Procès de Salvini. Un ancien de Caritas témoigne : "j'ai rencontré des migrants et ils nous détestent"

Matteo Salvini est accusé d’avoir bloqué illégalement en mer 147 migrants en 2019 lorsqu’il était ministre de l’Intérieur.
Son procès a démarré ce samedi 23 octobre 2021 à Palerme, en Sicile.

(…)
M. Salvini est accusé de séquestration de personnes et d’abus de pouvoir pour avoir interdit le débarquement de 147 migrants secourus en mer par l’ONG Open Arms en août 2019.
Il avait refusé pendant six jours d’accorder un port sûr au navire de l’ONG espagnole qui mouillait au large de la petite île italienne de Lampedusa (au sud de la Sicile) alors que les conditions à bord s’aggravaient.
Les migrants n’avaient été autorisés à débarquer que grâce à une ordonnance émise par la justice sicilienne après une inspection à bord qui avait confirmé la gravité de la situation sanitaire sur le navire surpeuplé.
(…)
Il assure avoir agi pour le bien de l’Italie et pour dissuader les migrants de s’embarquer sur les côtes africaines pour une dangereuse traversée de la Méditerranée, soulignant que la décision avait été validée par le gouvernement de l’époque et M. Conte.
(…)
Le Sénat a voté l’an dernier la levée de son immunité parlementaire, ouvrant ainsi la voie à la tenue du procès de M. Salvini.
Dans une autre affaire similaire, le tribunal de Catane, également en Sicile, avait ordonné l’abandon des poursuites contre M. Salvini, mis en cause pour avoir bloqué en mer une centaine de migrants sauvés par le navire « Gregoretti » des garde-côtes italiens, toujours durant l’été 2019.
Ouest France

 

Un ancien bénévole de Caritas se menotte à Palerme :
« Si Salvini est coupable, condamnez-moi aussi ».

L’ancien bénévole de Caritas qui a rejoint la Ligue déclare : 
« J’ai rencontré des migrants et ils nous détestent »

C’est l’appel du conseiller régional de la Lega dans les Pouilles Joseph Splendido, qui s’est rendu aujourd’hui à Palerme pour montrer son soutien à Matteo Salvini dans le procès Open Arms.
Le conseiller régional s’est menotté devant le palais de justice de Palerme pour manifester symboliquement la « coresponsabilité de tous ces citoyens qui, en mars 2018, avec leur vote pour la Lega, ont donné à Matteo Salvini le mandat de mettre fin au débarquement des clandestins dans notre pays et au massacre en Méditerranée ».
« Condamnez-moi aussi », a-t-il déclaré de manière provocante, en montrant ses menottes, « Salvini a fait son devoir de ministre de l’Intérieur, en respectant ma volonté et celle de millions d’Italiens. »

Joseph Splendido, issu d’une famille des Pouilles, après avoir vécu en France – où il est né – est revenu à Foggia en 1993, exerçant comme avocat et volontaire  à la mission Caritas  du diocèse de Foggia .

« L’expérience qui – écrit-il dans son blog – ne s’est malheureusement pas avérée positive, puisque j’ai découvert que les immigrés sans titre de séjour n’ont pas un esprit de gratitude. Au contraire, dans notre pays, ils ressentent un sentiment d’impunité, mais surtout leur ‘modus vivendi’ est l’exact opposé du nôtre et pour cette raison ils ne veulent pas d’intégration, mais imposent plutôt leur propre culture ».


https://www.immediato.net/2021/10/23/open-arms-splendido-si-ammanetta-a-palermo-se-salvini-colpevole-condannate-anche-me/
 

16 Commentaires

  1. L’immigration effrénée ne pourra être arrêtée qu’en coulant les bateaux, en mitraillant ceux qui arrivent jusqu’aux rivages et en mettant dans des camps de rétention pour une durée illimitée ceux qui sont déjà sur notre territoire.Pour raccompagner de force les migrans clandestins dans leurs pays d’afrique du nord, il y aurait la technique des barges de débarquement pilotées automatiquement. Pour les pays sans côtes, on sait parachuter des containers de plusieurs tonnes, alors on les équipe de 50 sièges et on les largue du ciel.Pas de pitié car ils nous tuerons quand ils le pourront.

  2. On coule les bateaux!!!
    Marre de ses racailles qui font la mendicité aux portes des magasins et nous insultes car on ne donne rien.
    La prochaine fois, je pisse dessus.

  3. Les migrants ne nous aiment pas, je peux le comprendre même si je ne l’accepte pas, pour eux, nous sommes les anciens colonisateurs, ceux qui ont imposé leur civilisation et en même temps le christianisme, ceux qui ont soi-disant exploité leurs ressources sauf qu’ils oublient de dire qu’ils étaient incapables d’en tirer quelque chose eux-mêmes, ils ont récupéré leur indépendance et quoi de plus ? rien de plus, ils sont toujours au même niveau qu’avant et parfois pire qu’au temps de la colonisation, les routes, les pistes ne sont plus entretenues, les dispensaires et les hôpitaux sont délabrés et sans produits d’urgence, les puits bouchés, les écoles ne fonctionnent plus, tout ce qui avait été apporté ou installé par le blanc n’existe plus, même les terres agricoles ont perdu de leur fertilité par manque de soin. Alors bien sur pour eux, c’est difficile car entre-temps leur population elle a augmenté de manière galopante, passant de 1 pour 12 en l’espace de 100 ans. Ils ont la haine car non seulement ils n’ont pas été capables de faire évoluer leur pays mais en plus ils sont obligés de migrer vers le vilain blanc pour lui demander l’hospitalité, ça, ça doit être dure à vivre comme expérience ? Ce constat d’échec est pourtant clair mais au lieu de faire profil bas et d’admettre que c’est de leur responsabilité, ils vont se victimiser et projeter sur nous le résultat de leurs erreurs.

    • Et pourtant, pour monter le serrures à l’envers pour empêcher les esprits d’entrer la nuit, ils sont forts…

  4. Procès politique , soutenu par la mafia sicilienne , l’imam de Rome et la Commission européenne, sans oublier la grosse boche.
    Soutien à Salvini, que son peuple devrait remettre au gouvernement.

  5. Merci Jules Ferry. Je connais Joseph Splendido et j’habite non loin de chez lui. Je vais donc voir avec lui ce que nous pouvons faire pratiquement pour tenter de faire avancer les choses. La participation de Salvini au gouvernement Draghi le « protège » de poursuites trop dures mais l’empêche également d’agir efficacement pour l’instant.

  6. ce procès est une infamie, un vrai scandale – souhaitons qu’il revienne vite aux affaires pour poursuivre son oeuvre – en attendant ce sont toutes ces ONG et ceux qui les paient et les soutiennent qui devraient être devant les tribunaux pour « invasion illégale mettant les peuples en danger »

  7. L’immigration telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui est un suicide collectif. Jetez un bout de gras dans la nature, revenez une heure après, vous constaterez la présence grouillante d’insectes nécrophages. Nous sommes le bout de gras de la planète ! Un jour, nous serons dévorés jusqu’au trognon!

    • Très bien dit ; allez un peu de sciences fiction pour compléter, c’est un morceau de gras vivant, qui appelle lui-même les necrophages. Quelquefois la réalité dépasse la fiction.

  8. Les tribulations ne font que commencer. Ici, là, là-bas et partout. Préparons nous à voir et entendre des choses auxquelles nous n’aurions jamais osé penser…

  9. Traîné en justice pour avoir défendu son pays? Les traîtres et le collabos pullulent au sein de l’UE. Merci Jules Ferry pour avoir dénoncé ce déni de justice.

    • Une torpille, quand il est en  » mission »…..Ce remplacera les cibles tractées par un bateau.

Les commentaires sont fermés.