La suite de "Hold-Up" sort le 11 novembre : des révélations gratinées vous attendent !


La bande-annonce de onze minutes frappe déjà fort !
Les élites sont devenues toxiques…

Selon les réalisateurs, « tout ce que « Hold-up » avait initié et suspecté sous forme de questionnement est maintenant

« Primum non nocere » : la suite de « Hold-up » va faire du bruit

Un collectif d’anciens journalistes de grands médias se rassemble pour donner un second souffle au documentaire « Hold-up ». « Primum non nocere » sortira officiellement le 11 novembre prochain, un an jour pour jour après le film dénonçant la gestion de la crise sanitaire. Dans la continuité de « Hold-up », la bande-annonce de onze minutes frappe déjà fort.

Selon les réalisateurs, « tout ce que « Hold-up » avait initié et suspecté sous forme de questionnement est maintenant révélé et prouvé ». Il n’y a qu’à voir le titre du documentaire (premier principe du Serment d’Hippocrate, « d’abord, ne pas nuire ») pour comprendre que ce ne sont pas des bonnes nouvelles. Effets secondaires des vaccins, cris d’alarme des médecins, mensonges d’État, chiffres falsifiés, tout va y passer. En somme, une crise dite sanitaire passée au peigne fin par « d’anciens journalistes de TF1, France Télévisions, Canal +, et de l’AFP ».
Comme pour « Hold-up », il ne s’agit pas de passer par quatre chemins. Dès les premières secondes de la bande-annonce, on nous donne à voir des chiffres alarmants quant à la vaccination :

– Avant vaccination (jusqu’à décembre 2020) : 1,57 million de morts par covid-19 selon l’OMS (sur douze mois)
– Après vaccination (après décembre 2020) : 3,23 millions de morts par covid-19 selon l’OMS (sur neuf mois)

Ensuite, on devine que le documentaire suivra le même modèle que son prédécesseur : de nombreux invités qui feront part de leur expérience avec leur expérience professionnelle ou leur engagement citoyen. Ainsi, on retrouve, entre autres, Amine Umlil, docteur en pharmacologie et juriste, Pierre Jovanovic, journaliste et écrivain, John O’Looney, thanatopracteur, Rui Fonseca e Castro, juge au Portugal… mais également de nombreux Français venus témoigner des effets secondaires qu’ils ont subis. Un casting qui doit à n’en pas douter déjà faire saliver certains médias qui s’étaient échinés à discréditer « Hold-up », dont le succès retentissant avait été alimenté par les censures et dénigrements multiples subis.

Voir aussi : Le « Hold up » de l’AFP : « debunk » de leur « debunk »

Le message est évidemment de souligner les incohérences des politiques sanitaires, les mensonges médiatiques ou étatiques, et les conséquences que tout cela a, ou aura, sur la société. D’aucuns pourront certainement leur reprocher le parti pris franchement assumé du documentaire. Toujours est-il que « Primum non nocere » aura sans nul doute le mérite de souligner ce que d’autres essaient de cacher.
La propagande gouvernementale, y compris télévisée, a fait bondir certains – on se rappelle les clips incitant à la vaccination, que de nombreux Français ont jugé révoltants… Ici, les témoignages poignants, le montage léché et la musique élégiaque élaborent un « contre-poison » du discours mais à trop jouer sur ce registre émotionnel, le film prend peut-être le risque de « nuire d’abord » à son propos en se coupant de ceux qui jugeront l’enrobage un peu racoleur.
Reste que cette bande-annonce intrigue et suscite l’attente : que ce soit par les conquis d’avance, les détracteurs attendus, les réservés qui attendent de voir, cette « suite » sera très attendue et risque de faire du bruit.

https://www.francesoir.fr/culture-cinema/primum-non-nocere-la-suite-de-hold-up

21 Commentaires

  1. Je suis même affligé de la manière dont la vidéo est présentée. Pas de quoi quoi convaincre le moindre sceptique !

  2. Je trouve très dommage que la vidéo de l’entrepreneur de pompes funèbre ne soit pas traduite ou sous-titrée (car elle est extrêmement révélatrice).

  3. les vendus aux labos avec pseudo vaccins n ‘ont pas fini de hurler, de tempêter, de crier aux fake news ! le déchainement est à prévoir

  4. heureusement il y a encore des gens courageux pour dire la vérité merci a eux

  5. Monsieur minus veut vacciner le Monde ! Entreprise titanesque et ô combien impérialiste !
    La mouche qui se prend pour l’éléphant, mais bon, il est le seul que ça ne fait pas rire.
    Un mégalomane de cette ampleur, on ne l’avait jamais vu, sauf peut-être à Saint-Anne.

  6. Je ne saisis pas tout, mais il se passe de drôles de choses au sujet du Covid.Ou du « vaccin »?
    Mais ne serait-on pas en train de faire passer des « maladies » dues aux vaccins, pour des maladies dues au virus. Il n’y aurait rien d’étonnant avec la bande de voyous qui nous mentent depuis le début.
    Voici 2 articles assez troublants:
    https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-coronavirus-entraine-apparition-vaisseaux-fantomes-cerveau-94315/
    https://www.ladepeche.fr/2021/10/22/royaume-uni-une-maladie-sexuellement-transmissible-mangeuse-de-chair-se-repand-en-europe-9884465.php

  7. Même scandal que les soit-disant traitements contre les cancers.
    S’ils avaient vraiment voulu guérir les cancéreux, il y a longtemps que se serait fait.
    Mais les traitements par chimiothérapie sont une mine de diamants pour les labos.
    Ils se sont donnés 8 ans de traitements pour en venir à bout avec un certain nombre de « réussites ».
    8 ans de jackpot!

  8. Mensonge, scandale d’État , l’annonce : tous vaccinés tous protégés !!!

  9. Résultat dramatique de tout ceci, c’est que de plus en plus de personnes pensent que tous les médecins sont des assassins ! Moi; le premier… Evidemment, c’est excessif : mais la grande majorité, oui… Donc, face à un médecin, 1er réflexe : se demander s’il est corrompu ou pas ! ça ne simplifie pas les choses…

  10. Les médecins ont oublié ce précepte. Il aurait fallu faire un film sur les morts et les estropiés du vaccin en interrogeant les proches!

  11. Traiter oui,guérir non!
    Petite devise de l’industrie pharmaceutique, entre autres!

    • Les industries pharmaceutiques appartenant à des actionnaires privés, leur intérêt est d’abord financier. Pour eux, nous devons tous être consommateurs de pilules … et donc ne jamais être guéri totalement, toujours avoir des malaises divers. La solution est un laboratoire national fabriquant des médicaments efficaces. Mais les corrupteurs sont efficaces depuis toujours, le diplôme d’herboriste a été supprimé en 1941 et jamais rétabli !

      • C’est ce que je dis, traiter, filer des médocs, d’autres médocs pour contrer les effets secondaires etc etc OK, mais que les gens soient en bonne santé….Non….
        Prenez l’exemple de la RITALINE, la plupart des gamins en prennent à vie! Ou les camisoles chimiques, dont les doses vont crescendo à mesure que le « traitement » dure.

Les commentaires sont fermés.