Lozère, Mayenne… Ils fabriquent de faux malades Covid pour justifier pass et vaccination


Ils nous prennent de plus en plus pour des cons. ll est pas beau le titre de l’article ? 252% d’augmentation, mazette !!!! C’est ce que retiendra la pékin moyen qui ne s’arrêtera pas au fait que l’on ne parle que de cas et non de malades, évidemment. Par ailleurs 1 « cas » positif sur 1000 habitants, c’est peanuts comme dirait mon cousin anglais ! Mais la machine à terroriser la population est lancée, avec la complicité plus qu’active des journaleux et de Ouest France en l’occurrence.
Il y a une semaine, on nous disait que, grâce à la vaccination sans doute, le nombre de cas baissait… Cela n’empêchait pas Fischer de piquer une crise à propos des 300 000 rebelles de plus de 80 ans pas vaccinés. Cela n’empêchait pas Megarbane d’annoncer la vaccination obligatoire dès l’âge de 2 ans.
Oui, mais voilà que nombre de piqousés qu’on prépare à la troisième dose l’ont mauvaise et renâclent…
Oui, mais voilà, voter une loi prolongeant le Pass Sanitaire jusqu’en juillet 2022 alors que tous les signaux sont au vert, c’est juste un peu difficile, juste peu crédible.
Alors, ils continuent de tester à tour de bras, de crier au feu dès qu’un pauvre pékin asymptomatique ayant besoin d’aller à l’hosto est testé positif grâce aux magnifiques manips des virus multipliés par un nombre de cycles ahurissants…
.
La grande manip automnale a commencé et le premier département où elle est organisée, de main de maître, c’est la Lozère, département peu peuplé et donc où le virus devrait moins circuler, justement et l’un des moins vaccinés, justement aussi !  Oh les mauvais élèves, 69,3% de vaccinés contre 73,3 au niveau national… ça change tout !
En outre, le département affiche également une couverture vaccinale relativement « mauvaise » par rapport au niveau national. 69,3 % de la population en Lozère ont un schéma vaccinal complet au 10 octobre, d’après les dernières données de Santé publique France. Soit quatre points de moins que la valeur pour la France entière, qui s’établit à 73,3 % de la population complètement vaccinée sur le même jour.
Comme par hasard, on parle de clusters dans les établissements scolaires, justement (ter) ! IL faut bien justifier le travail qu’ils font pour amener à ajouter le vaccin covid aux 11 vaccins obligatoires…  Ils se garderont bien de dire qu’ils vont tester exprès des gosses pas malades, vivant dans des familles sans malades… histoire de fermer des écoles et d’en ajouter une couche pour justifier le vaccin obligatoire des gosses qui nous pend au nez. Enfin, justement (quatro) voilà un regain de « taux d’incidence » (ah le joli charabia que voilà ! ) chez des gens dans la force de l’âge… c’est grave, ça coco. Sauf qu’ils ne disent pas si ce sont des gens juste testés positifs, parce que le virus circule, un virus ça vit sa vie ou si ce sont des cas graves en réa…
Alors que l’épidémie de Covid-19 continue de reculer dans la plupart des départements, la Lozère constate une dégradation ces derniers jours. « La situation épidémique se dégrade fortement depuis quinze jours à peu près, surtout ces trois, quatre derniers jours. On a un taux d’incidence aujourd’hui qui est deux fois le seuil d’alerte, donc à 102 pour 100 000 habitants, ce qui commence à être préoccupant pour notre département », a confirmé Mathieu Pardell, directeur de la délégation départementale de la Lozère à l’Agence régionale de santé (ARS) d’Occitanie, rapporté par France Bleu lundi 11 octobre.
Selon les derniers chiffres de Santé publique France, le taux d’incidence est à 102 cas positifs au coronavirus pour 100 000 habitants en Lozère contre 43 cas pour 100 000 habitants au niveau national, au 8 octobre. Ce qui crée l’inquiétude, c’est la vitesse de la hausse du taux d’incidence : la valeur était à 29 cas pour 100 000 habitants au 2 octobre. Cela veut dire que l’indicateur a connu une hausse de 252 % en sept jours.
La hausse du taux d’incidence s’explique notamment par deux clusters détectés dans les établissements scolaires du département ces derniers jours.
[…]
« Malgré des clusters dans les établissements scolaires, on a une augmentation de plus de 500 % pour le taux d’incidence pour les 45/65 ans, qui n’est pas lié à ces clusters-là »,
https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/covid-19-le-taux-d-incidence-augmente-de-264-en-lozere-en-une-semaine-que-se-passe-t-il-ae58ea36-2b5a-11ec-84e9-1cde04b1d67a
.
Dans le même ordre d’idée, le même Ouest France tire la sonnette d’alarme sur la Mayenne, cette fois. Mayenne, là aussi un département peu peuplé… Ils sont en train de viser les récalcitrants à la vaccination dans les campagnes…
3 personnes en réanimation, 7 classes fermées ! Le choc des chiffres ! Il faut dire et répéter que les enfants ne sont pas malades du Covid, et que fermer une classe parce qu’il y a un cas contact ou un cas positif est d’une débilité absolue… Mais tout est dans le spectacle organisé pour faire peur et emporter l’adhésion au pass, à la vaccination et à la vaccination obligatoire.
 

Mais je laisse le plus drôle pour la fin : il y a un cluster à l’hôpital de Laval… Oui, vous avez bien lu. A l’hôpital, ce saint de saints où nul ne peut pénétrer s’il n’est pas vacciné ou testé de frais, soignant, visiteur, malade, secrétaire ou cuisinier… il y aurait un cluster !!!  

L’ARS des Pays de la Loire indique également qu’il y a un cluster au centre hospitalier de Laval. Au total, 11 personnes sont contaminées
https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/covid-19-trois-personnes-en-reanimation-sept-classes-fermees-en-mayenne-c9ae1ea0-2795-11ec-a7ed-108a1ef62346
2 solutions, mon bon monsieur :
-le vaccin ne sert à rien (sauf peut-être, diront ceux qui ont envie d’y croire, à préserver des formes graves), il n’empêche ni contamination ni transmission (même Véran le dit) et donc ce sont les vaccinés qui, puisque non testés, trimballent le virus avec eux. Il faut donc d’urgence arrêter de vacciner. Les vaccinés, nous l’ont déjà dit un certain nombre de scientifiques de renom comme Alexandra Henrion-Caude, exhalent le virus et créent les variants…  Il vaut donc mieux soigner dès le début des symptômes avec hydroxychloroquine ou ivermectine…
-les gens contaminés sont des gens testés qui ne sont pas malades mais qui, par le jeu pervers des 45 cycles mis en oeuvre pour chasser le virus tapi au fond des fosses nasales se retrouvent étiquetés.
Alors que font-ils de tout cela ? Un mea culpa, l’abandon du vaccin, des tests, du pass ? Que nenni  ! 
Ils parlent à nouveau de gestes barrière, traduisez port du masque, limitation du nombre de personnes dans les magasins et restos… voire interdiction de circuler entre départements et régions s’ils ne reviennent pas au confinement ! Et ils ciblent évidemment les non vaccinés !  Alors que, ils le reconnaissent, « ils ne comprennent pas »… la seule solution c’est, forcément, qu’il y a des mauvais élèves qui mangent avec papi et mamie au lieu de les reléguer à la cuisine et qui osent même les embrasser ! Et tout ça c’est la faute aux salauds de non vaccinés !
on n’a pas de clé d’analyse. Il va nous falloir encore quelques jours pour analyser les causes de cette flambée épidémique. Toutefois, on voit sans doute qu’il y a un relâchement des gestes barrières et une diffusion du virus qui est plus forte.
En outre, le département affiche également une couverture vaccinale relativement « mauvaise » par rapport au niveau national. 69,3 % de la population en Lozère ont un schéma vaccinal complet au 10 octobre, d’après les dernières données de Santé publique France. Soit quatre points de moins que la valeur pour la France entière…
Terrorisez le bon peuple, il en restera toujours quelque chose, disaient en choeur Staline et Hitler.

 6 total views,  5 views today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


26 Commentaires

  1. j’adore l’expression « les gestes barrières » barrières à quoi ? à la connerie ? là c’est plus que réussit !

  2. Quel est l’ahuri qui a pris la Lozère comme département de référence ?
    A ce jour 76286 habitants soit 15 habitants au km2. Ça c’est ce qui s’appelle de la surpopulation … Ça rame sec
    C’est plus facile pour faire exploser les pourcentages avec quelques dizaines de « positfs » supplémentaires… 1 positf le 2 et 2 positfs le 8 = 200%.
    Ils sont la synthèse du ridicule, de la manipulation et de la connerie à l’état pur.

  3. On reste sur le seul remède possible, la médecine de ville et le soin précoce grâce aux « traitements interdits qui réussissent partout sauf en france » …..L’évidence a été niée depuis le début au profit de la politique, de l’intérêt privé. L’intérêt publique et le serment d’hypocrate ont été bafoués sans vergogne.

  4. Plus de grippe saisonnière, passée à la trappe ! Le soldat COVID-19 a eu raison d’elle !
    Non mai des fois, va pas me voler la vedette !

    • Si si: le ministère de la Santé m’incite à me faire injecter LA troisième dose (encore faudrait-il que je me fusse fait injecter les deux précédentes ! ) et m’incite « en même temps » à me faire injecter le vaccin anti-grippal . Ben voyons ! Ils en ont du vaccin à vendre, ces marchands de tapis !

  5. Et si quelqu’un nous expliquait pourquoi pas grand monde ne semble s’inquiéter des cas Covid chez les « migrants »?
    …Ils ne tombent – peut-être – pas comme des mouches, les migrants? …Ils sont « vaccinés », alors, probablement…? (Et les gestes-barrières… ils connaissent?)

  6. Dans quel MERDIER ces DICTATEURS nous ont trainés avec la complicité des MOUTONS DEGENERES .Un ami me disait en France 80% D ABRUTIS je voulais pas le croire et la crise le prouve..Vivement ZEMMOUR…

  7. tous les chiffres sont faux depuis le début pour terroriser la population et lui faire avaler la nécessité du pseudo vaccin – combien de malades de pathologies diverses transformés en covidés ? l’an dernier aucun malade de la grippe saisonnière ? bizarre – quand on remonte la chronologie des évènements depuis le début avec le fameux « restez chez vous avec du doliprane » alors que des traitements de première intention existaient, on mesure à quel point la population a été manipulée et continue de l’être répondant ainsi à des intérêts mafieux dont on rêve de savoir combien ils ont rapportés à la classe médiaticopolitique

  8. Vers la fin du spot propagandiste de l’injection génique, en novlangue vaccin, un message prétend que 8 sur 10 des hospitalisés covid ne sont pas vaccinés… il y en a pour le croire.

    • J’ai encore entendu une conne de compétition le brailler hier en beuglant que c’était un fait.
      (par charité chrétienne, je ne révèlerai pas qu’il s’agissait de Valérie Lescable du Point).
      C’est juste débile et scientifiquement impossible.
      Pourquoi?
      Parce que c’est le même chiffre invariable qu’on nous assène depuis 3 mois.
      Or il est statistiquement impossible qu’une grandeur physique évolutive et soumise à autant de paramètres reste aussi constante et même immuable.
      Dans le cas présent, l’impossibilité est encore multipliée par le fait que le nombre de malades varie, que la proportion de vaccinés varie (puisqu’on vaccine de plus en plus), que les malades changent (ce ne sont pas les mêmes, et leurs caractéristiques globales se modifient – la proportion de vulnérables ne peut que diminuer puisqu’ils sont touchés en premier), qu’il est maintenant avéré que l’efficacité du vaccin diminue au fil du temps…
      Il s’agit donc d’un élément de langage qu’on nous répète stupidement sans même chercher à l’adapter pour le rendre un peu plus plausible…
      Au demeurant, je mets au défi les Grands Professeurs qui nous le martèlent en boucle de nous donner la source, l’étude, les données d’hospitalisation d’où ils sortent cette connerie.
      A mon avis, selon l’immortelle formule d’un directeur de banque irlandais en 2008, ce sont des chiffres sortis de leur cul.

  9. J’écris sur chaque formulaire de l’école que je n’autorise pas des tests ou vaxxins sur mes enfants et que je tiendrai pour responsable légalement la personne ou personnes/l’institution ou toute partie qui oserait faire le contraire ainsi que pour tout dommage causé.
    N’hésitez pas à informer d’une éventuelle attaque en justice le médecin qui vous dit de vous faire vaxxiner sans même avoir analysé le contenu de ces injections; à attaquer en justice la personne/infirmière/dr qui vous a injecté, le Maire ou toute personne impliqué dans la promotion de ce poison, dès que vous avez des symptômes, d’effets secondaires, même des semaines ou des mois après (voire des années après : cancers, stérilité..).
    Il faut rendre responsable chaque personne qui s’implique et qui croit se laver les mains de l’impact que cela aura.
    Que personne n’échappe à ses responsabilités.

    • Ce que CEUX qui ont accepté de « vacciner » les gens contre le Covid ne comprennent pas… c’est justement ça : envers la loi, ils SONT responsables de TOUS les effets secondaires indésirables – morts comprises – qui suivront la « vaccination ».
      Quand bien même une Justice – sait-on jamais – finirait par tenir gouvernement(s) ET labos responsables… ça n’enlèverait EN RIEN la responsabilité de TOUS CEUX (médecins, vétérinaires, kinés, etc…) qui ont administré les « vaccins » à ARN…!
      C’est ça, que certains ne pigent pas encore
      (Il y en a qui s’en foutent pour le moment, parce qu’ils sont contents de s’être enrichis sur le dos des « vaccinés »… mais quand ils perdront PLUS que ce qu’ils ont gagné…?
      D’autres se croient protégés par les propos de ceux qui prétendent nous gouverner… mais si – en France – le Président de la République paie l’un des citoyens de son pays pour blesser ou de tuer quelqu’un… le seul qui sera jugé et condamné pour ses actions sera le citoyen qui a blessé ou tué… et non pas le Président de la République – qui a pourtant financé le crime!)

  10. Pas un collabo journaliste pour s’étonner de ces messages alarmistes et menaçants alors qu’avec un taux de vaccination de 85% on est censés avoir atteint et même largement dépassé le fameux seuil d’immunité collective.
    Rappelons que selon ce concept dont on nous a rebattu les oreilles pour justifier l’injection généralisée à toute la population, lorsqu’une proportion suffisante de la population est immunisée (vaccinée ou guérie), une épidémie S’ARRÊTE car le pathogène ne peut tout simplement plus se propager faute d’hôtes en densité nécessaire, il ne peut plus passer d’une personne à l’autre pour se reproduire vu qu’il se heurte à une muraille de gens immunisés.
    Et que cette loi scientifique contredit totalement l’idée débile et infantile que l’épidémie pourrait continuer de se propager au travers de la seule fraction non vaccinée de la population comme par magie, comme si le virus était dotée d’une tête chercheuse et était capable de détecter et sélectionner ses futurs hôtes, et d’amener son porteur à entrer en contact spécifiquement avec eux… un virus intelligent et manipulateur! Là on est vraiment dans la science-fiction de série Z.
    ____
    En effet, la poursuite de l’épidémie ne serait possible que si les non-immunisés étaient concentrés au même endroit et à part des immunisés, bref vivaient dans des poches où ils seraient au moins en concentration élevée.
    Ou alors il faudrait que ce virus ait un R incroyable, du jamais vu, de l’ordre de 10, 20 voire 50 (ce qui suppose que les porteurs soient aussi en contact suffisamment prolongé avec un tel nombre de gens vulnérables)… et dans ce cas, la quasi-totalité de la population mondiale aurait été infectée en quelques semaines en 2020.
    Mais alors l’épidémie aurait cessé tout aussi vite…
    Tout cela est scientifiquement ABSURDE. Donc c’est faux. Ce sont des mégabalivernes.
    ____
    PS : il existe un seul scénario où cela serait possible : il ne s’agirait pas d’une épidémie par contagion, avec un virus qui se transmet d’une personne à l’autre lors des interactions sociales, mais d’un agent pathogène qui est diffusé artificiellement par un vecteur exogène qui le diffuse plus ou moins massivement (et de façon imprévisible et indétectable) dans l’environnement.
    Genre par des engins diffuseurs qui le répandent dans l’atmosphère, comme on répand un pesticide ou un gaz, des bombes biologiques (virologiques en l’occurrence)…
    Pour les amateurs de Spirou, comme les camions de Zorglub qui émettent la zorglonde en Palombie…
    Une autre possibilité (franchement improbable en réalité) est que ce vecteur extérieur non contrôlable soit un animal présent un peu partout assez massivement (insecte, acarien…). Mais un tel animal présent sur tous les continents n’existe pas.
    [il faudrait que cet animal soit lui-même hôte actif du virus, pas un simple transporteur passif comme le moustique pour le palu, sinon on retombe dans le scénario de l’immunité collective]
    Mais cela pourrait aussi être l’eau, la nourriture…
    Alors là oui, les personnes vulnérables (non-vaccinées si on admet que le vaccin protège efficacement) seraient toujours en danger, quel que soit le niveau de vaccination.
    __
    Dans un cas comme dans l’autre : que nous cache-t-on?

  11. Les chiffres sont truqués. Aux infos, 50 millions de Français ont une couverture vaccinale complète, 49 millions ont reçu une première dose. Donc nous sommes 99 millions. J’ignorais que la population avait augmenté dans de telles proportions. Sûrement une vague migratoire sans précédent. Idem pour le nombre d’hospitalisations et en réanimations : sur une chaîne d’info les chiffres sont en hausse, sur une autre en baisse. Exactement la même chose pour le nombre de décès et celui des contaminations. Il est patent de constater que c’est du n’importe quoi.

    • C’est l’incohérence à l’état d’institution depuis le début de la « pandémie ». Et ça continue. Et Français dépourvus de tout sens critique d’opiner et de répéter les bla-bla pro-vaccins inséminés quotidiennement .

  12. Ceux qui ont envie d’y croire…. comme une de mes amies, hospitalisée vendredi , deux semaines après sa première dose, exemptée de la deuxième car sujette aux tromboses et ayant attrapée le covid-circus en avril . Ravie d’avoir échappé à la mort elle se rassure et console avec deux AVC à 10 heures d’intervale !
    C’est pas faute de l’avoir mis en garde !

  13. FRANCAIS , libérons-nous du dictateur et de sa bande.
    il faut éjecter ces ASSASSINS qui poursuivent leur oeuvre de destruction !!!!
    macron le fossoyeur doit être jugé et puni ….
    E.ZEMMOUR Président !!!
    Vive la FRANCE libérée !!!

  14. Elle est fumeuse l’excuse des clusters dans les écoles.
    En réalité, des clubs échangistes ( sous couvert de réunion apostolique ) ont proliféré en Mayenne et Lozère. Le rafraîchissement du temps pousse au rapprochement des corps.
    Après leurs ébats ( sans barrières ) les repus du sexe rentrent at home, font un calinou, ou deux aux mômes restés devant la télé ou la tablette.
    Le lendemain bises entre copains, copines, et voilà nos clusters en route.
    Si le gouvernement veut éviter la propagation du COVID19 qu’il passe de bons films pornos, bien hards , à regarder en famille.
    Les familles seront scotchées à la maison, sans COVID19 et sans neurones. 🤔😋😁