Bolloré fait le ménage à Paris Match et au JDD, enfin une vraie presse d'opposition ?


Ci-dessus Cattegno, le bientôt ex directeur du JDD et de Paris Match, limogé par le grand patron Bolloré…. 
Ils ont peur. Ils grognent…
Jusqu’à présent, à part CNews, le JDD, Europe 1, Canal +, Paris Match, télés, journaux, radios et magazines c’était la Pravda et tout le monde était content. Les choses étaient claires : oui à l’immigration, à l’islamisation, au Woke, à la Cancel culture, à la discrimination positive,… non à l’ascenseur social, non à la loi, non à l’expulsion des immigrés délinquants… Tout le monde était content, vous dis-je… Tout le monde sauf, évidemment les patriotes, les partisans de Zemmour, par exemple.
Et voilà que Bolloré rachète radios, titres… les uns après les autres et que les anciens directeurs sont priés d’aller faire ailleurs la pub de Macron.
C’est le cas de Hervé Gattegno, directeur actuel de Paris Match et du JDD… qui devra vider son bureau le 22 octobre.
Aucune raison officielle n’a pour le moment été donnée pour expliquer ce départ. Son remplaçant sera annoncé « dans les prochains jours ».
 

Hervé Gattegno, le directeur des rédactions de Paris Match et du Journal du Dimanche, les deux journaux du groupe Lagardère quitte son poste à compter du 22 octobre.

Hervé Gattegno avait pris la tête du JDD en 2016 et le groupe Lagardère lui avait également confié celle de Paris Match en 2019, en remplacement d’Olivier Royant, alors malade.

En cinq ans, le journaliste a redressé les comptes du JDD qui devraient être proches de l’équilibre en 2021 et l’a conduit dans un stratégie numérique. Le titre Paris Match est toujours rentable.

Le groupe Lagardère estime dans un communiqué que ce mouvement se fait d’un commun accord et dévoilera les noms des deux remplaçants à la tête des deux journaux d’ici à jeudi.

https://www.lefigaro.fr/medias/herve-gattegno-quitte-la-tete-de-paris-match-et-du-jdd-20211019

Gattegno est soupçonné de malversations, de bidouillages, d’articles propres à écarter les soupçons de financement libyen de Sarkozy… il sera condamné en appel et en cassation. Bref, un petit monsieur qui n’a vraisemblablement pas d’éthique… et qui vend sa plume aux politiques, Valls, Sarkozy… Macron ?

Il est soupçonné d’avoir censuré en  une enquête sur le député LREM Francis Chouat, très proche de Manuel Valls. D’après le journal Marianne, ce dernier est directement intervenu auprès de lui pour empêcher la publication de l’enquête13.
Les journalistes de Mediapart Karl Laske et Fabrice Arfi soulignent ses prises de positions en faveur d’une thèse favorable à Nicolas Sarkozy dans l’affaire du financement de sa campagne présidentielle par de l’argent libyen. Les journalistes notent qu’il semblerait produire un certain nombre d’articles sur suggestion appuyée d’Alexandre Djouhri, récemment mis en examen dans cette affaire. Ils produisent à cet effet un texte qu’ils attribuent aux magistrats chargés de l’affaire : « Les conversations téléphoniques interceptées entre Alexandre Djouhri et Hervé Gattegno établissent effectivement qu’il lui demande de faire paraître des articles sur des sujets déterminés, notamment l’interview de Bachir Saleh [directeur de cabinet de Kadhafi – ndlr] à Johannesburg […] ; de très nombreuses conversations téléphoniques de 2013 à 2014 établissent la proximité entre les deux individus ; dans ces conversations Alexandre Djouhri n’apparaît nullement comme une source mais comme un donneur d’ordre. »14
À la suite d’un article de 201615 pointant ces relations, Hervé Gattegno, après avoir adressé deux droits de réponses à Mediapart, porte plainte le en diffamation publique contre Arfi, Laske ainsi qu’Edwy Plenel, le directeur de la rédaction de Mediapart. Il gagne en première instance mais perd en appel16, puis en cassation le 17.

Et il sera remplacé par un duo, les gauchos vont s’étouffer, en voyant leurs noms. Un des dirigeants de Valeurs Actuelles, cet hebdomadaire par qui le scandale était arrivé à propos de Obono enchaînée… et donc le directeur avait été chassé, carrément, de nombre de plateaux;
C’est un beau crachat à la figure des staliniens… Bravo Bolloré

Le message politique est très clair. Virage net sinon à droite, du moins dans le camp patriote…

Je pense quant à moi ( j’ai souvent du nez…) que tout cela a à voir avec Zemmour et que Bolloré mise sur le journaliste… Sans doute qu’il est plus lucide que les autres et qu’il sait que si on n’a pas Zemmour en avril, la France -et l’empire de Bolloré-  seront foutus…
Ce n’est pas moi qui lui jetterai la première pierre. Il y a tellement longtemps qu’on attend ça !!!! On assiste en direct au début d’un fabuleux retournement de situation….
 

19 Commentaires

  1. Quel qu’en soit la raisons ces limogeages ne peuvent étre que positifs alors saluons Mr Bolloré qui a començé a faire la lessive il a surement entériné la grande lessive des prochaines élections !En tous cas les mouches començent a changer d’anes!

  2. Et l’horrible apathie, c’est pour quand ? et Ruquier ? etc ..
    Tout vient à point , à qui sait attendre.

  3. de telles nouvelles dès le matin, vite, je pars courrir je suis en forme…

  4. Bretonne exilee par necessite afin de pouvoir continuer le combat encore et toujours, je compte sur Monsieur Bollore pour etre le Bertrand Du Guesclin de l’information!

  5. y a belle lurette que je zappe toutes les chaines TNT subventionnées et tous les journaux papiers. ils sont écoeurants de servilité.

  6. souhaitons que le ménage continue pour enfin avoir une presse de contre pouvoir que nous attendons depuis 40ans, face à cette presse gauchiste qui est encore bien présente notamment sur les chaines publiques

  7. https://www.marianne.net/societe/medias/pourquoi-bollore-protege-zemmour
    Sauvetage des droits du foot, reprise en main de Canal +, rachat boulimique de médias… Vincent Bolloré savoure son influence retrouvée sur le devant de la scène. Un retour au soir de sa carrière, permis notamment par la reprise en main du groupe Canal. Découvrez un extrait de notre dossier sur celui que l’on surnomme dans les couloirs de la chaîne « le grand saigneur »… »Canal, l’outil de sa revanche et l’endroit depuis lequel il savoure sa nouvelle position d’influence. Hyperinterventionniste, Bolloré a pris un plaisir adulescent à montrer qu’à la tête de cet empire il décidait seul, sans se laisser aucunement influencer par la pression des réseaux sociaux ou des médias. C’est le sens de sa reprise en main musclée d’I-Télé, devenue CNews, accueillant sur son antenne des éditorialistes de la droite conservatrice et suscitant des cris d’orfraie. Mais Bolloré s’en moque : la concurrence est rude dans le monde des chaînes info, et l’audience est remontée en flèche. « BFMTV a une position maîtresse, il fallait trouver des relais de croissance, reconnaît un proche du magnat breton. Cela implique la recherche d’émissions au ton assez tranché. Idéologiquement, il y a chez Bolloré et Vivendi un certain goût pour être hors du consensus. N’oublions pas qu’en France il y a au moins un électeur sur quatre aux frontières du Rassemblement national. »
    Une revanche aussi contre tous ceux qui l’ont traité de haut Macron compris!!! La roue tourne les amis!!!!!!!!

  8. Il est grand temps que cela change ! Mais ce n’est qu’un petit poids dans la balance. Je souhaite que d’autres suivent !

  9. C’est très bien de virer toute cette gauchiasserie, mais il faudra juste faire attention à ne pas tomber dans leurs travers et il conviendra d’accepter le débat contradictoire. Juste monter qu’on est moins cons que ces lèche-bottes.

  10. Il y a du vent dans les voiles pour les collabos. Qu’ils aillent répandre leur merde ailleurs, en France on les a assez vu.

    • je les verraient bien tranférés en Algérie, là ils pourraient continuer à vomir sur la France

  11. Si on pouvait virer l’odieux Lechypre, et tous les cloportes qui lui ressemblent! Le Chypre, chômeur à vie, le rêve, sans indemnités !

Les commentaires sont fermés.