Les milliardaires qui possèdent la presse plument l’État

A ne pas manquer Journalisme Manipulations médiatiques Publié le 12 septembre 2021 - par - 16 commentaires

Illustration : infographie de juillet 2021, Challenges

Des aides directes énormes, qui vont toujours aux mêmes.

 

Des aides Covid…prises dans la poche du contribuable ! 

Pour faire face aux effets de la crise sanitaire, le gouvernement précédent a débloqué 666 millions d’euros d’aides à la presse sans la moindre contrepartie. Et les propriétaires ne sont quasiment pas mis à contribution.

C’est un paradoxe qui est au cœur du fonctionnement de la presse française : elle a beau être désormais contrôlée par une poignée de milliardaires, ceux-ci se gardent bien de mettre la main au portefeuille à chaque fois que cela serait nécessaire et, par mille pressions, sollicitent des aides publiques et vivent aux crochets de l’État.

Sans grande surprise, c’est donc cette contradiction qui est toujours à l’œuvre dans le contexte fortement déprimé de la crise sanitaire, mais dans des proportions encore plus spectaculaires que par le passé : les milliardaires qui possèdent la presse veulent organiser un véritable racket au détriment de l’État, pour lui faire payer la facture de la crise.

Et le plus saisissant, c’est que l’État est consentant : il couvre d’or ces mêmes milliardaires, sans leur demander en retour la moindre contrepartie, notamment sur le plan social.

Le constat est sans appel : la presse aux ordres est de plus en plus gavée d’aides. En 2021, les aides représentent 23,3% du chiffre d’affaires du secteur, contre 12,9% en 2008, soit une augmentation de plus de 10 points en 13 ans. 

https://www.contrepoints.org/2021/09/09/405099-la-presse-de-plus-en-plus-dependante-des-aides

https://www.mediapart.fr/journal/france/080720/les-milliardaires-qui-possedent-la-presse-plument-l-etat?onglet=full

https://blogs.mediapart.fr/spiil/blog/070921/panorama-2021-des-aides-la-presse

Print Friendly, PDF & Email
16 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Bouillot
Bouillot
il y a 11 jours

Quelle honte tous ces merdias à la botte de ce gouvernement…

forfant
forfant
il y a 11 jours

La presse des milliardaires payée par les impôts de ceux qui ne la lisent pas sur rdre de leurs complices qui nous dirigent. Sans contrepartie, bien sûr…
Au nom de la « Liberté de la presse », autre dogme de la religion obligatoire.
La propagande diffusée n’a aucun rapport avec leurs intérêts, bien entendu.

La tyrannie se voit, les tyrans. Par de plus en plus de monde.

monique
monique
il y a 11 jours

Il y’a une chose que je ‘ne comprend pas pourquoi donne ton des primes à ceux qui travaillent ce qui est normal mais jamais rien de cela à ceux qui ont travaillé c est à. dire aux retraités qui plus dans la précarité Et dire qu une partie à voter pour les Guignols qui gouvernent si mal notre belle France

vergnaud
vergnaud
il y a 11 jours
Reply to  monique

notre belle France hum elle était belle avant que la coloration augmente

Antiislam
Administrateur
Antiislam
il y a 11 jours

Bonjour,

Merci pour cet article.

François des Groux
Administrateur
François des Groux
il y a 11 jours

« …sans leur demander en retour la moindre contrepartie, notamment sur le plan social ».

La contrepartie, c’est quand même de ne pas trop s’opposer au pouvoir macronien…

Jean-Paul Saint-Marc
Administrateur
Jean-Paul Saint-Marc
il y a 11 jours

Ce qui est intéressant, c’est l’aide au N° !
Les chiffres datent ici de 2017 :
https://droit-finances.commentcamarche.com/faq/33224-aide-a-la-presse-les-journaux-les-plus-aides-par-l-etat
La palme à l’Humanité : 0,462 €
Suit Libé à 0,242 €
La Croix à 0,153 €

Last edited il y a 11 jours by Jean-Paul Saint-Marc
Odile G5
Odile G5
il y a 11 jours

Ils « plument » l’etat ???!!!!
Ils plument les cons tribales !!!

Maxime
Maxime
il y a 11 jours

Il est clair que ces entreprises ne sont pas celles qui ont le plus besoin de soutien.

D’ailleurs, il n’est pas normal que l’Etat ait aidé les entreprises car le principe de l’entreprise, c’est d’assumer les risques.
Les entreprises gardent leurs profits, pourquoi devraient-elles transférer sur la collectivité leurs pertes et manques à gagner ?

Certes l’Etat prélève sur ces profits l’impôt, mais l’impôt n’est pas une cotisation d’assurance.

Par ailleurs, il n’est pas normal qu’il y ait des milliardaires au XXIème siècle.
Contrairement à Macron, je trouve qu’être milliardaire n’est pas exemplaire, cela révèle un échec collectif et une injustice car ces milliards constituent une fortune confiscatoire.
Si un simple individu a pu accumuler des milliards d’euros dans sa vie, c’est que quelque part, le système a laissé une injustice prospérer et il faut s’en inquiéter.

Je n’ai pas non plus trouvé normal les aides apportées aux « artistes » et autres programmes télévisés pendant le covid.
https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042840768 :
« le décret crée une aide qui vise à soutenir les entreprises de production de certains programmes audiovisuels (jeux et magazines, divertissement, documentaires et programmes du réel) dont le tournage sur le territoire national a été interrompu, reporté ou abandonné en raison d’un sinistre lié au virus covid-19 qui rend indisponible une ou plusieurs personnes indispensables au tournage ou de l’équipe de production. Cette aide exceptionnelle a pour objet de permettre à ces entreprises de production de faire face aux coûts supplémentaires, non couverts par leur assurance, qu’elles supportent et d’encourager la reprise du tournage. Le décret précise, notamment, la nature de l’aide apportée, les conditions d’éligibilité à l’aide ainsi que ses modalités de gestion ».

Oui, vous lisez bien : « programmes du réel », c’est-à-dire téléréalités !!!

Ce gouvernement a distribué notre argent à tort et à travers.

Et les principaux cocus sont ceux, nombreux, qui ont continué à travailler pendant ce temps sans recevoir aucune augmentation de salaire, afin de permettre de distribuer des biftons aux amuseurs publics avec les cotisations et impôts perçus à cette occasion.

Du pain et des jeux, Néron-Macron !

Argo
Argo
il y a 11 jours

Les entreprises de la presse bénéficient en outre de tarifs préférentiels sur l’acheminement et la distribution de leurs journaux, le tout financé par les autres utilisateurs qui paient plein pot!

Henri
Henri
il y a 11 jours

Merci pour cet article Jules !

Pour vous compléter, je vous joins, ci-dessous, cette vidéo parue sur le site » Tout peut arriver »relative à l’interview de Marc Endeweld auteur du livre  » Macron, le grand manipulateur.
Ainsi, dans cette vidéo, l’on apprend que Bernard Arnault avait influé afin que Macron soit propulsé à la présidence…depuis, depuis… 2012.
Si vous ne connaissez l’auteur de ce livre, je vous invite à prendre connaissance de cette interview ainsi qu’à nos lecteurs RR et RL.

LA FACE CACHÉE DU SYSTÈME MACRONhttps://www.youtube.com › watch

Jules Ferry
Jules Ferry
il y a 11 jours
Reply to  Henri

Merci ! Très instructif en effet !

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 10 jours
Reply to  Jules Ferry

Bonsoir @Jules Ferry ;

RR a déjà parlé de ce thème et de cette interview ; également du système qui a mis Macron au pouvoir.

En cherchant bien on doit trouver plus mais sur la requête : « Marc Endeweld », on trouve çà :

Sans compter les commentaires :

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 11 jours

=====================

Coup de tonnerre dans les Hauts-de-France (☺) : pour la première fois dans la région, l’Etat exige qu’une entreprise prenne en charge les réparations d’un « dommage environnemental grave » dont elle est responsable.

Dans la nuit du 9 au 10 avril 2020, au nord d’un pays confiné depuis 22 jours, environ 90 000 m³ de matières organiques se déversent dans le canal de l’Escaut après la rupture d’un bassin de rétention pas loin de Cambrai. Sur 130 km de cours d’eau, la vie a depuis presque totalement disparu, jusqu’en Belgique. Le sucrier Tereos et sa gestion à vue n’est pas seul responsable de cette catastrophe environnementale passée sous silence – une des pires des dix dernières années en Europe. Les autorités et des systèmes d’alerte défaillants sont également en cause.

…/…

_________________________

Tereos (partie1) : enquête sur la mort d’un fleuve || Enquête BLAST | 09.09.2021

GAVIVA
GAVIVA
il y a 10 jours

Contrairement à ce qu’ils affirment l’Etat c’est pas eux, c’est NOUS! En tous cas quand il s’agit de payer, donc c’est nous qu’ils plument!

Joël
Joël
il y a 10 jours

Non, non ! Ils ne plument pas l’état, ils plument le contribuable et l’état est complice.
Sans compter le prix de leurs abonnements. Donc, ils plument les Français 2 fois.

Lire Aussi