Le droit d'asile psychiatrique…


Le Borgne vient gloser, arguant du droit d’asile,
que l’on doit accorder à de sombres débiles.
Laissons entrer les malmeneurs,
tous les islamo- surineurs
et la guerre civile suivra dans le droit-fil…
PACO. Faites comme chez vous !
25/10/2021.
https://www.fdesouche.com/2021/10/24/jean-yves-le-borgne-le-droit-dasile-cest-aussi-assumer-le-caractere-psycho-pathologique-dun-certain-nombre-de-personnes/

12 Commentaires

  1. entendre les délires de cet olibrius avec son droit d’asile est insupportable : et en parlant de caractère « psycho patholigique » il n’y a qu’à l’entendre pour comprendre qu’il en est aussi bien atteint – il faudra faire un jour un répertoire de toutes les déclarations de ces illuminés qui ont contribué à faire de notre pays, non seulement une poubelle, mais aussi un vaste asile psychiatrique – dommage qu’il ne tombe jamais nez à nez avec un de ces « droits d’asilés » qu’il défend tant

  2. Cet humanisme me rend dingue, c’est comme ce psychiatre qui soignait un Algérien à Strasbourg, un jour il revient avec un couteau et il tue tout le monde, vive notre modèle de société, arrêtons de soigner toute la racaille du monde, sa reconnaissance n’existe pas car elle ne fonctionne pas comme nous.

  3. Le droit d’asile pour ce crétin gauchiasse, c’est s’occuper de tous les demeurés qu’on nous envoie en submersion.
    Je suis fatigué d’entendre ces balivernes en permanence.
    J’éteins ma tv de plus en plus souvent.

  4. Rien ne justifie de faire entrer ces gans la !!
    sauf pour creer des problemes aux problemes deja nombreux !!
    TROP NOMBREUX

  5. Ami Paco, salut! Hier pas de billet, j’ai cru que tu avais pris des vacances. Bien méritées d’ailleurs! Merci pour celui-ci! Amitiés ! Pour toi ce sonnet! Je te l’ai écrit depuis mon lit. Je me suis blessé à un tibia en arrachant une souche d’une haie. J’ai voulu finir à la main, elle a cédé d’un coup et je me la suis pris en pleine jambe! Du coup allongé pour quelques jours! Rien de grave, mais je déguste !
    LES FOUS DE L’ISLAM
    Tous venus par la mer,
    Alléchés par l’argent,
    Tous ces niques ta mère,
    Ils ont de l’entregent.
    Logés, nourris, blanchis,
    Tous en vrais parasites,
    Pour nous un vrai gâchis,
    Des tiques ou bien des mites.
    Ils nous pompent, ils nous sucent
    Et ils nous prennent tout,
    Ils sont comme des puces.
    Et quand ils assassinent,
    Ils sont déclarés fous,
    Ce sont de vraies toxines!

Les commentaires sont fermés.