40 années de lâcheté des élites ont tué Samuel Paty


Le 16 octobre 2020, le corps décapité de Samuel Paty était découvert par la police municipale de Conflans-Sainte-Honorine, la tête de ce professeur reposant quelques mètres plus loin.
La sidération et l’émotion furent évidemment intenses dans le monde enseignant et dans toute la France, après cet abominable acte de barbarie, étalant au grand jour un summum de cruauté, totalement incompréhensible pour l’ensemble de la population. Pourquoi tant d’horreur ?
Le barbare auteur de cette sauvagerie était un réfugié tchétchène radicalisé, ayant décidé de châtier ce professeur, jugé coupable d’avoir étudié les caricatures du Prophète avec ses élèves. Il fut abattu par la police après son crime.
Bien des écrits ont analysé cette épouvantable tragédie, revenant sur l’enquête, sur l’engrenage des évènements, sur les défaillances de la chaîne hiérarchique, sur le désarroi des enseignants, sur les atteintes aux libertés, sur la laïcité, sur le droit au blasphème ou sur les programmes scolaires. Soit.
Mais pas un seul article n’a souligné l’ahurissante impuissance du pouvoir face à l’islamisation catastrophique de la société. Pas un seul article n’a ciblé la responsabilité d’un État de plus en plus lâche et défaillant face à un islam toujours plus conquérant. Un État qui se contente de mots mais qui a peur d’agir.
Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Au-delà  des cérémonies commémoratives, au-delà des fleurs et des bougies, au-delà des discours compassionnels, c’est bien l’islamisation du pays qui est la cause de la mort tragique de Samuel Paty.
Il y a quarante ans, on ne décapitait pas un enseignant devant son lycée, on n’égorgeait pas un prêtre en pleine messe, on ne tuait pas un policier devant un commissariat.
Samuel Paty est mort parce que les gouvernements successifs ont encouragé une dangereuse islamisation de la société, abandonnant des pans entiers du pays aux fous d’Allah.
Tous les actes terroristes sont le résultat de cette folle politique multiculturaliste qui a ouvert un boulevard aux fanatiques musulmans. Plus ils avancent et plus l’État recule.
En 2004, c’est le ministre de l’Éducation nationale, un certain François Fillon, qui a enterré le rapport Obin sur l’alarmante islamisation de l’école républicaine.
En 1999, le professeur Nicolas Revol publiait “Sale prof”, un livre effrayant retraçant la violence d’un lycée de banlieue parisienne. Il fut ostracisé et la véracité de ses propos fut mise en doute par ses collègues et sa hiérarchie. Pas de vagues, tous aux abris !
Et 20 ans plus tard, de capitulations honteuses en lâches renoncements, c’est un malheureux enseignant qui a été décapité, coupable d’avoir fait son métier.
On a même vu certains de ses collègues lui reprocher “d’avoir mis en danger l’ensemble de la communauté du collège, d’avoir desservi la cause de la liberté d’expression…”
Soumission, soumission… Les enseignants s’autocensurent toujours plus faute de soutien.
Une enquête de la fondation Jean Jaurès a montré que 70 % des enseignants s’autocensurent dans les banlieues. Par peur.
La mort de Samuel Paty signe le désastre de la politique immigrationniste menée depuis des décennies. C’est la faillite du “vivre-ensemble”.
La France totalise déjà 44 % des attentats terroristes et 42 % des victimes en Europe ; combien de victimes faudra-t-il encore compter avant d’en finir avec cette immigration de masse qui sème la terreur ?
Demain 16 octobre, l’heure sera au recueillement. Mais en un an, force est de constater que tout a empiré et que les mots sont restés sans lendemain. Face à l’islam intégriste, l’État reste paralysé.
Voici le résultat d’un sondage Odoxa pour le Figaro :
84 % des Français jugent que le communautarisme à l’école n’a pas régressé depuis un an ;
75 % pensent qu’on est moins libre de critiquer les religions, et surtout l’islam ;
58 % estiment que la loi sur le séparatisme  sera inefficace contre l’islam radical ;
93 % jugent que la sécurité des enseignants n’a pas progressé depuis un an ;
91 % pensent que le respect de la laïcité n’a pas progressé ;
87 % estiment que le soutien des enseignants par leur hiérarchie n’a pas progressé ;
85 % jugent que la menace terroriste dans le pays est élevée à très élevée.
Par conséquent, un an après la tragédie de Conflans-Sainte-Honorine, l’État est resté totalement impuissant, laissant les enseignants des banlieues sensibles toujours aussi démunis face à la menace.
Quelles que soient les lois élaborées, quelle que soit la formation des enseignants à la laïcité, on voit mal pourquoi des élèves turcs accepteraient soudain un cours sur le génocide arménien, ou les élèves musulmans un cours sur les caricatures. 
40 années de laxisme et de renoncement permanent au nom du droit à la différence, cela mène à la capitulation sans condition. La République s’est toujours couchée devant des gamins de collège. C’est tout simplement ignoble et sidérant.
La seule conclusion à retenir est que si on ne ferme pas les frontières, tout va empirer en nous préparant des lendemains tragiques. Mais à part Éric Zemmour, quel candidat en est conscient ?
Ils ont tous peur de parler vrai, de dénoncer le mal, et surtout d’agir.
https://ripostelaique.com/40-annees-de-lachete-des-elites-ont-tue-samuel-paty.html

16 Commentaires

  1. belkacem a criminellement deconstruit l’education nationale, comme taubira a criminellement deconstruit la justice…………………..

    • Les étrangers décident pour nous, chez nous, et font entrer qui ils veulent. Le peuple français a perdu son autonomie et sa souveraineté.

  2. Et ce sont les mêmes bédouins qui viennent pleurer aujourd’hui, le commémorent, allument des bougies, sanglotent, et n’ont rien fait et ne feront rien pour endiguer cela. Une solution, chasser de l’école tous ces apprentis-terroristes, décider d’un moratoire qui interdit toute immigration légale ou illégale pour dix ans renouvelables, plus de statut de réfugiés pour la même période ! Plus de subventions pour ces associations qui font pénétrer chez nous toutes ces peuplades!

  3. Pour s’opposer à cette héctombe grandissante honteuse, qui entraine celle de la France, il faut une volonté aussi lucide que ferme et sans concession.
    Tous ceux qui n’apprécient pas, ne respectent pas l’identité de notre pays, doivent le quitter ou en être chassés, tous ceux qui n’obtiennent pas l’agrément d’y entrer et de s’y installer, doivent être considérés comme des intrus malfaisants et conquérants, qui n’y ont donc pas leur place …, et tous ceux qui veulent faire de la France une terre d’Islam doivent être considérés comme ses ennemis. En effet,
    la France, pays des droits de l’homme, se doit d’être respectée et ne se laisser soumettre à quiconque sur son teritoire.
    Elle doit se libérer de tous ceux en son sein, tels
    des dirigeants qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, ou font semblant, par lâcheté ou compromission, depuis plus de quarante ans,
    des intrus et conquérants, qui font fi de ses principes qui lui sont propres et distinguent son peuple : liberté, égalité, fraternité.
    Celui de laïcité n’a pas pour dessein de se laisser envahir par des idéologieis totalitaires hégémoniques rétrogrades mortifères en tout point.
    La France a un beoin urgent d’un Président lucide, courageux, gaullien, qui aime la France, comme tous les patriotes ou Français de coeur et d’esprit de toute origine qui sont de plus en plus considérés, incroyablement, comme des pestiférés, à notre époque .
    Eric Zemmour est cet Homme ; tel De Gaulle, dans les années 30 et 4O, qui dénonçait la montée du nazisme et y a résisté avec des héros dont le dernier vient de décéder, avec l’hommage qui lui est dû … en présence d’un Président qui, depuis son élection, n’a cessé de culpabiliser, d’affaiblir ainsi notre pays, tout en ignorant les crimes de ceux auprès il s’excuse, – ce qui est pitoyable et ne fait qu’encourager nos ennemis actuels qui font progresser la haine et la charia dans nos cités …du fait qu’ils ne rencontrent ferme volonté de s’en libérer depuis des décennies, tels des impuissants voués à la soumission.
    Zemmour incarne la volonté de redressement de notre pays, qui en a un urgent besoin en tout point, en nous libérant de tout ce qui le détruit depuis des années ; il aura besoin, pour y parvenir, de tous les patriotes compétents et conscients de leur devoir d’y contribuer pour son bon devenir, ce qui lui permettra de redevenir un phare de l’Humanité, mise en péril par les totalitarismes mondialistes actuels.

  4. Les Français ont sans doute été naïfs mais ceux qui nous gouvernent depuis 30 ans et qui prennent les décisions ont tout concédé pour favoriser la montée de l’islam sur notre sol ! Et ça continue encore aujourd’hui, ce qui fait le succès d’Eric Zemmour !

  5. Grande est ma peine quand je vois des francais mourrir sur sa terre ou ailleurs
    que de familles dans la douleurs !!
    un monde de fous decidement trop attentiste a la reaction
    et pendant ce temps la les salopards nous preparent des coups bas demoralise tout un peuple
    il est grand temps que l etat frappe fort et sans trembler
    leur fermer leurs bouches et etre impitoyable quel choix ?
    OUI MAIS !!
    faudra etre courageux a moins de subir encore et encore !!

  6. Ce ne sont pas les élites, qui furent lâches – à tous les niveaux- face à l’Islam : la médaille de cette lâcheté revient plutôt – et uniquement – au PEUPLE français.
    C’est malheureux… triste; pathétique… mais remettons là les pendules à l’heure…
    Ce sont les Français qui, par peur d’être considérés comme « racistes », « xénophobes », « intolérants » – ou que sais-je encore! –, ont été prêts à tolérer tout et n’importe quoi, puis à accepter des revendications religieuses… tout ça pour ne pas se faire passer pour les « méchants »!!
    Les Français n’ont pas été tolérants à proprement parler : ils ont juste été lâches.
    Car ils n’ont pas accepté les revendications religieuses de Musulmans parce qu’ils étaient d’accord avec eux : ils – si on ne prend pas en compte les simples « pervers » – ont juste accepté ces revendications pour se donner l’image de « bonnes personnes ». C’est tout.
    (Et certains ont été plus lâches encore : ils ont toléré les revendications de Musulmans par PEUR de ces même Musulmans et – ainsi – de ce qu’ils auraient pu leur faire si ils ne s’étaient pas rangés du « même côté »…!!)
    Les « élites », elles, n’ont pas été lâches : elles approuvent totalement la progression de l’Islam et de ses violences. Elles y participent d’ailleurs, parce que ça fait partie de leur grand « PROJET »…!
    …Si les élites avaient peur de l’Islam, elles ne feraient pas venir – en masse; par millions! – des Musulmans : elles mettraient, au contraire, un terme à toute immigration musulmane!
    Ce qui est arrivé à Samuel Paty est horrible… il n’y a pas de mot suffisant pour qualifier ça!
    Mais les Français qui ont participé à la progression de l’Islam en France que ce soit par leur vote, ou bien leur abstention OU leur absence de vote … ils ont TOUS le sang de Samuel Paty – ainsi que des autres victimes de l’Islam – sur les mains!
    (Car ces gens-là sont morts AU NOM de l’Islam : ils ont été des victimes du DJIHAD. Il est PLUS QUE TEMPS d’ouvrir les yeux et d’arrêter le massacre…!)
    (Mon opinion n’engageant là que moi; comme d’habitude…)

    • Il faut éviter de généraliser et mettre l’ensemble des Français dans le même sac. Beaucoup ont cru à la propagande faisant croire que l’islam est une religion comme une autre alors que c’est principalement une idéologie permettant une interprétation criminelle dans certains cas.

      • …Aucun problème : je ne prétends pas avoir raison de toute façon.
        Je n’y étais pas, au début de LA propagande… je ne peux donc pas me mettre à la place des Français qui y étaient.
        Mais ce que je sais, c’est que les Français ont craché sur Jean-Marie LE PEN quand il a dit qu’il fallait ce méfier…
        Ce type était un visionnaire. Il avait raison sur tout!
        …Les Français – avant de lui donner TORT – aurait du chercher à se renseigner : Internet n’existait certes pas, mais les livres SI, et les Français avaient aussi leurs yeux et leurs oreilles…
        (Qu’on se rassure : je généralise JUSTE par facilité. Pas pour mettre l’ensemble des Français dans le même sace.
        Vraiment désolée si je m’exprime mal : c’est compliqué pour moi d’écrire au clavier!)

        • Le Français est génial en tout, il sait tout et adore faire la leçon aux autres, surtout quand il ne connaît pas vraiment le sujet.
          Je l’ai constaté au Québec dans les années 60-70 quand les  » nouveaux arrivant » corrigeaient le français et l’accent des québécois sans se rendre compte que ces gens luttaient SEULS pour defendre leur langue contre l’envahisseur anglais depuis 300 ans.

      • Pardon, j’ajoute ceci : mon opinion des Français est forgée sur ce que j’ai vu et constaté en grandissant. Ce sont des expériences personnelles, qui ne s’appliquent peut-être pas à chaque coin de France. Je n’en sais rien… d’autres savent MIEUX que moi.
        J’accepte d’avoir tort si j’ai tort, et je m’excuse si j’ai l’air dure dans mes propos : je fais juste COURT.

      • C’est une SECTE EN MISSION POUR LA CONQUETE MONDIALE.
        Lisez le torche cul indigeste qu’est le coran, vous comprendrez.

        • Et encore, quand on lit le coran, faut-il tenir compte des versets et sourates abrogeants , et des versets et sourates abrogés, les uns et les autres sans ordre chronologique.
          Pour faire court, la partie abrogée est la partie mecquoise – tout miel et sirop d’orgeat-. A l’inverse, la partie abrogeante, médinoise, appelle au pillage et au massacre de tout ce qui n’est pas musulman.

    • Très juste, bonne analyse ! Raison de plus pour voter pour E.ZEMMOUR et autoriser le port d’arme pour les honnêtes citoyens, comme aux USA. Si les muzzs peuvent se procurer des AK47, on devrait pouvoir porter un Glock 17 sous l’épaule. De cette façon, si un fou de Dieu pique une crise, un citoyen pourra se défendre et en défendre d’autres.

    • On ne peut pas nier que le peuple français dans sa majorité ait été fautif de cette catastrophe qu’est l’islam aujourd’hui dans notre société, son comportement s’est construit à partir de différentes influences comme l’idéologie politique de gauche, le désir d’intégration des étrangers (qui avait bien fonctionné jusqu’à présent en immigration intra européenne), une recherche de paix et de prospérité, l’influence de l’histoire et notamment du nazisme et du fascisme, l’Algérie française qui avait conforté notre supériorité civilisationnelle
      et le projet d’une grande Europe économique et de défense.
      Il est évident que nous avons manqué de courage pour remettre en question notre
      projet de civilisation, nous avons cédé à la pression d’une société idéalisée
      qui devait être capable de surmonter tous les défis même par compromission.
      Nous nous sommes trompés sur notre capacité à surmonter le problème
      démographique africain et l’incidence de nos anciennes colonies maintenant
      indépendantes. Nous avons été dépassés par les difficultés de résoudre
      pacifiquement et humainement ces interactions en nombre. Nos élites sont
      responsables bien sûr mais elles ont été influencées par le comportement d’un
      peuple manquant de discernement et bercé par les glorieuses de l’après-guerre.
      Nous avons oublié que le monde était dangereux et qu’il fallait préparer la guerre
      pour vivre en paix, nous avons abandonné notre armée de conscrits au profit d’une
      défense européenne qui finalement n’existait pas. Nous avons cherché à nous
      protéger d’une Chine et d’une Russie qui paraissaient nous menacer sans nous
      soucier que sur notre sol apparaissait un fléau bien plus important et plus dangereux,
      l’islam.  

  7. Ces connards de Luz n’ont. Qu’à aller étudier chez eux.
    Quand se sent pas bien ailleurs on reste chez soi.
    Supprimons les aides à tous ces musulmans, ils resteront plus très longtemps

Les commentaires sont fermés.