arrêtez de le présenter comme ministrable dans le gouvernement d’Eric s’il venait à être élu ! J’espère qu’Eric ne fera pas cette bêtise de nommer wauquiez le traître , ministre !

  6. En réalité, le meilleur premier ministre pour Zemmour serait Christine Tasin.
    Ils ont vécu les mêmes combats en ayant été persécutés injustement pour leurs opinions anti-islamisation.
    Il ferait taire les soupçons de misogynie et ferait preuve d’ouverture en choisissant une femme qui considère que le progrès social a été une bonne chose, donc plus à gauche que lui sans tomber dans les délires gauchistes.
    Christine a suffisamment montré qu’elle s’intéresse à tous les sujets, y compris scientifiques ou juridiques au-delà de la simple question de l’islamisation et donc a l’envergure d’un premier ministre.
    Peu connue du grand public, elle apportera le sang neuf auquel aspirent les Français las de la politique professionnelle…

  7. Wauquiez le faiseur de roi !!! HA HA HA !
    Non, wauquiez ou waurien c’est du pareil au même !

  8. Extrait de l’institut de sondage Harris : « Dans le cas d’un duel entre le Président de la République et Eric Zemmour, Emmanuel Macron l’emporterait avec 58% des voix contre 42% pour le chroniqueur, un écart légèrement plus en faveur du Président depuis le début du mois (+3 points depuis la 1 mesure de ce duel). Dans le cas d’un duel similaire au second tour de 2017, Emmanuel Macron l’emporterait avec 55% contre 45% pour Marine Le Pen. Si Xavier Bertrand se qualifiait pour le second tour, le président des Hauts-de-France s’inclinerait également face à Emmanuel Macon (54% contre 46%), tandis que Valérie Pécresse serait également battue (58% contre 42%) Enfin Jean-Luc Mélenchon, s’il se qualifiait pour le 2 tour, s’inclinerait lui aussi face à Emmanuel Macron (62% contre 38%). »
    Insécurité, délinquances, exactions de toutes sortes, invasions migratoires, pouvoirs d’achat, dette abyssale de la France, et Macron vainqueur dans tous les cas de figure

  9. Qu’ils attendent que Zemmour se lance et là, ce ne sera plus 18 % mais 30 %. Macron sera battu à plate couture, car les Français n’en veulent plus de cet idiot comme dirait Charles Gave. Il a raté 3 fois son examen d’entrée à l’ENA. parachuté chez Rothschild puis aux finances … Aujourd’hui, il a endetté le pays comme aucun président ne l’avait fait auparavant…Nos enfants et petits enfants auront du mal à s’en remettre..

  10. Wauquiez n’est pas du tout de notre famille politique, il suffit de chercher son nom dans le moteur de RR pour le comprendre !
    Je le revois encore dans une émission politique se bouchant le nez face à la progression du FN et refusant toute alliance…
    Vraiment c’est un cauchemar que vous nous proposez M. Guillemain, j’aurais le sentiment d’être trahi par Zemmour le cas échéant.

    • Bonjour @Maxime ;
      Tout d’abord, j’espère que vous alliez mieux.
      J’applaudis des deux mains et des deux pieds à votre propos avec lequel je suis en total accord !

  11. wauquiez???
    A Matignon, oui!!!
    Mais sur le toit, en guise de girouette…

  12. Surtout pas de wauquiez se retourneux de casaque ,non seulement européiste convaincu ,mondialiste , immigrationniste ,pro islam , sur le confinement et la vaccination rien silence radio du gugus , tout comme les députailles RN . Wauquiez faut le laisser ou il est et certainement pas l’acoquiner à Eric Zemmour , wauquiez fait parti des traîtres à la France , mais qu’est ce que vous avez donc à vouloir voir le truc muche wauquiez associé à Eric ?

  13. À quel moment Wauquiez a-t-il défendu la France, le Français, les Patriotes Français, la Société Française ?

  14. mais comment remonter de 42-43% au second tour à 51 ??????
    aucune réserve de voix potentielle,
    les abstentionnistes s’abstiendront , excepté les fillon de 2017 qui ont rejoint déjà partiellement zemmour
    malgré nos désirs profonds, quasiment aucune chance pour Zemmour d’être élu
    macron n’a même pas besoin de faire campagne, les « piqués » lui sont acquis pour les 2/3 !!

  15. Pas de LR. Ils ont trahis la France et les Français depuis des lustres! Nous leur devons une bonne partie des momos qui occupent notre territoire!

  16. Wauquiez ou pas, je n’en sais rien, mais ce dont je suis sûr, c’est qu’il faut être tactique, stratégique. La fin justifie les moyens, sous réserve de garder le cap tel que défini au départ et ne pas y perdre son âme. Je fais entière confiance à E. Zemmour à cet égard.
    Je pense qu’il serait bon, le jour de l’annonce de sa candidature, qu’il donne les noms des principaux ministres de son futur gouvernement : premier ministre, ainsi que justice, intérieur, économie, armées, agriculture. Plus création d’un ministère spécifique aux relations avec Bruxelles.
    Incarner la future équipe gouvernementale créerait un électrochoc et imposerait, de fait, des analyses et commentaires qui iraient au-delà de la seule personne de EZ. Tout deviendrait concret.

  17. Je préconise par contre une refonte de la république sous forme italienne. Un président qui est une autorité morale et un chancelier, un premier ministre, un président du conseil , comme on veut, qui a l’autorité politique. C’est comme çà en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne, au Royaume -Uni, et autres, le cas de la France est curieux.
    Alors, Waucquier ou Barnier président et Zemmour premier ministre, pour moi c’est bon.
    Je commencerais dès maintenant à constituer le prochain gouvernement.

    • Honnêtement, moi non plus. Wauquiez a une forte personnalité et finira vite par se sentir à l’étroit dans son poste de Premier ministre. En effet, dans la logique des institutions de la Vème République, le chef du gouvernement est soumis au chef de l’Etat et doit exécuter (avec une marge de manoeuvre plus ou moins large) les directives de ce dernier. Au bout d’un moment, Wauquiez va vouloir jouer un rôle plus important et ruer dans les brancards. Un peu comme Chirac avec Giscard en 1976, même si le contexte politique n’était pas tout à fait le même. Du coup, Lolo saisira un prétexte quelconque pour rompre avec le président Zemmour et se poser comme son « challenger » le plus sérieux.
      Je pense que Zemmour aurait plutôt intérêt à prendre un second couteau de chez LR mais qui, efficace et servile et se satisfaisant volontiers de Matignon, ne constituera en aucun cas une menace. A l’instar de Castex pour Macron ou de Mauroy pour Mitterrand…

      • Le premier ministre n’est absolument pas soumis au chef de l’Etat. C’est une pratique qui s’est installée, mais on a bien vu lors des cohabitations qu’il n’en était rien constitutionnellement.
        Et quand je parle des cohabitations, je ne parle pas que des cohabitations droite/gauche : il y eut aussi de Gaulle/Pompidou, Pompidou/Chaban-Delmas, Giscard/Chirac, Mitterrand/Rocard, voire Mitterrand/Bérégovoy.
        C’est seulement depuis 2002 et le quinquennat que cela a à peu près disparu, et encore … Hollande/Valls et Macron/Philippe, il y avait aussi des frictions.
        ____
        Le premier ministre est le chef du gouvernement et a en charge la politique du pays.
        Le président n’a qu’un pouvoir d’influence. C’est d’ailleurs tout l’enjeu de présidents de la Ve : comment contrôler le gouvernement?
        Seul Sarkozy y est vraiment arrivé, Fillon acceptant de jouer volontairement les ectoplasmes, et Sarkozy cornaquant tout le gouvernement, ministre par ministre, en nommant lui-même leurs chefs de cabinet.
        Macron a repris cette pratique mais progressivement, ce n’était pas le cas au début.
        Sinon l’autre arme du président, c’est de contrôler le gouvernement via la majorité parlementaire, en usant du fait qu’ils lui doivent leur élection, surtout depuis le quinquennat, et qu’ils peuvent montrer plus de loyauté envers lui qu’envers le chef du gouvernement. Mais là aussi ce n’est pas gagné, voir les frondeurs de Hollande, ou les LREM qui ont quitté le radeau de la Méduse. C’est uen allégeance purement volontaire, il n’y a aucun moyen de contrainte institutionnel.
        D’autant que ce rôle de contrôle est aussi normalement le boulot du premier ministre.
        ___
        En mai prochain, on peut très bien réélire Macron (ou élire le Pen ou Zemmour, ou n’importe qui d’autre) et lui renvoyer un Parlement contraire ou incontrôlable, ce qui le réduirait à l’impuissance. Personne ne nous oblige à lui donner une majorité.
        Ciomme le préconise la Constitution, le président choisit le premier ministre, mais il est tenu de le faire dans la majorité parlementaire.

        • Certes, la soumission du Premier ministre au Président ne figure pas dans la Constitution, mais c’est une pratique très répandue. Lorsque le chef du gouvernement devient trop remuant (ou plus populaire que le chef de l’Etat), il finit par prendre la porte, de gré ou de force. A cet égard, je ne vois pas le couple Zemmour/Wauquiez durer très longtemps.
          Quant à élire un président et lui renvoyer immédiatement après un parlement contraire, ça ne s’est, pour l’instant, jamais vu sous la Vème République. Il est vrai que les Français ne sont pas obligés de lui donner une majorité, mais dans les faits ça n’est jamais arrivé. Toutefois, si Macron était réélu (ce que je ne souhaite pas), il n’est pas impossible que les Français ne lui accordent qu’une majorité relative à l’assemblée, comme ce fut le cas en 1988 pour Mitterrand qui a dû s’allier avec les centristes.

    • Que penser de Wauquiez …?
      Honnête ? Sincère ? Dévoué à la France avant sa p’tite personne …(malgré son égo surdimensionné) ? Bof …
      Zemmour, oui, mille fois oui !
      Mais Wauquiez …?

  18. Evidemment cela serait la situation de pré-élection idéale pour Eric, mais car il y a beaucoup de mais :
    1) il faut s’imaginer les pressions que va subir Wauquiez et quand je dis pressions, elles englobent sa vie privée et familiale , ils ne reculeront devant rien !
    2) Pas sur que Wauquiez accepte un poste de premier ministre.
    3) Comment vont réagir les électeurs ou sympathisants RN ? il sont nécessaires à la victoire.
    4) plus l’échéance approchera plus les trahisons vont se révéler.
    5) la justice va intervenir au moment opportun. Actuellement Eric a un procès qui lui pend au nez, sans compter les plaintes qui ne manqueront pas de tomber, les juges sont non seulement de gauche mais extrémistes et virulents ( rappelons nous Fillon).
    6) Enfin la presse, Wauquiez sera-t-il assez solide pour faire face ?

    • Opinion personnelle : Wauquiez n’est pas un homme en qui on peut avoir confiance.
      …Rappelons simplement ses positions sur l’Islam?
      On peut être déçu de Marine, mais on peut néanmoins penser qu’elle est encore suffisamment bien estimée pour avoir un poste de Ministre dans le gouvernement de Zemmour?
      Car si, actuellement, elle a perdu notre confiance et qu’on ne saurait pas à quoi s’attendre de sa part question présidencen’est-elle pas au moins ministrable? (Ce n’est PAS une question rhétorique : j’y porte réflexions.)
      …Je sais que JE me prends déjà à espérer un poste de Ministre pour Philippot… et aussi pour Lassale!
      Mais SURTOUT, surtout pas Wauquiez (au gouvernement Zemmour)…!
      (Je voterai quand même Zemmour si il s’allie à Wauquiez, bien entendu… mais je n’apprécierai pas plus ce Wauquiez pour autant : je ne lui fais vraiment pas confiance!)

  19. Wauquiez au gouvernement Zemmour?
    …Non. Juste non. Pas de Wauquiez.
    Zemmour pourrait choisir de bonnes personnes pour son gouvernement, mais Wauquiez n’en fait pas partie.

    • Bonjour @Emilie ;
      Idem : C’est un homme de paille ; il a montré maintes fois qu’il savait retourner sa veste. Il ya a même des video prises « offline » qui révèle le fiabilité incertaine.
      Eric Zemmour admirait Pascua et Seguin ; une bien pâle figure à côté d’eux que ce Wauquiez. Un petit peu prêt à tout pourvu que ça le serve ou le protège, comme Lemaire.
      Il y a quand même d’autres tenors pas forcément LR en plus et qui se sont battus contre vents et marées fidèles à eux-mêmes et à la cause qu’ils défendent.

Les commentaires sont fermés.