Refus du vaccin : lettre poignante d'un médecin généraliste arrêtant son métier


Un médecin généraliste à ses patients
Mes chers patients,
L’année et demie qui vient de s’écouler a vu de nombreux bouleversements dans nos sociétés, nos comportements et nos interactions.
Nous avons vu rapidement les autorités sanitaires cesser de s’intéresser à la santé, dans sa définition noble “d’état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité“.
Au contraire, l’ensemble de l’action dite de santé publique a cessé, en 2020, de s’intéresser à la santé des individus pour se concentrer uniquement sur une maladie particulière, faisant fi des états de dépression, mal-être, isolement, suicide, décompensation de diabète, aggravation d’obésité… La liste est malheureusement encore longue.
Pire encore, l’ensemble de l’action dite de santé publique a cessé en 2021 de s’intéresser à cette seule maladie, et aujourd’hui la vaccination, par ailleurs critiquable, semble être une fin en soi, “nécessité” à obtenir “quoi qu’il en coûte”.
Cette logique abandonne complètement les aspects majeurs de la lutte contre les infections.
A savoir l’ensemble des possibilités préventives et curatives, en particulier les soins précoces qui peuvent, je l’ai constaté en soignant mes patients, dans l’immense majorité des cas, éviter un recours à l’hospitalisation.
Plus grave encore, que l’erreur stratégique au plan médical, les nouvelles mesures annoncées par le Président de la République introduisent une rupture majeure dans la conception du consentement libre et éclairé à tout soin. Ces mesures entendent passer outre le libre arbitre, forcer les consciences et finalement violer les corps.
J’aime mon métier, vous qui me connaissez savez que j’ai toujours cherché à respecter le choix de mes patients. Je ne vous demande pas de comprendre ou accepter les miens. Sachez en tout cas que chacun de mes actes est pesé. Je ne suis pas à l’abri d’une erreur de jugement, mais soyez certain de ma sincérité, en particulier quand je vous dis que, malgré les recommandations sanitaires, je pense ne jamais vous avoir mis en danger.
Je n’ai jamais cessé de penser que le médecin généraliste a un rôle d’accompagnement, de soutien, d’information… Ce rôle nécessite suffisamment de retenue pour ne jamais chercher à imposer nos propres idées, ou convaincre nos patients.
A cause de cela je n’accepte pas de devoir renoncer à la liberté de disposer de mon corps pour continuer mon métier, je n’accepte pas l’idée totalitaire que la médecine pourrait demain s’affranchir du consentement libre et éclairé du patient.
Je n’accepte pas, non plus, que nos données de santé soient colligées dans de grands fichiers nationaux et servent aux autorités administratives pour sanctionner ceux que l’autorité politique a jugés indésirables.
Cela fait quelques semaines que j’ai pris la ferme et difficile décision de ne pas céder à l’obligation vaccinale. Cela implique de ne plus pouvoir exercer ma profession de médecin généraliste.
Si vous ne comprenez pas cette décision, j’espère que vous me ferez assez confiance pour accepter que je puisse me tromper, mais accepter aussi que je puisse avoir raison.
Certains d’entre vous m’ont fait part de leur désarroi « toutes ces études pour rien ? ».
Sachez que, même si je devais ne jamais plus pratiquer la médecine générale, je ne regrette absolument pas ma vocation. J’ai eu la chance extraordinaire de découvrir mes patients, des individus, dans l’intimité d’une relation vraie et sincère.
J’ai découvert pendant mes 9 ans d’études et 6 ans d’exercice, dont presque 3 auprès de vous à Jenlain, des trésors d’humanité, qu’une vie entière dans une autre profession ne m’aurait pas permis d’apercevoir.
Je crois qu’on ne peut pas pratiquer la médecine autrement qu’en aimant. Et plus j’ai pratiqué plus je vous ai aimé. Chacun d’entre vous. Comme les êtres uniques et merveilleux que vous êtes.
Je crains de voir la médecine devenir une suite d’algorithmes et de protocoles.
Chacun jugera sur ce qui vient de s’écouler la transgression à notre humanité qu’il n’accepte pas. Cacher notre sourire, cesser de nous embrasser, faire manger mamie dans la cuisine, signer un document pour sortir de chez nous, recevoir une injection pour travailler, flasher son code-barres pour aller au restaurant, faire piquer son enfant pour qu’il ait le droit d’aller à la piscine… J’aimerais ne pas avoir à rallonger la liste dans quelques mois.
Je crains de voir la naissance d’une société utopiste, « tous ensemble contre une maladie » qui nie la valeur propre et l’individualité de chacun. Qui impose une seule issue, une seule voie. Qui veut faire rentrer chaque citoyen dans une fiche de poste. Une société en marche contre les aléas de la vie, au prix de la différence, au prix de la liberté de conscience, au prix de la libre disposition de notre corps… Au prix de l’amour.
Aujourd’hui je laisse mon travail. Pourtant je n’ai pas peur. Je m’abandonne à la providence avec confiance, car je crois qu’on a tous la possibilité de changer le monde, à notre portée, selon nos talents, notre force, notre persévérance.
La société idéale ne se construit pas sur un ordre social parfait, la société idéale commence simplement, par un sourire, la volonté d’accueillir l’autre et de prendre soin les uns des autres.
C’est pour prendre soin de vous que je dois, à regret, vous quitter.
A bientôt.
Votre toujours dévoué.
Dr Grégory Pamart
Source Réinfocovid.

15 Commentaires

  1. En avril 2022 dès l’élection d’Eric le Pen ou de, Marine Zemmour, le « Passe Nazitaire Macron » sera supprimé ainsi que toutes interdictions de prescriptions aux porteurs du caducée, de travailler, de circuler. Et leurs créateurs seront traduit devant les tribunaux.

    • Rêvez donc, le poudré va sortir la grande artillerie, soutenu par les grands financiers pour acheter les médias collabos, dézinguer ses opposants comme il y a 4ans1/2, avec la complicité des gochistes! sachez que ce couple macron sont des Ceausescu, c’est mme qui commande et le poudré guignol qui exécute, lire le Traitre et le Néant, ainsi que Faits & Documents écrit par Emmanuel Ratier , enquête sur la mère macron plus sur la trogneux, c’est effarant à vomir .

  2. admirable et courageux texte : comme on aimerait que bien d’autres médecins aient cette attitude alors que presque tous sont rentrés dans le rang et ont accepté de trahir leur serment d’hyppocrate en suivant les interdictions irrationnelles de soigner du gouvernement avec le fameux « restez chez vous avec du doliprane » ayant entraîné nombre de morts : comment, à présent, faire confiance à ces médecins : c’est tout simplement impossible, la confiance ait à jamais perdue

  3. Médecin honorable et honnête qui respecte ses patients et son serment. Tous mes voeux de réussite malgré un futur qui s’annonce difficile

  4. Comme j’aimerais vous avoir comme médecin – moi non plus, je n’accepterai jamais la société que l’on veut à tout prix nous imposer, inhumaine, formatée dans un seul but, le fric au détriment de la santé. Tout ce que dit ce médecin reflète ce que je pense également. De cette société nous n’en voulons pas.

  5. Je pense il faut les attaquer en Justice car ce ne pas normal de ne plus exercer un métier et surtout de médecin si on est pas vacciné, c’est d’une illégalité absolue car on est sur des vaccins expérimentaux en plus qui on voit qui les résultats sont négatif par rapport le nombre de décès et des effets indésirables graves. J’invite à notre chère Christine si elle le souhaite d’aller jeter un coup d’œil sur le site de Reaction19.fr du Maitre Brusa pour voir le nombre de décès et des effets indésirables
    https://reaction19.fr/reaction19/etudes-statistiques/bulletin-vaccination-covid19-eu-au-19-octobre-2021/ ; tous ensembles contre la dictature islamo covidiste

  6. Voila un.medecin comme il devient rare d’en trouver,hélas, ,autre chose que certains tocards qui viennent sur tous les plateaux télés ,c’est déprimant de voir çà. Bonne chance pour la suite à ce médecin, il a tout mon respect .

  7. Encore un VRAI médecin perdu pour la médecine à cause de cette bande de salopards de politicards qui se foutent bien pas mal de la santé du peuple. Honte à vous Macron, Véran et autres ordures

  8. Oui, d’accord avec le toubib, mais demain, li vivra de quoi ?
    S’expatrier et aller professer dans un pays encore libre ?
    Il me semble que vouloir à tout prix vaxxiner , c’est partout dans le monde !
    Big pharma ne va pas laisser tomber le pognon dingue que cela lui rapporte.
    Une dose tous les4,3, 2 et pourquoi pas tous les mois ?
    Vu la population mondiale et à 20 $ le vaxxin, faites le compte
    Le vaxxin et tous les » intermédiaires « , les seringues, le transport, le stockage, les médecins piqueurs, les administrations, les vendeurs de smartphones, les auxiliaires de la police, c’est à dire à peu près tous les commerçants. les  » vigiles  » etc , tout cela a coût.

  9. C’est un médecin comme ça que j’aimerais avoir comme médecin traitant.
    Cette saloperie de gouvernance coco-socialiste est en train de tuer toute humanité dans notre société.
    Nous plongeons vers un régime totalitaire à gouvernance mondiale.

  10. Ce médecin n’en peut plus et exprime fort bien à ses patient comme il se sent.
    Qui est-ce qui ne l’aimerait pas?

Les commentaires sont fermés.